X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crapaud
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 33
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Dim 30 Déc - 21:41

Kat et Mortimer naviguèrent pendant quatre jours avant d'arriver en France, au Havre plus précisément, pour une escale.
Les deux premiers jours de navigation dans le fond de soute furent éprouvant pour les deux confréristes, tant au niveau de l'hygiène et du confort qu'au niveau sentimental. Et pour ne rien n'arranger à la situation, Mortimer eut le malade mer pendant trois jours. ( J'en vois certains se marrer derrière leur PC en lisant que Crapaud ait le mal de mer mais sachez que notre mutant est plus à l'aise dans des étendus ou l'eau est calme )

En arrivant au Havre, Mortimer su deux choses. La première était qu'il fallait qu'ils quittent ce lieu assez triste et plein d'indic et la seconde était qu'il parle franchement à Kat et au plus vite. Ils descendirent tôt le matin sur les quais, alors que le soleil était à peine levé, et nos deux compères se dirigèrent vers la capitainerie du port. Crapaud demanda à parler au second du chef de la capitainerie, qui était lui même un mutant et qui devait un gros service à Toynbee ( à savoir sa place actuel ) et lui demanda ce qu'il voulait :


"_ T'es recherché et si tu bouges pas d'ici à une heure, t'es cuit!
Qu'est ce que tu veux ?"

"_ Que tu te démerdes comme tu veux pour nous faire embaucher tous les deux comme commis, ou autre, sur une péniche de plaisance à destination de Paris ! "

" _ Si ce n'est que ça, y'a pas de problème. " Le garçon se gratta la tête, regarda le ciel en réfléchissant et continua :
"_ Attends moi ici, je reviens dans 15 minutes avec une péniche et un job à la clef mais il va falloir être discret jusqu'à Paris !"

Le garçon partit puis revint avec vingt minutes de retard et emmena les confréristes à bord de son 4 x4 sur le " Normandie ". Teddy déposa le couple et les présenta au capitaine. Ce dernier leur demanda si ils parlaient, ou non, plusieurs langues et il leurs expliqua que si tel étaient le cas, il les prendrait comme barman et serveuse. Sinon, ils étaient quand même pris comme femme de ménage et aide de pont.
Instinctivement, Crapaud dit :


" _ Anglais, Français, Espagnol, Portugais, Italien et Japonais."

Shock fit elle aussi l'étalage de son savoir linguistique et le capitaine sourit à pleine dent avant de les pousser sur la péniche. Il leur expliqua que les touristes arriveraient que le lendemain et leur présenta leur chambre.
Et oui, ils n'avaient qu'une chambre avec un grand lit pour deux. Toynbee se sentit gêné et voulut proposer à Kat qu'il fasse chambre à part mais il inspira et décidé qu'il fallait lui aussi qu'il prenne les choses en mains. Il remercia le capitaine, ferma la porte et jeta ses sacs le long du lit. Il se rapprocha de Kat, la serra langoureusement et l'embrassa suavement tout en la maintenant par la nuque et par la hanche. Quand il eut finit, il se retira et lui dit en lui tenant les mains.


" _ Je sais pas si je pourrais retourner à New York après ce que j'ai fait. Après ce que je vous ai fait.
Une fois à Paris, je te dirais ce que je compte faire.
T'en penses quoi ? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Lun 7 Jan - 18:24

C’était les quatre jours les plus longs et difficile que Katharina est passé depuis longtemps. Elle s’en souviendrait c’est sûre. Rester enfermer sans voir la lueur du jour pendant quatre jours c’était interminable. Le temps semblait perdurer à l’infini. Niveau hygiène c’était très pénible mais fallait faire ave et c’était sans compter un Mortimer ayant le mal de mer pendant trois jours. Autant dire que les deux confrères avaient hâte d’arrivés à bon port. Seul point positif, ils n’étaient plus poursuivis par les Farcs, les Salavadoriens ou autre. Un répit bien mérité malgré les conditions épouvantables actuelles. Son lit et sa baignoire à la Confrérie lui manquait terriblement, elle avait hâte de rentrer à New York et de retrouver un semblant de vie normal.

Une fois débarqué au havre, Mortimer prit les choses en mains. Il semblait avoir une idée bien précise en tête. Kat le suivit. Il leur dégota un poste de barman et de serveuse sur une péniche de plaisance à destination de Paris par l’intermédiaire d’une de ses connaissances. Shock admirait beaucoup Toad pour cette qualité. Il était malin et débrouillard dans n’importe quelle situation il trouvait toujours une solution. Crapaud n’était pas du genre à se laisser abattre sans riposter. Et comme il connaissait pas mal de monde c’était bien appréciable surtout dans des situations comme celle-ci. Kat était soulagé que les choses prennent une bonne tournure. Tout allait aller pour le mieux pour une fois. Finit les ennuis à répétitions et les courses poursuites. Ils ne seraient plus dans la jungle. Là c’était Paris, une grande ville avec pleins de monde. Certes il ne fallait pas se faire remarquer mais Kat était persuadé que les ennuis étaient terminés. L’idée d’aller faire les boutiques enfin quelques unes l’emballait grandement. Elle allait d’ailleurs donner des nouvelles à Macha pour lui dire que tout allait bien et qu’elle allait bientôt rentré.

Le capitaine leur expliqua le déroulement du voyage et leur tâche. Les touristes arrivaient le lendemain ce qui leur donnait le temps de souffler un peu et de se débarbouiller par la même occasion dans leur chambre. Mais il n’y avait qu’une chambre. De taille moyenne, meublée au minimum ou trônait seul un grand lit pour deux. Pendant que Toynbee remercia le capitaine avant de fermer la porte, Shock ne perdit pas de vue et fixait ce lit à deux places. Très embarrassé par la situation, elle ne savait comment réagir, quoi dire.

*Wahouuu…wahouuu…wahouuuu…on fait quoi maintenant…* Pensait elle.

Toynbee était resté silencieux jusqu’à maintenant. Il n’avait pas refusé le baiser de la mutante sur la terrasse mais il n’avait pas non plus montré de marque d’attention jusque là ni même une discussion à ce propos. C’est comme s’il ne s’était rien passé, comme s’il avait passé outre. Shock n’allait pas en reparler, il n’y aurait peu être pas de suite, la discussion resterait en suspens à jamais. De toute façon, elle s’était livrée à cœur ouvert et maintenant c’était à lui de dire quelques choses à ce propos et s’il n’en ferait rien c’est que la discussion serait close.
Mais contre toute attente, Crapaud allait prendre les rennes. Il jeta ses sacs le long du lit, s’avança vers Kat et l’enlaça dans ses bras en l’embrassant tendrement. Ses gestes étaient délicats et doux. La mutante se laissa entraîner blottit dans ses bras. Puis il lui parla ouvertement sur ses intentions de revenir ou non à la Confrérie après la façon dont il avait agit. Il prendrait sa décision à Paris. Elle planta son regard dans le sien et lui répondit :



_"Ok, je comprends. Je ne veux surtout pas te mettre la pression. Prends le temps qu’il te faut pour réfléchir. Ton départ à ce moment là aurait pu être compréhensible si tu nous avais donné quelques explications…mais il en fut tout autrement et on s’est senti abandonné et trahit sur le coup. Mais ca c’est du passé et on ne va pas remuer le couteau dans la plaie. Tout le monde à droit à une seconde chance…"


Ensuite, Shock lui caressa la joue, lui donna un dernier baiser et s’en alla en lui faisant un clin d’œil. Elle prit des affaires de rechanges et ajouta :


_"Bon, hé bien, je file prendre ma douche en premier et…au fait, on fait comment pour la question du lit ?"


Elle le regarda d’un air soupçonneux et répliqua ironiquement :


_"Ben oui…Vu que tu es indécis pour le moment sur ton retour, ne crois pas qu’il se passera "des choses"…D’ici notre arrivée sur Paris." Puis elle esquissa un joli sourire.


C’était dit, la mutante ne voulait pas brûler les étapes même si dans son fort intérieur elle pensait le contraire. Il faut savoir se faire désirer aux yeux de son prétendant. Elle se sentait pousser des ailes et était de bonnes humeurs. Elle était sur son petit nuage cependant un soupçon de méfiance planait quand même sur les intentions de Mortimer. Etait il sincère ou profitait il de la situation. Il n’y avait que le temps qui pourrait en juger.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylla

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 25
Localisation : Quelque part entre ici , ici et là
Pouvoirs : Possède un chapeau d'où il est possible de sortir toutes sortes d'objets ou d’animaux. Est entourée par un champ runique protecteur et peux se transformer en dragon.
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Mar 8 Jan - 1:11

Cela faisait une semaine que son téléphone n’arrêtait pas de sonner. Il faut dire qu’elle n’avait donné qu’une faible raison de son départ pour l’Institut Xavier et son manager essayait de la joindre par tous les moyens. Ne serait-ce qu’aujourd’hui, il avait tenté de l’appeler six fois sans compter l’avalanche de SMS qui saturait la mémoire de son portable. La belle magicienne avait fait la une des journaux, tout le monde se demandait pourquoi elle avait déserté les planches des scènes du monde entier. Son retour était appelé par beaucoup de personnes et la brune comprenait la détresse de son manager qui devait crouler sous les demandes, les journalistes, la télévision, des contrats, ...

Sibylla sortait de sa douche après un vol dynamique au-dessus de la forêt avoisinante. Elle avait un peu forcée sur ses ailes et l’eau chaude lui avait détendu les muscles. Alors qu’elle se séchait les cheveux avec une serviette, son téléphone sonna à nouveau. Revigorée par sa sortie et la douche, la brune se sentait d’humeur à décrocher et à répondre à son interlocuteur qui passa les trente premières minutes de la conversation à hurler sur la jeune magicienne. Amusée, elle l’avait mis sur haut-parleurs tandis qu’elle s’occupait consciencieusement du vernissage de ses mains délicates. Le rose pâle légèrement brillant qu’elle avait choisit allait parfaitement avec la courte robe couleur pêche qui couvrait élégamment son corps fin. Même si la brune pouvait s’offrir une garde-robe plus adaptée au lieu qu’était l’Institut Xavier, Sibylla préférait continuer à porter ses tenues habituelles qui étaient en général ses tenues de scènes.

D’ailleurs elle avait presque failli oublier son brave manager qui continuait à déverser sa colère dans une réprimande sévère du comportement irresponsable qu’elle avait eu. Ce qui était entièrement vrai. Après quelques heures de négociation avec la brune, il réussit à la convaincre de faire un nouveau spectacle à Paris. La destination enchantait la magicienne, elle adorait le charme de la France et même si la capitale n’était pas sa ville préférée, la France restait un de ses pays favoris. Sibylla allait prévenir un de ses professeurs pour signaler sa courte absence mais M. Scott et Miss Grey étaient introuvables et elle ne connaissait pas suffisamment ses autres enseignants. La brune laissa donc un court message écrit de sa belle écriture :


Messieurs les professeurs,
La magie me manque, je m’absente quelques jours à Paris pour faire un spectacle.
Je reviendrais très vite. Vous avez mon numéro, je reste joignable.

A bientôt
Sibylla


La brune chargée uniquement de son chapeau et d'un grand manteau noir qu'elle affectionnait partir alors en direction de la belle capitale romantique de la France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapaud
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 33
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Mar 15 Jan - 0:13

Shock n'avait pas perdue le nord malgré le fait que Mortimer l'ai embrassé par " surprise ". Il n'avait rien de particulier derrière la tête, et ça c'était bien la première fois. Kat entra donc dans la douche et y resta cinq, dix, vingt, trente minutes. Ne tenant plus en place dans la chambre pleine de buée, et cela malgré que le hublot soit ouvert, Toad sortit de la chambre avec des habits propres et une serviette direction la douche voisine. Sept minutes plus tard, Mortimer revint dans la chambre et à sa grande surprise,( Razz ) il y avait toujours autant de buée. Bien évidement, Toynbee savait que sa camarade avait besoin de se ressourcer et il s'assit dans le fauteuil en cuir avant de s'y endormir jusqu'au matin.


7h10:
Le second tapa fortement à la porte en leur ordonnant d'être sur le pont d'ici un quart d'heure.
Une fois sur le pont, le capitaine se présenta et fit de même pour tous les membres d'équipage en signalant à chacun son nom et son poste. Mortimer devint donc Bradley le barman et Kat fut Amy la serveuse. Les deux confrères s'échangèrent une rapide regard avant de deviner que que chaque membre avait donc un alias.
Le trajet jusqu'a Paris devait durer six jours, nous étions dimanche matin. Le premier jour fut très éprouvant et Shock et Mortimer s'affalèrent dans leur couchette respective sans un mot. Mais au deuxième jour, tout allait pour le mieux, chacun avait pris ses marques et le travail n'était finalement pas si pénible. Ils prenaient bien évidement leurs poses ensembles et Crapaud reprenait, sans s'en rendre compte, ses vielles habitudes. Il ne commit pas de vol ou d'autres trafics en tout genre, bien que les occasions furent nombreuses, c'est juste que l'expression " chasser le naturel et il revient au galop" prend tout son sens.

En effet, dès le midi du deuxième jour, Abigaël, une serveuse de la terrasse commença à lui faire du rentre dedans. Au début, se fut gentillet mais à la fin du troisième jour, c'était assez clair. En tout cas, deux des filles de la plonge avaient remarqué le petit manège de la fille et elles avaient aussi vu que Bradley n'avait rien compris au manigance d'Abigaël. En plus de ça, Mortimer jouait au poker dans les réserves avec le chef mécanicien, un mousse et deux serveurs.
Donc, le soir du troisième jour, mardi, Toad rentra après Kat dans la chambre. Il lui déposa un baiser sur le cou et alla dans la salle de bain. Shock ne bougea pas d'un poil et quand Toynbee sortit il commença la conversation :


"_ Au fait, une fois à Paris, tu vas vouloir visiter ou tu vas préférer rentrer en Amérique ? Car si tu comptes rester un peu, y'a des trucs super sympa à voir.
Sinon je m'étais dis que .... "


Puis Toad s'arrêta sur le champ. La jeune Bavaroise n'avait ni bouger, ni ciller depuis sa sortie de la salle de bain. Elle était assise sur le dossier de la chaise, les bras croisés et les yeux légèrement brillant.
Crapaud s'avança de deux pas, serra doucement les dents, fronça les sourcils et continua :


"_ Quoi ? Qu'est ce qu'il y a ? Qu'est ce que j'ai fait ? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
MJ
Modo
Modo


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Jeu 24 Jan - 23:15

[ Hors RP: Bonsoir, Shock et moi avons eu l'idée de faire un RP live. Ce procédé consiste à faire de courtes phrases en vue d'étoffer un dialogue ou une conversation. Cela permet de faire une discution assez nourrie entre deux, ou plusieurs, personnages. Si certains d'entre vous sont intéressé par cela, veuillez prévenir un Admin. Merci.
Crapaud. ]


ELLE:
Shock avait vu le manège de cette fille et Crapaud faisait comme si de rien n'était. Elle était sur qu'il lui cachait quelques choses. Un sentiment de jalousie naissait grandement. Il entra. Kath ne sourcilla pas puis elle dédaigna lui répondre sur un ton légèrement négatif :

_"Ne fais pas l'innocent ! Tu sais très bien pourquoi je suis comme ca !"

Shock se leva et le regarde face à face.

_"Allez arrête, j'ai bien vu que cette pétasse te fais tu rendre dedans ! Ne me dis pas que tu n'as rien vu ! Tu mentirais !"


LUI:
Et c'était parti, à peine trois jours de flirt et déjà la première embrouille. Et le pire c'est qu'il ne voyait vraiment pas pourquoi Kat était énervée.
Toad finit de s'habiller et comme Shock était encore debout avec les bras croisé, Mortimer eut la politesse de ne pas se vautrer dans le canapé et esquivant la discussion.


_ "Franchement, je vois pas de quoi tu parles ! Si tu fais référence à la cliente suisse, elle a 55 ans et elle m'aime bien parce que je lui rappelle son fils mort dans un accident ...
Mais attends voir, c'est quoi le problème ?
Va au bout de tes pensées, je comprends pas! Tu me fais quoi là, tu me pistes ? "



ELLE:
Mortimer avait vraiment l'air de tombé des nues ou alors faisait il semblant pensait Kath. Elle était têtue et ne voulait pas lâcher le morceau tant que cette affaire ne serait pas éclaircit. Ce n'est pas qu'elle était possessive ou extrêmement jalouse mais elle ne voulait pas qu'on se fiche d'elle. Sa réponse ne l'a satisfaisait pas, bien au contraire. Shock, était déconcerté, il la prenait pour une bille. Elle décroisa les bras, mit une main sur sa hanche et l'autre en sa direction en le pointant du doigt.

_"Non, je ne parle pas de cette femme ! Ne me prends pas pour une idiote ! Je parle d'Abigaël la serveuse ! J'ai entendu des bruits de couloirs qui ne m'ont pas très plut ! Ne me dis pas que tu es le dernier au courant ! Elle te fait du gringue derrière mon dos et tu n'as rien remarqué ! Et non, je ne te piste pas, c'est juste que j'ai entendu ça et j'ai remarqué son manège, son attitude."

Énervé, Kate alla en direction du hublot et souffla un instant. Elle espérait qu'elle se trompait mais le genre masculin est faible lorsqu’il s’agit de la gente féminine. Elle se retourna et ajouta :

_"Ne me raconte pas des salades, je préfère que tu me dises la vérité."


LUI:
_" Abigaël ! Tu plaisantes là, c’est juste une copine. On fait que parler et si tu veux tout savoir, non elle n’est pas mutante et non, on n’a pas couché ensemble. Faut toujours que vous les femmes, vous voyez le mal partout. Écoute … "

Crapaud s’avança lentement vers Kat, mis sa main sur ses épaules et continua :

_" Pour être franc, c’est vrai qu’elle me plait et qu’elle a de sacré atout mais il ne s’est rien passé. Maintenant que tu en parles, elle a fait une ou deux allusions tout à l’heure et je n’ai pas relevé …
Mais maintenant va falloir que tu me fasses confiance. Je suis pas le mutant le plus réglo de la terre mais j’ai des principes. Si on n’essaie pas, je préfère arrêter les frais tout de suite ! "



ELLE:
La première phrase de Crapaud, la rassura. Elle relativisa tout de suite la situation. Puis il s'avança vers elle et posa une main sur ses épaules. Shock baissa sa garde et se sentit honteuse à ce moment là et regrettait déjà ce qu'elle avait dit. Elle s'était trop vite emballée pour une idiotie qui lui semblait à présent dérisoire. Puis, il avoua qu'il n'était pas insensible aux charmes de cette Abigaël et là Kath perdit un peu le contrôle de ses émotions, la colère monta et cela se faisait sentir dans la pièce. L'intensité du plafonnier et de la lampe de chevet commencèrent à clignoter et à s'emballées.
Mortimer continua à lui expliquer ce qu'il pensait et il lui posa un genre d’ultimatum.
L'électrokinésiste sentit qu'elle avait dépassé les bornes sur ce coup là. Et les paroles de Toynbee lui firent l'effet d'une douche froide. Elle inspira et se clama par la même occasion. La tension de la pièce redescendit à la normal. La mutante resta bouché bée un moment puis lui fit face. Elle ne voulait pas que cela s'arrête maintenant surtout que cela venait à peine de commencer. Shock se rapprocha de lui, embarrassé par son attitude quelques peu enfantine.


_"Ok...au moins tu es franc, on ne peut pas dire le contraire. "

En repensant à cette peste d’Abigaël. Elle l’aurait volontiers passé par-dessus bord s’ils n’avaient pas encore de la route à faire mais ça elle le garda pour elle.

_ "Je me suis un peu emballé c'est vrai. Je ne sais pas pourquoi...Quand j’ai entendu ça j’étais en colère mais j’aurais du t’en parler calmement au lieu d’agir comme une furie. Et je partage les mêmes principes que toi. Donc, je suis d’accord pour qu’on essaie de se faire confiance."

Puis Kath confuse s’avança doucement vers Mortimer et enroula ses bras autour de son cou. Elle lui demanda en le taquinant avec un léger sourire :

_ "S’il y avait un mec sur le pont qui me ferait des avances ouvertement derrière ton dos et que tout le monde serait au courant sauf toi, tu réagirais comment ? "

Puis elle le regarda avec un air enjôleur et ajouta :

_ "J’ai une idée pour me faire pardonner. "

Ses mains contre son torse, elle le poussa doucement en direction du lit et le poussa une dernière fois pour qu’il tombe sur le lit. Puis elle le rejoignit à son tour en s’empressant de l’embrasser. Après une petite engueulade, ils se réconcilièrent et passèrent la nuit ensemble.


LUI:
Franc. Pour une fois, il l'avait été et du premier coup et Kat était partante pour en faire autant. Il venait de se lancer dans une histoire qu'il n'avait jamais tenté auparavant et il allait falloir tenir et lâcher prise au premier coup de sang. Mais ça, ça n'était pas gagné. A la première question de Shock, Toad lui répondit en mentant légèrement le tout appuyé d'un léger sourire en coin:

_" Si un mec te drague dans mon dos ? J'irais le voir en lui expliquant que ce n'est pas gentil de faire ça. Je lui dirais de trouver une autre femme, ensuite nous deviendrons ami, on échangerait nos numéros de téléphone et on ferait tout pour se voir au moins cinq fois par an ..."

Katharina avait une idée et sur le moment, Mortimer était loin de s'imaginer se qui allait se passer. La nuit se passa TRÈS bien et les deux tourtereaux s'endormir dans les bras l'un de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Ven 25 Jan - 19:45

Le lendemain matin, Shock n’avait pas envie de se lever et n’avait qu’une envie de rester au lit dans les bras de Toynbee. Elle avait passé outre ses principes d’attendre un peu avant de franchir le pas avec un garçon. Et avait finalement opté pour le principe de vivons le moment présent. Depuis qu’elle était en couple, elle était sur son petit nuage et profitait de chaque instant. Elle était moins aigrie et moins agressive. Elle était beaucoup plus sociable avec ceux qui l’entouraient. Plus souriante et joyeuse. D’origine méfiante en temps normal en amour au contraire elle ne l’était plus. Elle relâchait la pression et s’abandonnait s’ à 100 %. Ce changement dans sa vie l’avait rendu beaucoup plus positive. …En général… Car si tout se passait au mieux dans la salle de services avec les clients et ses collègues lorsqu’elle croisait le regard provocateur d’Abigaël, son naturel revenait au galop, ses instincts machiavéliques refaisaient surface. Shock n’aimait pas du tout que l’on marche sur ses plates bandes et surtout pas par une pétasse blonde aux gros parchocs. Elle rêvait de s’occuper de son cas mais elle avait des obligations et ne pouvait pas compromettre ce voyage de retour en tout cas pas tout de suite. Elle s’efforça de faire abstraction de cette fille le plus possible. La journée de Mercredi passa à file allure, le temps était au beau fixe et il y avait à faire.
Plus les jours avançaient et plus les deux confréristes se rapprochèrent de Paris. Shock, était fatiguée de tous ces changements et avait hâte de retourner en Amérique après une petite escale à Paris bien sur. Tout se passait au mieux entre Crapaud et Shock, ils apprenaient à se connaitre, discutaient beaucoup. Le lendemain, jeudi, ressembla aux jours précédents, travail, repos. Vendredi, c’est leur dernier jour de travail. Après leur service et tard dans la soirée, à l’abri des regards indiscrets, entre collègues ils arrosèrent ça. Une bonne entente en général s’était instaurée durant ce trajet et ils discutèrent jusqu'à tard dans la soirée. Abigaël était là mais Kath resta tranquille et sage.


Le lendemain matin, jour j ! Enfin, nos deux tourtereaux allaient enfin fouler le sol de la belle capitale et rendre les tabliers de barman et de serveuse. C’était bien mérité après tous les périples qu’ils eurent traversés. La péniche allait bientôt accostée au port. Ils préparèrent leur s affaires impatient. Les clients débarquèrent en premier. Les deux mutants allèrent chercher leur salaire de la semaine et saluèrent l’équipage et au moment de descendre, Kat sortie une cigarette et chercha son briquet dans ses poches puis sursauta et dit à Crapaud :


_"Ho non, j’ai pas mon zippo, j’ai du l’oublier dans la chambre. Va y descend, je n’en ai pas pour longtemps."Dit elle l’air innocente.


Son zippo, elle l’avait à l’intérieur de sa veste. Elle avait attendu ce moment avec impatiente. Elle fit demi tour et chercha sa proie, Abigaël. Elle était sur le pont en galère avec ses nombreuses valises. Le sourire aux lèvres, Shock alla à sa rencontre. Kat lui proposa son aide et la blonde accepta étonné. Mais Kat pas très soucieuse de l’aider la poussa par-dessus bort et balança ses affaires dans la foulée et lui dit :


_"La vermine on la balance par dessus bord !"


C’était fait. La brune se précipita vers la sortie tout sourire et descendit à terre. On pouvait entendre l’équipage se précipiter pour lancer une bouée de sauvetage à Abigaël. Crapaud s’étonna de tout ce tapage et demanda à Kat ce qu’il venait de se passé et celle lui dit qu’il n’y avait rien du tout. Ils tracèrent leur route et prirent un taxi pour aller au cœur de Paris.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylla

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 25
Localisation : Quelque part entre ici , ici et là
Pouvoirs : Possède un chapeau d'où il est possible de sortir toutes sortes d'objets ou d’animaux. Est entourée par un champ runique protecteur et peux se transformer en dragon.
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Sam 26 Jan - 0:34

Pour une fois, la dragonne avait décidé de prendre l’avion pour aller à Paris. Elle ne le prenait que rarement préférant nettement voyager en dragon. Mais son exercice du matin l’avait épuisée. L’avion se poserait tard le soir et son manager lui avait réservé une chambre dans un hôtel de luxe dans le centre de la belle capitale. La brune décida de lire un livre pendant le voyage, les hôtesses avait était choquées de voir que Sibylla ne possédait aucun bagage et pour les distraire, elle leur avait un petit tour de magie. L’émerveillement qu’elle faisait naitre dans les yeux de ceux qui la regardait l’emplissait de joie. C’est ce qui était le plus dur pour elle, à l’Institut la magicienne n’avait plus autant d’occasion de se servir de son talent ou du moins pas de la même manière. Elle espérait qu’elle réussirait à s’y habituer avec le temps. Ou alors continuerait-elle à parcourir le monde par quelques rares spectacles comme elle prévoyait de le faire à Paris.

Son manager la sortit de ses pensées sur l’avenir et la reconcentra sur l’instant présent. Elle était en partance pour une ville d’une grande beauté. Il lui rappela à quelle heure, elle devait se trouver à la salle de spectacle près du Bois de Boulogne, il lui avait assuré que c’était un très beau bâtiment, classé monument historique. Sibylla adorait ce genre d’endroit chargé d’histoire, elle lui répondit qu’elle serait présente ce qui le rassura. Son manager lui parla ensuite du succès à l’annonce de ce spectacle. Toutes les places avaient été vendues en moins d’une semaine : un record pour la magicienne. Il essaya d’insister pour qu’elle programme d’autres représentations mais la brune refusa même si l’envie ne manquait pas. Mais elle devait rester à l’Institut pour l’instant. En ce moment, son pouvoir était instable et elle ne préférait pas faire d’accident. Les X-mens l’aideraient à se maitriser.

L’avion amorça sa descente au bout de plus de huit de vol. La nuit était déjà tombée sur la capitale romantique. A l’embarcadère, un troupeau de journaliste la guettait. Sibylla respira à fond, fit son plus beau sourire, s’avança d’un pas énergique vers la masse de gens qui l’attendait. Une fois qu’ils la virent, ils se précipitèrent vers elle. Son retour même temporaire devait être éblouissant. La brune avait déjà une idée en tête, elle continua à marcher en direction du groupe sans ralentir, alors elle tira son chapeau comme les saluer et lança une grande poignée de paillettes argentées en l’air. La magicienne se glissa entre les journalistes sans qu’aucun d’entre eux ne la remarque trop absorbée par la pluie brillante qui leur tombait dessus. Elle se posta alors derrière la meute, en prenant une posture nonchalante comme si elle attendait là depuis le début. Une fois la pluie terminée, ils la cherchèrent du regard, s’attendant à la trouver devant eux puis son manager qui la connaissait très bien, la remarqua et fit pivoter avec lui, le groupe entier. Ils s’embrassèrent chaleureusement. Il lui avait manqué. Sibylla répondit à deux-trois questions avant que son manager qui jugeait qu’elle en avait assez dit, la sortit de la gare. Là, elle fit à nouveau un de ses tours de magie. Un de ses préférés : la magicienne s’aménagea un espace suffisamment grand et sortit de son chapeau sa jaguar noir qui ronronna.

Arrivée à l’hôtel, son manager lui donna quelques derniers conseils avant de se revoir le lendemain puis la laissa se reposer.

Le lendemain, la brune se leva tôt, la répétition ne commençait qu’à deux heures de l’après-midi ce qui lui laissa largement le temps de se balader en ville.



Hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapaud
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 33
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Mer 6 Fév - 19:53

Paris. Cela faisait trois ans que Mortimer n'y avait plus mît les pieds et quelque part, il était heureux. À chaque fois qu'il revenait en Europe; et particulièrement en Angleterre, en France, en Italie ou en Espagne; il était plus calme et serein que nul part ailleurs. En effet, pour lui, c'était comme comme revenir dans son village d'enfance, c'était apaisant. Et même quand il venait en Europe pour diverses "affaires", il arrivait le cœur léger et le sourire aux lèvres. Selon Toad, les gens, la vie, le temps et même la façon de vivre étaient totalement différents en Europe. Sur le vieux continent, tout le monde rêvait d'aller et de vivre en Amérique mais Toynbee déchanta en l'espace de deux ans et son Angleterre natal lui manqua rapidement.

Kat et Mortimer étaient arrivés depuis deux heures et ils roulaient tranquillement dans les rues de la capitale en Audi A4. Au début, quand Shock lui demanda comment il comptait se déplacer, Crapaud répondit en Vélib mais face au regard fixe et appuyé de sa copine, il lui répondit qu'il allait loué une voiture avec ses faux papiers. Kat insista fortement pour se balader sur les Champs Elysées et claquer une bonne partie de sa paie dans les boutiques. Mortimer s'acheta deux maillots de foot, une console portable et une nouvelle paire de chaussures mais sa compagne s'arrêta quand le coffre de la voiture fut plein. Ils roulèrent ensuite durant toute l'après- midi et rejoignirent le Sud de Paris tandis que le soleil se couchait.
Il était maintenant 19h30 et nos deux compères s'installèrent dans un restaurant assez chic. Ils profitèrent du repas pour se connaître un peu mieux l'un et l'autre. Il lui fit un topo des magouilles dans lesquels il traînait et dont il allait continuer l'activité. Il lui expliqua les réseaux clandestins qu'il contrôlait plus ou moins et deux, trois autres trucs pas trop catholiques.
Il ne dévoila pas tout, bien entendu, et comme Shock se prêtait au jeu, lien profita pour lui poser une petite question:


"_ C'était qui ce mec au Salvador? Comment te connaissait´il si bien ? "

Kat s'expliqua, le plat chaud arriva et Mortimer en profita pour demander au serveur si il y avait un truc intéressant à faire dans le coin. Le garçon lui conseilla vivement soit un match de foot ou une rencontre de catch mais il changea d'avis après que Kat eut toussé assez fortement allons nous dire. Finalement, le couple choisit d'un commun accord de faire une virée au cirque qui se produisait non loin de là. Une fois le repas finit, ils filèrent à l'hôtel pour se changer et allèrent voir le spectacle mais arrivé sur le parking, Mortimer stoppa Kat alors qu'elle sortait de la voiture. Il s'approcha d'elle, lui prit sa main et lui dit sur un ton sérieux. [ HRP: Non, je vous arrête tout de suite, il ne va pas la demander en mariage. Crapaud n'est pas un garçon facile !]

"_ Écoute, je t'avais dis qu'une fois à Paris je te dirais si je compte retourner à New York.
Je vais retourner à New York , c'est sûr mais je ne sais pas si je vais revenir dans la confrérie. Je vous ai abandonné, toi et Mâcha, en vous laissant diriger la boutique sans même vous dire comment faire. Je me rends compte, avec le recul, que j'ai mal agit et je pense pas être le bienvenue là-bas."


Puis, une légère sirène retentit annonçant le début du spectacle et les deux confréristes s'avancèrent vers le chapiteau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Mar 12 Fév - 20:48



L'après midi fut très plaisante. Ils se baladèrent admirant les monuments et places de la capitale. Shock en profita pour se faire plaisir en dévalisant les boutiques. Elle n'oublia pas de faire un petit cadeau pour son amie Macha. Elle lui choisit un magnifique corset de style gothique punk qu'elle allait surement adorer. Crapaud lui, fut plus raisonnable mais c'est normal, les mecs sont toujours moins dépensiers que les femmes. Un moment de répit bien apprécier pour nos deux mutants. Une belle soirée s'annonçait également. Les deux mutants allèrent dîner en tête à tête dans un restaurant de classe. Shock était ravie. Durant ce repas, ils approfondirent quelques discussions afin de mieux se connaitre et échangèrent des bribes de leur passé. Une fois terminé, Kat était impatiente de la suite du programme. Elle échappa de peu au match de foot et à la rencontre de catch. Son enthousiasme soudain disparu y étant sans doute pour quelque chose. Ils optèrent donc pour le cirque qui était de passage. Ils rentrèrent à l'hôtel se changer. Kat retira l'étiquette du prix et enfila une petite robe de soirée noire moulante, sobre qu'elle s'était offerte dans la journée, chaussa des escarpins assortis, se pomponna aussi vite qu'elle put pour ne pas être en retard.

Une fois arrivé sur les lieux, Toynbee arrêta la voiture et ils sortirent. Kat admirait le gigantesque chapiteau, ce n'était pas un vulgaire cirque de passage mais un prestigieux cirque. Le spectacle allait être féérique, elle en était sûre. Mais a peine sortit Toynbee lui tint la main et s’apprêtait à lui dire quelques choses sur un ton posé très inquiétant. A ce moment là, Katharina eu très peur et s'arrêta net de respirer sur le coup, une vague de chaleur l'envahit croyant qu'il allait lui faire un genre de grosse déclaration d'amour. Elle fut soulager et expira lorsqu'il lui expliqua que c'était en rapport à son retour à New York. Elle n'était pas très fleur bleue et ne voulait pas que leur relation tourne trop dans le sentimentalisme et devienne "plan plan"...Elle préférait ne pas se posé de questions et vivre le moment présent au jour le jour. En même cela l'aurait fortement étonné vu que ce n'était pas dans le tempérament de Toynbee. Indulgente, elle lui répondit :


_"Je comprends ta position. Tu sais on dit : Faute avoué, faute à moitié pardonné. Macha comprendra surement si tu lui en parle. Après, prends tout ton temps si tu en a besoin. Que tu rentre déjà à New York c'est...c'est une bonne chose." Finit elle en souriant.


_"Vite la sirène retentit, on va louper le début !"



Le couple arrivèrent à se trouver deux places bien placés. S'enchainèrent des numéros fabuleux enchantant petits et grands. Des numéros aériens tel que du trapèzes, des funambules, des équilibristes, des numéros de dressage de lions, de domptage de chevaux, des clowns...et pour le finale un numéro de magie extraordinaire. Shock passa une agréable soirée. Mortimer, proposa d'aller voir les artistes dans les coulisses, enfin d'aller se glisser dans les coulisses. Katharina ne refusa pas. Ils contournèrent la sortie pour aller se glisser derrière le grand rideau rouge des coulisses. En longeant le couloir ils furent interpellés par du bruit. Des hommes vociféraient plus loin et Crapaud sentit qu'il se tramait quelque chose à leur voix. Il sentait toujours les coups fumants. Shock ne voulait pas se mêlé à ça et voulait terminer la soirée tranquillement mais Toynbee insista. Les deux compères se rapprochèrent donc des festivités. Mortimer espionna d'un oeil à travers le trou d'une bâche et Shock écoutait. Apparemment un groupe de quatre artistes avaient un compte à régler avec le boss qui leur devaient des indemnités de retard mais celui ci ne voulant rien entendre. De ce fait, les quatre gaillards décidèrent de braquer la caisse. Mortimer reprit ses instincts de chapardeur et décida de les devancer. Kat n'était pas pour ce coup là aspirant à une fin de soirée plus calme mais Crapaud était bien décidé. Les deux mutants interceptèrent les 4 artistes trapézistes. Il fallu peut de temps pour les maitrisé. Kat en électrisa deux et Toynbee se chargea des deux autres. Une fois les quatre gars à terre, Mortimer s'empara du sac de sport contenant de la recette de la soirée que les malfrats avaient placer dans un sac de sport. Ils rebroussèrent chemin et comptèrent sortir incognito mais malheureusement la cavalerie arriva. En fait, quelqu'un avait comprit leur manège et avait au préalable avertit les autres et notamment la police. Les mutants étaient étaient piégé. Les flics leur collait le train, ils n'avaient que pour échappatoire, les loges des artistes.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylla

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 25
Localisation : Quelque part entre ici , ici et là
Pouvoirs : Possède un chapeau d'où il est possible de sortir toutes sortes d'objets ou d’animaux. Est entourée par un champ runique protecteur et peux se transformer en dragon.
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Mar 12 Fév - 23:56

L’après-midi passa à une vitesse fulgurante. La petite brune traina dans la magnifique cathédrale Notre Dame de Paris, une splendeur pour une amatrice d’art comme elle. Sibylla aurait aimé passer au Louvre mais le temps lui manquait. Se disant qu’elle retournerait découvrir les merveilles du musée, la magicienne se dirigea vers le grand chapiteau où aurait lieu le spectacle ce soir et où se déroulait également les répétitions. Son manager allait encore s’énerver si elle arrivait en retard.

Sa jaguar noire ne trouva une place qu’assez loin de l’entrée des artistes mais ce n’est rien, Sibylla ne rejeta pas un peu d’exercice avant de commencer ses tours de magie. Pile à l’heure, la répétition commença avec les numéros animaliers : tigres, lions, éléphants, chevaux... Puis se fut le tour des acrobates, funambules. Les clowns suivirent faisant bien rire la brune qui assistait à la scène depuis une des places du public. Puis ce fut son tour, son numéro fut impressionnant comme toujours. Elle ne le ratait jamais (ou savait très bien se rattraper) et n’avait pas réellement besoin d’entrainement.

La scène fut dégagée et les premiers spectateurs entrèrent. Il y avait foule, la salle était quasiment pleine. Une fois tout le monde installé, le maitre du cirque souhaita la bienvenue aux spectateurs tandis que la sirène annonçant le début du spectacle retentit. Les numéros se succédèrent plus beaux les uns que les autres, des étoiles brillèrent dans les yeux du public. La magicienne aimait susciter ce genre d’émotion. Arrivant vers la fin de la représentation, Sibylla fit son apparition dans une robe bleue nuit piquetée de paillettes argentées. Le ciel semblait être entré sur scène. Son haut de forme bien posé sur sa tête, ses bras couverts par deux longs noirs qui lui montaient jusqu’au coude. La magicienne commença avec un tour basique de cartes, faisant réapparaitre la carte choisie non dans son chapeau mais dans la poche de l’un des spectateurs. Quand elle faisait ce tour, cela lui rappelait toujours son père le grand Magicien Gyllenhaal qui lui avait appris tout ce qu’elle savait sur la magie traditionnelle. Durant son second tour de carte, plus impressionnant que le premier puisqu’elle utilisait des cartes géantes, elle remarqua une silhouette familière parmi la foule : Mortimer. S’il y avait bien quelqu’un qu’elle ne pensait pas revoir de sitôt c’était lui et pourtant il était là à coté d’une magnifique brune. Je sus quand même résister à faire un de mes numéros sur lui mais de justesse. Le spectacle se termina en beauté avec son numéro d’apparition, elle commença à sortir de son chapeau le classique lapin, le ballon de foot, la canne à pêche et fini en beauté avec une réplique plus grande que la brune, de la cathédrale Notre Dame dont chaque détail était resté gravé dans sa mémoire.

Cette représentation avait fait plaisir à la magicienne ce monde du spectacle et de la magie lui manquait énormément et elle était heureuse de pouvoir s’incruster dans ce genre de représentation surtout en fin de spectacle. C’était un honneur pour elle, honneur partagé par les organisateurs. Sibylla se rendit à sa loge pour se changer et enlever son maquillage trop important pour se balader en ville le soir. Elle espérait aussi revoir Mortimer, il devait avoir reconnu la brunette et peut-être aimerait-il la revoir ? La brune venait de dézipper sa robe quand deux personnes, un homme et une femme débarquèrent dans sa loge. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle découvrit l’identité de ces visiteurs qui n’était autres que Mortimer et sa compagne brune.


« Mortimer ? Qu’est ce que tu fais ici ? Ça vas ? »

Remise de son choc de voir débouler deux personnes dans la petite pièce. Elle leur dégagea une place sur une caisse fermée.

« Tenez. Asseyez-vous et racontez-moi ce qui se passe. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapaud
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 33
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Lun 4 Mar - 21:49

La soirée se passait bien. Le spectacle était sympa, les artistes étaient assez doués et pour finir en beauté, Toad décida de rendre visite aux gens du cirque. Par chance, quatre malfrats voulurent repartir avec la caisse mais c'était sans compter sur la présence de nos deux confréristes. L'affaire fut expédié en deux temps, trois mouvements mais au moment de repartir, le service de sécurité et trois flics présents pour encadrés le spectacle leur collait au train. Ils entrèrent donc dans la première loge ouverte pour se cacher, Mortimer ferma la porte à clef mais il resta bouche bée en comprenant qu'ils étaient dans la pièce de la magicienne qui n'était autre que Sybilla.
Bad trip et Toynbee espérait fortement que la situation allait s'arranger mais comment expliquer à Sybilla le vol de la recette du jour, les flics à leur poursuite et surtout comment expliquer à Kat qu'il connaissait la magicienne, qu'il l'aimait bien et qu'il ne voulait pas lui faire de mal.


Le temps qu'il gamberge, leur hôte leur avait dégagé une place pour s'assoir et Mortimer se sentait mal. Il fallait qu'il trouve une solution et vite sinon ça allait dégénérer. Il plaça sa main sur la cuisse de Shock en lui faisant un léger sourire, il espérait par ce geste qu'elle le laisse faire mais sa mine dubitative confirma à Mortimer qu'il fallait qu'il se dépêche.
Il se leva lentement et s'approcha de la magicienne. De nombreux scénarios se présentèrent à lui au fur et à mesure qu'il s'imaginait quoi lui dire mais il opta pour le plus simple.


"_ Je suis désolé! La prochaine fois, fuis-moi ou tue-moi car chui pas un mec fréquentable !"

Et là, sans crier gare, il poussa légèrement Sybilla sur la gauche, lui asséna un coup sec au niveau de la nuque et tout en la récupérant, ralenti sa respiration avec un chiffon qui traînait là et s'arrêta alors que la jeune fille commençait à tourner de l'œil. La magicienne était maintenant dans les vapes et Crapaud s'adressa à Shock :

"_ On va l'utiliser comme otage car avec la quinzaine de mecs qu'on a au cul, ça va être mission impossible pour se barrer d'ici. Tu passes devant et tu m'ouvres la voix jusqu'au parking. On avisera une fois à l'hôtel."

Mortimer se leva, pris Sybilla et se dirigea vers la porte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Ven 8 Mar - 19:13


Shock et Crapaud se planquèrent dans une loge pour échappé à leurs poursuivants. Toynbee ferma la porte. Seulement voilà, la loge n'était pas vide. Une artiste, la magicienne y était. Voyant notre brusque intrusion, Shock avait peur qu'elle hurle, elle allait s'empresser de la faire taire cependant elle n'eut pas besoin de le faire. Mortimer et elle avait l'air de se connaitre. Elle les invita même à s'assoir. Kat s'assit sans cacher son empressement de se barrer. Ils avaient en leur possession la recette de la soirée et elle ne comprenait pas pourquoi Crapaud semblait embarrassé. A quoi rimait cette mascarade. Le temps étaient contre eux et chaque seconde comptait.

Kat soucieuse se leva pour écouter à la porte, la cavalerie n'allait pas tarder à arriver et vérifier les loges. Fallait vite improviser. Enfin, Toynbee se leva et agit. Apparemment la magicienne ne connaissait pas la vrai nature de Mortimer et confiante elle ne vit pas arriver le coup bas de crapaud.

* "Désolé" ? * Pensa Kat en haussant un sourcil à l'égard de son cher et tendre. Cela ne lui ressemblait pas.

Shock se demandait de quel type était leur relation. Car pour être "désolé" c'est qu’apparemment il l'avait dupé sur son identité, il s'était montré sous un autre jour et cela l’embettait. Affaire à suivre en temps voulu.

Comme convenu avec Crapaud, Shock passa devant avec le sac en bandoulière contenant le fric et ouvrit la voix, Mortimer suivait derrière avec Sybilla. Les flics armés pointant leurs armes sommèrent à la télékinésiste de se rendre mais en voyant derrière elle Toynbee avec la magicienne dans les vapes prit en otage, ils revirent leur position.



_"Jeter vos armes à terre sinon..."


La brune recula et brandit comme un poignard une paire de ciseau de couture qu'elle avait prit dans la loge avant de partir en direction du coup de la jolie demoiselle.


_"Je plaisante pas !" Dit elle sur un ton grave.


La sécurité s’exécuta et jeta leur armes à terre et reculèrent à mesure que les Confréristes et leur otage avançaient. Kat ramassa deux révolver. Maintenant armes en mains, la route vers la sortie se faisait de plus en plus proche. Une fois Mortimer et la magicienne dehors, Kat assomma les flics en leur envoyant une rafale électrique de quoi leur permettre de prendre de l'avance. Puis elle leur tourna le dos pour rejoindre Mortimer à la voiture. Mais elle entendit une déflagration retentir trop tard pour agir. Une balle la transperça au niveau de l'épaule gauche. Elle tomba à terre sous le choc. Un vigile planqué venait de tirer. Shock le neutralisa en lui lançant une vive décharge éclectrique. Puis, péniblement, elle sortit enfin et s’engouffra dans la voiture, Toynbee l'attendait au passage et fit tout cirer avant de partir. Ils foncèrent à toute bringue pour vite s'enfuir du cirque. Une fois en pleine ville, ils conduire plus normalement de façon à ne pas être repérer. Sybilla commençait à se réveiller lorsqu'ils arrivèrent à l'hôtel. Ils entrèrent le plus "discrètement" possible dans l'hôtel. Toynbee tenait bras dessous bras dessous Sybilla qui commençait à se réveiller et Shock avait enfiler la veste de Toynbee pour camoufler sa blessure. L'hôtesse d'accueil regardait intrigué Sybilla et Shock lui sortit :


_"Halala, elle tient pas l'alcool la pauvre..."


Une fois arrivé dans leur chambre, Toynbee allongea Sybilla sur le lit et Shock s'écroula sur un fauteuil. Elle appuyait fortement sur son épaule pour arrêter le sang.


_"Ca fait un mal de chien ! Et maintenant on fait quoi ?...Et c'est qui elle ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylla

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 25
Localisation : Quelque part entre ici , ici et là
Pouvoirs : Possède un chapeau d'où il est possible de sortir toutes sortes d'objets ou d’animaux. Est entourée par un champ runique protecteur et peux se transformer en dragon.
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Dim 10 Mar - 2:18

Elle ne s’attendait pas du tout à cela. Mortimer semblait préoccupé par quelque chose et la brune ne devait pas arranger les choses. Il ne pensait surement pas tomber nez à nez avec la magicienne. Pour toute excuse à son irruption dans sa loge et il lui dit :

« Je suis désolé! La prochaine fois, fuis-moi ou tue-moi car chui pas un mec fréquentable ! »


Dès ses premiers mots, Sibylla sentait que ça allait mal finir, elle renforça donc la consistance de son squelette, hésitant à emprunter les écailles de sa forme dragonnesque mais le brun ne lui laissa pas le temps de réagir plus. Il la poussa et lui asséna un coup sur la nuque. Le mutant du avoir mal à la main mais elle n’y fit plus attention et s’appliqua à faire semblant de sombrer dans l’inconscience pour ne pas faire peser des soupçons sur elle. Il n’était pas si facile d’assommer la brune.

« On va l'utiliser comme otage car avec la quinzaine de mecs qu'on a au cul, ça va être mission impossible pour se barrer d'ici. Tu passes devant et tu m'ouvres la voix jusqu'au parking. On avisera une fois à l'hôtel. »

Sibylla allait servir d’otage, de mieux en mieux. Qu’avait donc fait Mortimer et son amie. Ça ne devait être du joli. Vol ? Meurtre ? Des vigiles arrêtèrent leur petit groupe mais l’inconnue approcha une lame de ciseaux de la gorge de la fausse inconsciente. Son champ protecteur plia l’acier mais la compagne de Mortimer était concentrée sur les gardes qu’elle ne le remarqua pas. Sibylla entrouvrit les yeux pour voir la situation et elle vit que la brune lançait des rafales électriques. Une mutante ? Voilà qui surprit la magicienne davantage que le fait de se faire prendre en otage. Et le fait qu’elle utilise ses pouvoirs devant Mortier sans qu’il en soit étonné signifiait soit qu’il savait soit qu’il était mutant lui-même ou peut-être même les deux.

Un coup de feu interrompit le cours de ses pensées, la mutante reçue la balle dans l’épaule. Le tireur n’eut pas plus de chance et reçu un choc électrique. Mortimer déposa la magicienne à l’arrière de la voiture tandis qu’il prit le volant et que la brune, blessée, s’assit à ses côtés. Le trajet fut court mais Sibylla se dit qu’il était temps de se réveiller enfin de faire semblant de se réveiller. Elle secoua faiblement la tête. La voiture s’arrêta sur le parking d’un hôtel, ils la sortirent, la soutenant par les bras. Ils dirent au réceptionniste qu’elle avait trop abuser de la bouteille. Arrivés dans la chambre, le couple la déposa sur le lit tandis que la brune s’affala dans un des fauteuils, Mortimer s’inquiéta de son état. Le sang gouttait de sa blessure. Énervée par la douleur et par les événements de cette brune la brune cria presque :


« Ca fait un mal de chien ! Et maintenant on fait quoi ?...Et c'est qui elle ? »

La brune se releva d’un coup comme si cette hausse du ton avait fini de la ramener à la réalité.

« Laissez-moi vous aider avant. Vous êtes gravement blessée et je pense pouvoir vous aider. Les explications devront attendre et croyez-moi, je veux savoir ce qui se passe au moins autant que vous. »

La curiosité la rongeait mais elle chassa cette pensée pour se concentrer sur la plaie sanglante et sur ces souvenirs des livres de médecine. Elle avait la chance de retenir quasiment tout ce qu’elle lisait. La brune aurait besoin de sa magie. Elle prit alors un gros risque, mais bon eux aussi étaient mutants et elle avait confiance en Mortimer aussi étonnant que cela puisse paraître. Sibylla vint s’assoir à côté de la mutante et posa son chapeau sur ses genoux, elle en sortit des bandages, une bassine, une pince, un ciseau et une seringue d’anesthésiants pour l’aider à tenir le coup. La brune savait que la balle n’était pas ressortie et était encore logée dans l’épaule de la mutante. Son regard se porta sur Mortimer qui acquiesça. Elle lui injecta alors le produit malgré ses protestations. Elle découpa le haut ensanglanté, nettoya la plaie et prudemment ôta la balle, fit quelque point de suture et pansa la blessure avec le plus grand soin. Cela lui prit beaucoup de temps et le produit ne faisait presque plus effet.

« Voilà, j’espère que ça ira. J’ai fais de mon mieux. Mais il faudra la surveiller de près. La blessure pas elle. Enfin je ne veux pas dire qu’il faut la surveiller aussi, c’est juste que... Enfin tu as compris. »

La magicienne s’essuya les mains tachées de sang dans une serviette et rangea le tout dans son chapeau qui engloutit tout sans rechigner. Sibylla était épuisée, la concentration et la précision que lui avait demandé « l’opération » avait puisé dans ses réserves déjà affaiblies par l’énergie de son spectacle. Elle s’affala dans un des fauteuils libre et dit :

« Bon, maintenant, je crois qu’il est l’heure des explications. Vous êtes vraiment des mutants ? Pourquoi m’avez-vous enlevée ? Pourquoi ne m’avez-vous pas tuée ? Pourquoi suis-je ici ? Qu’est ce que vous attendez de moi ? Qui êtes-vous exactement ? Pourquoi ses gardes vous en voulaient ? »

Elle avait recommencé avec ces questions en chaîne. Elle s’arrêta quelques minutes pour les laisser répondre, reprenant son souffle.



Hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapaud
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 33
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Lun 18 Mar - 8:07

Sybilla était plus maligne qu'elle n'y paraissait et Mortimer allait être dans une impasse. Elle avait cerné les deux personnages qui l'avait kidnappé et elle avait même poussé le vis jusqu'à en soigner l'un deux.
Crapaud se sentait légèrement acculé en ne sachant quoi faire. D' un côté, il ne la connaissait pas tellement mais la courte conversation qu'ils eurent à Des Moines suffit pour que Toad comprenne qu'elle n'avait pas un fond mauvais. De l'autre côté, il avait en sa possession une sacoche pleine de fric fraîchement volé, une nouvelle copine qui le regardait avec un regard rempli de questions et plein de nouveau ( méchants ) projets pour son retour en Amérique. Les filles commençaient à s'impatienter devant le silence de Crapaud et le britannique décida de répondre tout d'abord à Shock.

Il se frotta doucement les yeux et s'approcha de Kat. Il prit une légère inspiration et se lança :


"_ Kat, je te présente Sybilla. Je l'ai rencontré il y a quelques mois en Iowa. On s'est croisé dans un musée et on a peu bavardé. Rien de plus, rien de moins."

Voilà, il avait expliqué à peu près la situation à Shock mais le regard de Kat lui disait qu'il y aurait sûrement, plus tard, un questionnaire plus approfondi. Maintenant, il allait falloir parler à la jeune étudiante de l'Institut et Toad ne savait toujours pas comment il allait s'y prendre.
Puis, il se dit qu'il allait improviser avec les éléments qu'il avait en sa possession.


"_ Sybilla, pour répondre à tes questions :
_on est des mutants,
_les gardes nous pourchassent parce qu'on a volé la caisse ,
_on t'a laissé en vie pour servir de monnaie d'échange et
_ j'attends de toi que tu nous aides à quitter le pays."


Puis, d'un pas pas lent et serein, Crapaud avança vers la magicienne et dit :

"_ A mon tour. Tu es mutante toi aussi mais qu'elle sont tes pouvoirs ? Que fais-tu si loin des U.S.A ? Ou habites-tu exactement en Amérique ?
Et la question ultime, vas-tu nous laissez partir ou comptes-tu nous faire obstacle ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Jeu 21 Mar - 19:55



Contre toute attente, Shock se laissa soigner par la magicienne et en resta encore bouche bée une fois finit. Elle lui fit juste un signe de tête en guise de remerciement. La jeune inconnue bafouilla quelques peu une fois terminer et Kat la scrutait sous tous les angles sans dire un mot. Méfiante, elle resta à l'écart.


Crapaud dédaigna enfin éclaircir la situation entre lui et Sybilla à Shock. Cette dernière ne dit rien mais n'en pensait pas moins mais pour l'heure le problème était tout autre. Il était impératif qu’ils se cassent immédiatement. La germanique s'impatientait et sentait les ennuis arrivés à pleins nez plus les minutes s'écoulaient. Elle tenta de se contenir immobile dans son fauteuil pendant que Toynbee s'adressa à Sybilla. Puis, elle ajouta :


_"Je ne te conseille pas de nous faire obstacle."



Shock était très hostile et méfiante lorsqu'elle était en face d'une personne qu'elle ne connaissait pas. Une façon peu être de se protégée des inconnus potentiellement dangereux.


(HS : Désolé c'est court mais je n'avais pas plus d'inspiration.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylla

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 25
Localisation : Quelque part entre ici , ici et là
Pouvoirs : Possède un chapeau d'où il est possible de sortir toutes sortes d'objets ou d’animaux. Est entourée par un champ runique protecteur et peux se transformer en dragon.
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Ven 22 Mar - 23:47

Il se tourna d’abord vers sa compagne, maintenant ça ne faisait aucun doute à la brune.

« Kat, je te présente Sybilla. Je l'ai rencontré il y a quelques mois en Iowa. On s'est croisé dans un musée et on a peu bavardé. Rien de plus, rien de moins. »


Sybilla lui fit un grand sourire et inclina poliment, manquant de faire tomber son haut de forme. Elle le replaça délicatement tandis qu’il se tourna cette fois ci vers elle pour répondre à toutes ses questions.

« Sybilla, pour répondre à tes questions : on est des mutants, les gardes nous pourchassent parce qu'on a volé la caisse, on t'a laissé en vie pour servir de monnaie d'échange et j'attends de toi que tu nous aides à quitter le pays. »

La magicienne ne s’attendait pas du tout à ça. Elle était en compagnie de voleur et de mutant qui plus est. Elle savait déjà que la brune était une électrique mais Mortimer qui pouvait-il être ? C’est la première fois qu’elle rencontrait des mutants en dehors de l’Institut. Il ne lui pas une seule seconde à l’esprit qu’ils pouvaient être de mauvais mutants. Abasourdie par les réponses du brun, il put reprendre plus tranquillement sans être interrompu par les milliers de questions qu’elle ne pouvait pas prononcées.

« A mon tour. Tu es mutante toi aussi mais quels sont tes pouvoirs ? Que fais-tu si loin des U.S.A ? Ou habites-tu exactement en Amérique ? Et la question ultime, vas-tu nous laissez partir ou comptes-tu nous faire obstacle ? »

L’électrique eut même le temps de compléter les dires de son ami :


« Je ne te conseille pas de nous faire obstacle. »

Heureusement que la magicienne était assise sinon elle serait tombée. Elle reprit néanmoins vite ses esprits, son cerveau fonctionnait à toute allure, devait-elle les aider ou pas ? Cette question passa dans son esprit mais elle avait déjà pris sa décision.

« Je... je ne comptais pas faire obstacle. Je sens que je peux te faire confiance même si tu me dis le contraire et que ton comportement de ce soir est suspect. Mais si je peux vous aider je le ferais. Mais c’est tellement surprenant. Je ne pensais pas que tu étais un mutant Mortimer et j’ai vu ta compagne lancer des éclairs. Comment tu fais ça ? Et toi, Mortimer quels sont tes pouvoirs ?»

Sybilla s’interrogeait vraiment sur comment fonctionnait les pouvoirs des autres. Elle était fascinée par les nouvelles connaissances que ça pouvait lui apporter.

« Excusez-moi, je manque aux règles de bonne conduite. Je vais répondre à tes questions d’abord et ensuite j’espère que vous prendrez le temps de répondre aux miennes. C’est vrai que je suis une mutante moi aussi. J’ai un chapeau magique duquel je peux sortir absolument tout ce que je veux : des petits objets, des plus gros, tout ce que mon esprit peut imaginer. Et je suis aussi métamorphe. Et je suis ici, à Paris, car je faisais un spectacle, tu ne m’as reconnu sur la scène ce soir ? Tu as pourtant assisté à mon tour de magie. C’est vrai que la dernière fois que l’on s’est vu, on n’a pas échangé nos professions. Et bien je suis une magicienne de grande renommée, des gens du monde entier viennent assister à mes spectacles. »


Le visage de Sybilla s’était animé malgré sa fatigue, sa rencontre avec ces deux personnes était pour elle, une découverte de chaque instant et elle adorait parler de son métier. Ses joues reprirent des couleurs tandis qu’elle parlait. Elle n’avait pas dit qu’un champ de protection l’entourait en permanence, ses pensées étaient bousculées comme d’habitude par des tonnes de questions.

« Maintenant racontez-moi. Quels pouvoirs avez-vous ? Comment ils marchent ? Qu’est ce que vous venez faire à Paris ? Vous êtes loin de votre pays vous aussi. Et en quoi je peux vous aider ? Est-ce que vous avez d’autres questions à me poser ? »

Les questions de la brune s’enchainait à grande vitesse comme chaque fois que la curiosité prenait le pas sur sa raison et sa patience. Son optimiste et sa bonne humeur était inépuisable même après un long moment de tension. Elle passait d’un sujet à l’autre en suivant ses pensées, ce qui donnait une suite de questions étrange mais la curiosité était comme un feu brûlant pour elle, elle désirait tout savoir. S’apercevant que ses interlocuteurs avait du mal à suivre son débit rapide, elle s’arrêta brusquement.

« Pardon. je parle trop vite.» dit-elle d’un air désolé.


Hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapaud
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 33
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Lun 1 Avr - 19:50

La petite était stressée et parlait sans arrêt. Cela faisait marrer, intérieurement, Crapaud mais beaucoup moins Kat. Dans la rue, des gens commençaient à courir et des voitures se garaient à la va-vite. Mortimer s'approcha doucement de la fenêtre pour voir de quoi il en retournait tout en disant :

"_ Alors tu es magicienne ? Intéressant ! Franchement, je ne t’ai pas reconnu durant le spectacle mais maintenant je comprends pourquoi ton visage me disait quelque chose.
Pour ma part, on me surnomme Crapaud et je ne vois pas comment je pourrais mieux imager l'étendue de ma mutation. Shock, quand à elle, manipule l’électricité !"


Mortimer était maintenant devant la vitre et tira légèrement les rideaux et ce qu'il vu lui effaça sa mine guillerette."_ Oh putain! On est dans la merde et pas qu'à moitié !"

Kat se leva et alla jeter un rapide coup d’œil par la fenêtre. Elle ferma ensuite rapidement les rideaux et lui demanda ce qu’il comptait faire.
Toynbee ne comprenait comment ils avaient pu se faire retrouver. Il avait pourtant fait très attention à ne pas être suivi et, de part son expérience, il était certain que personne n'avait pu les pister. A part un mutant bien sûr. Il rejeta un œil dans la rue et fit l'état des lieux:


Trois cylindrés Allemandes garés sur le trottoir, une dizaine de molosses avec des têtes d’européens de l' Est et chacun avec une arme en main.
Ça sentait mauvais et il fallait réagir vite mais le confrériste se demandait encore comment ils avaient pu les retrouver quand tout a coup il comprit. Il poussa Kat sur le coté et se dirigea vers le sac rempli d'argent. Il l'ouvrit rapidement et fouilla à l'intérieur jusqu’à y découvrir en quelques secondes ce qu'il cherchait.

"_ Et merde! Ces enfoirés avaient mis un mouchard au fond du sac !
Bon, il va falloir qu'on se sépare. Sybilla c'est soit tu restes ici, je te ligote et les gars ne te ferons rien ou alors tu nous suis.
Shock, passe par la cour intérieur et prends le fric! On se retrouve aux pieds de la tour eiffel à l'aube!"


Crapaud ferma le sac, le posa dans les mains de sa compagne et la poussa vers la sortie.

"_ Te fais pas choper mais là-dessus, je me fais pas de soucis!"

Puis il se tourna vers Sybilla et lui donna le mouchard :

"_ Bon alors, t'as réfléchis ? Fais disparaitre le mouchard, tu seras adorable!
Écoute, je me sauve sinon je vais me faire étriper. Si t'es des notres, tu me suis si non, ça a été un honneur de re-rencontrer."


Crapaud se recula de quelques pas, fit une légère révérence à la jeune femme, fit un signe de croix et courra en direction de la fenêtre qu'il pulvérisa. Il atterrit sur le capot d'une des berline avant de se jeter sur un des gardes du corps et l’assommer avec un violent plaquage. Quand il se releva, il aperçut que quatre hommes entraient dans l'hotel sous les ordres du chef au visage balafré à la Ribéry.
Dorénavant, il fallait qu'il fuit, avec ou sans l'aide de Sybilla, car les autres étaient en train de chargés leur fusil. Mortimer était en train de courrir, ou parfois sauter, en direc tion du métro le plus proche.




[HRP: J'ai fait en sorte que chacun ait un peu d'action !
Sybilla, je te laisse gerer ta situation ...... ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Ven 5 Avr - 16:09


Shock commençait vraiment à perdre patience et tournait en rond. Ce n'est pas qu'elle n'avait pas envie d'en savoir plus sur Sybilla au contraire, savoir plus en détail la rencontre avec sa moitié, son caractère... mais le moment n'était pas choisit pour s'éternisé sur le sujet. Il fallait impérativement bouger d'une minute à l'autre et sans plus tarder. Les choses s'accélèrent quand ils virent que la cavalerie se pointa et Crapaud découvrit qu'il y avait un mouchard dans le sac. Là, ils n'avaient plus choix et devaient immédiatement réagir. Toynbee prit les choses en main et décidèrent de se séparer. Shock partirait avec le sac par la cour intérieure, Sybilla devait faire le choix de suivre ou non Toynbee, ils s'étaient donner rendez vous aux pieds de la tour Effel à l'aube.


Kat ne perdit pas une seconde et prit le sac, le mit au dos doucement à cause de sa blessure, embrassa son cher et tendre et partie sans savoir si Sybilla allait ou non suivre Mortimer. Elle lui fit un genre de salut militaire avant de partir, elle l'avait soigner et c'était la moindre des choses. Puis, elle sortit doucement de la chambre et une fois dans le couloir elle écouta si les troupes allaient arrivés mais pas un bruit alors elle se dirigea vers la cour intérieur en prenant soin de ne pas se faire voir. Les troupes commencèrent à monter par l'entrée principal et espérait vivement que Mortimer s'était fait la belle avant que les flics ne rappliquent. Elle allait emprunter la cour intérieure mais la flicaille était déjà sur place, elle décida donc de rebrousser chemin et de sortir par une échelle de secours qui donnait sur l’arrière de l'hôtel. Kat ouvrit doucement la fenêtre scruta les alentours et rien, de toute façon elle n'avait pas trop le choix. Puis elle entendit un grand fracas, elle esquissa un large sourire, c'était de toute évidence Crapaud qui faisait sa sortie. Elle en profita pour se dépêcher de descendre pendant que l'attention était river sur lui et prendre la poudre d'escampette. Une fois à terre, elle longea la ruelle tranquillement et arriva à la sortie pour s’engouffrer dans la foule bruyante et se fondre dans la masse, kat baissa la tête et marcha pas à pas pour ne pas attirer l'attention des forces de l'ordre. Elle se croyait sortie d'affaire mais un agent l'interpela sans doute l'ayant vu sortir par derrière. Elle continua sans y prêter attention mais l'homme se rapprocha, la somma de s'arrêter et lui mit une main sur l'épaule. Grossière erreur, Shock lui attrapa le bras et lui fit une clé de bras le maitrisant au sol, le désarma, vida le chargeur et prit son arme pour la balancer plus loin dans une poubelle. Son coéquipier s'avança dans sa direction armé mais Shock lui dit :

_"N'y pense même pas !"

Puis elle l'attaqua en lui lançant une rafale électrique pour le stopper et s'enfuit. Elle fonça à toute bringue parmi la foule pour les distancer. Elle avait le désavantage de ne pas connaitre la ville mais elle était maline et c'était la nuit. Elle subtilisa au passage d'une boutique une casquette et une longue veste noir et une carte pour touriste. Elle enfila tout ça et continua son chemin en empruntant les ruelles les plus sombres. Elle sortit de la zone critique et se dirigea en direction du Trocadéro où elle attendrait l'heure du rendez vous en espérant que tout se passerait pour le mieux pour Crapaud.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylla

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 25
Localisation : Quelque part entre ici , ici et là
Pouvoirs : Possède un chapeau d'où il est possible de sortir toutes sortes d'objets ou d’animaux. Est entourée par un champ runique protecteur et peux se transformer en dragon.
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Sam 6 Avr - 17:23

Une fois son flot de question tarit, elle eut les réponses qu’elle attendait ou au moins une partie.

« Alors tu es magicienne ? Intéressant ! Franchement, je ne t’ai pas reconnu durant le spectacle mais maintenant je comprends pourquoi ton visage me disait quelque chose.
Pour ma part, on me surnomme Crapaud et je ne vois pas comment je pourrais mieux imager l'étendue de ma mutation. Shock, quand à elle, manipule l’électricité ! »

Un crapaud ? Et une pile électrique ? Des mutations inconnues de la brune et des plus surprenantes. Elle en est toute retournée, malgré les demandes qui fusaient dans son esprit ne parvenait pas à ses lèvres. Mortimer regarda par la fenêtre et y vit quelque chose qui lui déplut puisqu’il jura, ferma les rideaux et chercha ce qui avait pu amener la police à leurs positions. Son regard se porta sur le sac qu’il avait volé, il le fouilla rapidement et trouva un mouchard dans les replis.

Le brun prit les choses en main et décida de la suite des événements, ils allaient se séparer. Sibylla supposa que Crapaud fera dispersion tandis que son amie se cachera avec l’argent et ils se retrouveraient plus tard au pied du grand monument de fer. Le choix de la magicienne de dépendait que d’elle, soit elle les suivait et s’embarquait dans une grande galère, soit elle restait ici comme une sage petite otage. Elle observa Mortimer attentivement, pouvait-elle lui faire confiance ? Ou si elle l’aidait finira-t-il par se retourner contre elle ? Il lui envoya le mouchard qu’elle rattrapa :

« Bon alors, t'as réfléchis ? Fais disparaitre le mouchard, tu seras adorable!
Écoute, je me sauve sinon je vais me faire étriper. Si t'es des nôtres, tu me suis si non, ça a été un honneur de re-rencontrer. »

Il recula, fit une légère révérence qui amusa la magicienne, fit un signe de croix et se jeta dans la fenêtre. Sibylla se surprit à s’inquiéter pour le mutant, c’est ce qui influa sur son choix. Elle entendit un bruit de métal. Elle se leva sur d’elle, elle trouverait toujours un moyen de s’échapper si ça tournait mal, la voie des airs lui étant toujours ouverte. Sibylla changea sa main en patte de dragon et écrasa le mouchard entre ses griffes. La poussière de métal tomba lentement sur le sol tandis qu’elle se dirigeait vers la fenêtre détruite.

Elle sortit de son chapeau un toboggan qui lui permit de descendre sans encombre et à vitesse suffisante pour rattraper Mortimer. Arrivée en bas de sa descente, elle attrapa un coin de sa création et tandis qu’elle se remettait sur ses pieds, la rentra comme une étoffe dans son chapeau. Quatre hommes armés les entouraient. Deux choix s’offrait à eux combattre ou fuir. Mais Sibylla n’était pas une tueuse et n’aima pas se battre, elle préférait la fuite et un regard vers le Crapaud lui dit la même chose. Hochant la tête pour lui montrer qu’elle avait compris, elle sortit d’un grand mouvement de bras, une épaisse fumée noire et sa jaguar préférée. Elle fit signe au brun de grimper dans le véhicule luisant qui ronronnait déjà. Une fois son passager embarqué, elle s’élança, perçant la fumée à la grande surprise des gardes. Le temps qu’il récupère leurs voitures, elle avait déjà tourné au coin de plusieurs rues. Elle s’arrêta, sorite du superbe véhicule et en créa un autre plus modeste, une passe-partout grise. Sibylla donna les clés à Mortimer, la magicienne entendait les voitures des gardes arrivées. Elle créa une barre de fer pour coincer la pédale d’accélérateur et lança sa belle jaguar dans une longue rue rectiligne. Cela les occuperait un moment. Elle sauta dans la deuxième et dit :


« Conduit prudemment comme si tu n’étais pas recherché ni suivi, juste comme si tu te baladais. »

Elle lui tendit une casquette qui cacherait une partie de ses traits et se fit une perruque blonde pour elle. Son sourire était toujours attaché à ses lèvres, malgré les galères dans lesquelles elle s’était fourrée elle garda sa bonne humeur. Voyant toujours le coté positif des choses en toute situation.


Hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapaud
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 33
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Mar 16 Avr - 7:02

Finalement, Sybilla l' avait suivi mais savait' elle dans quoi elle se fourrait ? Crapaud lui même ne savait pas dans il s'était fourré mais quelque part, il en avait l'habitude. Et quelque part, il y avait des trucs qui le gênait et le perturbait, mais il n'avait pas trop le temps de se concentrer la dessus.
Quand Sybilla lui donna la casquette, Mortimer lui dit juste un léger "merci" et se concentra sur la route. N'étant pas du coin, et plutôt habitué à la géographie Anglo-saxonne et Américaine, Toad devait se fier au panneaux d'indications Français. Il se trompa, bien entendu, plusieurs fois et commença à s'énerver jusqu'au moment ou il arriva sur les Champs Élysées. De là, le chemin était plus que facile.

Mortimer s'arrêta plusieurs fois pour vérifier qu'il n'était pas suivi et en profita pour acheter cigarettes et boissons diverses. Au début, tout allait pour le mieux mais Crapaud remarqua après trois arrêts qu'il était finalement suivi par les mêmes voitures que celles que devaient les cueillir devant l’hôtel.


* Et merde ! Il est quatre heures du mat, on a rendez vous dans deux heures et normalement on devrait être au point de rendez vous dans une heure !*

Toad jeta un rapide coup d'oeil à la voiture pour s'apercevoir que la brunette, maintenant blonde, l'interrogeait du regard tout en tapotant avec ses doigts de la main sur le tableau de bord.

* J'espère que Kat s'en sors mieux que moi ! De toute façon, on va pas pouvoir rester à attendre ici bien longtemps sinon les gus d'en face vont nous tomber dessus !*

Crapaud posa son avant bras sur un lampadaire et de l'autre main se frotta les yeux tout en essayant de trouver d'autres portes de sortie mais rien ne lui venait à l'esprit.
Il remonta donc dans la voiture et fila direction la Tour Eiffel.


"_ On est suivi mais ça change rien au plan, on va au point de rendez-vous !"

Quarante cinq minutes plus tard, les deux compères étaient arrivés devant le monument. Mortimer gara la voiture et y jeta sa casquette. Toynbee avait un mauvais pressentiment et pressa le pas. Ils étaient maintenant en haut d'un escalier situé 300 metres avvant la tour Eiffel lorsqu'il y vit Shock en bas. Elle ne bougeait pas et ne s'était pas retourné et c'est à mi parcours que Mortimer comprit. Ils étaient encerclés et par une quarantaine de personnes. A eux trois, c'étaient trop risqué et là, Crapaud était dans une impasse.

"_ Bon ! On est dans la merde!
Dieu, si tu existes, un coup de main ne serais pas de refus !"



[ HRP: Sybilla ne t'inquiète pas. Si quelque chose ne va pas , tu en seras la première informé. Kat je te laisse décrire et faire un peu de bagarre si tu veux. Sybilla, je te laisse te transformer et nous amener à New York, dans une zone perdue! ]

_________________


Dernière édition par Crapaud le Ven 19 Avr - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Ven 19 Avr - 16:11

Il était l'heure et Shock se leva pour rejoindre le lieu de rendez vous. Elle était tout près. Dans la nuit noir tout semblait si paisible et calme. Dans une heure environ le soleil allait se levé. Ils allaient pourvoir enfin se tirer d'ici et vite fait. Finit les plans foireux et situations galères. Elle marcha tranquillement jusqu'au pied de la Tour Eiffel en idéalisant un bon bain chaud accompagné d'un bon remontant lorsque des sirènes retentirent au loin et la ramenèrent à la réalité. Elle se retourna pour voir si elles allaient en sa direction et ce fut le cas. Kath souffla désespérer et ronchonna :


_"C'était trop beau pour être vrai."


En un rien de temps 2 voitures de flics rappliquèrent Katharina était fatigué de courir, elle resserra les sangles du sac pour ne pas qu'il la gêne dans ses mouvements. Elle jeta un œil circulaire cherchant Crapaud, il était là c'est sûr, les flics ne serraient pas venu ici pour rien alors Kath jeta un oeil en l'air et aperçu Toynbee avec Sybilla. Elle avait finalement choisit de les suivre.


La meilleur défense c'est encore l'attaque, alors sans plus attendre, la brune ouvrit les hostilités. Elle couru et se jeta sur la première voiture à proximité d'elle, flanqua une bonne dérouillé aux deux flics en bonne et dû forme. Ensuite, elle se dirigea vers la deuxième voiture, elle leur envoya une rafale électrique. Une fois terminée, l'étau se resserra, la cavalerie avait rappliqué entre temps et encerclaient maintenant la grande dame de fer. Ils étaient dorénavant trop nombreux et comme son épaule était encore douloureuse, elle décida de plier bagages. Elle était pris au piège et ne pouvait plus s'enfuir. Elle se précipita et monta les escaliers pour retrouver Crapaud et Sybilla sous les tirs de la police.

Shock retrouva Crapaud et Sybilla. Tous les trois, observèrent la flicaille en bas. Ils étaient fait comme des rats. Il n'y avait plus d'issu possible. A ce moment là, Kath encore essoufflée d'avoir montée monter les marches rapidement leur dit :


_"Ils sont furax, ils vont pas tardé à monter."



Puis, Shock se tourna vers Sybilla et lui dit sur un ton ironique avant d'éclater de rire :


_"Alors, miss Houdini...Tu peux nous faire disparaitre ?"


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylla

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 25
Localisation : Quelque part entre ici , ici et là
Pouvoirs : Possède un chapeau d'où il est possible de sortir toutes sortes d'objets ou d’animaux. Est entourée par un champ runique protecteur et peux se transformer en dragon.
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Lun 22 Avr - 23:35

Sibylla maintenant blonde, tapait nerveusement sur le tableau de bord ses pensées occupées par leur fuite. Mais qu’avait-elle fait ? Bon, elle ne pouvait plus faire marche-arrière, ça ne servait à rien de ressasser le passé alors que l’avenir se déroule sous ses yeux. La voiture filait vers le monument célèbre, Mortimer s’arrêta à quelques mètres de l’imposante tour de métal.

Ils descendirent de la voiture laissant leurs déguisements sommaires dans celle-ci. Le mutant pressa le pas comme s’il sentait un danger venir, la magicienne suivit le mouvement. Sa copine se trouvait à un des pieds de la Tour Eiffel mais était encerclée par des hommes en noir, impossible à distinguer de là où ils étaient. Mortimer prit l’escalier et grimpa les marches quatre à quatre, Sybilla malgré ses talons arrivait à suivre son rythme pressée par la menace des ces hommes et de l’impasse dans laquelle ils s’engageaient. Enfin, impasses quand on sait voler, elles disparaissent vite.

Arrivés en haut, le brun se pencha pour voir où en était son amie, elle était encerclée, la brune avait déjà réglé son compte à une dizaine de policiers quand elle commença à monter pour les rejoindre. Le mutant leva la tête au ciel et implora une aide divine tandis que sa compagne qui venait de terminer l’ascension fut plus terre à terre et c’est vers moi qu’elle se tourna


« Alors, miss Houdini...Tu peux nous faire disparaitre ? »

L’ironie transparaissait dans sa voix mais le surnom plaisait à la magicienne, un grand sourire marqua ses lèvres et elle répondit :

« Pas disparaitre mais je crois avoir une idée. Occupez-les un peu si jamais ils montent, je vais me dépêcher mais ça peut prendre un peu de temps et si jamais ils sont un peu entreprenants je n’aurais pas le temps de terminer. Alors si vous voulez bien. »

Une fois sa tirade dite, elle se tourna vers le vide, elle n’avait porté quelqu’un et encore moins deux personnes, elle espérait que ça irait. Une fumée épaisse se forma autour d’elle qui grossit au fur et à mesure que son corps changeait, que sa mâchoire s’allongeait, que ses dents se firent plus aiguisées, que ses mains se changèrent en griffes puissantes et surtout que ses ailes se décrochèrent de sa peau d’humaine fragile. Les écailles recouvraient peu à peu se peau, le nuage de fumée avait pris une taille gigantesque et une fois sa transformation achevée, elle se dissipa d’un coup d’aile et un cri assourdissant retentit. Elle n’avait pu le retenir, en voulant accélérer sa métamorphose avait accentué la douleur qu’elle lui provoquait.

La dragonne qui s’était dressée sur ses pattes, retomba lourdement sur la construction métallique, ses griffes crissant contre le fer froid de la Tour. Elle plia ses ailes pour permettre aux deux mutants ébahis de monter sur sa patte énorme et se coincer entre les pics qui ponctuaient son échine.


« Montez. Vite ! Et accrochez-vous bien ! »

Une fois, que ses deux compagnons furent installés sur son dos, elle se tourna vers le bord de l’étage, de sa queue elle faillit démolir une partie des piliers mais d’un mouvement souple elle réussit à les éviter. Ses pattes se recroquevillèrent pour préparer son décollage. Puis ce fut le départ, Elle fit un bond dans le vide, et déploya ses ailes immenses. Malheureusement, Sibylla ne put empêcher sa queue de démolir un des piliers en métal, ce qui faillit lui faire manquer son envol. Le sol passa très près de ses pattes mais d’un coup d’aile puissant, la magicienne se propulsa dans les airs et se dépêcha de rejoindre les nuages pour qu’un minimum de personnes ne voit sa forme dragonnesque.

Le poids sur son dos la déséquilibrait un peu mais ne la gênait pas pour voler, elle pourrait rejoindre un endroit sur. Cela aurait étonnant s’il avait réussi à la suivre mais le temps d’appareiller un hélicoptère ou un avion elle serait déjà loin. Surtout qu’elle n’était pas repérable par les radars puisqu’il ne s’échappait aucune onde de sa peau écailleuse. Après quelques minutes de vol, elle demanda à ses passagers :

« Ça vas ? Aucun problème ? Si quelque chose ne vas pas, frappez sur mes écailles. »

N’étant plus pourchassé, elle ralentit le mouvement de ses ailes, ce qui fut surement plus confortable pour les deux mutants. A cette hauteur, le vent était quasiment inexistant, il était doux, et portait aisément la dragonne qui laissa planer un moment. Ne battant des ailes que pour se maintenir à bonne altitude. L’aube s’était levée et la journée s’annonçait belle. Sibylla profitait des rayons du soleil et du doux vent qui caressait ses écailles. Ses muscles jouaient à la perfection sous sa peau, ses ailes pleinement ouvertes en une envergure impressionnante attrapaient chaque brise pour les porter le plus loin possible. Elle voulut faire un looping quand un vent un plus fort passa sous ses ailes mais elle se rappela qu’elle avait des passagers et qu’il n’avait pas de ceinture de sécurité. Cette pensée l’amusa et son rire dut secouer les deux mutants.

Après une journée entière de vol, la dragonne passa sous la barrière de nuages et entrevit une côte, celle des Etats-Unis. Ou allait-elle bien pouvoir les emmener ? Elle hésitait à les emmener chez elle dans son manoir car même si elle savait que c’était un endroit sur, où ils pourraient se reposer et repartir du bon pied, une petite voix lui disait de ne pas les inviter chez elle.

Oh et puis tant pis pour la petite voix, quelque chose lui disait de faire confiance au moins à Mortimer, Sibylla ne savait pas pourquoi il lui inspirait se sentiment (complètement stupide qui plus est) mais bon, sa décision était prise, elle inclina légèrement sa trajectoire vers son manoir, un peu en dehors de New York. Là au moins elle ne risquait pas d’être vue quand elle atterrirait. Il lui fallut une heure de plus pour atteindre sa demeure. Elle se posa dans sa cour de gravier qui avait déjà les marques de ses nombreux atterrissages précédents. Mortimer et Katharina descendirent de son dos, du bout des griffes elle souleva son chapeau, faisant apparaitre une épaisse qui la cachait tandis qu’elle récupérait des formes plus normales. Sa transformation fut plus longue que la dernière fois car elle avait le temps et qu’elle était épuisée. Une fois son changement effectué, elle leur fit son plus beau sourire et les accueilli comme il se doit.


« Bienvenue chez moi. Merci d’avoir utiliser Sibylla Airline, nous vous souhaitons un agréable séjour. »


Son rire fusa dans les branches de la forêt environnante et elle reprit (un peu) plus sérieusement.


« Vous pouvez rester ici autant que vous voulez tant que vous n’essayer ni de me voler, ni de me tuer. Je connais par cœur chacune des pièces et des œuvres qui se trouve dans ma demeure et s’il en manque une je sais qui sont les voleurs. Bref, vous êtes mes invités pour tout le temps que vous voulez... Des questions ? Si vous avez besoin de quoi que soit, je suis à votre disposition. »


Elle fit une petite révérence et les invita à entrer pour discuter plus longuement. Voyant leur air surpris et un peu dépassé par les événements, elle jugea bon de les rassurer. Il faut dire qu'entre la métamorphose, le vol et le grand manoir, il y avait de quoi être surpris.

« Il n’y a personne d’autre que vous et moi, vous n’avez rien à craindre. »




Hors rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapaud
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 33
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Jeu 2 Mai - 22:51

Tout alla vite, c'était clair, mais tout alla trop vite pour Crapaud. Il aimait contrôler les choses et détestait être pris au dépourvu. Il n'aimait pas non plus qu'on lui cache des trucs assez importants, du genre la métamorphose en dragon. Et Crapaud eut du mal a comprendre que Sybilla et le dragon n'était qu'une seule et même personne. Ensuite, vint le vol à dos de dragon. Mortimer appréhendait légèrement les voyages en avions alors le vol a bord de " Sybilla Airlines " lui fit rendre son déjeuner une fois arrivé.

Toad était dépassé par les évènements et il n'aimait pas du tout ça. En plus de tout ça, Sybilla était trop gentille. Elle avait aidé par deux fois Shock et Crapaud à s'échapper, elle les avait fait traverser l'Atlantique et maintenant, elle les accueillait les bras ouverts chez elles. Pour Toynbee, cela cachait quelque chose. On ne pouvait pas être aussi gentil comme cela.
Crapaud s'avança lentement vers Sybilla, le souffle court, tous les sens en alerte et dit :


"_ Écoute! Je sais pas pourquoi tu nous as aider mais merci. Sans toi, on serait encore à Paris et dans un sale état.
On va pas rester et pour être franc, je suis mal à l'aise, tu me perturbes. Je sais pas comment expliquer ça mais c'est comme ça."


Sybilla avait l'air surprise mais elle avait toujours son petit sourire serein.
Crapaud s'approcha, prit sa main gauche et la plaça entre ses deux mains.


"_ J'ai préféré notre rencontre à Des Moines mais celle de Paris était pas mal non plus.
T'es gentille. Trop gentille même et quand je te disais que l'être humain est mauvais, je le pensais et je le pense encore.
Un conseil, arrête d'aider les gens car ces mêmes personnes ne te le rendront pas.
Bonne chance pour la suite et ...... peut être qu'on se reverra."



Crapaud fit volte face et sortit de la résidence avec Shock. Ils coupèrent à travers les bois et rejoignirent une des banlieue de New York.
Mortimer ralluma son portable et fit le tri dans ses sms. Le dernier lui fit l'effet d'un électrochoc et il était de l'un des résidents de la confrérie.

" Slt baveu! Ramène tes miches à la maison, papa magnéto est rentré ... "

Toad était estomaqué et n'en croyait pas ses yeux. Il ne put trouver les mots et tendit simplement le portable à Kat.



Arrow La confrérie.


[HRP: Shock, je te laisse agir, nous trouver un véhicule et partir d'ici.
Sybilla, joli rp et joli manoir mais on va te laisser, ya quelqu'un qui nous attends. ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   Ven 3 Mai - 20:24

Shock n'en croyait pas ses yeux lorsque Sybilla se transforma en un gigantesque dragon. Elle n'avait jamais vu de pareil chose dans sa vie. Elle savait que certain mutant avait des pouvoirs assez étrange mais là elle en resta bouche bée. Elle avait bien caché son jeu et Crapaud fut aussi surpris qu'elle. Kath grimpa un peu hésitante et pas du tout rassurée sur le dos de la miss au dos d'écailles et avec Crapaud à ses côtés un long voyage s'annonçait. Ce ne fut pas un trajet des plus confortable et des plus sécurisants. En haute altitude, dans les airs, se cramponnant férocement pour ne pas être éjecté de la bête. D'ailleurs le teint verdâtre habituel de Toynbee blanchi légèrement.

Katharina était ravie de regagner la terre ferme, ses oreilles bourdonnaient encore dû à leur périple à grande vitesse dans les airs. Une fois que Sybilla regagna forme humaine, tout alla très vite. La magicienne les accueillit gentiment dans son Manoir autant de temps qu'ils le souhaitèrent. Cependant, Shock avait bien perçut que la situation échappa à Mortimer et qu'il en était déstabilisé. Il la remercia et lui fit la morale et détourna les talons.
Sybilla respirait la joie et le bonheur et cela agaçait un peu l'électrokinésiste néanmoins, elle n'en oublia pas de la remercier. La magicienne n'y était pas obligé et pourtant elle les avait bien aider.


_"Merci pour la ballade miss Houdouni, c'était...et ça restera une expérience inoubliable. A un de ces quatre."

Puis, Kath rejoignit Crapaud et ils s'engouffrèrent à travers la forêt. Une fois arrivé sur une route, Shock prit les devants pendant que Toad allumait son portable. La brune retira sa veste et la mit autour de sa taille, se cambra la main dans les cheveux, elle comptait bien user de ses charmes pour qu'un abrutit en voiture s'arrête et la ruse ne tarda pas à prendre effet. Une magnifique Ford Mustang GT500 noir ralentit et ronronna sur le bitume. Kath s'accouda à la portière passager et fit un large sourire, le conducteur ravit, lui proposa de l'emmener. Shock fit le tour de la voiture en jouant de son regard en minaudant.

_"Chouette ta caisse." Lui lança t'elle

_"Et sous le capot ?"

Il appuya sur une manette ouvrant le capot et sortit de la voiture pour lui monter ce qu'elle avait sous le capot mais Kath avait une toute autre idée en tête bien évidement. Il ne fit que deux pas, qu'elle l'attrapa et le stoppa, elle le plaqua violemment contre la voiture et lui dit :

_Tu crois avoir de la veine d'être tomber sur moi, hé bien détrompe toi !"

Elle le jeta sur le bas côté et l’assomma en lui lançant une légère rafale électrique. A se moment là, Toynbee sortit des fourrés avec la mine ragaillardit. Il ne dit aucun mot et lui tendit son portable. Magnéto était de retour. La nouvelle eut l'effet d'une bombe.

_"Wahouuuuuuuu hé ben ça pour une nouvelle, pas de temps à perdre, on y va. Hé c'est moi qui prend le volant ! "



Arrow Le sous sol de La Confrérie


H.S : Oui, bon rp Sybilla et Crapaud bien sur Wink




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le voyage de Crapaud, escale en France ( Shock et Sibylla )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Offre voyage-prive.com séjour à -55% dès le 22/06
» Voyage en autocar pour Disneyland Paris
» Publicités pour le voyage inaugural
» [Larsen, Reif] L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet
» voyage interne ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: Le reste du Monde :: Reste du monde :: Europe-
Sauter vers: