X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Njut ! ( un simple magasin de meubles ? ) [PV Macha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Grey
X men/médecin
avatar

Nombre de messages : 417
Pouvoirs : Télépathie et Télékinésie puissantes.
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Njut ! ( un simple magasin de meubles ? ) [PV Macha]   Jeu 17 Mai - 16:14

C'était une belle journée ensoleillé, Jean se baladait en ville, tranquillement. Elle aimait beaucoup flâner dans les rues. Le soleil était fort mais les rafales de vent la rafraichissait. Elle s'était posée dans un café où elle commandait un jus de fruits frais, quand elle se rappela qu'elle devait aller acheter une nouvelle étagère pour sa chambre à Scott et elle, l'ayant brisée durant la nuit. La rousse se dirigea donc vers le magasin de meubles le plus proche. Il y avait peu de monde le samedi, elle pouvait donc marcher à son aise dans l'immense magasin. La télépathe se rapprochait du rayon des étagères quand elle se sentit menacée, elle fît un tour sur elle-même observant les lieux mais il n'y avait que des personnes tout à fait normales qui semblaient inoffensives. Jean n'aimait pas faire ça mais par réflexe, elle scanna la pièce psychiquement. Elle détecta alors une mutante à peine une allée plus loin, elle se rapprocha doucement et au coin du rayon tomba littéralement nez à nez avec la jeune femme qui apparemment était celle qui l'espionnait. Il sembla à la rousse qu'elle la connaissait quand soudain elle tilta:

"Hé mais tu es Macha, l'élève qui est partie chez les confréristes."
, dit-elle doucement pour éviter de s'attirer les regards des humains. En effet, ce n'était pas vraiment le moment de se faire remarquer.

A cette phrase, la confrériste eut un regard dur et allait répliquer fortement quand Jean reprit pour adoucir sa précédente déclaration:


"Non, ne t'inquiète pas, je ne te juge pas, tu as fait tes propres choix et c'est ton droit. Tu m'as juste surprise, au fait pourquoi m'espionnais-tu ?"

La télépathe ne voulait la rendre agressive car déclencher un bagarre dans un lieu public n'était pas la conception d'un bon après-midi de repos pour Jean. Toute dans ses pensées, la rousse ne se rendit pas compte que les étagères derrière elle commençait à légèrement bouger. Elle allait bientôt le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Njut ! ( un simple magasin de meubles ? ) [PV Macha]   Jeu 17 Mai - 16:58

Depuis que Crapaud s'était fait la malle, Katharina et Macha avaient bien du boulot devant elles. Y compris la tâche un tantinet ingrate que de remettre un minimum d'ordre et de propreté dans les locaux de la Confrériste. Parce que ses membres, pour la plupart il fallait bien l'admettre, étaient des hommes et aucun d'entre eux n'avait été ce qu'on appelle communément une véritable fée du logis. De véritables cochons, Macha avait été un peu déçue en voyant l'état des lieux. Ça avait un peu cassé le mythe, forcément. Il y avait une différence entre "être bordélique" et "n'en avoir strictement rien à foutre", ceci en vivant comme des malpropres. Du coup, la première à chose à faire avait, bien entendu, été de faire un intensif ménage de printemps, tout simplement parce que qu'on ne peut pas bosser correctement dans un bureau bourré de désordre et de saleté. Tout avait été récuré et désinfecté dans les moindres recoins, la paperasse triée et l'état de ce qu'il manquait noté en prévision d'achats futurs.
C'était justement pour cette bonne raison que Macha se trouvait chez Ikéa, un samedi après-midi. En plus de vaisselle et de certains appareils électroménagers, Kath et elle avaient décidé de se procurer quelques étagères, histoire de pouvoir faire du rangement, qui puisse être considéré comme du rangement et non comme du "j'y pose là au bol, parce que ça me gonfle d'y ranger correctement". Tandis que Shock s'occupait encore de documents importants à la Confrérie, l'Irlandaise se baladait dans les allées "étagères", observant minutieusement les modèles et leurs mesures. L'esthétique lui importait peu, tant que c'était solide et pas trop cher. Parce que Crapaud avait embarqué le fric avec lui, du coup elles étaient un peu juste niveau budget.

Concentrée sur ce qu'elle faisait, Macha ne reconnut pas immédiatement Jean Grey, dont elle aperçut le visage et les cheveux roux entre deux étagères. Quand elle s'en fut rendue compte, elle recula d'un pas pour s'assurer qu'il s'agissait bien de son ancienne professeur, puis elle revint sur son bout de papier sur lequel elle avait noté les mesures pour les trois étagères qu'elle comptait acheter. En n'était pas télépathe, elle n'aurait pu deviner que Jean l'avait repérée grâce à son pouvoir, ce qui fit qu'elles se retrouvèrent nez à nez au détour d'une allée. Macha n'en fut aucunement effrayée ou intimidée, bien qu'elle sache que Jean possédait plus d'années d'entraînement, ainsi des pouvoirs bien plus puissants que les siens. L'Irlandaise n'était pas suffisamment maso ou inconsciente pour provoquer la X-Men, elle reconnaissait parfaitement que Jean était plus expérimentée qu'elle, elle serait une idiote parfaite si elle affirmait le contraire. Mais cela ne signifiait nullement qu'elle avait peur d'elle. Étant récemment devenue Confrériste, c'était un peu comme si elle était devenue son égale.

De son côté, Jean la reconnut également, comme étant l'élève qui avait quitté les Confréristes. Évidemment, Macha allait renvoyer un "Et alors, ça te pose un problème ?" mais la X-Men la devança en lui demandant pourquoi elle l'espionnait. Elle avait sans doute dû voir son regard entre les deux étagères, et penser ainsi que Macha l'espionnait. Cette dernière en fut largement agacée, comme si elle n'avait que cela à faire de ses journées. Et si Kath lui avait demandé d'espionner Jean Grey, vous pensez bien que Macha se serait montrée bien plus discrète. Ou alors, Kath y serait allée elle-même si elle avait estimé que Jean, étant donné la puissance de ses pouvoirs, était encore un trop gros poisson pour la jeune femme.


- Vous espionner ? La bonne blague, répliqua Macha, durement. Je n'ai pas que ça à faire de mes samedis après-midis. Figurez-vous qu'on a du boulot, à la Confrérie. Et encore heureux que vous ne me jugiez pas.

Sans doute gardait-elle encore une certaine rancœur contre les X-Men, au fond d'elle-même, car sinon elle n'aurait pas été piquée aussi vivement par les remarques de Jean. Et Macha avait oublié un instant qu'elle se trouvait au beau milieu d'un rayonnage d'étagères et de planches en bois. Des étagères qui se mirent à tanguer et trembler dangereusement autour d'elle. Celles uniquement constituées de métal, de plastique et d'autres matières synthétiques ne bronchaient pas, mais celles en bois étaient suffisamment nombreuses pour provoquer une catastrophe. Et aussitôt dit, aussitôt fait. Une étagère finit pas être complètement déséquilibrée sous l'influence de la géokinésie de Macha et s'écrasa sur le sol du magasin, manquant Jean de peu.

Macha ne l'avait pas même pas fait volontairement. La poisse.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Grey
X men/médecin
avatar

Nombre de messages : 417
Pouvoirs : Télépathie et Télékinésie puissantes.
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: Njut ! ( un simple magasin de meubles ? ) [PV Macha]   Jeu 17 Mai - 18:37

Bon, rien que le fait de croiser une ancienne élève qui était passé du "coté obscur de la force", c'était une mauvaise chose mais en plus l’énerver, c'était une très mauvaise chose. Jean ne pensait pas avoir mis Macha autant sur les nerfs. Elle l'avait vexée involontairement car la confrériste lui envoya une réplique cinglante que la rousse pris en plein dans le coeur. Macha lui reprochait de l'accuser à tort et elle n'avait pas forcément tort, mais était-ce une raison pour être agressive ? La télépathe n'apprécia pas ce ton là, elle voulut répondre quand elle eut un pressentiment, elle fit un pas sur le coté esquivant de peu une étagère de bois. Jean se retourna face à la brune, et son regard fut perçant. Ses yeux naturellement verts, reflétaient sa colère montante en tendant légèrement vers le rouge/noir. Sa réponse fut directe:

"Je peux savoir ce qui te prends", lança-t-elle ne sentant pas que son pouvoir lui échappait et que d'autres étagères commençaient à se secouer de toutes parts,"je sais que tu ne portes plus les X-men dans ton cœur mais de là à t'en prendre directement à moi.", dit-elle d'une voix plus calme.

Puis pour mieux comprendre et à la vitesse de la pensée, elle pénétra l'esprit de Macha. Ça n'était pas volontaire, la confrériste avait laissé s'échapper son pouvoir. Jean se reprit et s'expliqua plus calmement avec la brune:

"Excuse-moi, je n'aurais pas du m'emporter, mais je ne comprends toujours pas ton agressivité envers moi, je sais que je t'ai peut-être accusée à tort mais avoue que l'on pouvait avoir des doutes."
Malgré la détente dans sa voix, quelque chose en elle voulait se venger. C'est pourquoi Jean vit sans pouvoir intervenir une étagère en métal s'abattre à toute vitesse sur l'épaule de Macha et ne vit pas une étgère ne bois se jeter sur sa propre jambe et la faire tomber au sol. Les différents objets dans la pièce était comme fou et la rousse savait qu'elle devait agir vite pour éviter les dégâts et les blessés.

[ Désolé j'ai du éditer, je ne m'étais pas fait comprendre.]


Dernière édition par Jean Grey le Ven 18 Mai - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Njut ! ( un simple magasin de meubles ? ) [PV Macha]   Jeu 17 Mai - 23:35

Macha était embêtée. Elle se trouvait en face d'une puissante mutante, qui était en parfaite mesure de provoquer chez une terrible confusion mentale ou de l'immobiliser au plafond. Et comme le jour où elle avait affronté Katharina au cinéma, elle avait la bonne idée d'aller titiller la mutante en question. C'était un peu comme aller taquiner un ours endormi en s'imaginant que ce n'était un gentil chien. Et ce n'était pas une bonne idée du tout de faire tomber une étagère sur une X-Men, déjà qu'ils ne devaient pas la porter dans leurs cœurs depuis son départ... Si elle avait un meilleur contrôle de son pouvoir depuis qu'elle l'avait, il restait néanmoins profondément axé sur son humeur, surtout sur sa colère. Alors, pour ceux qui la connaissaient, il valaient également mieux qu'ils ne viennent pas l'embêter. C'était idiot, mais un rien pouvait faire tourner son humeur, et pas forcément dans le bon sens. Et en face d'elle, Jean semblait également de plus en plus en colère. Cela se ressentit fortement dans son ton et ses paroles. Ce qui n'était pas pourrait la propre colère de l'Irlandaise.
Derrière cette dernière, une autre étagère s'envola pour s'écraser non loin de Jean. La X-Men lui demandait pourquoi elle s'en prenait à elle, puis, après quelques instants de silence, reprit d'une voix plus douce. Elle s'excusa mais persistait à ne comprendre pourquoi Macha se montrait si agressive envers elle. Macha ne sut pas vraiment pourquoi elle s'était énervée, ou du moins que ça n'en aurait pas valu la peine.


- Je ne supporte simplement pas qu'on rejette la faute entière sur mes épaules, répliqua-t-elle. Il valait mieux que je parte de l'Institut avant que nos relations ainsi que l'ambiance générale ne se dégradent. Je n'ai fais qu'être honnête avec tout le monde.

À peine eut-elle terminé sa phrase qu'un violent choc à la jambe et à l'épaule la fit tomber. Autour des femmes, les meubles se déchaînaient et Macha savait que ce n'était pas entièrement dû à son propre pouvoir vu qu'il n'agissait que sur les matières dérivées de la terre. Jean semblait carrément furax, ou alors son pouvoir se déchaînait. À plant ventre sur le lino du magasin, Macha posa les mains à plat sur le sol et concentra tout son pouvoir. Les étagères et autres meubles alentours qui ne voltigeaient pas dans les airs tremblèrent alors dans la même cadence. Ce n'était qu'une simple secousse qui ne dura qu'une minute, histoire que Jean reprenne ses esprits. Si la secousse en elle-même n'était que de faible instance sur l'échelle de mesure des secousses sismiques, il n'en fallu pas plus pour que des lampes suspendues se décrochent, que des armoires et des étagèrent un eu bancales s'écrasent au sol...

- Il n'y a aucun doute à avoir. Les gens évoluent, Jean. Il est faux de croire qu'on ne change jamais.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Grey
X men/médecin
avatar

Nombre de messages : 417
Pouvoirs : Télépathie et Télékinésie puissantes.
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: Njut ! ( un simple magasin de meubles ? ) [PV Macha]   Dim 20 Mai - 23:19

Jean pensait que rien ne pourrait l’arrêter quand par miracle, enfin par Macha, une secousse sismique permit à Jean de reprendre ses esprits et de stopper la valse des meubles qui tombèrent lourdement sur le sol. La rousse s'apaisa, intérieurement elle remerciait Macha de tout son cœur car la peur de blesser des gens lui avait tordu l'estomac. Comme tout c'était arrêté, la confrériste avait cru bon de reprendre la conversation.

<<Il n'y a aucun doute à avoir. Les gens évoluent, Jean. Il est faux de croire qu'on ne change jamais.>>

"Tu as tout à fait raison, la preuve en est que malgré ton changement de camp, tu viens de sauver les innocents consommateurs de meubles qui nous fixent. Je te dois donc des excuses et je te remercie de m'avoir rendu le contrôle. Tu as mon respect par ton courage et ton cœur. Et sache que même si tu n'apprécie pas ce genre de "discours mielleux des X-men", il est sincère et tu le mérite."

Jean était vraiment redevable à la brune. Mais ne voulant pas plus s'attirer les regards des personnes présentes, elle décida de proposer à Macha un endroit plus calme.

"Tu as le droit de refuser mais que dirais-tu de trouver un lieu plus tranquille pour parler ? Je te connais peu mais je voudrais apprendre à te connaître car tu es une personne honnête ce que j'apprécie beaucoup. Tu es forte et tu n'as pas froid aux yeux. C'est dire si tu n'es pas meilleure que moi."


La sincérité était présente dans la voix de la rousse qui tenait vraiment à découvrir la brune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Njut ! ( un simple magasin de meubles ? ) [PV Macha]   Dim 27 Mai - 21:02

Décidément, Macha ne pouvait plus faire ses achats sans qu'il lui arrive une tuile. Et dans ce fichu magasin de meubles, la tuile était de taille. En cinq minutes, Jean Grey et elle étaient parvenues à semer un véritable boxon dans la section "étagères" et les clients avaient déserté le coin aussi rapidement que s'il y avait eu le feu. Et le pire, c'était que Macha n'avait jamais eu l'intention de déclencher tout ça. Elle n'était pas suffisamment stupide pour se battre et user de son don sans aucune raison devant des dizaines d'humains. Mais l'accusation d'espionnage de Jean l'avait agacée. Pensaient-ils vraiment tous que dès qu'ils croisaient un Confrériste par pur hasard, c'était forcément parce que ce dernier le pistait afin de savoir ce qu'ils manigançaient ?! Là, c'était le stade de la paranoïa, il n'y avait plus de doute. Bon sang, ils avaient autre chose à foutre de leurs journées que de les passer à étudier les moindres faits et gestes - inintéressants - des X-Men lorsqu'ils menaient leur petit train-train à l'Institut, et qu'il n'y avait pas un enjeu capital à effectivement les espionner. Cela signifiait à quel point ils pensaient que leurs adversaires n'étaient qu'une bande d'abrutis n'ayant rien à faire de leurs satanées journées.

Au milieu des étagères renversées et brisées, la secousse provoquée par Macha avait eu l'effet escompté : cela avait permis à Jean de retrouver ses esprits et de reprendre possession de son calme, et par conséquent, de ses pouvoirs. Tout s'arrêta alors, et Macha se demanda un instant pourquoi Jean cessait l'offensive. En se redressant sur ses jambes, elle comprit pourquoi : tout le monde n'était pas parti et les personnes encore présentes les observaient fixement. Jean n'avait pas voulu les blesser et au fond, c'était bien mieux ainsi. L'Irlandaise n'était pas partisane de blesser des gens juste pour le plaisir. Dans une guerre, on ne pouvait
jamais éviter les morts et les blessés, ils faisaient partie de l'équation mais faire couler du sang inutile était purement et simplement idiot. Mais ceci n'était pas la devise de tous les Confréristes, peut-être était-ce simplement parce que Macha était encore jeune et idéaliste, certaine de pouvoir changer la face du monde. Mais peut-être qu'un jour, avec les années et l'expérience, elle deviendrait aussi fataliste et indifférente que les plus âgés de son camp.

En face d'elle, Jean la remercia de son geste, lui présentant également des excuses. Même qu'elle lui assura que l'Irlandaise avait son respect pour son courage. Tiens, c'était bien la première fois qu'un X-Men le lui disait, ça. Jusqu'à maintenant, on lui répétait que c'était de la pure inconscience et qu'elle n'était pas très loin d'être cinglée pour se mettre inlassablement dans des situations dangereuses. Bref, ils ne se rendaient compte que maintenant qu'ils avaient perdus un bon élément en devenir. Car il fallait bien avouer qu'on avait quand même besoin d'agents comme elle, qui n'avaient pas peur de jouer les éclaireurs, de foncer dans le tas tête la première ou d'accepter une mission qu'on savait d'avance périlleuse. Tout simplement parce qu'il fallait de tout dans une bonne équipe, c'était ça qui faisait sa force : le fait que chaque membre de l'équipe avait ses propres capacités et qu'il apportait ainsi un petit plus bien à lui. Jean le dit elle-même, elle savait que Macha n'était pas une grande fan des discours mielleux mais qu'elle était sincère. La jeune femme, sceptique sur les intentions réelles de la X-Woman, hocha néanmoins de la tête en signe d'acceptation. Il valait sans doute mieux qu'elles enterrent la hache de guerre, du moins pour aujourd'hui.

Plus étonnant encore, Jean lui proposa de se retrouver dans un endroit plus calme afin qu'elles puissent discuter un peu et qu'elles puissent mieux se connaître. À ces mots, Macha devint franchement méfiante et tant pis si elle était perceptible par la télépathie de Jean. Pourquoi voulait-elle qu'elles papotent tranquillement, comme si Macha n'était jamais partie ? Si elle tentait de la faire revenir dans son ancien camp, peine perdue d'avance. L'Irlandaise n'avait pas pourquoi habitude de revenir sur ses choix, surtout sur celui-là. Bornée, je vous dis. Ou si elle cherchait à lui soutirer des informations, voire carrément à pénétrer dans son esprit pour farfouiller joyeusement à l'intérieur ? Sur ses gardes, Macha perçut néanmoins que Jean était sincère, et cela l'intrigua, comme son "c'est dire si tu n'es pas meilleure que moi." La bonne blague ! Elle, Macha, meilleure que Jean Grey. Fallait pas déconner voyons, la jeune femme n'avait absolument pas le niveau ni la puissance de Jean. C'était ridicule de dire un truc pareil, et Macha savait également que son ancien professeur était intègre et tout aussi courageuse qu'elle. Alors, hein, qu'elle n'essaie pas de l'amadouer avec de belles paroles flatteuses.


- Pourquoi pas, finit-elle par dire avec peut-être un soupçon de mauvaise foi dans la voix. Je ne vois pourtant pas ce qu'on pourrait se dire. Vous connaissez mon histoire et je vous ai clairement exposé les raisons de mon départ, avant que je ne m'en aille. Je ne vous ai jamais rien caché. À mon sens, tout a été dit.

Sans l'ombre d'un sourire, Macha prit le chemin de la sortie, suivie par Jean. Autant qu'on en finisse rapidement, et tant pis pour les étagères.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Grey
X men/médecin
avatar

Nombre de messages : 417
Pouvoirs : Télépathie et Télékinésie puissantes.
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: Njut ! ( un simple magasin de meubles ? ) [PV Macha]   Ven 7 Sep - 23:15

La brune devant Jean semblait pensive ce qui était normal. Elles étaient dans deux camps opposés, mais Jean avait entendu l'histoire de Macha et même si elle ne voulait remettre en cause sa décision, la rousse souhaitait découvrir la personne derrière les actes, celle qui venait de sauver les consommateurs d'étagères Ik**. Cependant avoir une conversation calme et posée avec la jeune mutante semblait être un tâche moins aisée qu'elle ne l'aurait imaginé. Il faut dire que le pouvoir de la télékinésiste échappait de plus en plus souvent à son contrôle ce qui l’inquiétait beaucoup. Si elle n'arrivait à se défendre d'elle-même, comment pourrait-elle défendre les autres. Elle voulait en parler au Professeur Xavier mais quand elle était devant lui, soit elle n'osait pas aborder le sujet, soit c'est lui qui n'avait pas le temps. Le pire, c'est qu'elle ne pouvait pas non plus en parler à Scott, il paniquerait et la couverait ce qui n’arrangerait en rien son état. Avec un peu de chance peut-être qu'elle pourrait en parler à Logan.

En ce qui concernait la géokinésiste, la méfiance pouvait se lire dans ses yeux, il faut dire que pour la rousse son propre comportement était étrange mais une envie de trève d'une après-midi entre les deux mutantes s’avérerait intéressante. Jean n'avait pas envie de se battre entre autres à cause de la peur de blesser des innocents. Après un léger moment de silence, la brune prit la parole, en réponse à la télépathe.


« Pourquoi pas ? dit-elle. Je ne vois pourtant pas ce qu'on pourrait se dire. Vous connaissez mon histoire et je vous ai clairement exposé les raisons de mon départ, avant que je ne m'en aille. Je ne vous ai jamais rien caché. À mon sens, tout a été dit. »

Alors que Macha partait Jean la suivit et ne voulant pas lâcher l'affaire, s'exclama :

« Attends Macha ! Je ne veux ni te ramener, ni te faire le morale, je veux juste qu'on parle dans le calme. Je te connais par ta trahison mais je veux découvrir la jeune femme derrière la mutante. Ce n'est pas parce que l'on n'est pas dans le même camp qu'une guerre doit dévaster un pauvre magasin de meubles. Laisse-moi connaître qui tu es, ta version de l'histoire. C'est moi qui invites., dit la rousse avec un sourire des plus encourageants. Si tu veux, je te payerais même des étagères. »

La télépathe attendit patiemment la réponse de la géokinésiste en espérant qu'elle soit positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Njut ! ( un simple magasin de meubles ? ) [PV Macha]   Lun 1 Oct - 15:05

Macha allait s'en aller, mais la voix de Jean parvint à l'immobiliser et à la faire revenir d'un pas ou deux. Non, elle n'avait pas franchement confiance, et pas sûr que Kath approuverait. Laisser volontairement son esprit grand ouvert au bon vouloir de Jean, c'était limite du suicide. Mais cette dernière insistait, proposant même de payer de sa poche. Et sans trop savoir pourquoi l'Irlandaise revint sur ses pas, gardant cependant son regard acéré sur la rousse, la méfiance empreignant toujours sa voix. Elle ne tenait pas non plus à se battre, ce n'était ni le lieu, ni le moment. Surtout qu'elle ne ferait pas le poids face à une adversaire telle que Jean, son pouvoir était bien plus puissant que le sien, en avait une meilleure maîtrise malgré le petit incident qui venait de se produire, et était certainement mieux entraînée au corps à corps qu'elle. En tout cas pour l'instant, Macha était une battante, une bagarreuse et gardait bien en tête l'ambition de devenir plus forte, plus expérimentée.

- Ce n'est pas que je ne veux pas, mais vous pouvez comprendre ma méfiance, finit-elle par répondre. Qu'est-ce qui me prouve que vous n'allez pas farfouiller dans mon esprit une fois qu'on sera autour d'un café ? La parole, ça ne suffit pas toujours.

C'était une réaction légitime, après tout. Si les pouvoirs étaient inversés, Jean aurait certainement eu la même réaction vis-à-vis de la télépathie, vu qu'un non-télépathe n'avait aucun moyen de sentir qu'on lisait ses pensées et ses souvenirs. À moins que l'intrusion soit vraiment profonde et violente, mais comme Macha n'avait jamais subi ce genre d'expérience, pour autant qu'elle sache, elle n'avait aucun moyen de savoir ce que ça faisait. Mais bon, c'était juste un café... Encore hésitante, Macha remarqua le sourire encourageant de Jean, et finit par céder, tout en sachant que ce n'était pas la meilleure idée qu'elle aie eue jusque-là.

- Bon, juste un café, alors..., grommela-t-elle. Et ne vous en faites pas, je payerai mes étagères moi-même.

D'un pas un peu brusque, Macha sortit du magasin avec Jean sur les talons, le visage toujours de marbre. Très vite, elle désigna une petite terrasse et interrogea la rousse du regard pour savoir si cela lui convenait. Elles n'allaient quand même pas traverser toute la ville juste pour le plaisir de boire un café. Macha espérait d'ailleurs que ça ne durerait pas trop longtemps, Kath allait la tuer si elle apprenait ce qu'elle s'apprêtait à faire. Mais elle ne reviendrait pas sur sa décision, il était exclu pour elle de revenir chez les X-Men. Jean avait beau dire qu'elle ne ferait rien dans ce sens, il n'empêchait que si elle faisait la moindre tentative, la brune lui jetterait son café à la figure.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Grey
X men/médecin
avatar

Nombre de messages : 417
Pouvoirs : Télépathie et Télékinésie puissantes.
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: Njut ! ( un simple magasin de meubles ? ) [PV Macha]   Lun 10 Déc - 20:59

La rousse trouvait cette journée de plus en plus étrange : D'abord, elle était allée faire des courses ce qu'elle n'avais pas forcément envie de faire, un samedi qui se voulait détendu ; puis dans un magasin de meubles, elle avait croisée Macha, une ancienne élève de l'Institut passée à l'ennemi, avant de perdre le contrôle de ses pouvoirs et manquer de détruire le rayon étagères, sauvé in extremis par la géokinésiste. En plus de tout cela, Jean avait un drôle de ressenti qui la poussait à en savoir plus sur la brune, ce qu'elle ne comprenait pas. Cette journée était dans son top 10 des jours bizarres, bon en dixième position, mais c'était déjà pas mal ; et quelque chose disait au docteur que ça n'allait pas s'arrêter là, la preuve en est que Macha avait répondu positivement à la demande de la télépathe, même si elle était méfiante.

Bon, juste un café, alors..., marmonna-t-elle. Et ne vous en faites pas, je payerai mes étagères moi-même.

Puis cette dernière emmena Jean dans un café pas très loin, la télékinésiste crut reconnaître quelqu'un en sortant du magasin mais ne tilta pas sur le coup. Elle appréciait l'effort de la part de la brune, même si ce n'était pas de bon cœur, sans trop porter une attention au reste. Les deux mutantes s'assirent et la rousse commanda un café noir.

« Alors, Macha...si je peux t'appeler Macha...explique-moi un peu d'où tu viens, ce qui t'as emmené ici à New York, à l'Institut puis à la Confrérie. Et si tu as des questions à me poser aussi, n'hésite pas. »

La télépathe voulait mettre en confiance la géokinésiste mais ne savait pas trop comment s'y prendre, Macha était tellement...susceptible. Mais après tout rien ne les empêchait de devenir amies, outre le fait qu'elle soient ennemies et que Scott tuerait Jean s'il apprenait ce qu'elle était en train de faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Njut ! ( un simple magasin de meubles ? ) [PV Macha]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Njut ! ( un simple magasin de meubles ? ) [PV Macha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Test en simple aveugle de câbles HDMI
» Mini clean and simple à rabats par steph63
» meubles pour collection...
» Jean Teulé : Le magasin des suicides, Charly 9 et autres romans
» magasin pres de chez moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: Hors Jeu :: Délires-
Sauter vers: