X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]

Aller en bas 
AuteurMessage
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Mer 25 Mai - 23:34

Trois semaines. Voilà presque trois semaines que Macha avait croisé par hasard Katharina dans un bar du Queens. La discussion et les confidences qui avaient résulté du face-à-face avaient donné à l'Irlandaise de quoi ruminer. Au départ, elle s'était largement méfiée de cette confrériste au caractère aussi impulsif et téméraire que le sien, l'ayant rencontrée pour la première fois dans un cinéma alors qu'elle semblait totalement hors d'elle. Pourtant, au fil de la conversation, Macha s'était rendue compte que Katharina était plus humaine qu'elle l'avait cru, surtout lorsque cette dernière l'avait conseillée sur son caractère impulsif et la culpabilité qu'elle ressentait par rapport à la mort de sa grand-mère; et lorsqu'elle lui avait également relaté le drame qui avait ébranlé son enfance : la mort de sa jeune sœur dont elle se jugeait responsable, en n'ayant pas pu la sauver à temps. Cela lui coûtait de se l'avouer mais Macha s'était sentie plus touchée par cette histoire qu'elle ne l'aurait pensé. Katharina lui avait donné un numéro à appeler, juste avant de partir, si jamais Macha ressentait le besoin de parler à nouveau, car elle avait bien dû sentir qu'elle avait réussi à ébranler l'apprentie X-Men dans ses convictions.

Et c'était cela que ruminait la jeune femme durant les trois semaines qui suivirent cette rencontre. Elle ne savait plus vraiment où elle en était et cela se ressentit nettement sur son attitude de tous les jours. Elle s'isolait de plus en plus dans le parc, affichait une mine plus renfermée et était plus prompte à réagir excessivement à la moindre petite réflexion ou remarque. Elle ne supportait plus cet héroïsme candide dont faisaient preuve les X-Men mais d'un autre côté, elle savait parfaitement que ce n'était pas dans sa nature de faire du mal volontairement aux autres et sans aucune raison valable. Elle se rappelait que lorsqu'elle était arrivée à l'Institut, c'était dans le but qu'on lui apprenne à contrôler son pouvoir de géokinésie, ce don qu'elle n'avait su contenir et qui avait tué sous le coup d'une intense colère. À ce moment-là, elle s'était dit qu'elle quitterait l'Institut dès qu'elle serait parvenue à son but. Finalement, elle s'y était sentie bien et avait commencé à penser qu'elle pourrait peut-être intégrer l'équipe des X-Men dans un futur plus ou moins proche...
Macha ne cessait de se demander ce qu'il valait mieux de faire. Elle ne se sentait plus en phase avec l'idéologie X-Men, ils avaient une vision tellement édulcorée du monde, persuadés qu'il y avait un espoir que tous s'arrangerait un jour entre les mutants et les humains... Mais l'être humain était-il vraiment bon, après tout ? Cette guerre s'arrêterait-elle un jour. Macha avait vu tellement de noirceur, d'égoïsme et de méchanceté lorsqu'elle était restée quelques temps dans le Bronx qu'elle doutait sérieusement que la situation s'arrange un jour. Peut-être qu'on ne pouvait plus rien faire et que mutants et humains étaient voués à se faire la guerre. Dans ce cas, Macha vendrait chèrement sa peau. Pas question de se laisser faire, même si elle doutait également qu'elle rejoindrait un jour les rangs de la Confrérie. Elle était d'une nature trop généreuse pour avoir envie de lancer des offensives contre les humains. Elle saurait répliquer si on s'en prenait à elle mais ce serait uniquement en cas de force majeure, en cas de légitime défense... Peut-être n'avait-elle pas encore suffisamment de haine en elle pour rejoindre la Confrérie...

Au début, Macha se refusa à appeler le numéro que lui avait donné Katharina, sachant pertinemment qu'aucun des X-Men n'approuverait son attitude.Voilà qu'elle commençait à fraterniser avec l'ennemi, à rencontrer une Confrériste dans leur dos... Mais n'était-ce pas cette même Confrériste qui lui avait vivement conseillé de s'informer sur les deux camps et de faire ensuite comme bon lui semblait, qu'elle ne devait rien à personne ? Macha changeait d'avis pratiquement tous les jours, une fois refusant de passer ce coup de fil et l'instant d'après se retrouvant tentée de rappeler Katharina afin de lui expliquer ses doutes. Elle savait que la Confrériste était la mieux placée pour la conseiller, l'Irlandaise avait été sincèrement étonnée de se sentir si comprise par cette femme alors qu'elle avait de faux préjugés à son encontre.
Tiraillée entre le bon sens et ses propres convictions, Macha finit par céder et par une belle soirée étoilée, elle s'isola dans sa chambre pour prendre son portable et composer le numéro que Katharina lui avait donné. Au bout de quatre sonneries, une voix d'homme lui répondit. En quelques mots, la jeune femme entreprit de lui expliquer de qui elle tenait ce numéro, avec une assurance qu'elle était loin de ressentir. La communication fut brève, l'homme lui dit un peu sèchement de se rendre le lendemain même, à quinze heures à Central Park. Lorsqu'elle raccrocha, Macha se sentit un peu coupable. les X-Men l'avaient gentiment accueillie et l'avaient aidée à mieux comprendre son pouvoir, et voilà qu'elle manigançait dans leur dos en rencontrant Katharina dans un bar puis à Central Park le lendemain même. Pourtant, elle devait aussi agir selon sa propre conscience et ne pas jouer un rôle, ce serait de l'hypocrisie pure...

Le lendemain, un samedi après-midi ensoleillé, Macha s'échappa de l'Institut tout en se donnant l'air le plus naturel possible. Elle avait présenté un visage tellement maussade ces dernières semaines alors qu'elle était d'habitude d'une nature enjouée et souriante que tous ses amis avaient été surpris par ce soudain virement d'humeur, puis un peu inquiets en voyant que cela persistait. Elle espérait intimement que les profs n'avaient rien remarqué, que Jean Grey n'avait pas cherché à lire dans ses pensées... N'étant pas télépathe, elle n'avait aucun moyen de savoir si on tentait de sonder son esprit et s'il y avait un moyen de bloquer ses pensées à un télépathe. Quoiqu'il en soit, elle allait rejoindre Katharina à Central Park et rien ni personne ne l'y empêcherait.
Une fois arrivée en ville, elle prit la direction du célèbre parc avec détermination, se dirigeant d'un pas souple et rapide au milieu de la foule dense aux visages multiples et si différents. Elle regardait droit devant elle, sans se soucier des passants qu'elle bousculait, sa longue chevelure noire flottant derrière elle comme un voile ondulant. Son visage reflétait une nouvelle assurance, elle avait besoin d'être au clair avec elle-même. Ce doute persistant ne pouvait plus durer.
Enfin, à quinze heures, elle fut au point de rendez-vous, sans savoir si Katharina y serait véritablement. Et surtout, si elle y viendrait seule. Ce ne fut que lorsqu'elle s'assit sur un banc que Macha prit conscience du risque qu'elle prenait une fois de plus. Peut-être que Katharina ne serait pas seule, qu'elle lui tendrait une embuscade avec d'autres collègues...


*Arrête un peu ton cirque ! s'intima-t-elle. Tu ne fais décidément plus confiance à personne...*

L'endroit était si paisible, des arbres, des pierres et des pelouses à volonté. L'homme du numéro de téléphone n'aurait pu choisir meilleur endroit pour Macha. Cette dernière observait les passants, des couples ou des familles menant une vie tranquille....

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Lun 30 Mai - 16:03

Katharina, allongée, sur sont lit songeait a la situation. Les jours et les semaines s’écoulèrent sans que Macha ne donne signe de vie afin de prolonger leur entretien avec Shock. La Confrériste se demandait si elle n’y avait pas été un peu fort et cherchait dans sont discours prononcé ce jour là ce qui aurait pu la freiner. Pourtant, elle se disait qu’elle avait bien pensé chaque mot avant de les prononcer mis a part sont élan de fougue concernant le sujet humain tout lui semblait correct. Peu être lui fallait il un plus long moment pour réfléchir et tout mettre en place dans sa tête pour que cela lui paraisse plus clair. A présent, dans sa tête, un combat devait faire rage.
Katharina se disait que si Macha attendait aussi longtemps ce n’était pas bon signe et qu’elle doutait beaucoup trop, pire peu être qu’elle ne reprendrait jamais contact. Shock était un peu déçue à cette idée. Peu être avait elle agit trop vite comme a sont habitude, elle s’en mordait les lèvres. Elle pensait que l’affaire était dans la poche mais en fin de compte plus le temps s’écoulait plus elle pensait qu’elle allait droit dans le mur. Pourtant cette jeune femme teigneuse, arrogante, impulsive n’en faisant qu’a sa tête, fuyant les ordres, aurait plus logiquement sa place au sein de la Confrérie que chez les X Men pleurnichards et pétochards.



_"Je ne comprends pas", soupira t’elle.

La sonnerie de sont IPhone retenti. Un de ses contacts l’informa que Macha l’attendrait demain à quinze heures à Central Park. Kate sourie.


_"Enfin… "


Le lendemain, quinze heures cinq, Shock marchait avec assurance vers le point de rendez vous, vêtue d’un jeans bleu foncé, et d’une veste 3 quart vert kaki fermé, les mains dans les poches. Elle se fonda dans la masse et rien ne pouvait laisser croire dans sa tenue ou dans sont attitude qu’elle était une mutante. Elle s’approchait lentement de Macha qu’elle aperçut de loin. Elle jeta un œil de droite a gauche cherchant un éventuel X Men rodant dans les parages.


*Elle ne s’est pas dégonflé, elle est venue pensa t’elle.


Elle arriva au côté de Macha en la fixant d’un regard malin pénétrant et lui lança :


_"Tu en a mis du temps dit moi ?...Mais tu es quand même là c’est que tu as d’autres questions et par notre petite balade d’aujourd’hui j’espère y répondre correctement. Dis moi, est ce plus clair à présent dans ta tête et que désire tu savoir ?"


Kate l’invita à faire quelques pas dans le parc avec elle. Elle était impatiente de savoir si ses propos avait portés leur fruit et si Macha avait enfin ouvert les yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Mer 1 Juin - 19:09

Le week end était un moment que j'appréciais particulièrement. J'en profitais pour sortir et utiliser mes pouvoirs autrement qu'en entraînement. Je renouais avec la nature et profitais du beau temps, de toute façon on ne peut pas dire que la pluie me gêner beaucoup, même si j'évitais de trop modifier le temps. Cependant je n'étais jamais tout à fait seule, surtout les week end car les élèves en profitaient pour prendre l'air. J'allais retourner à ma sorte de méditation quand je vis Macha qui se dirigeait vers la sortie. Cela m'étonna quelque peu et m'inquiéta. Depuis quelque temps, elle semblait préoccupée, mais je n'osais aller lui demander ce qu'il se passait, vu que depuis l'explication au sujet de son attitude au cinéma, nous étions en froid.

Malgré tout, son attitude me semblait étrange et le fait qu'elle parte comme cela sans prévenir personne et seule était bisarre. Certes elle pouvait aller rejoindre quelqu'un en ville, mais son attitude inhabituelle me poussa à la suivre pour m'assurer qu'elle allait bien. Je décidais donc de partir derrière elle, suffisamment en retrait pour ne pas qu'elle me voit, mais elle semblait plongée dans ces pensées et ne se tournait pas. Je la suivis jusqu'à la ville.

En y entrant, je pris la précaution de passer dans mes cheveux un foulard cachant ma couleur de cheveux peu commune, le reste passerait pour de la simple extravagance. Je la suivis dans la foule, et la peur de la perdre de vue passée, je la suivis jusqu'à Central Park. C'était un endroit parfait pour se détendre. Peut être en avait-elle seulement marre de l'atmosphère de l'Institut. je commençais à me traiter d'idiote quand je vis quelqu'un approcher. Je pensais que c'était une amie, simplement. J'allais donc m'en retourner ou aller flâner en ville quand je découvris qui était cette femme.

C'était celle de l'attaque du cinéma... Que faisait-elle ici ? Pendant un fol instant j'eus envie de me précipiter à leur rencontre pour aider Macha. Mais apparemment elle l'attendait. De plus je ne pouvais pas intervenir comme cela et si je craignais d'utiliser mes pouvoirs ici au risque de blesser quelqu'un, ce n'était surement pas son cas. Je dus donc prendre mon mal en patience et me résoudre à les espionner. Je me dirigeais donc vers un arbre proche d'elles et m'y adossa, espérant qu'elles ne m'avaient pas vue.

J'étais décidée à attendre le dénouement de cette histoire et à intervenir si nécessaire. Mais les première paroles de la nouvelle arrivée m'étonnèrent au plus haut point. Elles s'étaient déjà rencontrées et elles s'étaient données rendez-vous... Mes mains tremblaient dans un mélange obscur de sentiments. Je ne savais plus quoi penser. Malgré tout je réussis à reprendre mes esprits et à m'en tenir à mes résolutions en attendant d'en savoir plus...
Revenir en haut Aller en bas
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Mer 1 Juin - 23:59

Assise sur ce banc au beau milieu de Central Park sur lequel elle n'eut qu'à attendre une petite dizaine de minutes, Macha se sentit presque soulagée de voir Katharina arriver et s'approcher d'elle de sa démarche assurée. Elle en avait assez de se triturer les méninges, de se poser des milliers de questions, de naviguer sans cesse entre deux idées totalement différentes sans trop savoir vers laquelle se tourner. Peut-être que la Confrériste essayerait de la recruter parmi les siens mais ce que Macha avait apprécié chez elle la dernière fois, c'était qu'elle ne lui avait imposé aucun choix, lui conseillant fortement de bien réfléchir à ce qu'elles s'étaient dit et à bien se demander si elle avait fait le bon choix, n'ayant eu que la version des X-Men. Et si Katharina lui plaisait aussi, elle ne pouvait le nier, c'était bien parce qu'elle avait ce tempérament de feu, ce côté casse-cou et cette indépendance que Macha retrouvait en elle-même.
L'irlandaise leva les yeux et croisa ceux, d'un beau vert éclatant qui brillaient de malice, de Katharina. Elle fut surprise de se rendre compte qu'au fond d'elle, elle était contente de la voir. Macha avait toujours aimé le risque et l'aventure, et elle savait que rencontrer la Confrériste ici était risqué, mais elle s'en fichait. Dès son plus jeune âge, la sauvageonne qu'elle était grimpait aux arbres, entreprenait des jeux risqués - et très souvent salissants - avec son frère et leurs amis, revenant toujours les genoux écorchés et sa frimousse barbouillée de poussière et de taches de cambouis de ses après-midis de jeux... Ce qui faisait le désespoir de sa mère qui ne cessait de repriser ses vêtements et de passer un gant de toilette mouillé, presque de force, sur son visage et ses bras, en se demandant à voix haute comment sa fille pouvait se salir autant et pourquoi elle ne pouvait pas jouer à la poupée ou à d'autres jeux moins salissants, comme toutes les autres fillettes de son âge. Macha ne manquait jamais de répondre qu'elle n'y trouvait rien d'amusant et qu'elle avait plein d'autres jeux plus amusants et que ce n'était pas de sa faute si les choses avec lesquelles elle jouait étaient sales, on avait qu'à les nettoyer, après tout. Elle se souviendrait toujours de sa mère répliquant "je ne vois pas comment on pourrait nettoyer de la boue et des pneus crevés, c'est avec ça que tu joues et ce seront toujours des choses sales. Et je ne pense pas que camper dans un vieux bidon au fond du jardin ou se rouler dans la boue soient des jeux passionnants, à moins que l'on soit un cochon."

Macha se leva et marcha aux côtés de Katharina qui se montra étonnée du temps qu'elle avait mis à la rappeler, mais elle lui assura qu'elle répondrait de son mieux à ses questions.

- Désolée d'avoir mis autant de temps, répondit-elle avec un regard d'excuse. J'ai beaucoup réfléchi, j'avoue que j'ai parfois hésité...

Par où commencer, la jeune Irlandaise avait tellement cogité durant ces trois semaines... Ce qui la tracassait le plus, c'était sans doute les véritables motivations de la Confrérie ainsi que leurs agissements pour parvenir à leurs fins mais c'était déjà une question épineuse et délicate, à laquelle Katharina ne pourrait pas répondre clairement car Macha se doutait bien qu'elle n'était pas en mesure de révéler des détails top secrets. Tandis qu'elles marchaient dans le parc paisible, Macha resta un instant silencieuse afin de trouver la meilleure formulation à sa question, sans avoir l'air de s'immiscer dans les affaires de la Confrérie.


- J'ai vraiment réfléchi à tout ce que tu m'as dit la dernière fois, reprit-elle finalement. Je suis d'accord sur le fait que j'ai besoin d'en savoir plus "l'autre camp", vu que je n'ai eu qu'un seul son de cloche. Je... j'ai besoin d'action, je me sens soudainement enfermée, à l'Institut. On ne nous laisse participer aux véritables missions de terrain seulement en réel cas de force majeur, quand ils n'ont vraiment plus le choix... Je me connais, je sais que je suis le genre de personnes qui ne supportent pas de rester sans rien faire, qui aiment la bagarre, le risque, être sur le terrain... Durant ces derniers jours, j'ai pris conscience que l'Institut ne me suffisait peut-être plus assez. Je veux dire... d'accord, j'ai encore du travail à faire sur moi-même et sur mon sale caractère, mais je contrôle vraiment mieux mon pouvoir. Quand je ne sors pas de mes gonds, je le gère bien.

Macha marqua une pause, ressentant une fois de plus le besoin de libérer sa conscience, et ce fut avec une voix vibrante de cette vive énergie qui la caractérisait si bien qu'elle reprit la parole.

- Écoute, je sais que c'est peut-être un peu délicat à demander, mais... ce que j'aurais besoin de savoir, c'est ce que vous faites exactement, quelles sont vos motivations. J'ai toujours reçu l'image de Confréristes barbares et complètement abrutis, dans le genre grosses brutes épaisses sans aucune subtilité...

Bon, peut-être exagérait-elle un peu la métaphore, mais dans le fond c'était ça. Macha eut un sourire d'excuse envers Katharina, consciente qu'elle devait la prendre pour une pauvre fille paumée. Mais cependant, elle était l'une des seules à pouvoir comprendre son besoin d'action, son envie de participer aux événements... Comme Macha l'avait si bien dit, elles étaient des personnes qui ne supportent pas longtemps de rester enfermées quand elles savent que leurs équipiers sont dehors à se battre. Elles étaient des femmes de terrain, d'action, sachant prendre des risques. L'Irlandaise peinait à rester bien gentiment en cours quand elle savait qu'on pouvait participer à la bagarre, ce que les X-Men ne comprenaient pas.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Jeu 2 Juin - 21:21

Macha se justifia de n’avoir pas appelé plus tôt en expliquant a Shock qu’ elle avait beaucoup réfléchie pendant ce temps là et aussi hésité à reprendre contact en affichant une mine repentie. Mais elle l’avait quand même fait au bout du compte, la curiosité est un vilain défaut dit on ?
Shock sentait que l’apprentie X Men paraissait un peu tendue mais pas de façon négative. Elle semblait préparer ses mots dans sa tête avant de se lancer ce qui était tout à son honneur pour une jeune fille aussi impulsive qu’elle autant dans ses gestes que dans son langage. Shock était satisfaite, elle avait retenue la leçon de la dernière fois en se maitrisant et cherchant ses paroles avant de parler afin d’éviter une éventuelle bourde.
Enfin, Macha se lança et au fur et à mesure qu’elle avançait dans ses propos, Katharina voyait ses doutes s’effacer et au contraire sont but se finaliser. Macha était une guerrière née, elle avait soif d’aventure et mourrait a petit feu a l’Institut enfermée comme une bête en cage a tourner en rond attendant qu’on est besoin de ses services. Il était clair qu’elle se sentait étouffée dans cette Institut. *Cette gamine manque cruellement d’exercices pensa Katharina.

Macha fit une petite pause et reprit. Shock s’attendait à cette question mais pas formuler de cette manière. Elle en resta bouché bée faisant les gros yeux, stupéfaite puis éclata de rire a pleine dents en ayant du mal à se reprendre. D’ailleurs elle posa une main sur l’épaule de Macha et l’autre sur sont ventre pour reprendre pied et mettre fin a sont fou rire.


_"Barbares !…(rires)…complètement abrutis…(rires)…brutes épaisses…(rires)… et sans aucunes subtilité ! Et ben voila ce que l’ont dit de nous a la sublime école de Charles Xavier."


Shock reprit sont sans froid aussi rapidement qu’elle était partit en éclat de rire. Elle reprit sont air sérieux et sont regard diabolique instantanément.


_"Tu sais, je sais très bien ce que l’on dit de nous chez toi mais ca me fait rire à chaque fois que j’entends ces propos stupide. Les X Men ont peur de nous, nous sommes leur épine plantée dans leur chair, leur poil à gratter. Ils nous considèrent ainsi alors que nous voulons seulement promouvoir notre statut sociale et ne plus vivre reclus montrer du doigt par des humains, nous haïssant et méprisant au plus haut point comme si nous avions la peste. Se sentir persécuter, détester a tel point que cela peu se lire sur leur visage."



Shock marqua une pause emporté par sa haine, souffla puis reprit fièrement ses convictions.


_"Notre ambition et de vivre a la lumière du monde et comme la cohabitation n’est pas possible et exclue nous souhaitons éradiquer l’espèce humaine et vivre en maitres sur la terre. Cette solution te semble elle radicale me diras tu et je te répondrai que oui s’il le faut pour pouvoir vivre. Et oublie l’expression pour vivre heureux vivons cachés."



Shock s'arrêta et reprit plus déterminé que jamais.


_"Tu es comme nous, comme moi, tu es une bête sauvage rêvant qu’on lui enlève ses chaines, aspirant a une vie plus active et forte en émotions en tout genre, désirant être apprécier pour ce que tu es, je sais que tut as le gout du risque et tu es une tête dur. As-tu un petit ami à l’Institut ? Que te retiens tu de vivre pleinement ta vie de mutante et de profiter de tes pouvoirs à ta guise sans que personne ne te freine. Je suis sûr au plus profond de toi que tu m’envie. Qu’est ce qui te retient Macha de sauter le pas ?"


Shock espérait que ces mots n’était pas trop brut de décoffrage mais c’était la stricte vérité et la dessus elle ne pouvait pas tournée autour du pot.
[justify]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Lun 6 Juin - 22:34

De manière générale, Macha préférait nettement qu'on lui fasse des remarques négatives en face même si cela ne faisait plaisir à personne de se prendre ses quatre vérités en pleine figure. Elle serait un peu vexée au début mais généralement, elle tiendrait ensuite compte de ce qu'on lui dirait, elle n'était parfois pas aussi bornée qu'on pouvait le penser au premier abord. Quand les X-Men la sermonnaient sur son sale caractère et ses réactions irréfléchies pouvant mettre toute l'équipe en danger, elle les approuvait au fond d'elle mais leur façon de lui faire comprendre cela ne lui donnait nullement envie de faire des efforts. Qu'on lui fasse remarquer ses défauts, d'accord. Il y avait cependant la manière de le dire et ce n'était pas en lui aboyant dessus avec colère que cela ferait avancer les choses. Fallait pas la prendre pour une idiote, non plus.
Et lorsque Shock lui avait répété la même chose, le message était beaucoup mieux passé. Macha savait depuis un bout de temps qu'elle avait des efforts à fournir de ce côté-là mais elle avait énormément de peine à se remettre en cause, Rencontrer une personne qui avait le même 'souci' qu'elle, cela faisait toute la différence. D'abord, parce que Katharina savait de quoi elle parlait, elle savait que ce n'était pas simple de contrôler ses humeurs et son impétuosité prêtes à s'embrasser à la moindre petite étincelle; et ensuite parce malgré le sérieux dans sa voix, elle n'avait pas pris la jeune Irlandaise pour une gamine qui méritait d'être punie uniquement parce qu'elle était tête-brûlée et qu'elle rêvait d'action. D'accord, elle n'avait peut-être pas la langue dans sa poche et répliquait quand on s'en prenait à elle, mais il n'y avait aucun besoin de la prendre de haut...

Quoiqu'il en soit, Macha avait eu le temps de réfléchir et de prendre sur elle afin de mieux mesurer ses paroles. La tâche serait dure mais elle commençait à comprendre les bienfaits d'une réflexion un peu plus poussée avant d'agir ou de parler. Elle n'avait plus aucune envie de se mettre en colère contre les autres simplement parce qu'elle parlait trop vite. Elle ne s'attendit cependant pas à ce que Katharina éclate de rire qu'elle l'entendit rapporter la description des Confréristes donnée par les X-Men. Cette dernière avoua ensuite qu'elle savait parfaitement ce que les ennemis de la Confrérie disaient sur eux, uniquement parce qu'ils étaient leurs rivaux les plus sérieux et les plus tenaces.


- C'était en gros les idées principales qui ressortaient quand ils nous parlaient de vous, répondit Macha avec un sourire timide, passant machinalement une mèche de cheveux noirs derrière son oreille.

Elles continuaient d'avancer tranquillement dans Central Park, les humains tout autour d'eux ne pouvant deviner ce que tramaient les deux mutantes. Si seulement ils savaient que Macha était en mesure de commander à toute la terre qui les entouraient et que Katharina pouvait envoyer des rafales électriques mortelles, ils les regarderaient avec dégoût et colère, les pointant du doigt avec hargne uniquement parce qu'elles étaient différentes. D'ailleurs, ce fut au moment précis où Macha se fit cette réflexion amère que Katharina redevint sérieuse aussi brusquement qu'elle était partie en fou rire. Ce soudain revirement d'humeur et de ton lorsqu'elle reprit la parole surprit Macha, qui fut à la fois admirative et légèrement effrayée devant la ferveur et la fière détermination dont faisait preuve son interlocutrice.
La jeune femme écouta attentivement Katharina, subjuguée par ce qu'elle lui rapportait à propos des convictions de la Confrérie. Macha ne pouvait mentir sur la fait qu'elle trouvait l'extermination des humains dépourvus du gène X un peu trop extrême mais elle devait avouer que ce sentiment de haine était parfaitement fondé quand elle savait que beaucoup de ces humains devaient être dans la tempe de Margaret O'Toole. Katharina le lui avait fait comprendre dans ce bar, trois semaines plus tôt : si même des gens comme les parents de Macha, qu'elle pensait tolérants et compréhensifs, pouvaient tourner le dos à leur propre fille mutante, alors qui pourrait tolérer les mutants ? Ceux de leur "espèce" étaient persécutés, jetés en prison, lynchés, rejetés pour la simple et bonne raison qu'ils étaient plus puissants que la normale et qu'ils effrayaient les autres, ceux qui ne possédaient pas de pouvoirs. C'était bien connu, quand l'être humain rencontre quelque chose qui lui fait peur, il essaye de le détruire. Et c'était exactement ce qui se passait avec les mutants, on les rendait responsables de tous les maux de la planète et il fallait se laisser faire en répétant que la paix et la cohabitation étaient possibles, voire même préférables, alors que des dizaines d'entre eux se faisaient tabasser, voire tuer ? Macha pouvait-elle accepter de vivre plus longtemps cachée en acceptant cette dure réalité sans rien faire.

Quelque chose en elle changea alors brusquement, quelque chose qui fut réveillé par les paroles dures mais tellement vraies de Katharina. D'abord, ce fut une intense bouffée de colère, une colère plus brûlante que celle qu'elle ressentait d'habitude. Puis un sentiment d'injustice. Elle en avait marre qu'on la prenne pour une bonne poire, marre de vivre cachée et de se comporter comme une pauvre adolescente dont on ne prenait pas les envies et les idées en compte. Reste tranquillement dans ta chambre et laisse les adultes s'occuper des choses sérieuses, ils ne prendront pas la peine de te dire quoi que ce soi parce tu ne saurais pas comment réagir ! C'était à croire qu'on les prenait pour des incapables ou des empotés. Qu'on pensait qu'ils n'étaient pas dignes de confiance ou incapables de prendre leurs responsabilités. S'ils avaient des pouvoirs, c'était pour s'en servir ! Macha se sentait tellement confinée à l'Institut depuis quelques temps que le discours de Katharina ne put la séduire.
L'Irlandaise approuvait totalement ce qu'elle entendait, et cette fois-ci elle ne ressentit plus aucune peur à l'idée qu'elle pouvait peut-être aller voir ailleurs. Elle n'avait jamais aimé qu'on lui dicte sa conduite, qu'on réprime sa véritable nature. Macha était de ces personnes qui ne supportaient pas qu'on les tiennent en laisse ou enfermés, ils avaient besoin de foncer et pouvaient devenir dangereux quand on les réprimait.

Alors, perdue dans ses réflexions, Macha releva enfin la tête vers Katharina, son regard couleur acier brillant d'une lueur déterminée, presque sauvage, qu'on n'avait encore jamais vue dans ses yeux. Un étrange sourire s'étala alors sur ses lèvres. Ce discours avait été un véritable électrochoc, aussi efficace que l'une des décharges de Katharina.


- Tu sais quoi ? Au fond de moi, je savais tout ça. J'avais simplement besoin que quelqu'un vienne me le dire en face pour que je comprenne vraiment, déclara-t-elle d'une voix plus mûre, plus grave... plus adulte. Je ne veux plus jouer les gentils petits toutous, cette époque est révolue. je ne veux plus qu'on me réprime, qu'on me prenne pour une enfant dont on ne prend pas l'avis en compte. Ce qui me retenait là-bas, ce n'est ni un petit ami ni le cadre de vie douillet, c'était leurs belles illusions sur un monde en paix. Belles conneries !

Je ne suis pas faite pour mener une petite vie tranquille, j'ai besoin d'action, de risques. Les nôtres se font tuer un peu partout dans le monde parce que l'être humain détruit ce qu'il ne comprend pas, ce qui lui fait peur. Je pensais qu'on pouvait régler le conflit de façon pacifique, j'y ai cru sincèrement. Sans doute avons-nous atteint un point de non-retour et je ne veux plus vivre en sachant que les nôtres doivent vivre cachés comme des monstres. J'ai vécu caché comme un monstre et ça ne m'a pas réussi...


Elle aussi parlait avec ferveur et assurance, consciente qu'elle tenait un discours proche de celui d'un confrériste. Macha voulait vivre libre, libre de faire ce qu'elle voulait sans qu'un prof ne vienne la sermonner sur le fait qu'elle devait rester discrète avec ses pouvoirs.

- J'ai un pouvoir et je veux m'en servir, reprit-elle avec passion et sincérité. Je ne tiens plus à renier ma nature profonde. Nous deux, nous sommes des personnes faites pour agir, pour se battre, qui pourrait nous garder en cage éternellement ? Alors oui, je t'envie, Katharina. J'envie la vie de femme libre que tu mènes.

Elle eut une légère hésitation, consciente de ce qu'elle allait lui demander.

- Tu m'as ouvert les yeux, tu m'as appris des choses dont je n'avais pas conscience. J'ignore comment cela fonctionne... Je comprends que tu ne veuilles pas m'emmener maintenant, qu'il y a des règles à suivre. Katharina, amène-moi à la Confrérie. Je suis certaine que je peux vous être utile.

Voilà, c'était dit. Elle planta son regard métallique dans celui d'émeraude et ne cilla pas. Macha n'aurait pu être plus sérieuse, plus sincère. Et elle espérait qu'elle avait convaincu Katharina , que cette dernière savait qu'elle tenait réellement à l'accompagner.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Jeu 9 Juin - 14:14

Les deux mutantes marchaient ensemble paisiblement dans le parc sans que personne ne se soucie de ce qu’elles étaient et de ce qui était en train de se tramer.

Macha écoutaient attentivement les propos de Shock, elle n’en perdait pas une miette. Plus sont discours s’intensifiait et plus Macha en était absorbée. Elle écouta attentivement son interlocutrice. Shock ne mâcha pas ses mots, le but n’était pas de recruter la mutante géokinésiste a court terme ou de s’en servir comme appât contre les X Men, non. Dès, le premier jour de leur rencontre, elle avait vu en Macha qu’elle ne faisait pas partie de la bonne équipe. Elle était bien plus forte est vaillante que tout les apprentis de l’Institut de sont âge. Elle était en avance sur les autres et en la bridant ainsi, les X Men la coupait dans sont élan empêchant sa progression et Macha en était frustré.

Après un silence de marbre, Macha leva la tête, droite et reprit la parole sereinement d’un œil nouveau et d’un calme étrange affichant un sourire qui en disant long. Katharina captivé par l’allure de Macha sentait que la jeune mutante allait lui faire une révélation.

La déclaration qui suivie eu sur Katarina un effet d’entière satisfaction, elle n’en revenait pas, Macha avait du cran ca elle le savait mais là elle n’avait pas froid aux yeux, et elle vidait son sac. Shock pensait faire un échec cuisant mais ce fut un succès total enfin l’Irlandaise ouvrait ses yeux sur sa vraie nature. Elle avait enfin compris que la cohabitation humains et mutants était une belle connerie, elle ne voulait plus vivre cachés, Shock fut ravie de voir que Macha s’exprimait avec passion et sincérité preuve que ce n’était pas une supercherie. Elle enviait sa vie et Shock en sourit de satisfaction.

Elle fit une pause, hésitante de poser sa question puis se lança. Voila, c’était dit, la phrase tant attendu par Shock arriva. Macha voulait faire partie de la Confrérie, sont regard vif déterminé en témoignait.
Sur ces mots très forts, Shock impassible plongea sont regard dans celui de l’ex apprentie X Men à présent, elle y trouva détermination, sincérité, courage, droiture puis afficha un large sourire et lui répondit :



_"Je suis heureuse de t’avoir enfin ouvert les yeux, ta vie va considérablement changer dès à présent. Tu sais comme tu l’as dis que je ne peux t’emmener comme ca a la Confrérie, on y rentre pas comme dans un moulin. C’est pourquoi, je te propose une chose. Je te laisse une semaine pour réfléchir et mesurer pleinement ta décision et pendant ce temps là j’organise la rencontre avec selon sa disponibilité Magnéto ou Crapaud. Quelqu’un t’appellera d’ici 4 jours pour confirmer ta présence et te donner le point de rdv. Je t’y emmènerai. Attends toi à ce que l’on te demande de prouver ta loyauté envers nous. D'ici là, évite au plus haut point les télépathes de l'Institut."


Shock se sentait fière d’avoir convaincu une nouvelle recrue. Macha était déterminé, elle était déjà du côté de la Confrérie cependant, elle ne le savait pas, il fallait que quelqu’un lui ouvre les yeux sur sa vrai appartenance. Shock se sentait maintenant comme sont mentor et avait hâte de l’aider dans sa progression.

Shock, s’adoucit, le visage détendue et reprit :



_"Tu verras, tu te sentiras bien dans ta nouvelle famille. Encore une chose, tu es consciente que tes amis de l’Institut seront dorénavant tes ennemis ?"


Shock ne pu s’empêcher de penser a la tête que Cyclope et compagnie allait tirer lorsqu’ils apprendraient la nouvelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Ven 10 Juin - 1:20

J'écoutais leur conversation de loin. Je savais quelle serait la réaction de Macha si elle me voyait ainsi, et je n'osais imaginer celle de la confrériste. Macha risquait de piquer une sacré colère, à juste titre certes, mais cela l'empêcherait de voir mes raisons pour agir ainsi. Shock elle risquait d'être plus explosive et ça risquait de mal finir. Pour qui ? Cela restait à savoir.

Elles se déplacèrent et ne semblaient pas se soucier d'être suivies, heureusement pour moi. De toute façon, maintenant les gens avaient tendance à se ficher de se qui se passait autour d'eux tant que ça ne les concernait pas. Enfin, je les suivais, restant à bonne distance, mais suffisamment près pour les entendre. Je compris d'ailleurs qu'elles avaient déjà eu une conversation, surement assez longue et qu'apparemment cela l'avait amené à douter de sa voix. Elle n'était pas heureuse à l'Institut, nous ne nous en étions pas rendus compte. Je voyais à présent que nous avions été aveugle et complètement à côté de la plaque. Elle disait qu'elle ne se plaisait plus à l'Institut, elle voulait plus. Je commençais à croire que nous étions totalement dans le faux avec elle.

Elle continua sur une vision brute des confréristes qui fit éclater de rire Shock. je grinçais des dents. Certes elle savait ce qu'on pensait d'eux, mais si ce que Macha avait dit était un peu trop grossier, la réalité s'en approchait. Même si je ne me serais pas permise de traiter tous les confréristes de brutes épaisses. C'est vrai qu'ils étaient notre épine dans le pied, comment voir les choses autrement, nous ne voyions pas les choses de la même façon, mais on voulait la même chose, vivre en paix. Mais on ne voulait pas y arriver de la même manière.

Malheureusement, Shock touchait Macha avec des paroles qui lui faisait voir les choses telles qu'elle voulait les voir. Elle voulait de l'action, se battre, vivre comme tout le monde. Elle n'en pouvait plus d'être en cage et de se contenir. Je ne pouvais pas dire qu'on ne la contenait pas, mais elle ne contrôlait pas sa colère, sa fougue, il fallait qu'on puisse avoir confiance en elle lors d'une mission et pour l'instant ce n'était pas le cas.

Enfin elle parla de rejoindre la confrérie. je sursautais et fus scandalisée. Comment pouvait-elle passer d'un extrême à un autre ? Je comprenais qu'on ait fait des erreurs, mais de là à changer totalement de vie. Shock elle fut contente de sa demande et lui expliqua ce qu'il fallait faire pour passer dans la confrérie. Cette fois je n'y tenais plus. Je décidais d'intervenir, avant certes que Shock ne parte, mais je ne pouvais pas rester sans rien faire, et puis de toute façon repousser l'échéance ne changerait rien.

"- Ainsi, tu veux nous quitter..." Je m'étais exprimée d'une voix calme et posée, à l'opposé de se que je ressentais. "Tu comptais nous faire part quand de tes problèmes avec nous ?"

J'y allais fort avec elle, mais ma colère, envers elle, envers moi même ne me laissait pas la possibilité d'être polie et amicale. Je préférais aller droit au but...
Revenir en haut Aller en bas
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Sam 2 Juil - 1:21

Macha savait à quoi s'en tenir, elle savait parfaitement que ce serait difficile d'être acceptée par la Confrérie. Elle aurait à faire ses preuves devant Crapaud et Magnéto afin de leur prouver sa bonne foi et cela pouvait prendre pas mal de temps suivant ce qu'ils lui demandaient d'accomplir. Katharina lui expliqua comme cela se passerait, elle tenait d'abord à ce que Macha réfléchisse comme il faut avant de prendre contact avec les Confréristes et de rejoindre leur cause. Et aussi d'éviter les télépathes à tout pris le temps qu'elle resterait à l'Institut. Il serait ridiculement facile pour Jean Grey de savoir ce que Macha faisait de ses après-midis de libre si la jeune Irlandaise passait à côté d'elle.
La jeune femme avait bien réfléchi et était pratiquement sûre de son choix, mais elle ne pouvait qu'approuver le conseil de Katharina. Elle devait être totalement certaine de son retournement de veste. Peut-être que les X-Men la lasseraient partir sans trop faire d'histoires mais il était bien entendu exclu qu'ils la reprennent si elle changeait d'avis. Et bien sûr, elle n'ignorait pas que tous ses anciens camarades ne verraient pas d'un bon œil son changement de camp et qu'elle aurait à se battre contre eux.


- J'en ai conscience, assura-t-elle d'un ton grave, et le fait qu'on ait été amis ne sera pas un obstacle.

Elle ne put rien ajouter d'autre car Tornade jaillit soudainement devant elle, les yeux brillants de colère. Macha tressaillit légèrement, plus de surprise que de peur, et s'attendait presque à voir la foudre s'abattre sur elle. Tornade l'avait donc suivie et entendu toute leur conversation, ce qui la mettait en colère. Si Macha ressentait une pointe de culpabilité, ce fut passager et ce sentiment s'estompa rapidement. Elle était libre de faire ses choix, non ? Elle n'avait signé aucun contrat avec l'Institut et vu qu'elle ne s'y sentait plus aussi bien qu'au début, il était normal qu'elle veuille aller voir ailleurs.
Macha n'était pas aussi grand que Tornade mais cela ne l'empêcha pas de la regarder droit dans les yeux sans ciller, impassible à la limite de la froideur.


- Oui, j'allais le faire, répliqua-t-elle d'un ton aux accents durs, mais je voulais avoir les deux sons de cloche avant de vous en parler. J'ai réfléchi avec beaucoup de sérieux, ne croyez pas que je les rejoins parce qu'ils m'ont amadouée par de beaux discours. Je ne me sens plus à ma place à l'Institut, j'ai longtemps ruminé mes convictions et je me rends compte que d'autres gens peuvent m'apporter ce que je recherche désormais...

Macha recula d'un pas en direction de Katharina, sans quitter les yeux noisettes de Tornade. Elle savait que ça allait jaser et que les X-Men lui en voudraient terriblement. Pourtant, elle devait aussi penser à elle.

- Je suis désolée que vous l'appreniez ainsi, mais il serait hypocrite de ma part de vous faire croire que je vous suis toujours, vous ne pensez pas ? Je veux simplement être honnête avec moi-même et mes convictions.


[PV: Désolée pour le retard et mon post assez court mais je ne suis pas ne grande forme, ces derniers temps.]

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Ven 8 Juil - 17:01

Macha semblait vraiment déterminer dans sont choix et était pleinement consciente des changements qui allaient se produire surtout envers ses potes X Men. Ils ne seraient plus ses amis mais dorénavant ses ennemis. La futur Confrériste en herbe lui assura que le fait qu’ils aient été amis ne serait pas un obstacle. Shock s’en réjouie d’avance a l’idée de voir « sa progéniture » a l’œuvre, flanqué une raclée monumental aux lamentables apprentis X Men. Ce serait un pas de plus pour elle dans le témoignage de sa loyauté envers la Confrérie.

Malheureusement, Shock ne put profiter pleinement de ce moment, un élément perturbateur surgit dont ne sait où, Tornade est apparut telle une énorme bourrasque de vent.
Instinctivement, Shock se mit sur ses gardes scrutant autour d'elle l’arrivée l’éventuel d' X Men. Shock fut aussi surprise que Macha, pendant une seconde, elle cru que la gamine l’avait trahit mais ce ne fut pas le cas. Tornade était paniqué et en colère, Katharina en déduit qu’Ororo les avaient espionné et entendu leur conversation. Avait elle filé Macha ayant des soupçons sur elle ou était elle déjà dans le parc se promenant ce fut une question en suspens.
Voyant l’admirable assurance qu’adopta Macha, Katharina arborait un large sourire narquois restant en retrait et profitant du spectacle. Macha se dressa devant Tornade avec un aplomb glacial qui lui faisait rappeler quelqu’un…elle-même en l’occurrence. Kate en fut flatté et fière. Macha était très bonne élève et apprenait vite. Macha choisit les bons mots et affirmait qu’elle voulait avoir les 2 versions, qu’elle prenait sa décision sérieusement, et que personne ne l’avait incité par de belles paroles, cela faisait longtemps qu’elle était malheureuse et frustré et que d’autres gens pouvaient lui apporter ce qu’elle recherchait. C’était clair et net et elle allait droit au but.

Ensuite, Macha recula d’un pas en direction de Shock pour affirmer sa position tout en ne quittant pas des yeux Tornade lui démontrant sa détermination, c’était sont point de non retour et Macha en était consciente. Elle rajouta qu’elle était désolée que cela se passe ainsi mais qu’elle était honnête avec ses convictions.

Shock sentit que Macha en avait finit et qu’elle pouvait enfin intervenir. Elle fit deux pas en avant face à Tornade en applaudissant dignement Macha et en se tournant vers elle avec considération.


-"Bravo Macha ! Tu as su lui cloué le bec tout en gardant ton sang froid, tu apprends très vite encore faut il avoir un bon professeur ? "dit elle en se tournant vers Tornade pleins de sous entendu et en faisant 2 pas dans sa direction.


-"Comme elle l’a dit, elle ne se sent plus à sa place à l’Institut…dès que j’ai posé mes yeux sur Macha lors de notre première rencontre au cinéma j’ai tout de suite remarqué qu’elle n’était pas dans le bon camp. Elle sait très bien qu’il n’y a pas de retour possible alors laisse là faire sont choix. Si ton professeur est si bon et se montre très ouvert d’esprit comme vous le dites si bien, il acceptera sa décision et respectera sont choix final."

Shock ne montra pas la moindre once d’agressivité envers Tornade car elle n’avait rien à défendre et était sereine quand a la position de Macha. Elle arborait un sourire malicieux éblouissant le visage désappointé d’Ororo. Puis, elle se tourna vers Macha et lui demanda en narguant Tornade :


-"Macha, as-tu des affaires qui te tiennent a cœur a l’Institut ? Si oui va les chercher maintenant et reviens vite sinon part avec moi maintenant."


Il était impossible que Macha retourne a l'Institut et elle savait bien qu’elle n’allait pas ramener Macha maintenant a la Confrérie mais elle allait lui trouvé une chambre pendant quelques jours le temps de préparer sa venue a la Confrérie si ca réponse final était positif après ce délais de réflexion. Shock savourait ce moment, les X Men allaient bientôt certainement perdre une de leur recrue, ca allaient leur en foutre un coup au moral.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Mer 10 Aoû - 17:53

J'avais suivit la conversation de loin et avais compris que nous allions la perdre. J'avais donc décidé d'intervenir, pas de la meilleur façon, je le conçois, mais je n'avais pas réussi à être plus calme. Là je fus rembarrée par Macha sur le fait qu'elle ne se sentait plus à sa place à l'Institut. Je pouvais le comprendre et qu'elle ait des problèmes aussi, mais le fait qu'elle ne nous en ai pas parlé -pas du fait qu'elle voulait partir, mais de ses problèmes- m'avait un peu énervée. De plus le fait qu'elle tourne la page aussi facilement. La dessus, Shock en remit une couche en me faisant un sermon et en félicitant Macha, tout en dénigrant notre apprentissage. Alors qu'elle s'avançait vers moi, je me redressais et lui faisait face.

"- Je peux tout à fait comprendre que tu ne te sentes plus à ta place parmi nous et que tu veuilles nous quitter. Mais quand je demandais quand tu comptais nous parler, je voulais dire que tu nous parle de tes problèmes et autres. Nous ne sommes pas tous télépathes et donc si on ne vient pas vers nous pour nous dire ce qui ne va pas comment veux tu qu'on change les choses."

Alors Macha me répondit qu'elle savait ce qu'elle voulait et qu'elle n'était pas hypocrite. Je le comprenais tout à fait, mais je la voyais mal se retrouver face à l'un de nous, surtout parmi ses amis à l'Institut lors d'un combat et ne rien ressentir. Enfin maintenant c'était son problème, plus le miens apparemment. Shock lui demanda si elle avait des affaires à récupérer à l'Institut ou sinon qu'elle aille avec elle.

"- C'est ton choix c'est vrai et je ne le critiquerais pas. Mais je ne pense pas qu'il te sera aussi facile que ça si tu te retrouve contre l'un des apprentis, face à un de tes "amis". Sache que si tu veux récupérer tes affaires tu peux et nous ne te retiendrons pas. Je suis juste désolée que ce soit arrivé jusque là sans que tu vienne nous en parler."

Je me tournais alors vers Shock, aucune haine envers elle, juste une profonde peine. Pourquoi fallait-il toujours que l'on s'affronte avec les confréristes. Enfin nos divergence d'opinion faisaient que c'était ainsi et rien n'y changerait. Dommage. J'espère tout de même qu'elle s'occupera bien d'elle, c'était bien parti.

"- Je ne suis pas bornée et j'espère que tu lui apportera ce qu'elle n'a pas trouvé à l'Institut..."

Que pouvais-je dire d'autre, tout avait été dit avant et rien de se que je pourrais ajouter n'y changera grand chose. Alors autant les laisser et prévenir les autres du départ de Macha de l'Institut. Je partis donc la dessus et espérais ne pas avoir à l'affronter à l'avenir, car si elle n'aurait peut être aucun mal à nous combattre, l'inverse ne serait pas vrai dans mon cas en tout cas.

Je repris donc le chemin du retour et rentrais à l'Institut...

[HJ : Désolée si le rp est un peu court]
Revenir en haut Aller en bas
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Jeu 25 Aoû - 23:40

D'un côté, Macha comprit ce que Tornade avait voulu dire et qu'elle n'avait pas totalement tort, qu'ils auraient pu en discuter calmement. D'accord, mais comme à son habitude elle avait préféré l'action et avait recherché ce qu'elle désirait par elle-même. Elle n'avait plus envie de dépendre de professeurs, de ces adultes qui vous rabâchaient qu'ils savaient les choses mieux que vous et que vous avez encore tant à apprendre... Macha n'était pas quelqu'un qu'on pouvait toujours qualifier de raisonnable, et il était vrai qu'elle n'aimait pas toujours qu'on lui dise quoi faire. Enfin, cela dépendait du ton employé, il y avait l'art et la manière de le dire.
Quant à la question de savoir elle réagirait aussi stoïquement qu'elle le voulait bien le dire lorsqu'elle se retrouverait un jour confrontée à Aileen, Kara ou Paige, elle se demanda un instant si elle en était vraiment aussi sûre. Bah, finit-elle par se dire, les entraînements de la Confrérie seraient là pour l'endurcir. Et puis, comme elle l'avait dit à Tornade, elle était sûre et certaine de sa décision et ne reviendrait pas sur ses pas. Si elle devait se battre contre l'un de ses anciens amis, elle le ferait ou du moins elle s'arrangerait pour éviter les dégâts si cela lui était possible. Elle ne tenait pas à devenir l'un de ces sauvages qu'elle avait décrits à Katharina et qui l'avaient fait hurler de rire. Cette dernière avait lancé quelques répliques cinglantes à la X-Men, ce qui fit sourire intérieurement Macha.

- Je suis désolée que ça se soit passé ainsi, déclara-t-elle simplement, alors que Tornade allait tourner le dos. Si je pars, cela ne veut pas dire que j'ai forcément mauvais fond. Tous les Confréristes ne sont pas aussi noirs qu'on le dépeint, j'en suis sûre.

Si elle savait qu'elle avait atteint le point de non-retour, d'une certaine Macha ne put s'empêcher, tout au fond d'elle-même, d'admirer la façon honorable qu'avait Tornade de prendre la nouvelle. Elle avait accepté sa décision et refusé de manifester la moindre colère, haine ou violence envers Katharina. Un instant qui s'envola rapidement, mais après tout les X-Men lui avaient joué un certain rôle dans sa vie. Lorsque Tornade s'en alla, Macha se tourna vers Katharina et esquissa un sourire.

- Je te suis.



-TOPIC CLOS-


_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shock
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1121
Age : 31
Localisation : Dans un bar tranquille a boire une bière
Pouvoirs : Absorbe l’énergie électrique ambiante de l’atmosphère et de sources électriques, la stocke et la renvoit par de petites charges ou des rafales électriques, provoque des pannes d’appareils électriques et peu former un bouclier protecteur.
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   Mar 13 Sep - 9:11


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]   

Revenir en haut Aller en bas
 
RDV à Central Park [PV Shock + Tornade]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» - Central Park zoo -
» Petite sieste à Central Park
» L'Ecureuil de central Park
» CENTRAL PARK de Guillaume Musso
» [Musso, Guillaume] Central Park

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: Hors Jeu :: Topics finis :: Ville-
Sauter vers: