X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Et la terre retrouva la lumière [Kara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Mer 18 Aoû - 21:55

Que dire ? Que dire à un frère que l'on n'a pas vu depuis plus de six mois ? Six mois qu'elle avait passés loin de sa maison, loin de sa famille, loin de ceux qui la rattachaient à son pays d'origine. Bientôt sept mois qu'elle était à l'Institut Xavier afin d'apprendre à contrôler son pouvoir de géokinésie, à maîtriser cette colère qu'elle peinait à gérer et qui pouvait enclencher son pouvoir malgré Macha et engendrer de véritables séismes. Depuis le temps, elle y était assez bien parvenue, même s'il était très difficile pour elle de gérer son mauvais caractère, son impulsivité et son énergie. Mais on lui répétait que ses plus gros défauts, qui lui jouaient si souvent des mauvais tours, étaient également une force pour son pouvoir. Créer des séismes, et non juste faire trembler un peu le sol, cela lui pompait toute son énergie et provoquait une terrible douleur dans ses membres si elle poussait son don trop loin. Et la colère, c'était une forme d'énergie qu'elle pouvait utiliser. Mais Macha, en tête-de-mule, aimait aussi n'en faire qu'à sa tête et ne faisait pas encore suffisamment d'efforts afin de parvenir à ce but.
Comment expliquer ses progrès à sa famille ? Comment leur expliquer qu'elle était parvenue à exercer un certain contrôle sur ce pouvoir qui avait tué leur aïeule, et que si elle revenait à ce jour, elle serait sans doute parvenue à se maîtriser et à empêcher ce qui s'était passé ?

La jeune femme était assise au petit bureau de sa chambre, en face de la fenêtre par laquelle elle avait vue sur le parc baigné de soleil, et elle avait eu une soudaine envie d'écrire une lettre à Tony, son frère jumeau. Elle n'avait pas passé un jour sans lui et ne supportait plus d'être en froid avec lui à cause de cette histoire de pouvoirs. Macha avait un pouvoir, et pas lui. Il n'en avait rien à faire que leur acariâtre grand-mère soit morte, mais il était jaloux. Jaloux de ne pas avoir eu quelque chose que sa sœur avait, alors qu'ils avaient toujours tout partagé. Un certain temps s'étant écoulé depuis sa fuite, Macha avait ressenti le besoin de s'expliquer avec lui, de lui faire comprendre ce qui s'était réellement passé, qu'elle assumait son pouvoir et que c'était par sa faute que leur maison avait été détruite et leur grand-mère tuée, ce qu'elle ne reniait pas. Elle avait beau s'adresser à son propre frère jumeau, elle ne parvenait pas à trouver les mots afin de lui exposer ce qu'elle avait sur la conscience. Elle planchait sur cette fichue lettre depuis une demi-heure, en n'ayant écrit que quelques phrases qu'elle avait toutes barrées. C'était comme si elle s'adressait à un type qu'elle connaissait à peine ou à un pote qu'elle n'avait pas revu depuis un bout de temps. Sans doute le problème était-il là : elle ne savait pas comment allait son frère à présent. Était-il toujours en colère contre elle ? Avait-il essayé de la retrouver, de reprendre le contact avec elle ? Comment allait-il à présent ? Qu'il y avait-il de nouveau dans sa vie ?
Voyant qu'elle ne parviendrait à aucun résultat satisfaisant pour le moment, Macha décida de sortir un moment dehors, histoire de s'aérer un peu le cerveau. Au plus près de son élément et au contact du sol, elle arriverait peut-être à trouver l'inspiration. Le soleil et l'air, il n'y avait rien de tel pour se détendre et s'éclaircir les idées. Emportant sous le bras bloc de feuille et stylo, la jeune femme sortit de sa chambre et jeta un coup d'œil dans le couloir. Un éclair blond passa alors devant elle, et Macha reconnut la chevelure blonde de Kara, une jeune recrue qu'elle avait rencontrée à tout hasard dans un bar crasseux de New York. Elle l'avait vue utiliser son pouvoir et après discussion, Kara avait accepté de l'accompagner à l'Institut, ayant les mêmes problèmes que Macha avec son pouvoir.


- Kara ! lança-t-elle alors.Ça va ? Tu es bien installée ?

Lorsque Macha l'avait amenée ici, elle avait vu qu'on avait attribué à Kara une chambre non loin de la sienne. Elle espérait que le cadre de l'Institut lui serait aussi bénéfique qu'il l'avait été pour elle.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Passoan

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 23
Localisation : Là où mes pieds me mèneront...
Pouvoirs : Maîtrise l'énergie sous toutes ses formes : force, chaleur, électricité, lumière, etc. et peut donc générer des rafales d'énergie destructrices puissantes.
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Ven 20 Aoû - 16:28

L’Institut. Alors c’était ça ? Une sorte d’immense manoir à l’aspect un peu vieux, magnifique. De l’intérieur comme de l’extérieur. On lui avait attribué une chambre dans le dortoir des filles ce qui la changeait beaucoup de l’hôtel où elle avait séjourné des mois. Ici, aucun rat ne lui passait entre les pieds, aucune toile d’araignée de venait lui chatouiller le nez, et aucune latte ne craquait quand elle s’allongeait sur le lit. Tout était propre et accueillant. Les professeurs semblaient tellement gentils eux aussi. Kara n’avait pas l’habitude et cela lui faisait un peu peur, elle s’habituerait surement, mais pour l’instant elle préférait rester un peu à l’écart de toutes ces démonstrations d’attention.
La chambre était composée d’un lit, d’un bureau et d’une penderie. Il y avait aussi une fenêtre qui donnait sur l’extérieur, sur la cour du bâtiment. La blonde commença à sortir quelques affaires qu’elle avait récupérées dans son hôtel, quelques vêtements. Principalement noirs et passés, elle aimait beaucoup le noir, et le rouge. On pouvait la dire gothique mais elle ne se qualifiait pas du tout ainsi. La jeune mutante s’allongea quelques minutes sur le lit en repensant à tout ce qui lui était arrivé. Macha avait débarqué comme ça dans sa vie et tout s’était enchaîné tellement vite, si vite qu’elle avait à peine eu le temps de réfléchir. Alors maintenant qu’elle trouvait un peu de répit, elle pensa à son avenir. Quand elle était toute petite elle avait tellement d’espoir, d’ambition. Elle avait toujours rêvé de devenir vétérinaire, comme plein de petites filles. Mais ce qui la différencier des autres était sa réelle motivation. Elle était passionnée, son rêve était de travailler auprès d’eux. Et personne ne doutait qu’elle aurait pu y arriver. Mais tous ses rêves d’avenir s’effondrèrent le fameux jour de l’accident, le fameux jour où ses pouvoirs se réveillèrent. Avec sa fuite, elle ne put retourner à l’école, sa vie normale était morte en même temps que sa mère. Quels étaient ses rêves maintenant ? Elle n’en avait pas vraiment.
Sur ces pensées indécises et pessimistes, Kara décida de se lever pour aller visiter un peu les environs. Elle avait surtout envie de jeter un coup d’œil à la bibliothèque ; elle adorait lire ; puis de se détendre dans le parc de l’Institut. Elle ferma sa porte et commença sa balade d’un pas assuré dans le couloir. Ce n’était pas parce qu’elle était nouvelle ici qu’il fallait que les autres la pensent craintive. Autant s’afficher tel qu’on était. Au bout de quelques mètres, une voix qu’elle connaissait s’éleva pour l’interpeller. Kara se retourna pour faire face à une brune du nom de Macha. Cette même mutante qui l’avait intégrée ici. Elle tenait un stylo et portait un bloc de feuille sous le bras. Kara lui répondit :


- Hey, ça va. Oui je m’installe, j’ai posé mes quelques affaires et je vais visiter un peu. Faire un tour à la bibliothèque et au parc. Et toi, comment ça va ?

Kara avait repéré un petit air contrarié et un peu triste sur le visage de Macha. Sortait-elle prendre l'air ? S'était-elle disputé avec quelqu'un ? Et ce bloc, étaient-ce ses cours ou autre chose qui, justement, la contrariait... Pour une fois depuis bien longtemps, la blonde essayait de comprendre quelqu'un et s'en souciait. Elle ne pensait pas qu'à elle... Surement était-ce parce que Macha l'avait aidé et qu'elle avait était la seule, depuis bien lontemps là aussi, à être amicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Mar 24 Aoû - 13:03

[HJ : désolée pour le retard, vraiment. Sale virus à la c** ><°]

Macha sourit, satisfaite de voir que Kara semblait aller parfaitement bien. L'Institut avait un cadre incroyable, cela devait sacrément lui changer de l'hôtel dans lequel elle avait vécu pendant un certain temps. Généralement, les nouveaux venus sceptiques que Macha avait pu rencontrer changeaient rapidement d'avis concernant cet endroit. Qu'on y reste longtemps ou non, on s'y sentait vite à son aise. Sans doute parce qu'on était au milieu de gens qui étaient pareils, un jeune mutant perdu trouvait sa place parmi eux.En tout cas, la blonde Kara paraissait déjà à l'aise, elle devait être de ces personnes qui ne se laissent pas abattre et qui savent prendre les devants. Ce qui n'était pas pour déplaire à Macha
L'Irlandaise serait contente d'avoir un peu de compagnie, cela l'empêcherait de trop ruminer à propos de son imbécile de frangin. Si Kara préférait rester tranquille, elle trouverait sans doute quelques potes dans le parc, sinon elle serait ravie de lui faire visiter un peu les lieux. À son arrivée, Macha s'était souvent perdue dans ce dédale de couloirs, ce pendant quelques jours. Elle avait cependant une excellente mémoire, elle s'était vite repérée. Il était rare qu'elle oublie un visage ou un lieu, les détails n'échappaient pas à son regard acéré. Et jamais elle ne pourrait oublier le visage de son frère, presque semblable au sien. La même forme, les mêmes yeux, le même sourire, la même couleur de cheveux, sauf que le siens étaient courts... Elle était si triste d'avoir quitté l'Irlande, son frère et elle ambitionnaient de reprendre le pub de leurs parents et de leur oncle depuis qu'ils étaient petits, chose qu'ils ne pourraient plus faire, autant pas la distance qui les séparait de leur pays natal que de celle qui s'était installée entre Macha et Tony. La jeune femme verrait bien ce qu'elle ferait désormais de son avenir, peut-être parviendrait-elle quand même à ouvrir un pub irlandais ici, à New York, ou à trouver un domaine dans lequel son pouvoir serait utile... Si tant est qu'elle parvienne à trouver un employeur qui tolère les mutants. Autrement, bah... elle improviserait. Peut-être pourrait-elle devenir une X-Men et se battre pour la cause des mutants...
Quoiqu'il en soit, Macha chassa toutes ces pensées de sa tête, autant vivre au jour le jour et ne pas trop se projeter dans un avenir aussi incertain pour elle que pour les mutants en général, sa propre vie dépendant de la situation des mutants dans la société actuelle. Autant profiter de sa jeunesse et ne pas trop se prendre la tête. Kara avait envie d'aller dans le parc, excellente nouvelle.

- Oh, moi ça va très bien, assura-t-elle d'un ton joyeux. J'allais justement prendre l'air dans le parc, on peut y aller ensemble, et je te montrerai ensuite la bibliothèque, si ça te dit. J'adore ce parc, c'est sans doute parce qu'avec toute cette terre autour de moi, ça me permet de me sentir plus en sécurité...

Avec un sourire malicieux, elle fit un signe de tête en direction de l'escalier au bout du couloir, ses longs cheveux noir corbeau voletant autour de son visage. Avec ce soleil, il fallait absolument profiter du parc !

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Passoan

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 23
Localisation : Là où mes pieds me mèneront...
Pouvoirs : Maîtrise l'énergie sous toutes ses formes : force, chaleur, électricité, lumière, etc. et peut donc générer des rafales d'énergie destructrices puissantes.
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Mar 31 Aoû - 21:03

Macha semblait satisfaite de la réponse de Kara, c’est vrai qu’elle commençait déjà à se plaire ici. Peut-être parce qu’elle y était bien logée et nourrie ? En tout cas, c’est ce que Kara affirmerait pour cacher le fait qu’elle se sentait parfaitement bien et en sécurité ici. C’est vrai qu’elle n’avait encore parlé à personne, elle préférait rester seule, comme toujours. Même s’il faudra bien, à un moment ou un autre, faire des connaissances. Mais pour le moment, elle allait à son rythme, elle prenait le temps de s’adapter. Après tout, elle s’était habituée à toute sortes d’endroits : aux sales hôtels comme le précédent, à la rue… A tout, alors ce n’était pas un endroit comme celui là qui pourrait lui donner du fil à retordre. Bon, il y avait les cours. Il est vrai que depuis ses onze ans, la blonde n’avait jamais revu de professeur assise derrière une table de classe. En revanche elle n’avait pas pris de retard sur les programmes, elle avait toujours volé quelques livres pour faire son « année scolaire » elle-même. En effet, elle ne voulait pas passer pour une ignorante, et étant assez intelligente elle avait bien assimilé ces cours. Une chance pour elle. En définitif, ce serait ses camarades qui lui donneraient le plus de difficulté, mais peut-être qu’à son plus grand étonnement, tout se passera bien puisque depuis que Macha l’avait amenée ici, tout se passait bien.

*C’est vrai que fréquenter d’autres personnes me serait peut-être bénéfique. Mais bon, faudrait déjà qu’on m’approche, avec cet air têtu et froid, je ne dois pas attirer grand monde. On verra bien. Mais en tout cas, ils n’ont pas intérêt à m’approcher de trop prés ou de m’agaçait. Sinon, ça va chauffer, dans tout les sens du terme !*

Sur ces quelques pensées, la brune lui répondit. Elle lui assura qu’elle allait bien ; ce qui rassura un peu Kara à son sujet. Et elle avait trouvé quelqu’un pour l’emmener au parc et à la bibliothèque, parfait. Macha lui fit un signe de tête en direction des escaliers et Kara hocha la tête pour lui montrer son accord. Le temps s’était grandement amélioré depuis les pluies torrentielles qui avaient balayé la ville ce jour où elle avait rencontré Macha. S’asseoir dans le parc se promettait d’être très agréable. Tout en se descendant les escaliers, Kara se mit à parler avec Macha :

- Merci de m’accompagner, j’ai bien envie de me poser un peu dans le parc. Je l’ai vu de ma fenêtre, il est grand et vraiment bien entretenu, affirma-t-elle, quant à la bibliothèque, j’imagine qu’elle est grande si elle est à l’image de l’école.

La jeune fille adorait lire, c’est aussi pour cela qu’elle n’avait pas eu trop de difficulté à comprendre les livres pédagogiques. Elle lisait beaucoup dans les bibliothèques, quand elle avait le temps, mais c’était trop rare à son gout. Les romans fantastiques et de science-fiction étaient ses favoris. Ils lui permettaient de s’évader. Mais avec sa condition de mutante, la réalité dépassait bien souvent la fiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Jeu 2 Sep - 21:50

Macha fut contente d'avoir une peu de compagnie, quelqu'un avec qui papoter de tout et de rien. Et surtout, cela l'empêcherait de ressasser ses soucis par rapport à son frère. Elle avait envie de lui écrire, cependant elle redoutait sa réaction et sa réponse, s'il daignait bien lui répondre. Elle ne pouvait s'empêcher de se demander encore et encore s'il lui en voulait toujours. Elle n'aimait pas être loin de son frère, il avait été à ses côtés depuis leur conception dans le ventre de leur mère, ils n'étaient pas faits pour être séparés. Sans Tony, elle n'était rien, c'était comme si elle avait perdu une partie d'elle-même, une part de son identité. C'était comme si elle était en froid avec une part d'elle-même.

- Oui, c'est une chance d'avoir ce parc, répondit-elle en sortant du tourbillon de ses pensées. On pourra passer la bibliothèque après. Tu ne seras pas déçue, il y ades tonnes et des tonnes de bouquins, sur tous les sujets imaginables.

La jeune femme secoua d'une main sa longue chevelure noire, comme pour chasser toutes les mauvaises pensées de sa tête. Kara et elle longeaient les couloirs et descendaient les escaliers pour se retrouver dans le hall immense de l'Institut, puis sortir dans le somptueux parc. D'un seul coup, Macha se sentit mieux, elle retrouvait son élément. Elle comprenait les infimes mouvements de la terre, les mots silencieux des pierres et la beauté éternelle des pierres précieuses; et la terre la comprenait.
L'Irlandaise aussi aimait lire, appréciant apprendre de nouvelles choses et se détendre de temps en temps l'esprit à l'aide d'un bon bouquin. Elle débordait souvent d'énergie et passait d'abord par le sport pour se relaxer, mais rien ne valait un livre pour rêver un peu, s'évader. Le parc était inondé de soleil, et il y avait pas mal d'élèves dehors, soit par petits groupes de trois ou quatre qui discutaient entre eux, soit par dizaines qui jouaient au foot ou au basket. Machinalement, Macha se dirigea vers un chêne qu'elle affectionnait particulièrement, un arbre majestueux un peu à l'écart, devant un bosquet de buissons et d'arbres plus jeunes. Derrière l'épais tronc du chêne, il y avait un espace sans buissons où elle s'entraînait d'habitude à commander aux pierres et aux feuilles mortes. Elle posa donc son bloc de feuilles et son stylo au pied de l'arbre, puis de façon très naturelle, elle mit quelques pierres en état de lévitation, les suspendant à cinquante centimètres au-dessus du sol.


- C'est un coin tranquille ici, dit-elle à Kara d'un ton serein. J'y viens souvent pour exercer mes pouvoirs.

Maintenant, elle faisait léviter pierres, feuilles mortes et brindilles très naturellement, elle ne s'en rendait presque plus compte. La jeune femme s'assit sur l'herbe, dos contre le tronc de l'arbre et tendant une main devant elle pour concentrer l'énergie qu'elle exerçait sur les petites boules rocheuses.

- Ca te plait ici, alors ? s'intéressa-t-elle, souriante.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Passoan

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 23
Localisation : Là où mes pieds me mèneront...
Pouvoirs : Maîtrise l'énergie sous toutes ses formes : force, chaleur, électricité, lumière, etc. et peut donc générer des rafales d'énergie destructrices puissantes.
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Ven 3 Sep - 0:12

Comme l'avait pressenti Kara, Macha semblait assez préoccupée en descendant les escaliers. Mais c'était sa vie, et elle ne voulait pas la déranger ou la questionner. Elles ne se connaissaient pas depuis très longtemps et ce n'était pas son genre. Elle-même n'aimait pas qu'on la questionne trop. Si la brune était comme elle, elle n'en parlerait pas ou elle en parlerait que si elle en avait envie. Quand Macha lui dit qu'il y avait beaucoup de livres, le petit blonde se sentit satisfaite. Enfin des livres qu'elle pourrait lire à sa guise, sans voler ou être dérangée. Elle pourrait lire romans de tout genres, documentaires... Le bonheur de tourner les pages, de suivre des héros... Peut-être qu'elle aurait aussi le temps de se remettre au dessin. Kara adorait griffonner quelques dessins sur ses carnets, tantôt elle écrivait en fonction de ses sentiments, tantôt elle dessinait. C'était surtout dans le style manga, et souvent des personnages, de tous les genres. Dés qu'elle avait un bout de papier, un crayon ; même si c'était un stylo ; elle se mettait à faire des esquisses de visages. En cours, on pouvait être sure de voir la jeune fille dessinait sur le bord de sa feuille, tout en suivant le cours évidemment, c'était une petite manie, un réflexe qu'elle ne pouvait empêcher.
Les deux jeunes filles arrivèrent rapidement dans le parc, son gazon bien vert et bien coupé faisait le paysage, quelques jolis arbres l'habillait. Macha la conduisit jusqu'à un arbre magnifique, très majestueux. Apparemment, la brune se rendait souvent ici pour être tranquille. Il faut dire que l'endroit était joli et semblait assez isolé.


- Ah oui, le parc doit être parfait pour t'entraîner. Remarqua Kara.

Elle sourit doucement quand elle vit son interlocutrice s'amuser avec les éléments de leur environnement. C'était assez fascinant, voire ces pierres et ces feuilles voleter. Kara s'asseya dans l'herbe, à l'instar de Macha. On y était bien. Elle ferma doucement les yeux, le visage face au soleil quand la deuxième mutante lui demanda comment si elle se plaisait ici. Tout en gardant les paupières closes, Kara répondit :

- Oui beaucoup, c'est beau et reposant. Et puis j'aime le soleil, la lumière, tu dois t'en douter. Tout en moi est fait pour être au soleil : mes cheveux brillent en dessous, ma peau la reflèterait presque.

Il est vrai qu'au contact du soleil, la jeune fille semblait briller, mais ce n'était pas qu'une impression. En effet, son pouvoir s'activait un peu quand elle était apaisée. Et le contact de la lumière ne faisait que raviver la lumière autour de la jeune fille. Elle fit un petit sourire et ouvra doucement les yeux. Elle reprit la parole :

- Nos corps sont adaptés à nos pouvoirs j'imagine. J'aime le contact de la lumière, de la chaleur. Et je ne peux pas m'électrocuter. J'imagine que c'est la même chose pour tous mutants. Finit-elle en regardant Macha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Lun 6 Sep - 0:11

Il était étrange comme la terre avait un effet apaisant sur Macha. Elle qui s'inquiétait quelques instants auparavant dans sa chambre pour une lettre qu'elle voulait envoyer à un frère qu'elle n'avait plus vu depuis longtemps, la voilà assise dans le parc, jouant avec des cailloux et entendant les doux murmures de la terre sous elle. Elle comprenait les paroles silencieuses des pierres, les mouvements imperceptibles de la terre et l'odeur de l'humus, elle voyait beaucoup plus de choses que les autres gens dans les rochers, les tapis de feuilles mortes et les arbres. Tout cela avait une réelle signification pour la jeune Irlandaise, alors que pour les autres, la terre et les montagnes n'étaient que beauté, une beauté qu'on ne voyait plus vraiment. Elle était en phase avec son environnement, elle se laissait submerger par tout ce que lui disaient pierres, terres et feuilles. Ils la rassuraient, l'entouraient pour la protéger. Tant qu'elle les avait auprès d'elle, elle savait qu'elle était en sécurité.
Macha imaginait que cela devait être pareil pour Kara et son pouvoir, surtout lorsqu'elle vit cette dernière s'asseoir et se laisser inonder par la lumière et la chaleur du soleil. Si elle savait que le soleil et ses rayons étaient indispensables aux plantes, sans doute était-elle incapable de comprendre les messages qu'ils devaient envoyer à Kara. On aurait presque dit qu'elle reflétait la lumière du soleil, comme entourée d'un halo de chaleur et de douce lumière. Kara lui expliqua que son pouvoir s'activait lorsqu'elle était en contact avec une source d'énergie, et le soleil en était une.


- Je pense aussi, approuva Macha. J'imagine qu'un pyrokinésiste ne peut pas se brûler !

Macha sourit doucement et reporta son attention sur les pierres qui étaient sous son contrôle, leur imprimant un mouvement circulaire qui faisait un peu penser au mouvement des planètes. Ensuite, elle regarda son bloc de feuilles sur lequel elle avait inscrit des phrases, certaines tracées, destinées à son frère. Elle n'arrivait toujours pas à savoir comment elle pouvait tourner les choses pour qu'il ne s'offusque pas et veuille bien l'écouter. Peut-être même la revoir. Elle ne connaissait pas vraiment Kara et elle hésitait à lui demander conseil à propos de son frère, car d'abord elle ne voulait pas l'embêter avec ses soucis alors qu'elle venait à peine de la rencontrer et ensuite, même si elle n'était pas spécialement méfiante, elle ne se sentait pas encore capable de lui confier certaines choses. Soucieuse, elle finit par relever la tête vers la blonde.

- Dis, je... Je me demandais une chose... Est-ce que tu as des frères et soeurs ? Parce que... Parce que j'ai un frère jumeau, et... on est un peu fâchés...

Elle était gênée de parler de cela, elle n'avait pas envie d'embêter les gens avec ses soucis. Macha aurait aimé que la terre puisse lui dicter la réponse...

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Passoan

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 23
Localisation : Là où mes pieds me mèneront...
Pouvoirs : Maîtrise l'énergie sous toutes ses formes : force, chaleur, électricité, lumière, etc. et peut donc générer des rafales d'énergie destructrices puissantes.
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Mar 7 Sep - 21:20

De son coté, Macha semblait tout aussi bien qu'elle dans le parc, c'est vrai que la terre l'entourait comme elle l'avait dit plus tôt. La blonde se demanda quelle impression cela lui faisait : une sensation de bien-être comme elle ? Ou bien autre chose ? Car la sensation dépendait aussi du pouvoir, en ce moment, son bien-être était résumé par une sorte de chaleur qui l'enveloppait, une douce énergie coulait dans ses veines et une lumière blanche qui émanait d'elle. Quand Macha lui répondit, elle essaya d'imaginer les différents impacts qu'avaient les pouvoirs, il y avait le pyrokinésiste c'est vrai, et quelqu'un qui agissait sur la glace craignait-il le froid ? Mais pour les autres qui ne contrôlaient pas les éléments ? Elle-même était peut-être insensible aux électrocutions. Elle ne savait même pas et beaucoup de question s'entrechoquèrent dans sa tête. La jeune mutante pensa l'espace d'une seconde à essayer, mais se ravisa en se disant que c'était peut-être un peu trop téméraire. Elle savait que certaines personnes prenaient parfois un petit coup de jus en la touchant ou bien se brulaient un peu lorsqu'elle était énervée, mais rien de plus.
Quelques minutes passèrent et Macha lui demanda si elle avait des frères ou soeurs, elle ajouta le problème qu'elle avait avec son frère. La blonde sourit intérieurement, elle savait bien qu'il y avait quelque chose, et cela lui faisait plaisir que la brune lui en parle. Les deux jeunes filles ne se connaissaient pas depuis longtemps, mais poutant elle était très contente.


- Si tu veux en parler, n'hésites surtout pas. J'ai une petite soeur, mais quand elle a su ce que j'étais, elle a pris peur et m'a rejeté avec mon père. C'est la même chose pour toi où c'est autre chose ? Demanda Kara.

La blonde comprenait mieux pourquoi elle avait l'air un peu triste. Elle-même avait été anéantie lorsqu'elle avait vu la terreur dans les yeux de sa petite soeur qu'elle adorait. Elle se reconcentra sur Macha, et se demanda si elle allait s'épancher un peu plus. La jeune fille savait bien que la situation était difficile, ce n'étais pas toujours inné de parler de ce genre de choses. Surtout quand on était comme elle ou comme elle supposait être Macha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Lun 13 Sep - 21:06

Les moindres vibrations du sol informaient Macha de l'activité sismique, vibrations avec lesquelles elle interagissait. Pour le moment, la terre était calme, ce qui rassurait la jeune femme. Si un pyrokinésiste ne craignait pas le feu, l'Irlandaise n'avait pas peur de se faire prendre dans un séisme ou un éboulement, pour la simple et bonne raison qu'elle commençait à comprendre les infimes secousses et vibrations du sol qui l'avertissaient sans cesse de ce qui se passait sous ses pieds. De jour en jour, elle prenait confiance dans la maîtrise de son pouvoir et commençait à comprendre des choses qu'elle ne ressentait pas avant, elle ne devait faire qu'un avec son élément. Elle savait également que ses propres émotions influaient sur ces vibrations telluriques, ce qui expliquait pourquoi une intense colère avait pu provoquer un tremblement de terre terrible le jour où elle avait découvert son don.
Macha donnait souvent l'impression d'être une jeune femme énergique et extravertie, car elle était d'un naturel joyeux malgré son mauvais caractère. Quand on ne venait pas la titiller, elle était souvent de bonne humeur et avait de l'énergie à revendre. Malgré cela, elle n'aimait pas tellement s'épancher sur ses petits soucis personnels et ses émotions qu'elle peinait souvent à contrôler. Bien sûr, elle n'hésitait pas à aider ses proches lorsqu'ils avaient des problèmes mais sans que ça tourne à la psychothérapie. Il y avait des limites à imposer pour se protéger soi-même, pour finir cela devenait déprimant d'écouter tous ceux qui avaient de gros coups de déprime. Et Macha n'avait pas envie d'enquiquiner les autres avec ses propres problèmes et d'avoir de longues conversations très compliquées sur ses états d'âme. Quand elle rencontrait un problème, elle voulait que ce soit réglé vite fait bien fait, elle n'aimait pas que ça traîne. Non, elle n'était pas du tout d'un naturel patient, que ce soit avec les autres ou avec elle-même. La jeune femme fut néanmoins contente d'entendre Kara dire que si elle voulait parler de ce qui la tracassait, elle ne devait pas hésiter. Son explication à propose de sa propre sœur fut courte, mais claire. Sa sœur avait réagi comme Tony, elle l'avait rejetée, ne comprenant pas ce qui se passait.


- C'est pareil pour mon frère, avoua Macha, d'un ton qu'elle voulait désinvolte. On est jumeaux et depuis toujours, on partageait tout. Là, je développe un pouvoir alors que lui n'en a pas. Il s'en fichait pas mal que ma grand-mère soit morte dans un tremblement de terre, il la détestait autant que moi. J'ai mis un moment à comprendre qu'il était jaloux plus que il ne m'en voulait pour cette tragédie...

Elle désigna ensuite le bloc de feuilles et le stylo qu'elle avait emportés avec elle.

- En fait, j'essayais de lui écrire une lettre avant de te croiser dans le couloir, ajouta-t-elle. Sauf que je ne savais pas comment formuler ce que je voudrais lui dire. Cela fait des mois qu'on ne s'est plus vus, et je ne sais pas comment il ressent les choses à mon égard maintenant qu'un certain temps s'est écoulé.

C'était problématique, pour elle. Son frère dont elle était si proche était maintenant un parfait étranger.


[HJ : C'est un peu court, désolée. Je suis un peu overbookée, en ce moment. ]

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Passoan

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 23
Localisation : Là où mes pieds me mèneront...
Pouvoirs : Maîtrise l'énergie sous toutes ses formes : force, chaleur, électricité, lumière, etc. et peut donc générer des rafales d'énergie destructrices puissantes.
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Lun 13 Sep - 21:32

En parlant de sa soeur, Kara voulait aussi montrer à Macha qu'elle n'était pas seule et qu'elle pouvait parler en toute confiance. La blonde n'était pas du genre à aller raconter la vie de quelqu'un d'autre (de toute façon elle n'avait personne à qui parler pensa-t-elle avec ironie) ou à juger ceux qui étaient comme elle. C'est vrai, elles semblaient être un peu dans le même cas, il fallait s'entraider. Surtout que la brune n'avait pas hésité à le faire pour elle.
Macha reprit la parole, surement plus confiante, et lui parla de sa situation. Jaloux ? Kara le comprenait un peu, ils partageaient tout, et d'un coup, il s'apercevait que sa soeur avait quelque chose de plus que lui. Quelque chose qui en plus la rendait exceptionnelle. Alors la blonde se mit à la place du garçon, elle aurait surement réagit de la même manière pour se rendre compte qu'il était stupide d'en vouloir pour toujours à la personne qu'on aimait le plus...


- Tu as essayé de lui parler ? Tu as repris contact avec lui ? Ou vous êtes en froid depuis ce moment là ? S'informa Kara pour aider la seconde mutante.

Macha lui expliqua qu'elle avait essayé de lui écrire une lettre, mais qu'elle n'y arrivait pas. C'est aussi une chose qu'elle pouvait comprendre. Comment pourrait-elle parler à son père ou sa soeur après autant d'années ? Cependant elle essaya d'aider son amie :

- Tu sais, c'est peut-être parce que tu cherches trop tes mots. Tu essayes par tous les moyens de trouver quelque chose de juste, reprit la blonde, qui marqua une pause et réfléchit avant de reprendre, quand j'écris pour me lâcher, je n'écoute que mon coeur. Des mots se baladent dans ma tête et je leur fait prendre vie dans des phrases. Ta lettre doit être ainsi. Tu n'es pas obligée de la structurer, de la faire rentrer dans une norme. C'est ton frère, et il saura pourquoi tu lui écris, il comprendra sans doute tous les sentiments que tu essayeras de lui faire passer. Mais seulement s'ils viennent de ton coeur et non pas s'ils sont le fruit d'heures de travail et d'acharnement.

Elle attendit encore un instant. Il était difficile de faire comprendre ce qu'elle voulait dire, surtout qu'elle n'avait pas l'habitude de parler ainsi. Et que Macha ne la connaissait pas encore très bien. En tout cas, elle était exactement en train d'appliquer ce qu'elle tentait de faire comprendre à son interlocutrice :

- Je ne dis pas que tu ne dois pas faire de belles phrases, au contraire, mais je pense qu'elles doivent sortir toutes seules. Et elles sortiront toutes seules. La seule que tu as à faire, c'est de prendre ton crayon et de penser à ton frère. Et tu écris tel quel. Tu verras, ce sera beaucoup mieux que si tu y réfléchis trop. Conclue-t-elle en offrant un sourire compatissant à Macha.

[HRPG : Pas grave, moi c'est pareil ^^" jamais eu autant de boulot de ma vie je crois bien.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Jeu 23 Sep - 20:36

Le regard fixé sur les brins d'herbe à ses pieds, Macha songeait à son frère, ce frère qui en était arrivé à la détester à cause du pouvoir qu'elle avait développé. Durant les première semaines qu'elle avait passées à l'Institut, elle s'était sans cesse demandé si Tony développerait aussi un pouvoir, vu qu'il était probable qu'il ait un gène X endormi. Peut-être que chez lui, ce gène ne se réveillerait jamais. Tony était son frère jumeau, il aurait été logique pour Macha qu'il ait également ce gène X, eux qui avaient tout en commun... Mais elle n'avait plus aucune nouvelle de lui, elle ignorait dans quel état d'esprit il était aujourd'hui et même s'il lui avait pardonné. Elle ne lui avait pas dit où elle était allée, étant donné qu'elle avait simplement pris quelques affaires pour ensuite partir en claquant la porte de la demeure familiale, sans un seul mot. Il ne savait pas qu'elle avait vécu quelques temps dans le Bronx, dans les mêmes conditions exécrables que Kara dans ce pub miteux, il ne savait pas qu'elle avait rejoint cet Institut pour jeunes surdoués...
D'un côté, Macha comprenait que son jumeau soit jaloux, sans doute l'aurait-elle envié si lui avait un don et pas elle, mais n'empêche qu'il l'avait déçue en se montrant aussi hostile envers elle alors qu'elle n'avait rien demandé. Elle n'avait pas choisi d'avoir un pouvoir, elle n'y était pour rien. Elle avait pensé qu'une fois le choc passé, il se serait montré plus compréhensif et qu'il l'aurait soutenue. Jamais elle n'aurait pensé ne serait-ce qu'une seule seconde qu'il puisse être jaloux, d'autant plus que les mutants étaient persécutés, détestés. L'Irlandaise se disait que si son frère avait également possédé un don, elle s'en serait bien sortie avec lui, ils se seraient débrouillés tous les deux, comme ils l'avaient toujours fait. Jamais l'un sans l'autre, jamais Tony ne l'avait laissée tomber avant ce jour.

Toujours absorbée par les brins d'herbe, la jeune Irlandaise écouta attentivement les conseils de Kara. Elle lui fut reconnaissante de réfléchir vraiment à la façon dont elle voulait lui expliquer ses idées par rapport à cette lettre, elle pouvait sentir que la jolie blonde avait sincèrement envie de l'aider. Elle comprenait parfaitement où Kara voulait en venir : elle pensait que Macha réfléchissait trop à la manière dont elle allait écrire et à la structure de sa lettre, elle lui conseillait d'écrire de façon plus impulsive, plus sincère, et de ne pas se conformer à des règles d'écriture. Tony était son frère, son frère jumeau, et il comprendrait facilement ce qu'elle lui écrirait, même si c'était plutôt brouillon et décousu. Elle devrait écouter son cœur, écrire telles quelles les phrases qui venaient à son esprit, sans essayer de les remodeler et de les restructurer afin de rendre un texte standard, impersonnel et presque froid. Macha comprenait qu'elle réfléchissait trop, elle qui était d'habitude d'une nature impulsive et directe. Sa lettre devrait être plus spontanée.
Elle fut touchée par les conseils de son interlocutrice et en repensant au visage de Tony, qui était tout pour elle, Macha sentit une vague de mélancolie et de peine l'envahir, enserrant sa gorge et submergeant le contrôle qu'elle avait d'elle-même. Cela se ressentit tout de suite sur les pierres que la jeune femme maintenait toujours en état de lévitation, pierres qui tournoyèrent soudainement de façon plus rapide et plus inquiétante. Une émotion un peu plus forte, et voilà que son pouvoir s'affolait. Afin d'éviter qu'une pierre soit violemment projetée sur Kara ou elle-même, Macha inspira profondément plusieurs fois pour maîtriser le sentiment qui perturbait son pouvoir, qui lui insufflait une nouvelle forme d'énergie. C'était l'une des choses qu'elle apprenait ici, parvenir à contrôler ses émotions et à les canaliser dans son pouvoir. Il fallait qu'elle se calme, qu'elle se domine, qu'elle contrôle son émotion pour éviter un incident. Doucement, les cailloux cessèrent de s'affoler et Macha estima préférable de cesser de jouer avec et de les reposer sur le sol d'un gracieux mouvement de main. Elle leva ensuite son regard gris acier sur le visage souriant de Kara, toujours auréolée d'une douce lumière rassurante.


- Je vois ce que tu veux dire, dit-elle alors d'une petite voix. Je devrais moins me prendre la tête et écrire comme ça me vient. Merci beaucoup, ça me touche que tu m'écoutes.

Elle répondit au sourire de Kara par un autre sourire et un regard de reconnaissance. Elle était le genre de personne qu'il ne fallait pas brusquer quand elle avait quelque chose sur le cœur, elle serait capable de tout envoyer balader. Généralement, elle venait d'elle-même se confier aux personnes qui lui montraient qu'elles étaient là pour elles mais qui ne la forçaient pas à tout déballer, là, tout de suite.

- Ça m'énerve qu'on se soit brouillés juste pour ça, avoua-t-elle. Et toi, tu... tu penses que ça pourra un jour s'arranger, entre ta sœur, ton père et toi ?

Macha était consciente que la question était délicate et elle l'avait posée le plus prudemment possible, mais elle voulait montrer à Kara que si elle avait également se confier à elle, elle pouvait le faire en toute tranquillité. Macha n'irait jamais trahir un ami.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Passoan

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 23
Localisation : Là où mes pieds me mèneront...
Pouvoirs : Maîtrise l'énergie sous toutes ses formes : force, chaleur, électricité, lumière, etc. et peut donc générer des rafales d'énergie destructrices puissantes.
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Mer 13 Oct - 0:03

Après quelques minutes à évaluer ce que disait Kara, la brune qui s'amusait avec les pierres sembla perdre un peu le contrôle de son pouvoir. Leur sujet devait beaucoup troubler la mutante. Il arrivait souvent à Kara de le perdre aussi quand elle était sous l'effet d'un trop grand sentiment, comme la tristesse ou la colère. Ces émotions violentes étaient les plus difficiles à contenir et celles qui avaient des répercutions néfastes sur le don des jeunes mutants. Mais voir Macha perdre ainsi le contrôle troubla Kara : elle semblait si douée avec qu'elle pensait que le brune se maîtrisait complètement. Voir ces pierres tourbillonner autour d'elles lui prouvait qu'elle avait tort : on pouvait être très douée, mais les émotions sont vraiment trés dures à contenir. Cependant, la blonde continua à sourire pour rassurer son amie. Ses conseils réfléchis semblaient avoir aidé Macha puisque celle-ci la remercia.

- Je te dois bien ça il me semble. Tu m'as beaucoup aidée, à moi de le faire. Et puis, je suis contente que tu te confies à moi, alors je fais de mon mieux pour pouvoir t'éclairer et te montrer que tu n'es pas seule. Répondit Kara en regardant la brune.

Elle était vraiment heureuse d'avoir quelqu'un à ses cotés, car si Macha se confiait à elle de cette façon, ce pouvait être aussi pour qu'elles deviennent amies. "Amies". Ce mot lui semblait bien lointain. Mais maintenant que tout reprenait à zéro, elle pouvait aussi envisager ceci. Sur ces pensées de renouveau, Macha repris la parole pour évoquer sa famille... A peine pensait-elle à l'avenir qu'il fallait revenir sur son passé. Est-ce que la situation pouvait s'arranger ? La blonde baissa la tête et réfléchit. Parler des autres était une chose, mais se pencher sur son cas semblait un peu plus difficile.

- La dernière fois que j'ai vu mon père et ma soeur... Ils venaient d'apprendre ma nature par les autorités qui me pensaient dangereuse. Ils pensaient que j'avais causé l'accident qui a causé la mort de ma mère... Cette dernière fois, j'ai vu des choses que je n'avais jamais vu dans leur regard, Kara s'allongea dans l'herbe, mit ses bras derrière sa tête et poursuivit en poussant un soupir, un mélange de rejet, de dégout, de haine dans les yeux de mon père. Et une sincère peur dans ceux de ma petite soeur... Alors non, je ne pense pas qu'un jour la situation puisse s'arranger.

En finissant sa phrase, Kara ferma les yeux et tourna son visage vers ce soleil si apaisant. Elle avait déjà pensé à leur écrire une lettre, comme Macha voulait le faire avec son frère. Mais à quoi cela aurait-il servi ? La blonde ne se faisait aucune illusion : sa famille l'avait trahie et abandonnée par deux fois, ce n'était pas des mots, aussi sincères et profonds soit-ils qui changeraient quoique ce soit. Et puis, en avait-elle réellement envie ? Si c'était pour se sentir rejetée, coupable... Ce n'était pas la peine. Une seule personne de sa famille lui manquait vraiment, une seule lui torturait le coeur pour y creuser une plaie béante lorsqu'elle se souvenait de sa voix... Sa mère. Mais avec elle, rien ne pourrait jamais plus changer. En repensant à son histoire, les larmes montèrent aux yeux de Kara qui les garda religieusement fermés. Elle ne pleurerait pas, elle n'aurait pas cette faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Mar 30 Nov - 0:28

Macha pestait intérieurement contre l'ignorance des gens, car c'était bien face à quelque chose d'inconnu que l'on a peur et leurs familles respectives avaient peur des mutants. Ils ignoraient ce que c'était d'avoir un pouvoir, ne savaient pas quels genres de dons il existait et craignaient par conséquent leur semblables qui possédaient le gène mutant. Sans doute parce qu'ils avaient quelque chose en plus, un don de la nature qui les rendait différents. Et on le savait, comme n'importe quelle autre espèce animale, les hommes rejetaient ceux qui étaient différents. Kara disait avoir vu de la haine dans les yeux de son père et une véritable terreur dans ceux de sa soeur, simplement parce qu'ils pensaient qu'elle pouvait être dangereuse. Elle n'avait pas donné les détails de l'accident de sa mère à Macha et cette dernière ne le lui demanda pas, par souci de discrétion, mais au fond d'elle-même, l'Irlandaise se souvint que ça avait été plus ou moins pareil pour elle.
Elle comprenait mieux que personne que Kara ne tienne pas vraiment à reprendre contact avec son père et sa sœur. Les quatre mois suivants la mort de Margaret O'Toole, la vie était particulièrement invivable pour Macha, que ses parents engueulaient pour un rien et que Tony boudait froidement. Elle sentait que ses parents lui en voulaient terriblement, lui faisant reproche sur reproche à propos de tout et de rien, et que son frère jumeau faisait tout pour l'éviter et ne pas avoir à lui parler. Elle pensait qu'ils avaient plus peur de ce qu'elle était en mesure de faire avec son pouvoir (en l'occurrence de créer un tremblement de terre suffisamment puissant pour raser une maison et tuer quelqu'un) qu'ils ne lui en voulaient véritablement pour la mort de la vielle femme. Macha se souvenait parfaitement de ce malheureux jour où Tony et elle avaient appris que leurs parents avaient décidé de déménager à New York afin de rester au chevet de leur grand-mère paternelle, soit-disant mourante. Les jumeaux avaient seulement onze ans et ne comprenaient pas pourquoi cette grand-mère qu'ils avaient dû voir deux fois au maximum refusait de revenir mourir sur sa terre natale. "Parce qu'elle est âgée et trop faible pour revenir à Nenagh", avait répondu Owen d'un ton amer. Leur père n'était pas plus heureux que ses enfants d'émigrer aux États-Unis et de quitter son pays pour retrouver une mère qui l'avait pratiquement renié à cause du travail qu'il faisait. Tenir un pub familial était beaucoup plus amusant et enrichissant que d'être médecin, tel était l'avis des jumeaux O'Toole. Ils avaient protesté et tempêté des heures durant mais rien y fit. Deux mois plus tard, la famille était aux États-Unis.

Quoiqu'il en soit, Macha trouvait dommage que certaines familles en arrivent à de telles extrémités. Elle était restée à peine quatre mois chez elle après avoir accidentellement tué sa grand-mère. Personne ne la regretterait, celle-là... Mais l'ambiance était tellement invivable chez elle qu'elle avait préféré s'en aller. À présent qu'un certain temps s'était écoulé, elle pensait qu'elle pouvait reprendre contact, simplement pour expliquer à sa famille ce qu'il en était, qu'elle ne l'avait pas fait exprès. Et son frère lui manquait trop pour refuser de ne plus le revoir. Ils étaient jumeaux, ce n'était pas pareil que deux frères et sœurs que plusieurs années séparent. Mais elle comprenait néanmoins le point de vue de Kara, elle en voulait à son père et à sa sœur de ne pas la croire, de penser qu'elle pouvait être responsable d'un tel drame simplement parce qu'elle possédait quelque chose qu'eux n'avaient pas.
En l'observant et en l'écoutant raconter ce qui s'était passé, Macha sentait que Kara était attristée par tout ce gâchis mais aussi fière que l'était l'Irlandaise, elle ne tenait pas à céder aux larmes.


- Il est clair que ce n'est pas maintenant que ça s'arrangera, et peut-être même jamais, dit alors Macha d'une voix douce. Mais peut-être qu'en laissant faire le temps, tu arriveras à revoir ton père simplement pour lui expliquer, pour être au clair. On ne peut jamais savoir de quoi sera fait le futur, pour le moment c'est toi qu'il faut reconstruire. Parfois, il faut savoir être un peu égoïste et prendre les choses pour soi.

Macha lui sourit gentiment et hocha légèrement la tête, signifiant qu'elle comprenait parfaitement la situation. Elle soupira et s'adossa plus confortablement contre le tronc épais de l'arbre, observant un moment quelques garçons jouer au foot, avec lesquels elle jouait parfois quand ils avaient un après-midi de libre. D'autres étudiants se promenaient par petits groupes, discutant joyeusement de tout et de rien. Combien d'entre eux avaient les mêmes problèmes familiaux que Kara et elle ? Car Macha n'en doutait pas, elles n'étaient pas les seules mutantes à qui la première apparition de leur pouvoir avait causé bien des tracas.
Délaissant cailloux et brindilles, la jeune femme porta son attention sur des feuilles mortes au pied d'un arbre proche et d'un délicat mouvement de main, elle fit voltiger un tourbillon gracieux de feuilles. Comme si elles étaient portées par un souffle de vent, les feuilles voletaient à ras le sol, entre les pieds de l'un des footballeurs qui sursauta avant de comprendre que Macha n'était pas loin, un sourire hilare illuminant son visage clair.


- Très drôle ! lui lança ce dernier. Tu verras ta tête la prochaine fois que tu seras à proximité d'une flamme !

Éclatant de rire, Macha se retourna ensuite vers Kara, contente de pouvoir avoir une conversation sensée avec une fille alors qu'elle avait l'habitude depuis toujours de traîner avec des mecs. Et décidément, c'était une sale manie qu'elle avait de toujours utiliser son pouvoir, c'était plus fort qu'elle.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Passoan

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 23
Localisation : Là où mes pieds me mèneront...
Pouvoirs : Maîtrise l'énergie sous toutes ses formes : force, chaleur, électricité, lumière, etc. et peut donc générer des rafales d'énergie destructrices puissantes.
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Sam 8 Jan - 3:42

La blonde ouvrit de nouveau les yeux et cligna un peu des paupières. Elle se tourna vers Macha qui lui avait répondue de façon sincère. Non les choses n’étaient vraiment pas prés de s’arranger, mais cela ressemblait à l’idée et l’impression qui, depuis longtemps, demeurait dans l’esprit de la blonde. Etre un peu égoïste, penser à son bonheur en tentant une réconciliation avec sa famille… C’était l’idée. Mais une pensée s’insinua en elle comme un poison dans ses veines : leur avait-elle pardonné ? Oui elle avait pensé à leur expliquer, à leur écrire, mais pas une fois elle ne s’était posé cette question. Pardonner. En était-elle seulement capable ? Après tout, seul le chemin de la souffrance et de la difficulté s’était ouvert à elle, son père l’avait condamnée à cette vie. Il avait gâché son avenir, mis fin à son bonheur en ne lui laissant que de la rancœur. Le regrettait-il au moins ?
Ces questions se bousculaient et la jeune mutante n’avait pas le cœur à méditer sur des réponses valables. Elle se sentait de plus en plus à l’aise avec sa camarade, leur échange avait été pour le moins sincère. Il était tellement rare pour Kara d’ouvrir son cœur, et encore, elle ne se dévoilait pas encore complètement. Mais cela semblait certain : Macha fera partie de son avenir dans cet Institut, elles se comprenaient et se faisaient déjà confiance. A croire que l’ambiance du lieu rendait les gens plus enclin à vivre ensemble !
Tout en pensant à cela, elle regardait la brune qui s’amusait avec ses pouvoirs de géokinésie, c’était fascinant ! Elle pouvait faire un avec la nature. Un don puissant et tellement poétique. Elle sourit à la remarque du garçon qui devait être pyrokinésiste. Cette mutation aussi devait être impressionnante. Mais ce qui fit davantage sourire Kara était de voir qu’elle n’était plus la seule à expérimenter ses pouvoirs, à s’amuser avec. Au début de sa découverte elle avait tout réprimée pour finalement s’accepter et même s’aimer en tant que mutante. Ce gène X lui apparaissait désormais comme un don et elle se souvenait encore de ses petites expériences pour le tester. Petites expériences qui lui valurent plusieurs expulsions d’hôtels pour vandalisme, mais pourtant ce n’était pas sa faute si elle ne les maitrisait pas totalement, surtout à cette époque ! Quand Macha se retourna vers elle. Une petite question lui effleura l’esprit :


- Dis-moi Macha, tu connais beaucoup de monde ici ? Avec les cours et tout, tu dois avoir pas mal de connaissances ! Demanda la blonde qui s'amusait avec une de ses méches de cheveux blonds ; l'idée de connaître une multitude d'autre mutant l'excitant quelque peu.

[HRPG : Vraiment vraiment désolée de ce retard, c’est honteux de ma part ^^’ mais je suis un peu prise par le temps et quand j’ai du temps de libre, j’ai pas le courage d’écrire. Mais je vais essayer d’être plus présente ! Promis !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Ven 21 Jan - 20:48

Ce qui étonnait Macha, c'est qu'elle parvenait à pardonner à son frère mais pas à ses parents pour leur attitude envers elle. Son frère, son jumeau, il était une partie d'elle-même. Ils étaient beaucoup plus fusionnels qu'avaient pu l'être Kara et sa jeune sœur. Mais elle comprenait que sa nouvelle aie puisse en vouloir tellement à son père, comment pouvait-il ne pas faire confiance à sa propre fille, comment pouvait-il ne pas la soutenir alors qu'elle se découvrait mutante et que tout changerait dans sa vie ? Il était clair qu'il y avait des actes et des paroles qui brisaient une relation et qui empêchaient toute reconstruction future. Ses parents à elle... ils la tenaient pour responsable, elle n'aurait jamais imaginé qu'ils puissent penser un jour qu'elle était capable de tuer froidement. Elle n'était pas une meurtrière en puissance ! À présent que quelques temps s'étaient déjà écoulés, Macha avait décidé de laisser passer sa rancoeur, sachant bien que ses parents avaient été aussi désorientés qu'elle sur le moment, ils n'y comprenaient pas plus qu'elle. Et elle les aimait trop pour penser à ne plus jamais les revoir... Quoiqu'il en soit, c'était bien qu'elles aient pu en parler, Kara et elle. Ce n'était pas un sujet facile à aborder, ressasser son passé, faire ressurgir les mauvais souvenirs, la colère, la honte, la tristesse.

Dès son arrivée dans cet établissement, elle avait appris à accepter son pouvoir et à l'aimer, il n'y avait qu'à voir la façon dont elle l'utilisait chaque jour. Même à l'intérieur, elle trouvait toujours quelque chose pour s'occuper les mains. Un objet en terre cuite, un peu de terre provenant d'une plante en pot, quelques petites pierres qu'elle gardait toujours sur elle... Mais elle n'était de loin pas la seule à user de son pouvoir sans y faire vraiment attention, à peu près tous les élèves de l'Institut faisaient comme elle, selon ce que leur don leur permettait d'accomplir. Les téléporteurs utilisaient leur pouvoir pour descendre un escalier ou se rendre d'une salle de cours à une autre, les télékinésistes déplaçaient toutes sortes d'objets sans avoir à bouger le petit doigt, les intangibles ne se fatiguaient même pas à ouvrir les portes... Macha était curieuse de voir le pouvoir de Kara en véritable action, le jour où elle l'avait rencontrée, elle n'avait vu qu'un flash de lumière. Elle ne savait pas ce qu'elle ferait si un jour elle ne l'avait plus, elle ne pouvait plus s'en passer.


- Oui, je connais pas mal de gens, répondit-elle avec un grand sourire. Et si je te faisais visiter les lieux ? Je te présenterai les gens au passage.

Elle sauta sur ses deux pieds, tendit une main à Kara pour l'aider à se relever, puis l'entraîna au milieu du parc, là où le pyrokinésiste et le reste de sa bande continuaient de disputer leur match.

- Alors lui, c'est Justin. Il peut contrôler le feu, tu as dû le comprendre, dit-elle en désignant le pyrokinésiste qui adressa un signe de main amical aux deux filles et un "salut !" plus particulièrement à Kara. Et la fille blonde, là-bas sur les escaliers de l'entrée, c'est Melinda. Elle peut se rendre invisible.

Elle désigna encore plusieurs personnes à Kara, en salua d'autres au passage, tout en se dirigeant vers l'entrée du bâtiment.


[HJ : si tu as besoin que je développe encore un peu, n'hésite pas à m'envoyer un mp. C'est juste que je dois absolument partir ><°]

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Passoan

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 23
Localisation : Là où mes pieds me mèneront...
Pouvoirs : Maîtrise l'énergie sous toutes ses formes : force, chaleur, électricité, lumière, etc. et peut donc générer des rafales d'énergie destructrices puissantes.
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Lun 21 Fév - 20:05

Kara hocha la tête quand Macha lui proposa de lui faire visiter l'Institut : il semblait tellement grand qu'une guide n'était pas refusable. La blonde avait un tel sens de l'orientation que, seule, elle risquait fortement de se perdre dans les longs couloirs du bâtiment, ce qui ne l'enchantait pas tellement. Quant au coté "rencontre avec d'autres mutants", c'est exactement ce qu'elle voulait. Elle vit la brune, dynamique, bondit sur ses jambes afin de commencer leur petite balade, puis elle tendit une main à la jeune mutante encore assise. Mais sans le savoir, ce simple geste, même irréfléchi, fit écarquiller les yeux à Kara : un geste amical se trouvait être assez rare pour elle, et en seulement quelques jours, Macha lui avait tendu la main au figuré en l'invitant à l'Institut, et au sens propre dans ce parc. Tout sourire et effaçant les pensées sombres qu'elle avait partagées plus tôt avec son amie, elle prit sa main pour se lever. Main qui l'entraîna de façon rapide à un autre endroit du parc. Un lieu qui s'avérait être très grand et magnifique ! Une telle surface aussi bien entretenue donnait envie d'y rester des journées entières.
Ce que semblait faire beaucoup de jeunes d'ailleurs : certains étaient assis, comme Macha et elle quelques minutes plus tôt, pour parler, lire, dessiner, d'autres courraient dans tout les sens en jouant avec des camarades. Mais ce qui pouvait frapper, c'était la multitude de jeunes qui n'hésitaient pas à utiliser leurs pouvoirs pour des gestes habituels, pour s'amuser. Ils n'avaient pas besoin de se cacher ici, et c'est ce dont Kara avait toujours rêvé : pouvoir se servir de son pouvoir comme elle le voulait, sans faire attention à ne pas être vue... C'est seulement ainsi qu'elle pourra encore perfectionner sa maîtrise et profiter du don qui lui avait été fait. Macha pris la parole en désignant certains élèves afin de les présenter. Le pyrokinésiste dont elle avait admiré le pouvoir auparavant s'appelait donc Justin. Quand il la salua avec enthousiasme, elle lui rendit un sourire franc mais assez timide : pas qu'elle l'était vraiment, mais elle n'était plus habituée au contact avec les autres. Elle se jura de retenir les prénoms pour remédier à son "handicap" et se mêler aux autres. La blonde avait de plus en plus envie de se lier aux autres : l'amitié, elle avait peu connu, quant aux contacts avec le sexe opposé, encore moins ! Elle n'avait jamais eu le temps d'y penser réellement, chose qui pourrait de nouveau changer ici.
La mutante écoutait la géokinésiste avec attention, en se répétant les prénoms et les pouvoirs : Justin-pyrokinésiste, Mélinda - invisible...


- Wow, ça commence à en faire pas mal, je vais finir par avoir du mal à tout retenir ! Lâcha Kara en riant.

Les deux jeunes filles continuèrent leur balade et rejoignirent le hall de l'Institut pour visiter les lieux. La blonde se dit soudain qu'elle aurait du prendre un bloc-notes pour se faire un plan à emmener toujours avec elle, chose qui aurait eu l'air très ridicule mais qui aurait pu lui être très utile. Une immense porte en bois se dressaient devant les deux jeunes filles.

- C'est la bibliothéque ? Parce que ça semble vraiment immense ! Demanda Kara, l'air ébahi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Jeu 24 Fév - 1:26

Comme à son habitude, Macha avait repris du poil de la bête. Même lorsqu'elle avait des soucis ou qu'elle se sentait triste, elle parvenait souvent à reprendre le dessus, souvent grâce à son jumeau. Depuis qu'ils étaient séparés, elle s'était retrouvée confrontée à une éprouvante solitude, n'ayant plus personne à qui se confier lorsqu'elle en avait besoin. Elle avait donc dû se refermer sur elle-même, n'aimant pas parler de ce qui la déprimait à d'autres personnes que son frère. Elle était contente que le courant soit bien passé entre Kara et elle, ayant oublié combien c'était important de se confier aux autres.
Maintenant qu'elle avait retrouvé sa bonne humeur habituelle grâce à sa nouvelle amie, Macha lui parlait du parc et des gens qu'elles croisaient avec un enthousiasme débordant. Elle babillait tellement que ce ne fut que lorsque Kara lui fit remarquer qu'elle aurait de la peine à retenir tous ces noms que la jeune Irlandaise se rendit compte qu'elle allait peut-être trop vite. Depuis toujours, elle avait un contact terriblement facile avec les autres, il ne lui fallait que peu de temps pour faire connaissance avec les gens qui l'entouraient. Elle n'était pas timide pour un sou, tout en sachant respecter celle des autres et ne pas être intrusive. Elle avait vraiment besoin d'être en contact avec les gens autour d'elle, sinon quoi la jeune femme dépérissait. Il n'y avait qu'à voir l'état dans lequel elle se trouvait pas rapport à son jumeau. Ne plus le voir générait une douleur intolérable chez elle...

- T'en fais pas, en quelques jours tu auras retenu pas mal de noms. Ca vient vite, dit Macha pour la rassurer, sachant à quel point certaines personnes pouvaient être un peu inquiète lorsqu'elles se retrouvaient dans un endroit plein de gens qu'elles ne connaissaient pas.

Quoiqu'il en soit, elle était bien décidée à ne plus se lamenter sur son frère qui changerait bien un jour d'avis sur le sort de sa sœur. C'était une magnifique journée et elle était en compagnie de gens qu'elle appréciait et dont elle était appréciée, des gens qui lui ressemblaient. Tous avaient le même point commun, leur pouvoir. La seule chose que Tony et elle n'avaient pas en commun... Tant pis, c'était ainsi et il ne fallait pas chercher à savoir pourquoi. La génétique étant si complexe, on ne ferait que se prendre la tête à force de se poser des questions auxquelles on ne trouverait pas forcément de réponses. L'Irlandaise mena ensuite Kara à l'intérieur du somptueux bâtiment, et, traversant le hall, lui expliqua ce qu'étaient les différentes pièces qui les entouraient. Pas après pas, elles arrivèrent devant la porte de la bibliothèque et Macha fut ravie de voir que cela semblait enchanter Kara.


- Pour ça, oui, elle est grande ! s'eclama-t-elle. Qu'est-ce que tu aimes lire, en général ?

Macha entra la première, suivie de près par son amie, contente de trouver le calme et la quiétude de la bibliothèque après l'agitation dans le parc et les couloirs. C'était l'endroit parfait pour étudier et lire tranquillement, sans risquer de se faire bousculer ou interrompre par les autres. L'Irlandaise aimait bien lire, quand elle ne faisait pas de sport. Un autre bon moyen pour se vider l'esprit... Étant déjà venue plusieurs fois ici et ne cherchant pas un livre en particulier, elle se contenta de flâner quelques pas derrière Kara entre les étagères croulant sous les livres.

- Kara ? Je me demandais..., chuchota-t-elle après quelques instants de silence, ton pouvoir fonctionne comment, exactement ? Je ne suis pas sûre d'avoir très bien compris...

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kara Passoan

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 23
Localisation : Là où mes pieds me mèneront...
Pouvoirs : Maîtrise l'énergie sous toutes ses formes : force, chaleur, électricité, lumière, etc. et peut donc générer des rafales d'énergie destructrices puissantes.
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Dim 24 Juil - 18:05

Kara était ébahie par la grandeur de la bibliothéque, elle qui adorait lire, elle allait être servie ! Mais le risque était de passer un temps infini dans la bibliothèque et ne pas s'intégrer... Pour elle, il semblait plus simple de retenir des titres de livres par centaines qu'une petite dizaine de prénoms. Il allait en falloir des efforts ! Se sortant de son admiration pour l'immense pièce, la blonde répondit à Macha :

- Ce que j'aime lire ? C'est très simple : tout ! Dans les romans j'apprécie quasiment tout les genres. Il m'arrive de lire des documentaires aussi. Lire est pour moi une façon de m'évader alors différents genres permettent différentes rêveries... Et toi Macha ?

La jeune mutante se promenait parmi les allées en compagnie de sa camarade. Se sentir entourée de livres, elle adorait. C'était définitif : ce lieu l'accueillera souvent !
La brune la sortit à nouveau de ses pensées en la questionnant. Question trés interessante seulement, elle ne savait pas vraiment quoi repondre.

- Bonne question... Je ne saurais pas l'expliquer. Je peux te dire ce que j'arrive à faire avec, ce que je ressent. Mais comment je les fais fonctionner, c'est difficile. J'agis souvent sur des émotions. Je controle de mieux en mieux c'est vrai, je me concentre et c'est comme si une partie de moi entrait en action, enfin c'est bizarre, tout les mutant doivent ressentir ça d'ailleurs. J'essaie de repondre à ta question mais je m'aperçois que je n'ai pas vraiment de réponse... Je me sers de l'énergie, qu'elle vienne de moi ou de l'extérieur, mais je ne peux rien t'apprendre de plus.

Il est vrai que Kara n'avait jamais réflechi à ça. Quand elle se servait de ses pouvoirs, elle ne pensait pas vraiment à la façon dont elle le faisait. Ceci l'amena à se questionner sur Macha :

- Mais et toi ? Je veux dire, tu sais comment les tiens fonctionnent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   Mer 17 Aoû - 18:38

Si Macha aimait lire, bien sûr. Elle n'avait pas de goûts vraiment précis, une préférence particulière. Cela dépendait beaucoup de son humeur du moment. Elle lisait simplement pour passer le temps, pour se changer les idées. Il pouvait se passer un certain temps entre deux livres qu'elle lisait, préférant les revues artistiques, sportives ou scientifiques aux énormes romans dans lesquels on pouvait se plonger pendant des heures et des heures.

- Oh, moi je lis un peu de tout, finit-elle par répondre, laissant ses yeux parcourir les différents titres qui s'étalaient devant elle. Je n'ai pas un genre particulier, j'aime varier pour ne pas m'ennuyer. Je lis surtout des revues, que ce soit sur le sport, les arts ou même les sciences... Mais avant tout, si j'ai besoin de me changer les idées, de m'évader, je mets plus facilement mes baskets de course pour aller faire un jogging ou une partie de basket ou de foot avec mon frère ou des amis.

Elle eut un sourire malicieux, puis ajouta :

- J'adore lire pour apprendre de nouvelles choses, mais comme tu as sans doute dû le deviner, je ne suis pas vraiment patiente. J'aime aller droit au but, sans phrases inutiles et sans trop de détours. Les énormes bouquins, j'en plutôt en été, lors de longs voyages ou quand je n'ai rien à faire...

Elle écouta alors attentivement les explications de Kara à propos de son pouvoir, peut-être pourrait-elle apprendre quelque chose sur elle-même dans ce qu'elle disait. C'était intéressant, son pouvoir semblait fonctionner comme le sien, sur des émotions servant de détonateur. Kara ne semblait pas trouver de réponse concrète, n'y ayant jamais vraiment réfléchi car elle s'en servait d'instinct. Méditant cette réponse, Macha se plongea dans un cours silence de réflexion, avant de parler d'une voix plus lente et plus profonde.

- Mon pouvoir fonctionne un peu comme le tien, je me sers de me émotions comme catalyseur, expliqua-t-elle. J'ai appris à mes dépens qu'une violente colère pouvait déclencher des secousses sismiques. Quand je suis vraiment en pétard, je n'ai qu'à canaliser ma rage pour déclencher mon pouvoir. C'est plus facile pour moi de provoquer un séisme quand je suis énervée, la douleur que j'éprouve vient plus tard... Mon don est basé sur cette colère, c'est pour cela que je dois aussi apprendre à me maîtriser émotionellement, je ne peux pas me permettre de piquer des colères à tout bout de champs, sinon il pourrait y avoir des accidents.

Macha flânerait encore volontiers avec Kara mais elle se rendit soudainement compte qu'elle avait un entraînement avec Cyclope en fin de journée, elle avait presque oublié...

- Je... je suis vraiment désolée, Kara. J'avais presque oublié, j'ai un cours avec cyclope dans peu de temps, il va falloir que j'y aille...


[HJ : J'ai eu du boulot, désolée pour l'attente...]

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et la terre retrouva la lumière [Kara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et la terre retrouva la lumière [Kara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Calmel, Mireille] La reine de Lumière - Tome 1: Elora
» Wok pommes de terre courgettes
» Les 10 meilleurs reflex numériques en basse lumière selon DxO
» Michel Honaker - Terre Noire
» tarte aux pomme de terre et saucisses de strasbourg photo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: Hors Jeu :: Topics finis :: L'institut Intérieur-
Sauter vers: