X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Première nuit à l'Institut (Ouvert à qui veut)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Première nuit à l'Institut (Ouvert à qui veut)   Lun 31 Jan - 0:57

[HJ: Je commence ici comme Death m'a suggéré, comme si j'étais arrivé la veille à l'Institut. Et pardon pour les guillemets, ils sont perdus dans mon clavier. XD]

Il n'y avait que du noir autour. Du noir, du vide. Puis, sa mère. Debout devant lui, elle lui souriait tendrement en lui tendant une main rassurante. Alors qu'Axel allait chercher cette main tendue, sa mère se transforma en son père. Debout devant lui, il sembla imposant, semblant grandir sans cesse, jusqu'à mesurer la taille d'un immeuble à bureaux. Avec un rictus cruel collé au visage, il répétait sans cesse:

<< Honte à la famille...Pitié...Échec...Tu as tué ta mère...Monstre >>


Puis, des dizaines de milliers d'autres voix inconnues se mêlaient à la sienne, mais Axel ne pouvaient les discerner les unes des autres et encore moins comprendre ce qu'elles disaient. Toutes parlaient en même temps et son crâne était bourré d'informations diverses qui envahissaient chaque recoin de son esprit. Son père reprit plus fort, couvrant toutes les autres voix:

<< Tu es un monstre et tu as tué ta mère... >>

NON! Axel se réveilla en sursaut dans son lit de l'Institut, les corps couvert de sueur. Il mit quelques secondes avant de réaliser qu'une mini tornade de vents déchaînés tourbillonnait dans sa chambre, faisant voler dans tous les sens ses notes, dessins, papiers, bouquins et effets personnels. Le jeune homme se releva d'un bond. Essayant d'attraper ses bouquins au vol, il grimpa sur le lit et reçut une de ses chaussures en plein visage. Puis, sous son regard ébahi, la bourrasque de vent défonça la porte de sa chambre et emporta ses affaires dans le couloir du dortoir.

Les bras chargés de livres, Axel bondit à sa suite dans le couloir, terrifié. Il laissa tomber ses livres et cria en vain contre cette stupide bourrasque de vent.

<< Arrêtes, bon sang! >>


Mais la petite tornade continuait sa progression dans le dortoir, trimballant les effets personnels d'Axel avec elle. Prenant son courage à deux mains, le jeune mutant fit un dernier effort.

<< STOP! >>

D'un coup, la bourrasque s'interrompit et tous les livres, papiers et autres babioles retombèrent durement au sol. Soulagé, Axel s'adossa au mur et se laissa glisser contre celui-ci. Pourrait-il contrôler un jour cette malédiction de pouvoir? Il n'était arrivé que la veille, ne s'étant pas trop fait remarquer, mais maintenant c'était foutu de sa discrétion. Il ne voulait pas être un fils de multimillionnaire, il ne voulait pas être un mutant. Il voulait être quelqu'un de normal...Quelqu'un qui n'aurait pas à ramasser ses bouquins dans tout le dortoir quand il ferait des cauchemars...




Revenir en haut Aller en bas
Azélyne Breker

avatar

Nombre de messages : 324
Age : 24
Pouvoirs : Télékinésie et bouclier d'énergie (= champ de force).
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Re: Première nuit à l'Institut (Ouvert à qui veut)   Ven 25 Fév - 0:48

Azélyne remontait doucement et le plus discrètement possibles les escaliers menant aux dortoirs.
A cette heure si tardive elle aurait déjà du être au lit mais elle ne trouvait pas le sommeil. Même si elle était arrivée à l'Institut quelques semaines auparavant -six pour être exactes- ses nuits à l'Institut étaient toujours aussi difficiles. Ce n'était pas le cadre, ni même la cohabitation avec autant de monde qui la gênait, non c'était autre chose mais elle n'aurait su dire encore de quoi il s'agissait …
Toutes ses journées se ressemblaient beaucoup et elle commençait à entrer dans une sorte de train train quotidien assez étrange et qu'elle avait du mal à accepter. Le peu d'amis qu'elle s'était fait était soit partis soit occupés à d'autres activités et comme la jeune mutante n'aimait pas s'incruster de peur de se faire rejeter elle préférait rester seule dans son coin …

Elle avait tellement de choses en tête qu'elle n'avait nullement l'envie de retourner se coucher alors qu'elle allait encore se retrouver solitaire dans sa chambre à ne savoir que faire. Trainant le plus possible le pas pour repousser l'échéance elle arriva enfin à l'étage des dortoirs. Elle allait se diriger vers les dortoirs des filles quand elle entendit une sorte de rafale de vent qui devait se trouver dans l'une des chambres du dortoir des garçons quelques allées plus loin. Elle décida de s'en rapprocher rapidement pour voir s'il n'y avait rien dans le couloir mais arrivée sur place rien ne clochait. Le bruit persistait malgré tout et elle s'avança un peu plus loin dans l'allée malgré le fait qu'elle n'avait rien à faire dans le dortoir des garçons. C'était assez étrange, comme tout ce qui arrivait dans l'établissement pour dire vrai.
Avant même de penser qu'elle pourrait se faire remonter les bretelles pour être ici la porte qu'elle n'avait pas quittée des yeux depuis se vit défoncée par une mini tornade qui sortait de la pièce. Et entendit un garçon lui hurler après :

« Arrêtes, bon sang! »

Elle contenait dans son souffle plusieurs affaires personnelles appartenant surement au créateur de ce phénomène climatique surprenant et manque de bol pour la jeune télékinesiste celle-ci était en train de remonter le long du couloir où elle se trouvait. Ni une ni deux elle fut aspirée par la chose et n'eut même pas le temps d'activer -tout du moins d'essayer d'activer- son bouclier d'énergie pour se protéger. Elle ne savait même plus où elle était tellement elle était secouée par des bourrasques de vents et elle se sentit même soulevait à quelques mètres au dessus du sol.
La voix qu'elle avait entendu juste avant reprit mais cette fois beaucoup plus fort et plus sec :

« STOP! »

La tornade s'arrêta nette et toutes les affaires piégées dans ses vents retombèrent lourdement sur le sol … Ainsi qu'Azélyne complètement perdue dans tout se remue ménage qui tomba face contre terre. Se remettant de sa chute elle s'appuya sur ses coudes pour voir qui était à l'origine de cette chose. C'était un garçon qui paraissait plus âgée qu'elle [HRP : Il a quel âge Axel au juste ? ^^'] de taille moyenne, les cheveux brun un peu dorée et coiffé négligemment et l'air visiblement soulagé par le fait d'avoir réussit à arrêter ce carnage. Il s'adossa contre le mur et se laissa glisser contre celui-ci, Azélyne se décida donc enfin à parler même si elle avait peur qu'il réagisse mal en vue de sa présence …

« Euuh … Sympa tes pouvoirs, tenta-t-elle pour commencer, je dirais même renversant au vu des circonstances, va falloir que je travaille mes réflexes vu comment ta tornade ma balayée. Oulah à la vue de ta tête t'as du passer une mauvaise nuit je me trompe ? Bienvenue au club si c'est le cas. »

Décidément elle n'était vraiment pas douée pour aborder les gens. La communication était loin d'être son fort … D'ordinaire elle aurait tracé la route mais étrangement ce garçon lui donner envie de faire des efforts, elle avait eu envie d'essayer de l'aborder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Première nuit à l'Institut (Ouvert à qui veut)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Première Nuit T1 • Marc Levy
» [Levy, Marc] La première nuit
» [Gossip girl] Dan/Serena
» Remember our other life ^
» Première nuit - Laurent Agathe/Milady

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: Hors Jeu :: Topics finis :: L'institut Intérieur-
Sauter vers: