X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Une après-midi pluvieuse [PV Wolverine ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley

avatar

Nombre de messages : 148
Age : 25
Pouvoirs : Est dotée d'ailes
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Une après-midi pluvieuse [PV Wolverine ]   Dim 20 Mai - 17:05

Quand il pleuvait, l'Institut perdait un peu de sa couleur et de sa joie de vivre. Les élèves ne pouvaient pas aller se poser sur les nombreuses pelouses du jardin, ni profiter des infrastructure sportives. En gros, la plupart des jeunes se retrouvaient dans la grande salle de cinéma (on va dire), dans la salle d'informatique pour surfer sur le net, dans la bibliothèque pour les plus studieux ou les retardataires dans leurs délais, ou encore dans le salon.

Et étrangement, aujourd'hui, tout le monde semblait avoir déserté le salon, endroit limite lugubre quand il était vide, ou presque. Ashley avait trouvé refuge dans cette pièce, à l'écart de tous les autres, que ce soit les élèves ou les professeurs. Enfin, d'un professeur en particulier. Cela lui faisait du bien pour une fois de ne pas entendre les gens chuchoter à son passage, la traitant de différents surnoms pas plus agréables les uns que les autres, et tournant généralement autour de son mauvais caractère et de sa froideur. Elle lavait bien cherché dans un sens, en se créant une bonne carapace dès son arrivée. Certes, il y avait eu des circonstances atténuantes, et ne pas avoir eu de contacts avec des autres jeunes pendant plusieurs années avant de passer au travers d'une baie vitrée n'allait certainement pas aider. Mais elle avait refusé de s'ouvrir aux autres élèves, et en payait le prix aujourd'hui, n'ayant personne à qui se confier.

Oh, elle aurait bien pu se confier à un professeur, mais cela aurait mit tout l'institut au courant de sa petite histoire avec Scott, son professeur, marié, qui plus est au médecin de l'institut, qui apparemment n'était pas encore au courant de la situation, heureusement... Mais cela revenait au même. Elle était seule sans personne à qui parler à l'institut, et la situation ne risquait pas de changer de si tôt.

Elle aurait pu à son arrivée se lier avec l'autre mutant qui présentait exactement la même mutation, Warren si ses souvenirs étaient exacts, mais elle n'en était plus non plus certaine. Un de perdu, 10 de retrouvés? Dicton de merde... Pardonnez-moi l'expression mais dans la situation c'était plutôt 10 de perdus et rien de plus.

Plongée dans ses pensées pas très joyeuses, Ashley s'installa confortablement dans un énorme fauteuil en cuir, calant ses ailes tant bien que mal dans un coin. La télé resta éteinte devant elle, et elle ne comptait pas remédier à la situation. Les bruits alentours étaient étouffés par les larges murs, et elle avait l'impression de faire partie du décor au moins ici. C'était presque accueillant, et cela lui rappelait presque sa cage dorée chez ses parents. Au moins, la-bas elle n'avait pas à affronter les autres, elle était seule, mais parfois ce n'est pas si mal... Du moins quand cela durait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une après-midi pluvieuse [PV Wolverine ]   Ven 25 Mai - 18:50

Logan avait passé un long moment à réparer une ancienne bécane. En se baladant en ville, et en voyant le propriétaire qui allait la jeter à la casse, il la lui avait racheté pour éviter qu'elle ne finisse en pièce détachées. La moto demanderait des mois de travail, mais c'était ce qu'il fallait au griffu pour se changer les idées, éviter également de trop penser à Jean. Il portait un marcel blanc qui était taché de traces de cambouis et il finissait quelques réglages quand il se mit à pleuvoir. Où diable était Ororo quand on avait besoin d'elle pensa t-il plus par taquinerie que par reproche. Tornade avait toujours été une de ses bonnes amies, car contrairement à pas mal d'autre X-Men, elle avait connu des difficultés dans sa jeunesse, elle avait du lutter pour survivre. Un dicton disait que seules les personnes qui avaient soufferts pouvaient avoir une grande âme. Il ne savait pas si c'était vrai, et si on prenait son exemple, ce ne devait pas forcément vérifier l'adage. Logan avait souffert bien plus que la plupart des habitants de cette planète, mais il ne pensait pas avoir une âme plus grande pour autant.

Il percevait l’opiniâtre clapotis de l’eau, les tuiles, les pierres. Il avait une clef à molette dans sa main, et faisait des entrechats d’une phalange à l’autre se demandant s'il ne ferait pas mieux de rentrer. Les bruits du manoir, les conversations animées des jeunes qui se chamaillaient pour des broutilles. Tout cela résonnait comme une musique sur un fond de ciel sombre. La pluie tombait finement et les cheveux sauvages de Wolverine semblaient scintiller d’une lueur sombre. Un halo les entourait sous cette pluie continue tandis que rebondissait sur eux avant de couler, les gouttes d’eau comme autant de tracas qu’il leur était possible de balayer de la main avec dérision. Comme un fauve féroce et véloce, il grondait, et n’attendait que de lâcher la bride pour s’élancer à pleine vitesse, pour prendre sa course et foncer sur une proie imaginaire. Le vent semblait vouloir chuchoter des secrets à son oreille. devant cet orage, le paysage semblait dantesque et sans fin qui s’offrait à lui par intermittence. Des parages mortels même pour les rêves, mais bien plus pour la routine et l’ennui. Cheveux volant au vent, branches des arbres qui tremblaient, tout avait une odeur de liberté en cet instant.

Cette journée était froide, hargneuse. Pas moyen qu’il ne reste sous ce déluge. Tandis qu'il passait la porte d'entrée, il risqua un dernier coup d’œil au dehors. Il jeta un regard vers le décor d’apocalypse qui se dessinait devant leurs yeux, à travers ces portes ouvertes. C’était comme une invitation à suivre la route du Diable, une route qu’il parcourait souvent juché sur sa monture mécanique, noir et or, avec un moteur ronronnant. La moto c’était le cheval moderne, le seul esprit de liberté incarné dans une machine. Nulle autre ne pouvait en dire autant, pas même une voiture. Mais son cheval n'avait pas de sabot, n'avait même pas de jambes par ailleurs. Il alla prendre une douche rapide, malgré le fait qu'il soit déjà bien mouillé, puis il se dirigea vers le salon où il avait planqué une bouteille de whisky. Il comptait bien piqué dedans. C'est son odorat qui le prévint qu'il y avait déjà quelqu'un à l'intérieur, Ashley si ses souvenirs étaient bons. Damn, sa bouteille! Il se décida tout de même à entrer, après tout, il n'avait pas vraiment d'autres endroit où aller.

Salut, petite. Si ça te dérange pas, je vais m'incruster un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Ashley

avatar

Nombre de messages : 148
Age : 25
Pouvoirs : Est dotée d'ailes
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Une après-midi pluvieuse [PV Wolverine ]   Mar 26 Juin - 23:00

Le regard toujours perdu dans les méandres de la télévision éteinte et l'esprit à quelques kilomètres de là, Ashley ne s'attendait pas à ce que quelqu'un entre directement dans le salon, même si elle entendait de temps à autres les pas des habitants de l'Institut qui passaient derrière les grandes portes. Aussi laissa-t-elle échapper un sursaut à l'entrée quelque peu brusque de Wolverine, s'arrachant du même coup de ses pensées un peu plus sombres les unes que les autres.

"Salut, petite. Si ça te dérange pas, je vais m'incruster un peu."

D'ordinaire, la jeune femme aurait répondu avec suffisance et arrogance ( oui oui, on peut cumuler les deux ^^ ), mais aujourd'hui rien ne lui vint spontanément. Ni volontairement... Elle avait plus envie de se pelotonner contre le poilu les coussins douillets du canapé et de continuer à ruminer... Quoiqu'une bonne cuite ferait tout aussi bien l'affaire, mais tout le monde à l'Institut savait qu'il n'y avait pas une bouteille d'alcool dans les placards, ni même des chocolats fourrés à la liqueur... Bref, rien de bien efficace, à moins de vider le réservoir d'un des véhicules de Scott et de finir en coma éthylique aggravé!


"C'est bon, pas de souci... Je ferais avec! C'est pas comme si j'avais le choix de toutes manières..."

Répondit-elle finalement au chaton cat Pas de méchanceté dans la voix pour une voix, juste une profonde lassitude... Et oui, être la reine des glaces ça n'avait pas que des avantages! Ça avait même plutôt pas mal d'inconvénient à bien y réfléchir. Mais elle avait fait son choix en arrivant.

Oh et puis ça ne lui ressemblait pas de s'apitoyer ainsi sur son sort! En tout cas pas sans réagir un minimum, ou sans essayer d'arranger la situation à son avantage. Il y avait un professeur, un rebelle, un esprit libre d'après les dires de ses camarades, il devait bien avoir quelques bouteilles de bière cachées quelque part, si ce n'est pas un alcool un peu plus fort et plus rapidement efficace! Un bon tord-boyaux de mec, un truc qui vous brûle la gorge au passage, mais qui vous réchauffe de l'intérieur, vous fait vous sentir vite euphorique, ou du moins insensibles aux ennuis du quotidiens. Ça oui, ça serait l'idéal!

Se retournant sur le canapé pour faire face à son professeur, et envoyant quelques coussins par terre au passage, le petit ange se retrouva agenouillée sur le canapé, appuyée des coudes sur le dossier et son regard bien fixé vers son professeur.


"Et vous n'auriez pas la possibilité d'incruster je sais pas moi... Une bouteille de liqueur, de vin, de champagne, ou de n'importe quel alcool par hasard?"

Ah oui, qui ne tente rien n'a rien... donc tant qu'à faire, elle n'avait qu'à demander! Et avec un joli sourire et le regard plein d'espoir il y avait toujours une probabilité plus élevée pour que ça passe non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une après-midi pluvieuse [PV Wolverine ]   Sam 14 Juil - 0:04

XD

Même si ça ne se voyait pas forcément pour un œil non exercé, Logan, faisait des efforts pour être sociable. Ce n'était pas grand chose, mais pour lui ça demandait tout de même de forcer par moment sa nature. Il faut dire qu'il n'avait pas forcément le même rapport avec les professeurs des lieux, et les élèves. Les élèves d'ici étaient tous plus ou moins paumés et devaient refaire leur vie, apprendre à se débrouiller avec leurs pouvoirs. Forcément, le visage de Malicia lui vint un moment en tête. Le griffu s'était toujours débrouillé seul, avec pour seul mot d'ordre la survie. Mais il n'avait pas toujours été fort et autonome. Il avait lui aussi traversé les doutes, la maladie et la faiblesse. Mais de tout cela il ne s'en souvenait plus vraiment. C'était toujours aussi flou dans son esprit, comme l'eau d'une marre dont on avait agiter la surface. S'il se pensait être la dernière personne capable de donner des conseils aux autres, il n'était pas rare qu'on vienne lui en demander. Peut-être parce qu'il était un adulte aux yeux de ces étudiants, et que par conséquent, il avait des réponses pour eux. Manque de bol, Wolverine n'était pas comme les autres, et les réponses qu'il donnait pouvaient appeler d'autres questions. Parfois, les réponses qu'il donnait étaient d'ailleurs plus terrifiantes que l'ignorance.

Bonne réponse petite, hé hé...De toute façon, là où je pose mes miches, bon courage à celui ou celle qui voudrait me faire déguerpir!


La voix de Logan était râpeuse, comme celle d'un silex qui aurait cogné contre un autre provoquant des étincelles. C'était comme si son âme était ancienne, et que tout en lui le laissait transparaître. Que ce soit le fond de ses yeux intenses et profonds, ou dans le timbre de sa voix. Il s'avançait dans la pièce, envahissant l'espace de sa présence animale, laissant percevoir une aura de menace contenue, de colère maîtrisée, de rage suspendue. Le griffu n'en laissait jamais rien paraître, mais tout au fond de lui, le berserker cognait dans sa poitrine, testant les barreaux de sa raison dès qu'il sentait un moment de faiblesse afin de sortir et de laisser éclater la rage qui l'habitait. Même si cela lui faisait mal au derrière de l'admettre, peut-être que Cyke n'avait pas tord de vouloir le faire partir du manoir. Il représentait bel et bien un danger pour ceux qui l'entouraient.

Il fut tiré de ses pensées par le sourire désarmant et la demande de la jeune étudiante. Elle ne manquait pas de cran. Il aimait ça. Rare étaient les élèves qui osaient sortir des clous ici. Sûrement parce que les professeurs avaient tout un tas de pouvoirs flippant, pas comme dans leurs écoles pour humains d'avant, ou leurs parents homo sapiens.

Bien essayé ma jolie, mais je partage pas ma bibine. Enfin, c'est surtout que je me vois mal garder ce petit secret à tous les télépathes du coin. Jean ou le professeur en premiers. Déjà que je leur donne tous les jours une bonne raison de me virer d'ici, alors je vais éviter d'alourdir encore un peu plus mon ardoise en aidant les élèves à se trouver de l'alcool dans la barraque.

Et Logan se dirigea vers le fond du salon, plus précisément vers le vieux phonogramme qui se trouvait à l'écart du reste. Aucun étudiant n'allait jamais vers une antiquité pareille. Il en ouvrit un compartiment secret caché dans le cadre en bois qui soutenait la boite sur laquelle était posé l'antique appareil et afficha un sourire ravit en voyant une petite flasque en argent ornées de quelques gravures presque effacées par l'usure et le temps. La fiole était même cabossée par ce qui ressemblait à un impact de balle.

Mais bel effort. Avec un sourire comme le tien, tu auras pu convaincre n'importe quel mec. Peut-être que dans quelques années de plus, ça marchera même avec moi.

Il avait un sourire en coin tandis qu'il buvait à la bouteille. Il ne la draguait pas, il disait juste ce qui lui passait par la tête. Et c'était d'ailleurs la vérité qu'il venait de lui dire. Logan ne mentait que rarement, et jamais pour des broutilles. Il agita sa fiole en l'air comme un trophée avant de s'asseoir aux cotés d'Ashley, et de boire une gorgée du breuvage sans âge qu'il avait planqué dans le salon. Il laissa reposer ses pieds sur la table basse, dans une attitude des plus désinvolte.

J'ai planqué d'autres fioles si tu veux savoir, au cas où celle-ci aurait été découverte par Cyke, Jean, ou les autres.

Dit-il avec un air canaille, avant d'ajouter sur le ton du secret et de la connivence.

Ne jamais être pris au dépourvu, tel est mon credo! Si tu veux tellement boire de l'alcool, tu pourras te mettre à leur recherche. Si tu y arrives, ce sera à mon insu, on pourra donc rien me reprocher haha.

Dit-il en lui faisant un clin d'oeil, et en buvant une nouvelle louche de sa flasque.
Revenir en haut Aller en bas
Ashley

avatar

Nombre de messages : 148
Age : 25
Pouvoirs : Est dotée d'ailes
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Une après-midi pluvieuse [PV Wolverine ]   Dim 29 Juil - 0:04

Au moins, on ne pourrait pas dire qu'elle n'avait pas essayé. Après, il restait à affiner la technique. Si le magnifique sourire et la langue de velours ne marchaient pas, elle trouverait bien un autre moyens 'arriver à ses fins. Et Logan lui-même avait laissé sous-entendre qu'il y avait d'autre fioles cachées un peu partout dans l'Institut, et probablement même dans le salon lui-même. Et pourquoi ne pas essayer de jouer au jeu du chaud-froid...?

"Et si on échangeait des indices sur les cachettes contre... disons des indices sur des petits secrets que même les télépathes ne connaissent pas, Jean la première?"

lanca-t-elle à Logan sans quitter sa place sur le canapé, toujours à genoux sur celui-ci, tournée vers le mutant. Et oui, une idée avait commencé à germer dans son esprit. D'après les bruits de couloirs, autrement dit de bons gros ragots mais qui avaient beaucoup de sens à son avis, elle s'était fourré dans bien plus qu'un trio compliqué suite à son petit intermède avec Scott Summer, et si ce dernier devait gérer avec sa chérie, Jean, cette dernière n'était pas en reste et avait une certaine attirance pour le poilu qui se tenait en face d'elle avec sa flasque à la main.

Et l'ennemi de mon ennemi est mon ami, non? Alors autant essayer de le mettre de mon côté...


"Je sais certaines choses qu'une télépathe rousse aimerait beaucoup savoir... des choses qui concernent un professeur très cher à son coeur..."

Sur ces paroles, notre petit ange adoré, pour ne pas dire petit démon, se rassit correctement sur le canapé, enfin, autant que possible vu ses ailes encombrantes. Il fallait laisser un peu de temps à son interlocuteur, qu'il puisse prendre la pleine mesure de ce qu'elle pourrait lui dévoiler. Et trouver la façon de lui proposer un accord. Elle ne le quittait pas des yeux, le voyant réfléchir, probablement peser les pour et les contres de telles informations, et de la possibilité qu'il laisse une mineur accéder à de l'alcool... mais c'était un bien faible risque à prendre non?

"Un indice chacun son tour, et l'assurance que chacun accède à la totalité des informations nécessaires... C'est pas si compliqué, et pas si risqué! Et si on vous blâme, il suffira de me mettre la faute dessus, comme tout le monde le fait. Un peu plus ou un peu moins, ça ne fera pas de grande différence au point où j'en suis!"

Ca y est, elle lui avait fait sa proposition à lui de l'accepter ou non maintenant. Et elle pensait lui avoir donné suffisamment d'indices pour lui donner envie d'en savoir plus sur ce fameux secret qu'elle connaissait sur Scott, et que Jean ignorait surtout! C'était le point le plus important, et qui plus est une preuve que tous les secrets n'avaient pas encore été découverts par les télépathes de l'Institut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une après-midi pluvieuse [PV Wolverine ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une après-midi pluvieuse [PV Wolverine ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après-midi pluvieuse .
» [Les éditions Le cherche midi] Le livre des morts de Glenn Cooper
» Avis de marché - DRAC Midi-Pyrénées - Cathédrale d'Auch - restauration de l'orgue (Cavaillé-Coll)
» WOLVERINE MINI-STATUE
» [Le Cherche Midi] Le bourreau de Pierre Boulle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: L'institut : Intérieur :: Le Salon-
Sauter vers: