X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Un lutin dans la Grosse Pomme

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un lutin dans la Grosse Pomme   Mar 16 Mar - 3:47

Le train entra en gare. Depuis cinq bonnes minutes, elle avait collé sa frimousse à la fenêtre, sans se soucier de se faire remarquer ou pas. D'un autre côté, le wagon était presque vide, il était encore tôt, même pour les travailleurs qui assaillaient New York tous les jours.
Esther était stupéfaite par ce qu'elle voyait: des bâtiments à perte de vue, des voitures à ne plus savoir qu'en faire et des gens, plus qu'elle n'en avait vus de toute sa vie!
Quand le train s'arrêta, elle laissa descendre tout le monde avant de bouger, elle n'avait pas particulièrement apprécié le voyage enfermée dans un wagon, cahotée et bousculée dès qu'elle bougeait. Esther descendit donc sur le quai parmi les derniers voyageurs. Elle suivit le flot de la foule et se retrouva sur le parvis de la gare. Elle s'arrêta net, indifférente aux gens qui passaient près d'elle, au point de la bousculer parfois. Elle était prise de vertige.


*On ne voit même pas le ciel! Et il n'y a pas de plantes!*

Esther regardait autour d'elle avec l'impression d'étouffer. Les gratte-ciel, la circulation, pas un espace libre et, surtout, pas d'espace vert en vue. Elle se sentait perdue, jusqu'à ce qu'elle avise un fleuriste installé dans un coin du parvis. Elle s'y réfugia, trouvant un peu de réconfort près des fleurs coupées et des plantes en pot.

*Je suis ridicule! Comment je veux trouver un mutant ici, au milieu de tous ces gens, alors que je ne sais pas qui chercher, ni où!*


Pour se donner le courage d'affronter la ville, Esther acheta une plante, une orchidée en pot, avant de sortir de la boutique. Elle regardait la fleur qui n'était encore qu'un bouton. Elle fronça les sourcils, et la fleur s'ouvrit largement, lui arrachant un sourire de satisfaction.
Aussitôt après, Esther regarda autour d'elle avec inquiétude: est-ce qu'on l'avait vue faire? Elle avait brusquement l'impression que tout le monde la regardait, de la mère de famille poussant son landau au vieux mendiant assis contre un mur, en passant par cet homme à l'allure bizarre.
Esther raffermit sa prise sur le pot et s'engagea dans la première rue qui se présentait, bien décidée à s'éloigner de tous ces regards, mais résolue aussi à ne pas aller s'enterrer dans le métro...
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 42
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Un lutin dans la Grosse Pomme   Mar 16 Mar - 12:51

Scott s'était levé tôt ce matin-là. Jean dormait encore et il n'avait osé la reveiller. Il s'était donc préparé rapidement et sans bruit, lui avait laissé un mot sur l'oreiller, l'avait embrassée légèrement et il était parti. Il avait encore plusieurs heures devant lui avant son premier cours et il n'avait pas envie de rester enfermé.

Sa première envie fut de faire un tour en moto. Peu importe où, il n'avait pas de but précis. Il avait juste envie de prendre l'air et de profiter de son engin. Pourtant, sans qu'il s'en rend compte vraiment, il s'était dirigé vers le coeur de New York. Il se glissa facilement dans la circulation encore assez fluide et se maudit de son choix. Ce n'était pas ici qu'il pourrait profiter de la ballade entre les pots d'échappement et les feus rouge.

Se demandant ce qu'il allait faire, Scott eut envie de faire plaisir à Jean et de lui acheter des fleurs, elle adorait ça. Il se dirigea donc vers le quartier de la gare où il était sûr de trouver son bonheur.

A l'approche de l'endroit, il avisa justement un fleuriste. Une jeune femme rousse en sortait, portant uen orchidée en pot. En s'approchant, Scott ne fit pas particulièrelment attention à elle, pourtant un détail le surprit. Elle fixait la fleur et celle-ci s'ouvrit aussitôt. Impensable ! Au vu de son expression juste après, l'inconnue était à coup sûr une étrangère de la grande ville. Elle devait sortir de la gare. Mais ce qui était certain, c'est que c'était une mutante, et qu'elle utilisait son pouvoir au vu de tous, sans se méfier !

Scott décida de la suivre dans la rue dans laquelle elle s'engageait. Il était conscient qu'il pouvait s'agir d'un piège, d'autant que la rue qu'elle avait choisie n'était pas la mieux fréquentée du quartier, mais si c'était le cas elle pouvait se vanter d'être une très bonne actrice. Méfiant, il décida de rester discrètement à l'entrée de la rue en faisant mine de chercher quelque chose dans ses poches. Il allait vite savoir si elle s'était délibérément dirigée là, puisque deux gars à la mine peu engageante s'avancaient vers elle. Du coin de l'oeil, il observa, prêt à intervenir.

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un lutin dans la Grosse Pomme   Jeu 18 Mar - 22:57

Décidément, Esther avait bien choisi sa rue, elle était sombre, sale et lugubre…
Elle jeta un regard nerveux derrière elle. Il y avait un homme. Esther réalisa qu’elle l’avait vu devant la gare : est-ce qu’il la suivait ? Est-ce qu’il l’avait vu faire fleurir sa plante ? Qui était-il ? Allié potentiel ou ennemi ? Elle regarda à nouveau devant elle et eut un haut-le-cœur. Là, il n’y avait aucun doute, ceux qui arrivaient en face d’elle ne lui voulait pas de bien… Elle les connaissait les types de ce genre, toujours prêts à s’attaquer à plus faible qu’eux, mais pas à se battre vraiment quand ils avaient affaire à un gros morceau.


*Simon avait raison encore une fois, je n’aurais jamais dû venir ici. Je n’aime vraiment pas les villes et j’ai le chic pour m’y attirer les ennuis. Enfin, si ces deux sales types veulent la bagarre, ils l’auront… Mais je dois éviter d’utiliser mes pouvoirs…*

Esther posa son pot contre le mur, à un endroit où il était protégé. Les deux brutes qui avançaient toujours ricanèrent :
-on ne veut pas abîmer sa jolie fleur ? se moqua le plus petit des deux (qui faisait quand même une tête de plus qu’Esther et au moins 15 kilos de plus).

Elle ne répondit pas. Ils n’avaient pas moyen de savoir que même de là où elle était l’orchidée pouvait se transformer en arme redoutable si Esther n’arrivait pas à se débarrasser d’eux de manière traditionnelle. Elle était tout à fait capable de faire pousser la plante à cette distance, et de l’utiliser contre ses agresseurs… et tant pis si l’autre là-bas la voyait…

-Allez Tobby ! Attrape-la qu’on rigole un peu ! reprit le « petit ».

Tobby, un géant d’au moins deux mètres avec des biceps énormes [hj: bon, Esther exagère un peu hein^^] s’approcha d’Esther les mains en avant et un sourire mauvais sur le visage.
La petite rouquine serra les points, prête à le recevoir. Ce qui ne fit qu’amuser un peu plus Tobby… La grande brute s’avança encore plus presque à toucher Esther et, certain que les petits points ne lui feraient aucun mal, referma ses bras sur elle. Ou plutôt, il les referma sur le vide. Esther s’était baissée, utilisant la différence de taille pour échapper à la poigne de Tobby. Elle se jeta aussitôt dans les jambes de celui-ci qui vacilla puis tomba par terre. L’autre s’était aussitôt précipité sur Esther, qui se retrouva obligée d’esquiver ses attaques.


*Tchiort ! Il est rapide !... et voila l’autre qui se relève maintenant !!! Bon bah… plus le choix…*

L’orchidée oubliée par tous dans un coin avait commencée à se développer, plusieurs vrilles s’étendaient sur le sol et se dirigeaient vers les deux agresseurs. Mais elles avançaient trop lentement…

*Si le spectateur là-bas avait la bonne idée de venir participer, ça m’arrangerait*

Esther eut à peine le temps de penser ça qu’un coup de poing l’atteignit et l’envoya valser trois mètres plus loin. Elle resta à terre, moins étourdie qu’elle ne le laissait paraître, mais un peu sonnée tout de même.


[nda: il va m'arriver d'émailler mes posts de mots en russe et yddish (pour la plupart pas très zolis) je ne met pas les traductions volontairement pour laisser au lecteur le soin d'imaginer ]
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 42
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Un lutin dans la Grosse Pomme   Ven 19 Mar - 22:09

Cyclope était toujours sur sa moto, à observer discrètement, quand il se rendit compte que la fille l'avait vue.

* Tant pis * décida-t-il en regardant la scène, sans plus chercher à se cacher.

Etonné était un euphémisme pour décrire ce que ressentait Scott en voyant la jeune fille poser délicatement son pot de fleur avant de se dresser bravement devant les brutes ! Elle cherchait manifestement la bagarre, car n'importe qui aurait appelé au secours ou cherché à courrir dans pareille situation, mais elle prenait la peine de protéger une plante ? Quelle drôle d'idée.

Fixé sur ce que venait faire cette fille étrange à New York, Scott remit en route son engin, bien décidé à quitter les lieux et continuer sa promenade.


* Qu'elle se débrouille ! Quand on cherche on trouve ! *

Jetant un dernier coup d'oeil à la scène, il eut la surprise de voir la plante qui se développait à une vitesse hallucinante vers les deux agresseurs.

* Eh bien, elle ne doute de rien la fille ! C'est ça qu'elle veut ? Provoquer pour jouer avec ses pouvoirs ? *

Agaçé par un tel comportement, il allait partir quand il vit ladite fille se prendre un énorme coup de poing et rester sonnée un peu plus loin. Evidemment, elle l'avait cherché mais... Les deux brutes s'avancaient vers elle...

* Et merde *

Il ne pouvait pas la laisser comme ça ! Il fit demi-tour avec sa moto et s'engagea sur une roue dans la rue dans le but d'impressionner les deux gars. Arrivé près d'elle, il se remit sur les deux pneus et fit un dérapage entre la jeune fille à terre et les agresseurs. Son approche avait fait son effet, car ils hésitèrent et commencèrent à reculer.

Les surveillant du coin de l'oeil, Scott tendit la main à Esther.


-" Montez, vite "

Il sera bien temps de parler plus tard, pour le moment il vallait mieux s'éloigner, si elle acceptait son aide.

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un lutin dans la Grosse Pomme   Dim 21 Mar - 21:02

Esther luttait pour retrouver ses esprits, ce n’était pas le moment de finir assommée alors que les deux brutes célébraient déjà leur victoire.
A travers la brume qui troublait encore sa vision, elle vit l’homme à l’entrée de la rue démarrer sa moto. Il se décidait enfin ! Mais de quel côté est-ce qu’il allait se ranger ?
Le vrombissement de la machine et la tête ahurie des deux voyous quand l’homme s’interposa entre Esther et eux finirent de lui remettre les idées en place.


*Doura ! Pauvre cloche ! J’ai pas pu m’empêcher de faire fleurir l’orchidée et me voila dans les ennuis jusqu’au cou !*

Esther se maudissait intérieurement quand l’homme parla :

-Montez, vite, dit-il

Il lui tendait la main. Esther n’avait pas le temps de réfléchir, mais à nouveau, la grande question surgit : Ami ? Ennemi ? Pouvait-elle lui faire confiance ?
Elle ne voyait pas ses yeux, il portait d’étrange lunettes, et cela la dérangeait un peu, ne dit-on pas que les yeux sont les miroirs de l’âme ?
Les deux autres se remettaient de leur surprise et n’allaient pas tarder à repasser à l’attaque.
Elle saisit la main tendue, eut une pensée triste pour l’orchidée qu’elle allait abandonner là.


*L’orchidée ! merrrcredi!*

En un clin d’œil, elle rendit à la fleur son apparence normale, puis grimpa derrière l’homme à la moto.

-Merci.

Un murmure, encore réticent, Esther n’avait pas encore décidé si elle lui faisait confiance ou pas, mais en attendant elle sacrifiait à la politesse, après tout, il n’était pas obligé d’intervenir, et il lui permettait de s’en tirer sans utiliser ses pouvoirs…
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 42
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Un lutin dans la Grosse Pomme   Ven 26 Mar - 22:25

Les deux gars se tenaient pour le moment à l'écart, certainement indécis sur la conduite à tenir. Face à un homme, à moto de surcrois, ils étaient beaucoup moins courageux. La jeune fille sembla reflechir avant d'accepter la main tendue, même si cela ne dura que quelques secondes. Scott surprit le regard triste qu'elle jeta à la fleur alors que celle-ci changea à nouveau sous ses yeux.

* C'est pas vrai, elle le fait exprès ! * pensa-t-il, serrant les dents d'agacement.

Enfin elle grimpa derrière lui et murmura un merci poli, à défaut d'amical.


-"Acrrochez-vous "

Lâcha-t-il entre ses dents avant de lancer la moto à travers la rue, passant exprès entre les deux gars qui durent se jeter sur le côté pour les laisser passer.

* Ca leur fera une leçon *

Il conduisit en silence jusqu'à un petit parc non loin de là. Il connaissait l'endroit pour être calme et peu fréquenté, ce qui était effectivement le cas à cette heure là. Il s'engagea dans une allée et s'arrêta près d'un banc. Il arrêta sa machine, mit la béquille latérale d'un coup de pied rageur et prit quelques secondes pour se calmer afin de parler avec un semblant de civilité. Enfin il descendit, prenant garde de ne pas faire tomber la jeune fille et se planta face à elle, dardant son regarde, caché, dans les yeux d'Esther.

-" Vous êtes nouvelle à New York n'est-ce pas ? Vous venez d'arriver j'imagine ? Savez-vous ce que signifie être mutant ici ? Vous vivez dans la forêt ou quoi ? Vous voulez attirer sur vous tous les anti-mutants de la ville ? Savez-vous ce qu'ils pourraient vous faire ? Ces deux rigolos n'étaient rien ! "

La voix de Scott était froide, ni agressive, ni chaude et rassurante, juste neutre. Seule son attitude montrait son agacement, uniquement motivé par l'inquiétude. Il n'avait même pas prit la peine de lui demander s'il elle était réellement mutante, c'était évident, et avait donc décidé d'aller droit au but.

-" Nous mettons beaucoup d"energie à vivre au mieux avec les homos sapiens, vous ne pouvez pas débarquer ici et montrer vos petits... tours comme ça ! A moins que vous ne fassiez partie de la confrérie ? "

Scott la regardait à présent d'un air suspicieux. Qui était-elle ? Et pourquoi s'était-elle exposée comme ça ? Un ordre de Magnéto ? Une provocation ?

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un lutin dans la Grosse Pomme   Dim 28 Mar - 23:11

Esther n'avait pas besoin de la recommandation de l'inconnu pour s'accrocher. Elle ferma les yeux quand la moto démarra, ratant ainsi la tête des deux brutes quand la moto les frôla. Il ne lui fallut pas plus d'une minute pour se rendre compte avec effarement qu'il existait un moyen de transport qu'elle aimait encore moins que le train. Après le premier virage, elle se crispa complètement, et ce, jusqu'à l'arrêt du véhicule dans un parc.
Le conducteur prit quelques secondes, puis descendit. Ces secondes permirent à Esther de se remettre de son court baptême de moto. Elle descendit à son tour, avec beaucoup moins d'aisance que l'inconnu. Elle se rendit compte qu'elle tremblait et se dit qu'elle devait avoir l'air ridicule.
Mais une fois les deux pieds au sol au milieu du parc (et donc de plantes) elle se sentit tout de suite mieux.
Pendant ce temps, son mystérieux sauveur avait commencer à parler. Il fallut quelques secondes à la jeune fille pour comprendre vraiment le sens des mots.
Le ton était froid, inexpressif, et les yeux cachés derrière les drôles de lunettes ne montraient bien évidemment rien. Pourtant Esther eut un mouvement de recul, comme si elle s'attendait à ce qu'il la frappe.
Elle répondit à ses nombreuses questions, dans le désordre:


-La quoi? La confrérie? Connais pas! Et oui je vis dans la forêt ça vous pose un problème? C'est la première fois que je viens dans une ville aussi grande... Et il y a six mois, je n'avais jamais entendu parler de mutants ou d'anti-mutants... Si je suis venue ici, c'est pour comprendre et... et...

Esther reprit une grande inspiration, elle devait se calmer, sinon, elle risquait de dire des choses qu'elle devrait garder pour elle. D'ailleurs:

-Je ne sais même pas qui vous êtes et si je peux vous faire confiance...

A nouveau Esther s'arrêta, mais pas pour les même raison. Depuis quelques minutes, elle ressentait une drôle de sensation. La tête qui tournait légèrement, les oreilles qui bourdonnaient. Elle ne comprenait pas ce qui se passait, elle n'avait pour ainsi dire jamais été malade jusqu'à présent.

[je crois que comme le pouvoir d'Esther est lié aux plantes, les effets de la plante perdue vont être un peu plus violents sur elle.]
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 42
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Un lutin dans la Grosse Pomme   Jeu 1 Avr - 0:03

(hj : pas bête ta reflexion ! Tu as raison je pense)

Alors que Scott parlait, la jeune fille eut un mouvement de recul. Il lui en voualit de s'être donnée en spectacle mais ne pensait pas lui avoir fait peur à ce point. Sa réponse hésitante acheva de le convaincre. Non, elle n'appartenait pas à la confrérie ! Lorsqu'elle reconnu vivre effectivement dans les bois, le mutant eut l'air ébahi. Il avait dit ça comme il aurait dit n'importe quoi ! Il était à des lieux de penser que cela pouvait être vrai. Comment pouvait-on vivre dans les bois, sans connaitre les mouvements anti-mutants ?

La dernière phrase d'Esther marqua à nouveau un point contre Cyclope. Dans sa hâte de lui faire la leçon, il ne s'était même pas présenté ! Quel chevalier il faisait ! Il l'avait aidée pour l'abreuver de reproches, bravo ! Il devait réparer cette erreur au plus vite :


-" Je... je suis désolé. J'ai été brusque. Je m'appelle Scott, Scott Summers. Je suis professeur de mécanique dans une école... spéciale. On m'appelle souvent Cyclope "

En disant cette dernière phrase, il désigna d'un mouvement vague ses lunettes qui expliquaient le surnom.

-" Je ne voulais pas vous faire peur. Il faut comprendre, ici les gens se séparent en deux groupes, les mutants et les homos sapiens. La plupart d'entre eux sont anti-mutants, par peur ou par ignorance. Dans tous les cas les deux mondes se cottoient sans se mélanger vraiment. Nous voulons vivre en harmonie avec les non-mutants, c'est pourquoi nous restons discrets et ce que vous avez fait devant tout le monde... Bref, ce n'est pas si grave après tout ! "

Alors qu'il parlait, la jeune mutante devant lui n'avait pas l'air de se sentir bien. Elle était pâle et semblait sur le point de tomber. Scott fit un pas vers elle et lui soutint le coude :

-" Ca ne va pas ? Vous n'avez pas l'air dans votre assiette. Ce n'est pas de ma faute j'espère ? "

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un lutin dans la Grosse Pomme   Sam 3 Avr - 21:15

Esther ne comprenait pas, elle ne se sentait pas bien, et alors que d’habitude elle arrivait à puiser de l’énergie dans les plantes, là, c’était apparemment le contraire. Plus elle essayait d’utiliser son pouvoir, plus elle se sentait mal. Ça n’était jamais arrivé ! Enfin, si, au tout début, quand elle venait de découvrir ses pouvoirs et qu’elle les utilisait un peu trop, mais ce n’était pas pareil…
Scott, il venait de se présenter, remarqua son malaise et s’approcha pour la soutenir. Esther abandonna l’idée de faire appel à ses pouvoirs. Le malaise se dissipa un peu, suffisamment pour qu’elle reprenne la conversation. Elle chercherait à comprendre plus tard. Elle s’assit sur un banc, car ses jambes ne lui semblaient pas très solides pour le moment.
Scott Summers donc, ou Cyclope (sympa l’idée du surnom) s’inquiétait pour elle. Esther le rassura :


-Ca va aller, vous n’y êtes pour rien, je ne sais pas ce qui s’est passé, ça ne m’était jamais arrivé…
Je m’appelle Esther Klienski. Tout à l’heure, je ne voulais pas utiliser mes pouvoirs, mais j’étais mal à l’aise, et dans ces cas-là, je me sens toujours mieux au contact d’une plante. C’est pour ça que je vis dans la nature, je m’y sens beaucoup mieux qu’au milieu des autres, surtout qu’ils m’ont toujours mise à l’écart… Je suppose que c’est pareil pour tous les mutants…
Vous pourriez m’expliquer tout ce qui passe vraiment entre les « homo sapiens » et les mutants ? Et entre les mutants aussi, apparemment, il y a plusieurs camps… c’est quoi la confrérie dont vous avez parlé ?


Esther avait encore des dizaines de questions, mais pas toutes à la fois ! Si elle voulait avoir des réponses, il ne fallait pas se précipiter. En fait ce qui l’inquiétait surtout, c’était de savoir si la mutation était héréditaire. Elle avait des pouvoirs, sa mère aussi. Etait-ce une coïncidence ou devait-elle s’attendre à ce que Simon développe lui aussi des pouvoirs ? Esther ne voulait pas que son frère connaisse la même angoisse qu’elle : face à une situation qu’il ne comprendrait pas, et personne pour lui expliquer… Elle pensait avoir trouvé ce qu’elle cherchait en venant à New York : des gens à qui poser toutes les questions qu’elle avait dû gardé depuis des années.
Mais d’un autre côté, Esther se demanda si elle n’allait pas rencontrer de nouveaux mystères ou problèmes, dont elle se serait bien passée.
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 42
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Un lutin dans la Grosse Pomme   Ven 9 Avr - 21:51

La jeune fille sembla un peu mieux, mais s'assit sur le banc. Un temps, Scott resta debout devant elle, mais il lui sembla d'un coup être déplacé, et beaucoup trop grand, aussi décida-t-il de s'asseoir lui aussi, à distance respectable d'elle. Elle le rassura aussitôt sur son état et s'excusa d'avoir utilisé son pouvoir. Suivi une foule de questions que Scott eut du mal à retenir, tant elles étaient dans le désordre. C'était explicable certainement par l'état d'incertitude dans lequel se trouvait la jeune mutante.

Scott prit quelques secondes de reflexion avant de lui répondre. Il voulait l'informer au mieux sans l'affoler pour autant !


-" C'est difficile de répondre à toutes ces questions en même temps, je l'avoue, mais je vais essayer. Tout d'abord, oui, ici aussi les mutants sont rejetés car ils font peur. La plupart des mutants ne sont pourtant pas dangereux, mais l'inconnu fait peur, et certains mutants profitent de leurs pouvoirs particuliers pour commettre des méfaits. Pourtant, si on reflechit bien, l'humain en général a des tendances à la violence, et au vol. Des Homo Sapiens sont de dangereux malfrats, et les mutants ne font qu'utiliser leurs capacités pour servir leur penchant naturel. Pourtant ceux-ci sont bien plus condamnables aux yeux des Homos sapiens que leurs concitoyens, et tous les mutants sont à mettre dans le même panier "

Scott attendit un moment que la jeune fille digère ce qu'il venait de dire. Cela faisait déjà pas mal d'informations.

-" Pour répondre à une autre question, il y a effectivement plusieurs camps chez les mutants. La plupart restent discrets, et vivent parmi les homos sapiens en prenant garde de ne jamais se trahir. D'autres pensent qu'une harmonie est possible entre tous, à condition de leur prouver que nous sommes pacifiques et que nous ne voulons de mal à personne. Vous l'autez compris, je fais partie de cette catégorie. Charles-Xavier a créé un institut qui accueille les jeunes mutants rejetés par la société, et parfois même par leurs parents. Nous pensons que s'ils apprenent à utiliser correctement leurs pouvoirs, dans un lieu sécurisé, ils sauront vivre en ville sans problème "

Nouvelle pause. Scott n'avait pas l'habitude de parler autant, en dehors des briefing avant et après les missions.

-" Ce qui nous amène à votre dernière question. Les derniers mutants font pour la plupart partie de la confrérie des mauvais mutants. Ils pensent que les mutants sont supérieurs aux homos sapiens et que de ce fait ils doivent ou les dominer, ou les éliminer. Ces mutants-là sont très dangereux... Voilà, j'espère avoir répondu à vos questions.... Est-ce que vous vous sentez mieux ? "

Scott n'avait pas fait le lien entre les malaises et pertes de pouvoirs des élèves de l'institut et la faiblesse d'Esther, mais le lien était bel et bien réel.

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un lutin dans la Grosse Pomme   Jeu 22 Avr - 1:04

Esther écoutait Scott attentivement, en s’efforçant de retenir tout ce qu’il lui disait sur les mutants, sur les homo sapiens, etc.
Bon, pas de miracles, un mutant restait un mutant, et un homme un homme. Ici aussi, on les craignait et on les mettait à part… Est-ce que les hommes apprendraient un jour à ne plus avoir peur de ce qui était différent ?… sa montagne lui manquait soudain beaucoup…
Bien, ensuite… les mutants… évidemment, c’aurait été trop simple qu’ils soient tous du même côté ! Il y avait donc, en gros, trois types de mutants : ceux qui, comme elle, essayaient de vivre sans faire de vague, pas toujours avec succès il faut l’avouer ; ceux qui voulaient réconcilier hommes et mutants –une cause perdue d’avance selon Esther- et qui suivaient, si elle avait bien compris, un type qui s’appelait Charles Xavier. A la façon dont Scott avait prononcé son nom, et dont il était passé de la troisième personne impersonnelle au « nous », Esther devinait qu’il était très impliqué dans ce groupe, et qu’il devait avoir beaucoup d’affection pour ce Charles Xavier. Le troisième groupe enfin, celui de la confrérie, lui paraissait vraiment dangereux, rien que par les idées qu’il prônait. De l’idée « les mutants sont supérieurs et doivent diriger les homo sapiens », on arrivait vite à l’idée « les mutants sont supérieurs, ils sont les seuls à mériter de vivre » en effet… Esther s’attarda un peu sur ce point-là, qui la gênait. Jusqu’à ce qu’elle réalise ce qui la dérangeait réellement : si elle avait entendu parler de cette confrérie quelques années plus tôt, elle l’aurait sans doute rejointe…
Elle avait beaucoup évolué depuis, et avait eu le temps de changer sa vision des choses mais… tout cela était effrayant…

En tout cas, cette discussion avait permis à Esther de se remettre un peu de son malaise. Elle prit un peu de temps pour réfléchir à ça aussi, quand Scott lui demanda comment elle se sentait.
Esther était sure que ce malaise était lié à ses pouvoirs même si elle ne voyait pas comment, ni pourquoi. Elle hésita à en parler au mutant, mais en se rappelant de sa réaction quand elle avait utiliser ses pouvoirs, elle se dit qu’il valait mieux éviter.
Elle répondit donc simplement :


- Oui, ça va mieux merci…. J’ai encore une question, et après, il faudra que je trouve un endroit où dormir…

Esther prit une grande inspiration. Ça y était, elle en était enfin arrivée à LA question, celle qui l’inquiétait plus que toutes les autres, pour laquelle elle avait fait ce voyage. Elle reprit donc son souffle, et posa cette question, d’une voix un peu tremblante, qui trahissait sûrement l’importance que cela avait pour elle :

- Est-ce que la mutation est héréditaire ? Je veux dire, si plusieurs personnes d’une même famille sont des mutants, est-ce que tous ceux de cette famille seront des mutants ?

Voila, c’était dit. Esther attendit avec inquiétude la réponse : son frère était-il forcément un mutant en devenir ? Ou y avait-il une possibilité pour qu’il reste un simple humain ? La jeune fille n’aurait même pas su dire quelle solution elle préférait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un lutin dans la Grosse Pomme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un lutin dans la Grosse Pomme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: Hors Jeu :: Topics finis :: Ville-
Sauter vers: