X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Tremblement de terre Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sibylla

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 25
Localisation : Quelque part entre ici , ici et là
Pouvoirs : Possède un chapeau d'où il est possible de sortir toutes sortes d'objets ou d’animaux. Est entourée par un champ runique protecteur et peux se transformer en dragon.
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Tremblement de terre Groupe 1   Jeu 5 Juil - 13:44

Miss Grey , peu après son arrivée , lui a proposer un séance shopping au nouveau centre commercial qui venait d’ouvrir à New York . C’était un des ces hauts gratte-ciel qui pullulaient dans « La grosse Pomme ». Le haut du bâtiment était consacré à des bureaux tandis que le bas était un grand centre commercial . Monstre de métal et de verre , il tendait sa cime vers les nuages sans pour autant jamais les comprendre ...

C’est donc dans ce monstre moderne que Sibylla se trouvait en ce samedi après-midi , a essayer avec Miss Grey de nouvelles tenues ...
La magicienne était arrivée à l’institut le mercredi précédent et le bâtiment lui avait tout de suite plut avec son grand toit en tuiles rouges , sa vaste cour , et sa forêt avoisinante.
Mais il n’y connaissait personne hormis Monsieur Scott et Miss Grey , pour faire plus ample connaissance , cette dernière avait demandé à Sibylla si elle voulait l’accompagner.

Elle commença par choisir des tenues de ville puisque maintenant elle allait en avoir plus besoin que de ses tenues de soirées qui constituaient la plus grande partie de sa garde-robe à cause de ses spectacles .
Elle prit donc quelques hauts qui lui plaisait ainsi qu’un pantalon et deux jupes , la magicienne n’aimait pas trop les pantalons . Sibylla se demandait si elle allait s’habituer à sa nouvelle vie , le changement était assez radical . Elle verrait avec la rousse si elle pourrait garder un ou deux soirs de libre pour aller faire ses spectacles . Ce qui lui rappelait l’énorme savon que lui fit son manager , il était devenu tout rouge et avait hurlé que la magicienne qu’elle était ne pouvait tout laisser comme ça sur un coup de tête , que ce n’était pas une attitude responsable , que le spectacle avait besoin de sa présence pour réellement être un spectacle . Sibylla lui expliqua calmement ses raisons, avec force arguments et réussi à le convaincre qu’elle prenait une année sabbatique.

Elle vit du coin de l’œil que Miss Grey avait choisi un lot de vêtements et elles se dirigeaient toutes les deux vers les cabines d’essayage , ne se doutant pas un seul instant que ce qui allait leur arriver .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Grey
X men/médecin
avatar

Nombre de messages : 417
Pouvoirs : Télépathie et Télékinésie puissantes.
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Jeu 5 Juil - 18:27

C'était un samedi après-midi et une belle journée qui s'annonçait. Aujourd'hui, Jean devait aller faire une séance de shopping avec la nouvelle étudiante: la dragonne qu'elle était allée chercher au Portugal. La rousse allait pouvoir faire connaissance avec la jeune mutante et la mettre en confiance. Elle avait entendu parler d'un nouveau centre commercial, récemment construit. Jean emmena donc Sibylla dans sa voiture et entreprit de lui faire la conversation seulement dans le magasin. Durant le trajet, Jean écouta la radio qui prédisait juste un temps radieux. Elle hésitait à adresser la paroles à la jeune fille, préférant qu'elle fasse le premier pas.

Arrivée dans le magasin, Jean entama tranquillement la conversation, lui demandant d'abord les tours de magie qu'elle savait faire puis emboitant sur sa vie. Sibylla ne voulait pas trop se dévoiler par timidité ou pudeur. De toute manière la conversation n'était pas passionnante alors la rousse proposa de faire quelques essayages. Elle pris quelques vêtements dont une robe pour Log...Scott et se dirigea vers les cabines suivie par la magicienne. Après plusieurs: "Celle-là te vas très bien; comment tu me trouves ? ; je préfère l'autre", la télépathe eut un vertige une sensation de danger et elle avait raison. Soudainement le sol se mit à trembler, Jean s'accrocha à un mur de sa cabine pensant que cela passerait sans problèmes mais elle fut étonnée de découvrir qu'apparemment les normes de sécurité n'avaient pas été respectées. En effet, quelques secondes seulement après la secousse, le plafond se fissura et céda. La rousse vit impuissante, la vingtaine d'étages tomber sur l'ensemble du rez-de-chaussée où elle se trouvait actuellement. Son premier réflexe fut de prévenir le danger pour sa protégée:

"Sibylla, protège avec tout ce que tu peux, ta tête et ton cou.", s'écria-t-elle rapidement avant de créer une bulle télékinétique autour de sa protégée puis une autre pour elle-même. Cependant, elle doutait de pouvoir retenir l'immeuble au dessus d'elles. Le choc fut dur et la télépathe ne put s'empêcher de pousser un gémissement sous le poids du bâtiment. La fumée était présente tout autour d'elle, brouillant sa vue. Jean tentait de capter les pensées de sa protégée, elle n'y arriva pas immédiatement. Alors elle décida d'envoyer un appel au secours au professeur Xavier espérant qu'il l'entendrait à cette distance.
La rousse concentrée sur les boucliers ne comprit pas tout de suite ce qui lui arrivât après. Mais la douleur dans son dos et sa nuque lui fit comprendre que Sibylla c'était transformée sous le choc en dragonne et que étant juste à coté; elle l'avait projetée plus loin et plus profondément encore sous les gravats. Toussotant, Jean prit sa nuque dans une main et remarqua le liquide rougeâtre sur ses mains lui faisant remarquer que son corps était fragile. Elle essaya de bouger en vain. Alors elle voulut tenter de capter de nouveau les pensées de la magicienne ou d'un quelconque mutant à l'extérieur qui pourrait l'aider même si elle ne recevait rien, elle continuait espérant que quelqu'un la trouverait ou au moins trouverait sa protégée ce qui devrait être plus facile étant donné qu'elle se trouvait sous sa forme dragonnesque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley

avatar

Nombre de messages : 148
Age : 24
Pouvoirs : Est dotée d'ailes
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Ven 6 Juil - 23:01

Après les différents affrontements verbaux à l'Institut auxquels Ashley avait été confrontée, elle avait finalement besoin de sortir, de tout oublier au moins pour une après-midi. Elle qui n'était pas sortie de l'enceinte de l'Institut depuis son arrivée quelque peu mouvementée avait enfin trouvé le courage de passer les grandes grilles qui lui garantissaient une sécurité tout relative, du moins par rapport à son père, à ses contacts, et à quelques vautours de race paparazzi...

Afin de passer inaperçue un maximum, elle avait emprunté un long trench-coat à l'un des élèves qui mesurait bien 30cm de plus qu'elle. D'une jolie couleur camel, elle avait eu l'agréable surprise d'en constater la marque et la très bonne qualité. Et point non négligeable, seules quelques plumes dépassaient encore en bas du manteau d'été, ne risquant pour ainsi dire pas d'attirer l'attention des passants sur ce détail.

Et finalement, ce même élève lui avait conseillé un nouveau centre commercial où elle pourrait se procurer un trench similaire, et qui serait sûrement bondé en ce samedi après-midi. Quoi de plus efficace que la foule pour passer incognito? Un île déserte ou la forêt vierge, mais elle n'avait pas ces options à portée de main... quoi qu'en faisant un peu de charme à Scott et en jouant la carte de la fille blessée elle aurait peut-être pu le convaincre de l'emmener faire un tour en jet?

Quoi qu'il en soit, à cet instant précis, elle regrettait plus que tout son choix d'être entrée dans cette jolie petite boutique du centre commercial. Occupée à observer de jolis pull en maille marin qui serait facilement modifiables pour qu'elle puisse les porter, elle venait de voir entrer la seule personne qu'elle ne voulait pas voir. Jean Grey. La femme de Scott, cette... hem, épargnons nous un peu les vilaines expressions! Dire qu'elle était venue pour se vider l'esprit, on pouvait dire que c'était bien raté!


*C'est pas vrai, elle va me pourrir la vie encore longtemps?*

Reposant à contre-coeur le pull qui avait attiré son attention, elle remonta le col de son trench afin de la dissimuler un maximum, pas que cela semble bien nécessaire puisque la rouquine venait de disparaitre en cabines avec une jeune fille qu'Ashley se rappelait avoir rapidement croisé un soir au réfectoire, mais à qui elle n'avait pas pris la peine d'adresser la parole.

Mais alors qu'elle s'apprêtait à sortir de la boutique, tout se mit à trembler. S'appuyant contre le mur, elle vit les murs porteurs commencer à se tasser, des fissures apparaître dans les plafonds et sur les sols, les vitres trembler. Cela n’annonçait absolument rien de bon, et même une novice comme Ashley s'en rendit vite compte. Et le gros bloc qui se détachait du plafond, menaçant de lui tomber dessus était le meilleur indice à vrai dire.

Consciente qu'elle ne pourrait pas se protéger efficacement avec ses bras comme une personne normale, elle eut le réflexe d'enlever son trench et de s'abriter dessous, formant comme un petit cocon au-dessus d'elle alors qu'elle se laissait tomber contre le mur le plus proche, espérant malgré tout que ce dernier reste debout et puisse lui offrir un minimum de protection.

Le choc fut monstrueux, en un instant il sembla à Ashley que le chaos se déchainait, et que tout à coup il faisait nuit. Nuit et difficile de respirer. Et mal. Oui, mal. Se protéger avec ses ailes avait été une bonne solution, probablement la meilleure à sa disposition, mais à en croire les craquements sinistres qu'elle avait entendu, elle avait dû se les briser, tout comme d'autres os dans son corps, mais le temps n'était pas à l'inspection médicale. Pour le moment, il était vital de respirer, et de trouver un chemin vers la sortie, ce qui s'avérait plus difficile à dire qu'à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Mar 10 Juil - 18:28

Logan était un courant d'air, inaccessible et imprévisible, cela ne l'empêchait pas d'être la proie du vent qui pouvait parfois le prendre dans ses filets et le jeter comme une boule de papier, sur la route d'une autre personne. Il était a une table, en train de jouer aux cartes, au poker plus précisément. Il avait une sacrée main pour une fois. Il avait déjà tout perdu et jouait quitte ou double. Il vivait pour ce genre de frissons. Tout gagner et tout perdre à la fois. Il scrutait ses adversaires avec un air toujours aussi désinvolte. Qu'il perde ou qu'il gagne, il avait toujours la même expression sur le visage, celle d'un homme qu'il fallait pas chercher. Difficile de lire en lui. Surtout qu'il ne se privait pas pour lancer un grognement de temps en temps pour marquer sa désapprobation. Avec un sourire crâne, il déposa les cinq cartes, dévoilant quatre rois. Sûr de sa victoire, il commença à récupérer les billets qui se trouvaient sur la table. Une belle somme qui n'allait certainement pas rester sous son oreiller à dormir. Le mutant n'aimait pas garder l'argent des jeux de coté mais le dépensait plutot en boisson, chose qu'il ne pouvait pas faire à l'Institut. Rangeant les dollars dans ses poches, il sifflota un petit air d'une ballade japonaise. Ce pays lui manquait parfois.

Le regard du griffu était celui du marin qui cherchait la lumière du phare en pleine nuit, et cette lueur salvatrice n'était autre que le liquide ambré des bières en pressions que le barman était en train de servir. S'il avait pensé ne rester que quelques minutes dans ce dernier bar, le déroulement de la soirée en avait décidé autrement et trop fatigué pour monter sur sa moto afin de rentrer au manoir, il opta pour une autre solution. Ainsi était-il monté sur un arbre de Central Park, et s'était-il endormi sous la pleine lune. Il n rouvrit les yeux que tardivement, et il ne fallut pas longtemps au griffu pour sentir la première secousse du tremblement de terre. Cela avait faillit le faire tomber de son arbre. Il avait éviter la chute en accrochant ses jambes puissantes autour d'une branche, les bras ballant vers le sol. Mais bien vite son regard avait un sinistre spectacle en visuel . Protégeant son visage du soleil qui l'éblouissait avec sa main en visière pour mieux voir, il assistait à un tableau d'apocalypse.

C'est ainsi qu'il vit l'immeuble, géant de verre aux pied d'argile qui commençait à s'ébranler puis à tomber à ses pieds. Du verre explosait, de l'acier se déchirait, de la poussière recouvrait les alentours dans un nuage suffoquant. Logan pouvait voir tout cela de son arbre Il devait se dépêcher d'aller sur place pour voir s'il pouvait se rendre utile. Il se laissa tomber au sol, et ses muscles d'acier se mirent en branle, actionnant la machine qu'il pouvait parfois être, cherchant des yeux sa moto, et grimpant dessus dans un seul geste. Il démarra sa bécane et fondait vers le centre de l'effondrement. Il devait slalomer entre des voitures à l'arrêt.

C’est fou comme à chaque fois qu’on est en retard, qu’importe la vitesse à laquelle on roule, on trouve qu’on ne va pas assez vite…


Il hurlait aux badaud devant lui qui semblaient interdits et restaient figés sur place de s'écarter de la route. Alors ils se tournaient vers lui, l'air hagard. Le griffu dû sortir ses griffes, les faire racler le bitume provoquant une nuée d'étincelle autour de lui pour que les gens sous le choc reprennent leurs esprits et lui laissent le champ libre. Lui qui e pouvait pas supporter la présence de Spiderman en vint à regretter l'absence du tisseur. Avec lui, il aurait été plus rapidement sur les lieux. Vu la foule alentour, il du descendre de moto et tracer un chemin jusqu'à l'immeuble. Il réussit à se glisser sous le cordon de sécurité des secours, et regardait la vision d'horreur qui s'offrait à ses yeux. Il y avait beaucoup trop de monde, les odeurs se mélangeaient autour de lui, rendant presque impossible d'en isoler une seule.
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Modo
Modo


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Dim 4 Nov - 15:53

Après avoir hésité, tourné et cherché à se rendre utile, le naturel de Wolverine revint à la charge. Dans sa tête se mélangeait ses années d'érrance, à se débrouiller seul, et le temps passé à l'institut, à apprendre la cohabitation et l'entraide. Si quelqu'un avait été avec lui en ce moment, à le pousser, si quelqu'un lui demandait son aide, il aurait fait son maximum. Mais il était seul, et ne savait pas quoi faire. Finalement, il poussa un cri de rage et d'impuissance qui résonna à travers les décombres et sauta plus qu'il ne courru vers son point de départ. Il enfourcha sa moto et mit les gaz, écrasant les poignées de rage. En quelques secondes, il était loin, et ne savait toujours pas ce qu'il voulait réellement faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eamonn O'Toole

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 25
Localisation : Perché dans les nuages...
Pouvoirs : Contrôle l'air
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Lun 12 Nov - 0:49

Un cri de rage retentit non loin, sortant Eamonn de sa torpeur. L’irlandais était couché sur le sol de béton, couvert de poussière. Il se redressa en se demandant se qui avait pu se passer. Sa tête lourde le lançait puis les souvenirs lui revinrent en un torrent d’impressions et d’images qu’il mit quelques minutes à remettre dans l’ordre. Plus tôt sa sœur l’avait appelé pour lui donner rendez-vous au centre commercial mais au moment où il allait entrer dans le bâtiment imposant, le sol se mit à trembler, les vitres se brisèrent en milles éclats et les bureaux surplombant les magasins s’écroulèrent. Le bruit était assourdissant et la scène en était d’autant plus impressionnante. C’est à ce moment là que le souffle de l’éboulement projeta l’irlandais au sol, l’assommant dans le même temps. Quand ces souvenirs se calmèrent un peu, une autre pensée s’insinua dans l’esprit du brun...

MACHA !!!!
La panique s’installa dans tous les recoins de son esprit. Il se leva d’un coup et se précipita à l’intérieur du bâtiment. Les secours n’était pas encore arrivés donc personne ne put le retenir de se jeter à travers les gravats et les débris, seule preuve de l’ancienne existence du centre commercial. Le chaos régnait sur ce site délabré et il fut vite ralenti par le nombre incroyable d’obstacles. Tandis qu’il se frayait un chemin, Eamonn perçut une respiration rauque et puissante mais irrégulière que le vent lui avait apportée. Il se dirigea dans cette direction, soulevant et écartant des blocs de béton qui bloquait son passage. Il s’entailla les mains à plusieurs reprises sur les morceaux de verre qui trainait. Il se fiait à cette respiration et se dirigeait vers elle. Alors qu’il n’était qu’à quelques mètres de la source du bruit, une poutre céda et un mini éboulement secoua la bâtisse écroulée. Le nouage de poussière que cela provoqua fit tousser Eamonn.

Quand plus aucun débris ne se décidait à tomber, il se reconcentra sur la respiration haletante de la victime. Mais cette respiration n’était plus rauque au contraire, elle semblait fluette et appartenir à une femme. Ce que confirma, le morceau de tissu déchiré qui auparavant devait être une robe rouge. La peau dénudée de la jolie brune embarrassait Eamonn mais il devait faire fit des convenances et la ramener à un air plus respirable. Malheureusement une poutre coinçait la jambe amochée de la jeune femme. L’irlandais retira sa veste qu’il posa sur le corps de la brune tandis qu’il se mit à pousser la poutre s’aidant de son pouvoir aérien. La poutre lâcha enfin le corps qu’il tenait prisonnier, il s’empara de celui-ci et le tira vers un coin dégager son pouvoir lâcha la poutre qui s’effondra avec d’autres débris, Eamonn protégea la jeune femme puis la porta en direction de l’extérieur. Sa respiration était très faible et sa jambe et son bras semblait très amochés. Le vent lui amena alors le bruit d’une autre personne, il devait se dépêcher. D’autres victimes avaient besoin de son aide. Dans un coin de son esprit il espérait que Macha serait arrivée en retard et ne serait pas dans le bâtiment, sous les décombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylla

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 25
Localisation : Quelque part entre ici , ici et là
Pouvoirs : Possède un chapeau d'où il est possible de sortir toutes sortes d'objets ou d’animaux. Est entourée par un champ runique protecteur et peux se transformer en dragon.
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Lun 12 Nov - 0:50

Le grondement couvrait tous les autres bruits et même la voix de Jean qui hurlait à plein poumons ne réussissait pas à passer au-dessus de ce vacarme. Les étages tombaient sur le rez-de-chaussée, noyant les rayons de vêtements sous des tonnes de poussières, d’éclats de verre et de dalles de béton. Malheureusement, le choc du tremblement de terre empêcha Sibylla d’agir correctement et elle commença à muter en dragon, pensant que la peau plus épaisse de sa forme dragonnesque la protégerait mieux. Mais Miss Grey se trouvait trop proche et elle projeta la rousse au loin, empêchant ainsi cette dernière de l’entourer d’un champ télékinétique. Sa transformation terminée, elle tenta de lutter contre les débris, usant de sa mâchoire puissante et de ses griffes mais c’était une lutte vaine et même un monstre tel que la dragonne qu’elle était, ne pouvait rien contre des tonnes de béton. Une énorme poutre d’acier tomba sur son aile qui se brisa en poussant un craquement sinistre.

Explosion de douleur.

La dragonne se plia sur ses pattes puissantes mais qui à cet instant ne pouvait la soutenir. Le bâtiment pesait sur Sibylla, la poussière soulevée par le tremblement de terre n’arrangeait rien car elle rendait l’atmosphère lourde et la dragonne avait du mal à respirer. La brune ferma les yeux, une pensée pour la rousse espérant que Miss Grey était saine et sauve... Ces pensées n’allèrent pas plus loin, la magicienne se sentit basculer dans l’obscurité. Un monde noir sans douleur, sans peine, ouvrit ses bras à la brune. Sibylla sombra dans l’inconscience.

Après ce qui lui semblait être des heures, la douleur se fit plus vive et la sortit de sa torpeur. Son corps ne pouvait plus supporter la charge du bâtiment, elle ne devait pas rester en dragon, la bâtisse pesait trop lourd sur son immense corps. Au bout de quelques essais éreintants, le corps de la dragonne laissa place à celui de la jeune fille. Ce changement libéra la poutre qui tomba de quelques mètres de plus, soulevant un nouveau nuage de fumée. Un nouvel éclair de douleur élança la jambe de la brune, la poutre venait de tordre celle-ci. Sa transformation l’avait épuisée, Sibylla ne pouvait plus bouger un seul muscle. Son corps irradiait de douleur, chaque mouvement qu’elle esquissait relançait la souffrance qu’elle ressentait. La brune aurait voulu crier, signaler sa position mais son corps n’était que souffrance et le cri resta coincé dans sa gorge brûlante. La magicienne se concentra alors sur sa respiration, elle devait rester en vie au moins le temps que les secours la trouvent et surtout trouve la belle rousse qui ne devait pas se trouver très loin. Son souffle était court et ses sens étaient embrumés par la fumée et la douleur. Sibylla sentit à peine, un jeune homme s’approcher et la recouvrir de sa veste. Il réussit à dégager sa jambe, il la souleva faisant exploser la douleur la faisant à nouveau sombrer dans l’inconscience.

Quand elle se réveilla, des lumières agressaient les yeux de la magicienne et des sirènes vrillaient ses tympans. Les secours étaient arrivés sur les lieux de l’accident et l’avaient allongée sur une civière. Les sédatifs se répandaient dans le corps de la brune et les infirmiers lui avaient fournit les premiers soins en posant des atèles sur son bras et sa jambe. La douleur était toujours là mais atténuée. Ce qui libéra son esprit, enfin libérer, c’est vite dit. Une foule de questions assiégea celui-ci. Qui avait survécu ? Les victimes étaient-elles nombreuses ? Pourquoi le bâtiment s’était-il écroulé ? Et Miss Grey ? Était-elle sauve ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Grey
X men/médecin
avatar

Nombre de messages : 417
Pouvoirs : Télépathie et Télékinésie puissantes.
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Sam 17 Nov - 1:02

Le noir. Aucune lumière ne passait dans la prison de béton de Jean. Elle tentait tant bien que mal d'économiser sa respiration, bien que polluée par la poussière mais elle savait que l'air allait de toute façon se faire de plus en plus rare. Alors la rousse se demanda combien de temps, elle allait pouvoir survivre dans cet espace clos et sombre. La télépathe essayait toujours de contacter un mutant par télépathie, un humain se croirait fou, malheureusement la fatigue lui bloquait ses pouvoirs. De plus, elle ne pouvait utiliser sa télékinésie pour s'en sortir car elle était trop profondément sous les décombres et d'autres poutres ou débris risquerait de lui tomber dessus. Jean avait peur, pour elle évidemment, mais elle songeait aussi à Sibylla. C'était à cause du docteur que la brune était piégée sous l'immeuble et la télékinésiste culpabilisait énormément. Et si la pauvre jeune fille avait été mo...non, elle préférait ne pas y penser. Mais Sibylla n'était pas l'unique personne à qui pensait la rousse. Scott occupait ses pensées, normalement il était à l'Institut mais si ils avait décidé à la dernière minute de venir rejoindre les deux mutantes. Paniquée, Jean se dit qu'il fallait absolument qu'elle sache s'il allait bien. Alors elle essayait de toutes ses forces de le joindre psychiquement, espérant qu'il recevrait son appel.

Soudain, elle grimaça. Le bout de sa robe, qu'elle avait déchiré pour compresser l'hémorragie de sa nuque, venait de glisser et sa blessure était en contact avec les coupantes parois de ciment. Miss Grey le remit en place mais la douleur était toujours là. C'était vraiment idiot, elle aurait survécu à la confrérie et même à Magneto mais se faire tuer par des constructeurs négligeants. Il est vrai qu'elle avait réussi toutes se épreuvees avec l'aide des X-Men alors que là: elle était seule. Jean versa un larme en repensant à Cyclopr puis étrangement à Logan et enfin à son "père adoptif" qui lui avait donné tout l'amour qu'il pouvait. Mais bon puisque ses pouvoirs ne lui était d'aucune aide, il lui restait une seule solution pour se sortir de là. Alors elle cria aussi fort qu'elle put.


« Au secours ! Quelqu'un ? Je suis bloquée ! Sortez-moi de là, s'il vous plait ! Aidez-mo... »

Elle ne put finir ses appels à l'aide que la douleur et la fatigue la tiraient vers l'inconscience. Résister était une véritable épreuve, le sang recommençait à couler le long de son dos, son bandage de fortune ne faisant que peu effet. Quand, n'en pouvant plus, elle lâcha prise en poussant un cri de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley

avatar

Nombre de messages : 148
Age : 24
Pouvoirs : Est dotée d'ailes
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Lun 19 Nov - 2:13

Trouver le chemin vers la sortie. C'en était presque devenu une obsession. Depuis de longues minutes Ashley déplaçait avec précaution des gravats et de temps à autres un morceau de poutre ou ce qui semblait être un reste de plafond, à moins que ce ne soit le sol d'un autre étage. Mais impossible de savoir si elle se dirigeait dans la bonne direction ou si elle s'enfonçait encore plus profondément dans les entrailles de l'immeuble qui s'était écroulé. Ses ailes lui faisaient un mal de chien et la douleur qu'elle ressentait dans la poitrine lui avait fait réaliser bien assez tôt qu'elle devait avoir une ou plusieurs côtes brisées, mais elle ne pouvait pas s'attarder sur ce détail.

Elle voulait survivre et elle allait s'en sortir. Elle avait réussi à quitter sa prison dorée auparavant, ce n'était certainement pas pour finir dans une autre éternellement. Et elle continue donc, centimètres par centimètres, jusqu'à ce qu'elle entende quelqu'un gémir et ensuite appeler à l'aide, ce qui la fit s'immobiliser immédiatement.

« Au secours ! Quelqu'un ? Je suis bloquée ! Sortez-moi de là, s'il vous plait ! Aidez-mo... »

Elle connaissait cette voix. Trop bien. Et elle ne pensait pas l'entendre encore une fois. A croire que la poisse était vraiment de son côté aujourd'hui.

Déplaçant les quelques gravats qui la séparait de la propriétaire de la voix, elle finit par avoir une ouverture dans ce qui restait des cabines d'essayage et vit sa rivale, coincée sous des morceaux de l'immeuble que même sa télékinésie ne lui permettait pas de déplacer au risque de se retrouver complètement engloutie par le reste du bâtiment. Quelle magnifique vision. Voilà qui changeait la donne pour une fois.


"Alors, on est coincée? Ha ha ha"

Oui oui, question purement rhétorique, mais ô combien libératrice. Cette fois elle n'était pas en position de faiblesse, malgré qu'elle soit tout autant en mauvais état que l'autre mutante. Mais ce n'était pas un concours de celle qui avait le plus de blessures. Non, là il était plutôt question de savoir laquelle allait se sortir de ce pétrin avant l'autre, ou laquelle allait survivre et l'autre périr, ce qui arrangerait bien les petites affaires de notre petit ange diabolique.

"A ton avis, après combien de temps Scott se remettra de t'avoir perdue? Quelques semaines au grand maximum... Et je serai là! Rien que pour lui! T'inquiète pas, je prendrai bien soin de lui! "

Oh oui, comme tout serait plus simple si elle venait à disparaître. Plus besoin de se cacher, plus besoin de taire le secret qu'elle gardait avec Scott, plus besoin de manigancer quoi que ce soit pour arriver à ses fins, car le temps serait son meilleur allié...

"A la guerre comme en amour, c'est chacun pour soi... Bonne fin Jean" termina-t-elle en lui soufflant un baiser avant de n'être plus visible par le petit espace qui donnait sur Jean.

Et avant de se retourner, elle prit bien soin de remettre en place un maximum de gravats, en rajoutant même plus que ce qui était tombé pendant le tremblement de terre. Il n'était pas question qu'elle aide cette saleté de rouquine à s'en sortir, et encore moins qu'elle lui facilite la tache en aménageant un chemin pour elle. Chacun pour soi, chacun sa merde, qu'elle se démerde toute seule! Et reprenant sa lente progression au milieu des morceaux de béton qui lui entaillaient régulièrement les mains, les bras et les jambes, Ashley avança vers la sortie, ne manquant pas de faire tomber autant d'obstacles potentiels derrière elle. Tant pis pour les autres victimes coincées dedans, là aussi c'était chacun pour soi dans l'esprit de la blonde.

Et c'est ainsi qu'elle se retrouva dehors et s'éloigna autant que possible de ce qui restait du centre commercial pour se reposer et reprendre un souffle régulier. Pas moyen qu'elle se fasse repérer, et les lieux n'allaient pas tarder à regorger de reporters qui seraient plus qu'heureux de prendre la première photo de la fille Preston après des mois de disparition, et surtout après l'apparition de sa mutation!


(J'avoue, c'est une vraie garce! Embarassed J'avais hésité à lui faire secourir Jean, mais ça me paraissait pas logique... Et ça nous permettra de faire un topic revanche plus tard! Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eamonn O'Toole

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 25
Localisation : Perché dans les nuages...
Pouvoirs : Contrôle l'air
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Dim 25 Nov - 17:02

Voyant que la victime qu’il avait sortie des décombres était prise en charge, Eamonn se redirigea vers les restes de l’imposant bâtiment. Sur son chemin, les secouristes essayèrent de l’empêcher d’y retourner mais l’agitation et le nombre croissant de victime permirent au brun de se frayer un passage vers le sinistré. L’irlandais repéra rapidement la brèche par laquelle il avait évacué la jeune fille. De cette ouverture sortit deux grandes ailes blanches très amochées fixées sur un corps fin couvert de sang et de poussière. Ce visage angélique lui disait quelque chose mais sa mémoire était bloquée par le choc que provoqua cette rencontre. Cette fille était indéniablement une mutante, le temps à son esprit et à ses muscles de reprendre leurs activités normales, elle avait filé ne souhaitant surement pas que quelqu’un la voie.

Pensant que les secours la trouveraient il se retourna en direction de l’entrée. Il allait s’engouffrer dans l’air étouffant chargé de poussière et de fumée quand Tráthnóna poussa un croassement et vint se poser brièvement sur l’épaule de son maitre. Le brun l’avait presque oublié comme il ne pouvait pas l’accompagner à l’intérieur des bâtiments et évitait de se montrer en ville. Le corbeau décolla de son perchoir et vola dans la direction qu’avait pris l’ange brisé que le brun avait aperçu. Eamonn faisait entièrement confiance à son ami volant et le suivit donc s’éloignant des ruines du centre commercial. Il n’eut pas à marcher longtemps. La jeune femme était appuyée contre un des rares arbres de la rue et lui tournait le dos. Son oiseau des posa dans l’arbre et poussa son cri qui se résonna dans la rue vide, se répercutant sur les murs des immeubles faisant écho aux sirènes qu’ils pouvaient encore entendre. Alertée par le cri de son ami haut perché, l’ange se retourna et fit face à Eamonn, il lut la panique dans ses yeux et tacha de la rassurer.


« Mademoiselle, n’ayez crainte, je veux juste vous aider. Vous êtes blessée. »

Ses mains ouvertes tendaient vers la belle mutante dans un geste qu’il espérait rassurant. Malheureusement il arriva ce qu’il voulait éviter. Les forces de l’ange étaient très faibles et elle allait tirer dessus pour le fuir, s’épuisant pour rien. Il lui vint alors l’idée de dire :

« Je suis un mutant moi aussi. »


Cette phrase eut l’effet escompté, la jeune femme se stoppa net, affichant un regard interrogateur. Bien, le brun avait à présent son attention...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylla

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 25
Localisation : Quelque part entre ici , ici et là
Pouvoirs : Possède un chapeau d'où il est possible de sortir toutes sortes d'objets ou d’animaux. Est entourée par un champ runique protecteur et peux se transformer en dragon.
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Dim 25 Nov - 17:03

Les sédatifs engourdissaient à peine la dragonne magicienne. En effet pour assommer la brune, il aurait fallu la quantité pour endormir cinq éléphants. Le bâtiment n’avait pas été tendre avec ses occupants, les étouffant, les brisant, les écrasant sous ses tonnes de béton, de poutres et de métal...Tandis que l’esprit de la brune analysait la situation faisant taire du mieux qu’elle pouvait la douleur qui irradiait de ses membres brisés, elle se remémora l’accident.

Le sol qui tremblait, les fondations qui lâchaient, la panique qui s’installait pendant que le plafond se fissurait, que les murs se brisait sous le poids des étages. Sur le moment, le temps semblait ralenti, comme si le bâtiment luttait contre l’effondrement et qu’il retenait sa chute. Sibylla avait essayé de rejoindre Miss Grey mais...

Les souvenirs étaient trop forts pour la belle brune, des larmes coulèrent le long des joues de la magicienne, traçant des sillons profonds sur son visage qui n’était pas habitué à cette expression préférant de loin sourire et rire. La pression venait de lâcher d’un coup, évacuant l’adrénaline et la peur en le remplaçant par une tristesse et une douleur que les sédatifs ne pouvaient atténuer. La brun se demandait pourquoi elle s’inquiétait autant pour la rousse flamboyante, elles se connaissaient à peine et en plus, la mutante avait de grands pouvoirs, elle savait surement se protéger. Alors pourquoi l’inquiétude serrait le cœur de Sibylla ?

Le vent frais finit de sécher les larmes de la magicienne. Elle essayait d’éviter de regarder les civières qui défilaient sous ses yeux mais son regard était attiré par ces mouvements incessants. Dans un coin de son esprit, elle guettait le corps de Miss Grey, espérant qu’elle était sauve.

Les blessures de brune n’étaient pas mortelles juste douloureuses et elles pouvaient attendre , c’est pourquoi elle n’avait pas encore été évacué et qu’elle contemplait le désastre qui s’étalait devant ses yeux. Comme les sédatifs n’étaient que peu efficace et lui laissait le loisir d’observer les débris fumants de l’ancien bâtiment... Malgré le peu d’effet des médicaments, elle se laissa bercer par le répit relatif qu’ils lui offraient, ne supportant plus la vision de cauchemar qui occupait tout le paysage. Elle ferma les yeux.

Pas longtemps.

Une explosion retentit, le grondement était tel que le souvenir récent du tremblement de terre s’empara d’elle, réinsérant la peur dans tous ses membres et relançant la douleur. Le bâtiment recommença à s’écrouler sur un pan entier, l’explosion ayant surement déplacé des poutres ou des blocs de béton qui soutenait une partie de la carcasse métallique.

S’en était trop pour la magicienne, de sa gorge sortit un rugissement qui n’avait rien d’humain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Grey
X men/médecin
avatar

Nombre de messages : 417
Pouvoirs : Télépathie et Télékinésie puissantes.
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Ven 7 Déc - 23:34

Les ténèbres emportait la belle rousse vers les tréfonds de son inconscient, elle se sentait déjà partir dans une obscurité autre que celle de sa cage de béton. Quand quelques secondes avant qu'elle ne perde connaissance des gravats bougèrent, soulagée Jean pensait que c'était les secours et elle était heureuse de voir une élève même si ne sachant pourquoi elle avait de mauvais pressentiments envers celle-ci. La télépathe voulut la remercier et lui demander de la sortir de là quand la blonde prit la parole :

"Alors, on est coincée? Ha ha ha"

Le docteur était choquée, Ashley était en train....de se moquer d'elle. Elle avait perdu la raison, non c'était bien pire. La télékinésiste la voyait déjà avec la confrérie à rire de sa mort. Encore une élève qui avait finie comme Macha. La confrérie faisait des élèves de l'Institut de véritables espions ? Non, ce n'était pas possible et pourtant la suite confirmait ces soupçons et en rajoutait d'autres :


"A ton avis, après combien de temps Scott se remettra de t'avoir perdue? Quelques semaines au grand maximum... Et je serai là! Rien que pour lui! T'inquiète pas, je prendrai bien soin de lui! "

Quoi ? Mais que venait faire Scott là dedans ? Elle serait là ? Pour lui ? Elle prendrai soin de lui ? Jean comprit trop bien à son goût, la confrérie n'avait rien avoir avec ça, c'était une élève amoureuse d'un prof et qui voulait que la rousse meurt pour récupérer le fiancé de cette dernière. Le docteur ne se doutait pas qu'il y avait déjà eu acte avec Cyclope.

"A la guerre comme en amour, c'est chacun pour soi... Bonne fin Jean" ,finit la blonde.

La télépathe se débattit pour sortir de là et la rattraper pour lui apprendre à vouloir la mort de quelqu'un. Jean voulait vraiment lui donner une bonne correction. Ashley n'allait pas s'en sortir comme ça. De plus en plus, la colère bouillonnait dans le cœur de la rousse, elle qui d'habitude était passive, comme si quelque chose de maléfique s'emparait d'elle. Et malgré que la peste ait rajouté des gravats, la rage de Jean explosa ainsi qu'un pan entier des restes du bâtiment. Enfin à l'air libre, et même si elle était blessée, elle lévitait le corps tremblait de rage et de puissance vers les pensées sadiques de « l'ange ». Elle arriva les yeux remplis de colère près d'un jeune homme et de la fameuse blonde. Cette dernière allait retenir qu'il ne fallait pas s'en prendre au Phénix......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley

avatar

Nombre de messages : 148
Age : 24
Pouvoirs : Est dotée d'ailes
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Jeu 31 Jan - 21:22

Bon sang! Qu'est-ce que cela faisait du bien de respirer librement à nouveau, de ne plus avaler cette poussière par le nez, la bouche, et chacun des pores de sa peau! Une libération! Bien entendu, Ashley ne pouvait pas s'attarder sur ce petit plaisir, elle s'éloignait le plus rapidement et le plus discrètement des équipes de sauveteurs et des premiers journalistes, cherchant un lieu pour se reposer avant de continuer son échappée. Et c'est un bel arbre qui lui donna ce refuge. Jamais elle n'aurait cru éprouver autant de soulagement et de plaisir à s'adosser à un idiot d'arbre. Comme ça faisait du bien!

Bien entendu, ce court instant de répit n'allait pas tarder à prendre fin. Toutes les bonnes choses ont une fin, même quand elle sont aussi simple que ce petit instant. Et c'est un croassement qui tira Ashley de son petit moment de repos. Le volatile, perché sur une branche de l'arbre, s'époumonait, attirant l'attention de la jeune mutante, et risquant malheureusement d'attirer l'attention de quelqu'un sur elle, tout ce qu'elle souhaitait éviter bien entendu...


"Shhhhht! Tais-toi! Tu vas me faire re...." Non, même pas besoin de terminer son injonction, elle était déjà repérée. Qu'est-ce qu'elle devait faire? Comment être sûre que cet inconnu, très agréable à regarder au passage ( Razz ) n'allait pas lui attirer des ennuis? Sur son visage, seule la peur et un certain sentiment de panique s'exprimait. Elle n'aurait que quelques secondes pour réagir et décider de la meilleures option pour elle, et la fuite semblait être la meilleure option...

*Cours! Casse-toi en vitesse et planque-toi... Oui... bonne idée... à 3! 1... 2... *

Prête à s'élancer malgré la douleur qui lui tenaillait la cage thoracique et les ailes, Ashley avait bandé ses muscles, et seule la petite précision de l'inconnu l'empêcha de mettre son plan à exécution. Si c'était un mutant, il n'y avait pas de raison pour qu'il lui attire des ennuis, n'est-ce pas? Se relâchant légèrement, mais restant néanmoins sur ses gardes, prête à déguerpir à tout instant, Ashley engagea la conversation... ou du moins cessa de rester muette...

"...vraiment? Qu'est-ce qui me le prouve?"

Oh, elle avait bien envie de le croire, un allié dans la tourmente est toujours un allié, mais quand on sait ce que même les personnes d'une famille peuvent se faire, il faut toujours se méfier... Une petite démonstration de pouvoir serait la bienvenue! Ou quelques références... Un peu comme un entretien d'embauche!

Et la rouquine en lévitation qui s'approchait peu à peu de son petit coin de repos alors que bien plus loin un hurlement qui n'avait rien d'humain surpassait les cris des humains n'avaient rien de rassurant. Pour la rouquine, elle savait au moins à quoi s'en tenir, et quelles étaient les raisons de se méfier, elle en était la principale d'ailleurs, après sa petite conversation dans l'immeuble, mais elle ne pensait pas que la télépathe pourrait s'en sortir aussi facilement alors qu'elle semblait à l'article de la mort lors de l'entrevue, et quand au cri surhumain, son petit doigts lui disait qu'il devait avoir quelque chose à voir avec l'élève qui était dans la boutique avec Jean avant que le tremblement de terre ne contrarie les plans de shopping des 3 mutantes.


"Et merde... Elle va jamais me lâcher celle-là!?!? "

Regardant la télépathe approcher, Ashley restait concentrée sur cette dernière, ne prêtant pour ainsi dire plus du tout attention au mutant qui voulait lui venir en aide. A moins qu'il ne soit prêt à la défendre de son corps ( comme un vaillaaaaaant preux chevalier en collants sur son cheval blanc Suspect ), il ne lui serait pas d'une grande utilité...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eamonn O'Toole

avatar

Nombre de messages : 66
Age : 25
Localisation : Perché dans les nuages...
Pouvoirs : Contrôle l'air
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Sam 2 Fév - 1:12

Après avoir réussi à capter l’attention de la belle ange, il se permit d’avancer un pas de plus dans sa direction, les mains toujours devant lui en signe de calme. Son air était marqué par la curiosité qu’il représentait :

« ...vraiment? Qu'est-ce qui me le prouve? »


Eamonn se préparait à user de son pouvoir sur le vent avec prudence car il pouvait attiser les potentiels feux qui auraient pu se déclencher dans le bâtiment en ruines. L’irlandais n’avait encore la pleine maitrise de son don. Une brise se leva lentement s’infiltrant dans les plumes abimées de la blessée. Mais la démonstration s’arrêta la, une forme dans le ciel attira le regard de l’ange. Une rousse flamboyante de pouvoir volait dans les airs et se dirigeait vers eux. Il entendit la jeune femme dire :

« Et merde... Elle va jamais me lâcher celle-là!?!? »


Apparemment elles ne s’entendaient pas. La rousse se rapprochait dangereusement. Arrivée à leur hauteur, Eamonn se plaça entre elle dans un geste protecteur (chevalier servant oui en collants même pas en rève quant au cheval blanc envers l’ange qui était toujours appuyée contre l’arbre. Elle n’avait plus la force d’échapper à la puissance de la tornade rouge qui s’avançait de plus en plus. Cette dernière était aussi blessée. Venait-elle de sous les décombres comme l’ange ? En tout cas, ni l’une ni l’autre ne devrait se battre à cet instant, il les empêcherait quoi que ça lui coute. Les deux femmes n’étaient pas en état de se battre car il semblait que c’était leur intention première. Savoir laquelle des deux allait faire plus souffrir l’autre. Elles étaient impressionnantes toutes les deux. Et au fur et à mesure que la distance qui les séparait s’amenuisait. Le brun se disait qu’il n’aurait pas du se trouver là. Mais puisqu’il était là, Eamonn ne pouvait plus reculer. Il fit face à la rousse, son regard était déterminé à empêcher l’affrontement des deux femmes. Son sourire en coin qui se posait souvent sur ses lèvres avait disparu pour laisser place à un air concentré. L’air s’affola un instant autour de lui, faisant voler sa chevelure épaisse. Puis l’air s’épaissit en forma un rempart invisible séparant la rousse et l’ange. Il s’adressa à la femme qui ne se trouvait plus qu’à quelques pas :


« Mademoiselle, calmez-vous s’il vous plait. Vous êtes toutes les deux blessées laissez-moi vous aidez. Dites-moi ce que je peux faire. Comme vous êtes des mutantes vous avez un endroit spécial pour panser vos blessures ? »

Eamonn avait parlé sur un ton neutre mais assuré. Il était déterminé à les sauver toutes les deux et à les protéger même l’une de l’autre. Surtout l’une de l’autre d’ailleurs. La situation restait tendue. Il observait patiemment, comme il savait si bien le faire, une réaction d’une des deux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibylla

avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 25
Localisation : Quelque part entre ici , ici et là
Pouvoirs : Possède un chapeau d'où il est possible de sortir toutes sortes d'objets ou d’animaux. Est entourée par un champ runique protecteur et peux se transformer en dragon.
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Sam 2 Fév - 1:14

Plusieurs personnes se tournèrent vers elle, la magicienne avait hurlé sa rage et sa douleur et son cri s’était répercuté sur les murs des buildings, amplifiant encore son rugissement. Mais bon hurler lui avait fait du bien, elle se rallongea sagement obéissant aux ordres du médecin qui était passé à coté d’elle au moment de son cri. La douleur rongeait ses membres surtout son dos et sa jambe. Malheureusement, les médecins ne pouvait rien pour son aile brisée. Des larmes coulèrent le long des joues de la dragonne. Pourrait-elle revoler un jour ? La blessure que le personnel médical voyait était une simple fêlure de l’omoplate mais en vérité c’était une des grandes ailes puissantes qui s’était cassé sous le poids de l’énorme bâtiment. Après la première qui coula, elle ne put plus s’arrêter, un torrent de larmes se déversa, trempant ce qui restait de ses vêtements et le drap dont les sauveteurs l’avait couverte.

Un espoir lutta contre cette pensée horrible qui affligeait au plus haut point la brune. Sibylla s’y accrocha de toutes les forces qui lui restaient. Elle réussit à canaliser suffisamment d’énergie pour repousser cette insidieuse sensation de désespoir qui tentait d’atteindre les profondeurs de son cœur pur. C’est alors qu’une sonnerie retentit, discrète mais tellement reconnaissable : c’était celle qu’elle avait attribué à son manager. La magicienne se demanda où pouvait bien se trouver son portable. Elle remarqua que son sac avait été posé à coté d’elle. Pourquoi s’était-il de le ramener ? L’avait-elle sur elle quand le brun qui l’avait sauvé, l’avait portée aux secours ? La brune décrocha alors. Une voix paniquée lui répondit.


« Qu’est ce qui c’est passé ? J’ai entendu l’événement à la télé. Tu n’as rien ? Un médecin m’a appelé car tu as mis mon numéro en personne à contacter en urgence s’il t’arrivait malheur. Ça vas ? »

Sibylla avait à suivre le débit rapide de son interlocuteur. En entendant cette voix si inquiète la brune se remit à pleurer, ça ne lui ressemblait mais à cet instant cela semblait son moyen de lâcher toute la pression et la peur qu’elle avait ressenti. Son manager la rassura du mieux qu’il pouvait, avec la maladresse qui le caractérisait dans ce genre de situation. Ce qui réchauffa le cœur de la belle magicienne. L’espoir gonfla dans sa poitrine, Miss Grey sortirait vivante des décombres et elle, elle pourrait réparer son aile brisée. Sibylla laissa son ami tranquille et s’accrocha à cette pensée positive. Après tout, cela aurait pu être pire, elle aurait pu mourir. Mais elle était encore en vie. La douleur le lui prouvait quand on était mort on ne pouvait pas souffrir. Rassurée par cette pensée, la magicienne prit la douleur et l’espoir d’un bloc et se plongea dans le bleu du ciel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Grey
X men/médecin
avatar

Nombre de messages : 417
Pouvoirs : Télépathie et Télékinésie puissantes.
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   Ven 15 Fév - 18:47

Il faisait sombre, si sombre dans cet esprit perverti par une chose sans foi ni loi prête à tuer juste par plaisir. Dans une prison, c'est là que le Phénix avait enfermée Jean incapable d'avoir le contrôle sur son propre corps. Le pire pour elle était de voir tout ce qui se passait et de ne pouvoir agir. Surtout qu'un innocent c'était mis entre la double personnalité du docteur et sa cible. La colère de la rousse avait été dirigée contre la peste blonde et malheureusement pour cette dernière le Phénix avait pris la relève. Et ce n'était pas un chevalier servant ( ^^ ) qui allait l'arrêter, il y avait beaucoup plus de chances pour que ses blessures en soient responsable.

« Mademoiselle, calmez-vous s’il vous plait. Vous êtes toutes les deux blessées laissez-moi vous aidez. Dites-moi ce que je peux faire. Comme vous êtes des mutantes vous avez un endroit spécial pour panser vos blessures ? » avait dit le jeune homme.

N'écoutant même pas ce qu'il disait le Phénix l'envoya quelques mètres plus loin, sans un regard, d'un mouvement de la main même si cet effort pompait dans l'énergie du faible corps du docteur. S'approchant doucement tel un fauve, elle ne lâchait pas sa proie du regard qui ne semblait d'ailleurs pas très effrayée . A cinq mètres à peine de la blonde, la personnalité maléfique se heurta à un mur invisible. Le phénix était furieux de l'air comprimé, il ne pouvait atteindre sa cible. Jean souffla, elle était en colère contre l'ange-démon mais ne souhaitait pas jusqu'à sa mort même si les deux jeunes femmes risquaient surtout de s’entre tuer. Après quelques secondes de réflexion silencieuse, le Phénix passa à un assaut télépathique s'il ne pouvait avoir la peste physiquement, il la détruirait psychologiquement. Alors que la rousse prisonnière de son propre esprit tentait de protéger Ashley de son double, le corps du docteur se fit plaquer au sol par le chevalier mutant de retour. Le choc n'était pas d'une extrême violence mais assez pour que la Jean Maléfique arrête son attaque psychique sans savoir les dégâts qu'elle avait causés. Assez aussi pour que le Phénix trop faible plonge dans l'inconscience et laisse quelques secondes de répit à la rousse afin qu'elle puisse se libérer et envoyer un message télépathique aux mutants présents dans les environs en espérant que quelqu'un l'entende. Une seconde à peine après qu'elle ait envoyé cet appel au secours et elle s’évanouissait elle aussi.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tremblement de terre Groupe 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tremblement de terre Groupe 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TREMBLEMENT DE TERRE
» Tremblement de terre au Québec
» Tremblement de terre et Tsunami au Japon
» le plus grand tremblement de terre au Japon depuis 140 ans
» Tsunami et tremblement de terre au japon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: En ville (New York) :: Les rues-
Sauter vers: