X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Découverte des lieux {pv Macha}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aïleen O'Connell
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 188
Age : 27
Localisation : Pas aussi loin que vous le pensez... ^^
Pouvoirs : De ses yeux peuvent jaillir des rayons d'énergie destructeurs teintés de bleu.
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Découverte des lieux {pv Macha}   Mar 12 Jan - 20:52

Après avoir déambulé à droite à gauche, cherchant constamment don chemin dans ce véritable dédale, notre jeune irlandaise finit par arriver à l’étage des dortoirs. Eh bien ! Habiter ici n’allait pas être une sinécure pendant les premiers jours ! Mais bon, s’il ne fallait que cela pour être heureuse, notre jeune amie s’acquitterait de cette tâche sans trop de peine…

Elle avait toujours son sac sur l’épaule et sa sacoche dans son autre main, et regardait à présent les noms qui figuraient sur les portes… Peut-être aurait-il mieux valu qu’elle commence par l’administratif… Sans doute était-ce le moyen d’obtenir une chambre. Orf, au stade où elle en était, la demoiselle aux cheveux d’or se disait qu’elle allait poser ses affaires quelques part, et qu’ensuite elle s’occuperait du reste.

Elle fit quelques pas, et aperçut une grande fenêtre à l’autre bout du couloir. Pris d’une curiosité dévorante, Aïleen traversa ce dernier d’un pas assuré, pour venir observer l’envers du décor de l’institut qui l’avait accueilli…
Un grand parc, dont les pelouses s’étendaient à perte de vue s’offrit alors à ses yeux, des arbres, des buissons, une étendue d’eau, les autres ailes du bâtiment… Dieu que cet endroit était agréable ! La jeune fille ne tarda pas à se dire, que son père l’avait gâtée en l’inscrivant ici ! Il lui sembla qu’il y avait en ces lieux tant de choses à découvrir.

Elle aperçut dans le parc qu’elle contemplait à présent depuis plusieurs minutes, différents groupes de jeunes papotant gaiement. Ils lui semblèrent normaux, et au fond d’elle, elle se dit qu’elle devrait prétendre être comme eux… Quand soudain, l’un des jeunes du groupe après s’être assis à un arbre, tomba à la renverse en passant au travers. Ses camarades se mirent à rire tandis qu’il réapparaissait de l’autre côté. Le sang d’Aïleen ne fit qu’un tour : c’était un mutant… A en juger par la réaction de l’entourage du jeune homme qui venait d’user de son pouvoir, il devait être composé de mutants exclusivement… du moins, c’était la seule solution qu’envisageait la jeune demoiselle.
Sans doute s’agissait-il d’une minorité, qui, profitant de l’absence des humains, se regroupait ici, se dit-elle.

Posant ses sacs à terre et ouvrant la fermeture éclair de sa veste en cuir, elle s’appuya face à la fenêtre et resta ainsi, pensive…
*Une chance que personne n’ait vu ce gamin… Sinon, le pire aurait peut-être été à craindre… Roh non ! Je me serais planquée et puis voilà ! *

Et se redressant, elle mit ses mains dans ses poches, et continuant de regarder l’horizon alors que le soleil commençait à descendre, elle se mit à fredonner une balade que son père lui avait apprise…
« I sat within the barley green.
I sat within my true love.
My sad heart strove the two between
The old love and the new love.
The old for her, the new that made me
Think on Ireland dearly!
While soft the wind blew down the glen
And shook the golden Barley…»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Découverte des lieux {pv Macha}   Mar 12 Jan - 22:35

Macha s'était très bien habituée à la vie à l'Institut, et ce en partie grâce au fait que Hank l'aidait à mieux maîtriser son pouvoir qui, il fallait bien l'avouer, avait un potentiel assez destructeur si elle ne se contrôlait plus. Si elle ne contrôlait plus ses émotions. L'Irlandaise comprenait peu à peu que ce don de géokinésie avait des racines dans son inconscient et était ainsi axé sur ses émotions les plus fortes. Une colère folle et voilà que le sol tremble, se fissure, détruit une maison en emportant une vie... Sa vie...
Chasser ce souvenir. Arrêter de ressasser le passé. Cela ne servait à rien, sauf à se faire du mal, encore et encore. La blessure ne cicatriserait pas comme cela.

La jeune fille, en dehors des cours, passait le plus clair de son temps dans le parc. Elle aimait le contact de la terre, des arbres, des plantes. Même si elle n'avait aucun contrôle sur ces dernières tant qu'elles étaient en vie, elle sentait pourtant une douce connexion entre elles. Macha aimait passer du temps à utiliser son pouvoir, à affiner ses coups, à découvrir de nouvelles choses qu'elle pouvait faire...
L'après-midi avait plutôt bien commencé, le ciel était clair, l'air était doux. Elle s'était fait quelques amis et elle ne s'inquiétait plus de son sort. Elle avait choisit d'exercer un peu son pouvoir derrière un arbre au tronc épais qu'elle affectionnait particulièrement. Tendre les mains devant elle, se concentrer, modeler l'énergie qui se dégageait de ses mains, faire léviter pierres, brindilles, branches d'arbres et feuilles mortes, les faire tournoyer avec grâce... Jusqu'à ce que Stan décide de faire le malin en traversant l'arbre, ce qui ficha une sacrée trouille à la jeune fille. Stan était un copain, ils s'étaient très vite bien entendus. Macha échangea quelques mots avec lui avec un sourire avant qu'il ne retourne vers ses copains et qu'elle ne se décide à rentrer à l'intérieur.

À l'étage de l'Institut où se trouvaient les dortoirs, Macha pensait ne trouver personne. Il faisait encore bon dehors malgré le crépuscule et personne ne serait suffisamment insensé pour vouloir rester à l'intérieur par ce temps. Elle-même voulait simplement prendre son I-pod et retourner dehors. Mais dans la chambre à côté de la sienne, elle entendit une voix féminine chantonner une chanson qu'elle connaissait parfaitement. Une chanson irlandaise. Il y avait donc une compatriote ici !
Macha frappa doucement à la porte et l'ouvrit doucement.


- Excuse-moi de te déranger mais j'ai reconnu la chanson que tu chantais... Je suis Irlandaise, alors... Je m'appelle Macha, tu viens d'arriver, non ?

Pas timide pour un sou et un grand sourire aux lèvres, Macha se présenta directement, cette jolie blonde était sans doute la première véritable Irlandaise qu'elle rencontrait dans cet Institut. Il y avait beaucoup eu d'émigrés irlandais aux États-Unis au 19ème siècle en raison de la famine de l'époque et beaucoup d'Américains d'aujourd'hui avaient des origines irlandaises sans avoir pourtant jamais mis les pieds sur l'Ile Verte. Alors si cette fille était une pure Irlandaise, Macha en serait absolument ravie. Au moins, elles auraient des choses à se dire, des souvenirs du pays à se raconter...

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.




Dernière édition par Macha O'Toole le Sam 13 Fév - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aïleen O'Connell
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 188
Age : 27
Localisation : Pas aussi loin que vous le pensez... ^^
Pouvoirs : De ses yeux peuvent jaillir des rayons d'énergie destructeurs teintés de bleu.
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Découverte des lieux {pv Macha}   Mer 13 Jan - 20:45


Une fois avoir assisté à la chute contrôlée du jeune homme, notre jeune amie s’était glissée à l’intérieur d’une chambre qu’elle avait vu : cette dernière était vide, et Aïleen, ne se faisant pas prier s’était alors installée. Enfin, elle avait posé son sac dans un coin, et sa sacoche sur le bureau, toujours en chantonnant. Elle tentait de se vider la tête, l’esprit, où l’image de son père venait flotter de temps à autres… Il lui manquait, c’était certain. Jamais ils ne s’étaient séparés. Avoir choisi cette coupure, nette entre eux deux, commençait à paraître étrange à notre petite irlandaise… Avait-il quelque chose à cacher ? Quelque chose qu’il ne voulait pas que sa fille découvrit ?… Les histoires de famille ne sont pas toujours des plus amusantes… Un tel silence et une pareille distance ne pouvait que la protéger… mais lui ?... Il serait seul… Aïleen savait que son père ne supportait pas la solitude, qu’il en avait peur depuis la mort de son unique amour. Aussi, pourquoi tenir sa fille à distance alors qu’ils étaient tout l’un pour l’autre ? Tout d’abord, Aïleen s’était réjouie de pouvoir renouer contact avec le monde des jeunes de son époque, mais à présent, elle se disait qu’il y avait vraisemblablement « anguille sous roche »…

Par ailleurs, elle commençait à se comparer à un loup dans une bergerie. Elle était ici dans un institut pour surdoués, et d’après son raisonnement, et malgré le petit spectacle auquel elle avait assisté auparavant en regardant dans le parc, il devait y avoir une très faible minorité de mutant qui devait se cacher des autres étudiants… normaux… Souvent, il était arrivé à notre jeune amie d’envier leur sort. Puis, les paroles que son père lui avait dites, le jour de la découverte de ses pouvoirs lui revenaient en tête : « Tu es quelqu’un d’exceptionnel, mon petit ange… Un petit rayon de soleil ». Rayon de soleil, c’était le cas de le dire ! Vu la puissance des rayons qui lui sortaient des yeux… Ils devaient atteindre sans doute la Supernova ! Mais jamais ils ne s’étaient risqués à mesurer.

Alors qu’Aïleen commençait à remuer quelques idées noires, elle entendit frapper à la porte, et une jeune fille passa la tête en souriant et lui adressa la parole. Tout d’abord surprise, puis enchantée de voir que la demoiselle venait elle aussi d’Irlande, Aïleen ne put s’empêcher de lui sourire. Elle s’était alors retournée, et sa veste ouverte laissait entrevoir son cou, autour duquel pendait sa croix celtique… seul souvenir de sa mère, et dernier cadeau de son père :

« Ravie de faire ta connaissance, Macha. Je suis Aïleen, Aïleen O’Connell. »


Avide de continuer sur cette lancée, et ainsi apprendre plus de chose sur son interlocutrice et les lieux, la jeune fille s’avança pour l’inviter à entrer :

« Je viens seulement d’arriver. Je n’ai vu personne en bas, alors vu que cette chambre était vide, je me suis installée. J’espère que personne ne l’occupait… Entre, entre je t’en prie ! »


L’ayant invité à entrer, notre jeune demoiselle retira sa veste et la posa sur son lit avant de s’asseoir sur le bord de celui-ci, invitant sa nouvelle camarade à prendre place où elle voulait.
A la remarque que cette dernière avait fait concernant la chanson qu’elle avait fredonnée, Aïleen avait sourit, et rétorqua alors :

« L’une des plus belles mélodies du pays selon moi, bien que si triste quand on y pense… »


Puis, elle enchaîna la conversation :
« Tu y as vécu ? »


hj: je me suis permise de te piquer l'idée du petit bonhomme à côté de la signa... j'espère que tu m'en voudras pas^^!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Découverte des lieux {pv Macha}   Jeu 14 Jan - 18:01

Macha était de nature très curieuse et elle adorait poser plein de questions aux gens. Depuis qu'elle était à l'Institut, elle se plaisait à discuter avec les autres élèves, connaître leurs histoires, la manière dont ils avaient découvert leur pouvoir, la nature de leur pouvoir, ce qu'ils envisageaient leur avenir avec leur pouvoir, leurs goûts, leurs activités... Pour elle, rencontrer de nouvelles personnes était enrichissant, elle avait besoin d'être en contact avec des gens de tous horizons, de toutes origines. C'était aussi comme cela qu'elle était quand elle vivait encore en Irlande.
En arrivant à New York il y a huit ans, elle avait laissé éclater son caractère de cochon (il fallait bien l'avouer, Macha n'était pas toujours facile à vivre) et elle était devenue plus méfiante, c'était vrai. Elle s'était fait des amis mais il n'empêchait qu'elle restait particulièrement susceptible et prompte à réagir au quart de tour et souvent sans ménager ses paroles. C'était simplement pour montrer à ses parents qu'elle n'avait pas supporté leur départ d'Irlande et aujourd'hui encore, elle ne l'avait pas encore digéré. Macha était une Irlandaise très patriotique et elle l'assumait totalement. Sans doute qu'une fois ses études terminées, elle retournerait à Nenagh pour aider son oncle à tenir le pub familial.

Quoiqu'il en soit, la jeune femme s'était rendue à l'évidence : elle ne pouvait continuer à se montrer si violente envers les autres, ce n'était pas vraiment elle. Certes, elle avait son caractère mais d'ordinaire, c'était quand on la cherchait. Elle n'était pas mauvaise de nature.
Elle n'avait pas hésité une seule seconde à entrer dans cette chambre alors que la dénommée Aileen venait d'arriver. Peut-être avait-elle en fait envie de rester tranquille un moment si elle avait fait un long voyage... Apparemment pas, la blonde l'invita gentiment à entrer dans la pièce. Alors, Macha referma doucement la porte derrière elle et s'assit en face de la nouvelle venue, sur la chaise du bureau. On pouvait également dire de Macha qu'elle avait de très bons yeux et une mémoire d'éléphant. Elle remarqua la croix celtique autour de son cou, les yeux étrangement étincelant d'Aileen.


- Je suis juste dans la chambre d'à côté, la personne qui occupait cette chambre est partie il n'y a pas longtemps..., dit-elle, les yeux pétillants. Hem, oui j'ai vécu onze ans en Irlande. À Nenagh, plus précisément. Mes parents tenaient un pub avec mon oncle et ma tante jusqu'à ce que ma grand-mère, qui vivait ici, est tombée malade. Alors, on est venus ici pour être à son chevet... Tu es de quelle ville, toi ?

Macha avait failli lâcher un "elle nous a quand même emmerdés pendant huit ans, la vieille peau !" mais elle s'était retenue. Elle n'allait pas commencer à se vanter d'avoir tué sa grand-mère, même si elle n'avait absolument aucun regret. Même dans la mort, la vieille Margaret avait réussi à semer la discorde entre Macha et ses parents. Quand elle était en vie, Macha et son jumeau s'opposaient parfois à leurs parents, râlant qu'ils voulaient retourner en Irlande mais ce n'étaient jamais de sérieuses disputes. Enfin... Ce qui est fait est fait.
En tout cas, Macha brûlait d'envie de mieux connaître Aileen. Se rappeler la beauté des paysages d'Irlande, peut-être échanger quelques mots de gaélique...


- J'ai eu la chance de pouvoir apprendre l'irlandais gaélique avec mon oncle et le père de ma mère, expliqua-t-elle. Tu... le parles aussi un peu ?

Tous les Irlandais ne parlaient pas le gaélique mais heureusement qu'il en restait suffisamment qui le savaient pour que cette langue ne disparaisse pas totalement. Macha et sa famille en faisaient partie.

[HJ : aucun souci^^]

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aïleen O'Connell
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 188
Age : 27
Localisation : Pas aussi loin que vous le pensez... ^^
Pouvoirs : De ses yeux peuvent jaillir des rayons d'énergie destructeurs teintés de bleu.
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Découverte des lieux {pv Macha}   Ven 15 Jan - 15:08

La jeune fille se sentait rassurée d’avoir eut la chance de croiser quelqu’un dans l’institut, qui soit venue directement la parole. Ne vous méprenez pas : Aïleen n’était pas timide, mais face au vide qu’elle avait croisé à ses premiers pas dans l’institut, elle ne s’était pas sentie rassurée. Par ailleurs, les sombres pensées qui l’avaient possédée, ne l’avaient pas aidé à se sentir plus à l’aise. Et puis, face à cette jeune Macha, qui, spontanément, avait accouru dans sa chambre à l’écoute des quelques notes fredonnées, son appréhension commençait à s’envoler. Ô soulagement ! Ô Chance ! Non content d’être venue la voir aussi prestement, la demoiselle venait elle-même de l’Ile Verte, y avait vécu longuement, et faisait partie de ceux qui connaissaient encore le Gaëlique. Notre petite polyglotte était impressionnée… Le Gaëlique l’avait toujours intéressé, cependant, c’était un langage que son père ne lui avait pas enseigné… Un autre mystère qu’Aïleen mit sur le dos de son père.
La seule phrase qu’elle connaissait en Gaëlique, ne relevait pas du haut domaine de la poésie. Elle l’avait apprise par l’un de ses camarades en Irlande, qui lui-même en ignorait le sens. Il lui avait juste dit les quelques mots, et la jeune fille rayonnant de bonheur avait alors couru voir son père, et lui avait répété les dites paroles. Cillian avait alors sourit et expliqué à son petit soleil, qu’une telle phrase ne pouvait être dit par une jeune fille. Lorsqu’elle lui demanda la signification, et qu’elle comprit enfin, ils éclatèrent de rire tous les deux.
Elle sourit, emprunte d’une petite nostalgie passagère, et levant la tête répondit à Macha :

« Je n’ai jamais eu la chance de pouvoir l’apprendre, et ne connais qu’une seule phrase en Gaëlique… Ce n’est pas grand-chose, et en plus cette phrase est difficilement casable dans la conversation… A moins que l’on ne soit vraiment énervé. »
Elle lui avait alors sourit et avait alors continué :
« Je pense que tu dois connaître l’expression ″Pog mo whoin″¤? ^^ C’est frais, délicat et raffiné, non ? »

Notre jeune amie s’était alors mise à rire, un éclat de voix clair et harmonieux. Son père avait toujours aimé l’entendre rire de la sorte. Il lui disait que cela lui rappelait sa mère, et à cette pensée, Aïleen avait alors pris sa main droite et joué du bout des doigts avec le pendentif qui était autour de son cou. . Nostalgie, nostalgie quand tu nous tiens…
Redevenant plus sérieuse, elle continua :
« Mon père ne m’a jamais enseigné le gaëlique, bien qu’il le parla lui-même un peu. En contrepartie, il m’appris l’anglais, l’italien, l’allemand, le grec ancien, l’art des hiéroglyphes et le français… Sans doute était-ce pour compenser l’apprentissage de celle-ci. »

Elle fit une courte pause, puis continua :
« Je me souviens avoir rencontré quelqu’un qui habitait Nenagh. Il travaillait occasionnellement avec mon père lorsque nous retournions sur l’Ile. J’ai par ailleurs beaucoup voyagé, et ne suis jamais allée plus loin que les Plateaux de Dublin pour ce qui est de l’Irlande. Mais, de même, en contrepartie, il m’emmena avec lui partout où son travail l’appelait : Italie, France, Egypte, Australie, Inde, Allemagne, Autriche, Suisse, Suède, Mexique, puis enfin Etats-unis… ″De vrai Globe-trotter″, comme il disait… »

Aïleen interrompit son récit. Une douleur lancinante venait de lui traverser l’œil droit.
*Roh, c’est bien ma veine… Pas maintenant…*
Elle cligna de l’œil et mit sa main dessus. L’éclair de douleur disparu. Elle espéra que ses yeux ne s’étaient pas éclaircis plus qu’ils ne l’étaient déjà… Auquel cas, elle priait pour que Macha ne s’en soit pas aperçu… Après tout, Aïleen s’imaginait parler à quelqu’un de normal, et mettre sa main sur son œil pouvait tout à fait être significatif d’autre chose pour un être non-doté de pouvoir.
Son père lui avait juste dit de cet endroit que c’était un institut pour surdoués… Rien de plus.


{hj : Pour nos amis lecteurs... ¤ « Kiss my ass »… Frais et délicat, je l'avais dit!^^}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Découverte des lieux {pv Macha}   Ven 15 Jan - 19:32

[HJ : Hahaha, si j'avais osé sortir cette phrase à mon propre père, je crois bien que je me serais direct pris une gifle xD Il m'aurait expliqué après...^^ [/moderacontesavie]]


Macha avait bien fait de frapper à cette porte, comme quoi il devait plus ou moins exister un destin. Une simple chanson lui avait fait rencontrer une compatriote, une jeune mutante qui portait également un nom de famille en "O'". Même pour ceux d'entre eux qui avaient encore de bons rapports avec leurs familles après la découverte de leur pouvoir, ce n'était jamais facile de venir s'installer à l?institut. Soit on était triste de quitter son foyer et ses proches, soit on se demandait pourquoi on se retrouvait seul dans cet endroit et que plus personne ne nous attendait dehors... Macha était dans le deuxième cas mais au bout de quelques semaines, elle s'était adaptée à sa condition et elle était contente d'y être. Elle avait compris que cela ne servait à rien d'être aussi cabocharde qu'elle l'était et ne pas vouloir accepter l'aide des autres.
La jeune O'Toole se sentait parfaitement à l'aise et très contente. C'était toujours un plaisir pour elle de faire de nouvelles connaissances. En tout cas, elle fut impressionnée par le bagage linguistique et culturel d'Aileen. Parler autant de langues et avoir vécu dans tant de pays était un autout dans le monde actuel. Pour trouver un emploi, dans quelque domaine que ce soit - médical, social, commercial, diplomatique... - c'était un bon point que de savoir parler et écrire couramment plusieurs langues. Sans doute Aileen avait-elle eu une vie plus ou moins "instable", en changeant autant de pays, mais d'un autre côté, elle avait aussi de la chance. Macha avait peut-être changé de pays mais cela n'avait pas changé grand chose, elle parlait toujours anglais.
Quand Macha imagina la petite Aileen, toute blond et toute mignone, accourir vers son père pour lui sortir "Pog mo whoin", elle éclata de son rire franc qui ressemblait presque au cri de la hyène. C'était vrai, la jeune fille avait un rire de hyène, mais elle n'y pouvait rien. C'était plutôt drôle, d'autant plus que c'était un animal qu'elle adorait. La jyène, un animal méconnu et qui portait une mauvaise réputation mais qui montrait certaines ressemblances avec le caractère de Macha. D'abord, la hyène possédait les mâchoires les plus puissantes des mammifères et l'Irlandaise, quand elle tenait quelque chose ou quelqu'un, elle ne le lâchait pas. La hyène était autant un animal charognard qu'une excellente chasseuse et Macha savait autant attendre son heure pour obtenir ce qu'elle désirait que foncer droit pour l'obtenir... et il y avait ce cri, ce rire qu'on ne pouvait confondre avec les autres.


- Ca a dû être un grand moment, j'imagine tout à fait ! Mais en tout cas, tu as la chance de parler plusieurs langues et d'avoir vu tous ces pays. Ca doit être très enrichissant.
Ton père est diplomate, pour voyager autant ?


Macha remarqua que sa compatriote porta tout à coup sa main à son oeil droit et elle se demanda ce qu'il lui arrivait. Elle eut le réflexe de s'avancer un peu pour voir si tout allait bien et en croisant l'autre oeil de la blondinette, elle perçut quelques étincelles bleu vif qui brillaient dans son iris bleu clair. Fronçant alors les sourcils, Macha demanda alors tout gentiment, sans aucune animosité :

- Hem... ton pouvoir est dans tes yeux, n'est-ce pas ?

Macha se rassit sur sa chaise et adressa un sourire paisible à sa compartiote.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aïleen O'Connell
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 188
Age : 27
Localisation : Pas aussi loin que vous le pensez... ^^
Pouvoirs : De ses yeux peuvent jaillir des rayons d'énergie destructeurs teintés de bleu.
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Découverte des lieux {pv Macha}   Sam 16 Jan - 19:37

[Hj:LOL! Tu m'étonnes xD Moi aussi j'men serai prise une xD]

La douleur passa, ce qui rassura notre jeune mutante… En effet, il eut été fort inapproprié de transpercer son interlocutrice d’un rayon foudroyant, juste en un regard… Cela n’aurait guère plu aux employés ainsi qu’au directeur de l’institut, et sans aucun doute aurait-elle du fuir à toutes jambes, alors qu’elle venait à peine d’arriver en ces lieux. Son père aurait été très certainement déçu du comportement de sa jeune et unique fille… Comment le lui aurait-elle annoncé ? Serait-elle reparu devant lui, ou Aïleen aurait-elle pris la fuite, préférant demeurer dans l’oubli que d’affronter le regard désolé d’un père qui lui avait donné les moyens de réussir dans la vie ?... Il serait trop fastidieux de tenter de s’imaginer tout cela, aussi, concentrons nous sur le présent, et sur la stupeur qui pouvait se lire sur le visage de notre amie aux cheveux d’or… Quoi ? Avait-elle bien entendu ce que Macha avait dit ?... « ton pouvoir » ? … Cela, cela voudrait-il dire qu’elle aussi possédait un don d’origine mutante ?
Cillian, le père d’Aïleen lui avait dit qu’ils étaient nombreux éparpillés dans le monde, mais jamais elle ne se serait attendue à en croiser deux, dans la même journée, en l’espace de moins de quelques minutes… Qui pis est au même endroit ! …
*… Qu’est-ce que… Qu’est-ce que ça veut dire ?... Où est-ce que j’ai atterri ?*
« Mon… Mon père enseigne diverses langues… Il est très polyvalent dans ce domaine, et a souvent été appelé aux quatre coins du mondes, aussi bien pour enseigner que pour aider archéologues et professeurs sur leurs recherches… Mais…enfin… »

Le visage presque décomposé, elle devait vraiment avoir l’air d’une folle vis-à-vis de Macha, qui elle, la considérait d’un regard doux et aimable. Aïleen sentait qu’elle voulait être amicale, mais la petite irlandaise aux cheveux dorés était encore sous le choc… Combien étaient-ils à être mutants en ces murs ?...
Prenant sur elle, Aïleen parvint enfin à articuler quelques mots…

« Comment… enfin… Oui… Oui, il est dans mes yeux, mais… », notre petite amie ne pouvait croire ce qu’elle allait dire, « Tu… Tu es mutante toi aussi ? »

Elle pensait avoir la berlue, elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait… Son père l’aurait inscrite ici en savant d’avance qu’il s’agissait d’une espèce d’aimant à mutants, et non pas à surdoués comme l’indiquait la brochure…

« Mon… Mon père m’a inscrite ici en me disant qu’il s’agissait d’une école pour surdoués… Que j’avais été retenue grâce à mes connaissances linguistiques… Que… Que j’allais ainsi enfin pouvoir rester dans le monde, me gérer, gérer mes yeux dans un univers peuplé de gens normaux… Si tu veux, j’étais scolarisée en école à domicile depuis toujours vu que nous déménagions sans cesse… Quand mes pouvoirs se sont développés, je n’ai plus eu de contact avec l’extérieur, car je ne savais rien contrôler… »

Elle avait fixé le plancher de la chambre pendant son récit, puis, relevant la tête, elle continua:

« Tu vas me prendre pour une dingue, mais… Je suis en train de me demander où j’ai bien pu atterrir… »

Elle se demandait surtout si son père était au courant… Si tel étais le cas, il lui avait réservé une sacrée surprise… Aïleen était partagée entre la joie d’être entourée de semblable, et le désarroi de ne pas avoir entendu la vérité des paroles de l’être qui comptait le plus à ses yeux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Découverte des lieux {pv Macha}   Sam 16 Jan - 22:39

Macha fut étonnée de voir la surprise et la mine déroutée de la blondinette. Elle pensait bien évidemment qu'Aileen savait qu'elle était dans un endroit réservé aux jeunes mutants qui les aidait à contrôler leurs pouvoir et à les... insérer ensuite dans la société, c'était parfaitement évident pour elle. Mais apparemment, sa compatriote ne s'était visiblement pas attendue à une telle situation et sa réaction était très compréhensible.
La jeune fille se sentait malgré tout un peu inquiète en observant la nouvelle venue dont le délicat visage se décomposait à une vitesse presque alarmante, elle n'aurait pas voulu qu'elle fasse un malaise ou qu'elle pète un câble, ce que Macha aurait certainement fait à sa place. Après tout, elles ne se connaissaient pas encore et elle ne savait pas comment elle allait réagir. En tout cas, c'était peut-être mieux qu'Aileen apprenne la nouvelle de Macha, elle se serait de toute façon rendue compte, à un moment ou à un autre, qu'elle était dans un établissement réservé aux mutants. Si elle l'avait appris en plein cours, la situation aurait pu être bien plus gênante.


- T'inquiète, Aileen, ça va aller...

Macha rapprocha un peu sa chaise du lit et écouta attentivement sa compatriote. D'après ce qu'elle disait, son père voyageait beaucoup pour enseigner des langues et elle avait suivit des cours à domicile à cause de cela. C'était plutôt logique, après tout, changer quasiment chaque année de pays, d'école et de camarades n'aurait pas été facile. Son père lui avait seulement dit que l'Institut était pour les jeunes surdoués, ce qui était en partie vrai. C'était une couverture mais au niveau génétique, on pouvait dire les mutants étaient des surdoués par rapport aux gens normaux, vu que leurs gènes comportaient un élément en plus, vu que leur cerveau utilisait un ou deux % en plus, ce qui faisait que ces personnes étaient dotés de pouvoirs... Il fallait expliquer cela à Aileen, comme Hank l'avait fait avec Macha le jour de son arrivée...

- Oui, j'ai un pouvoir Aileen, confia Macha, souriante. J'ai un pouvoir, comme toutes les personnes qui sont ici, enseignants ou élèves. En fait, l'Institut est un établissement pour les jeunes mutants, l'école pour surdoués est une couverture. Ici, on nous apprend à maîtriser nos pouvoirs, on suit pas mal de cours... Et je te rassure, je ne pense pas du tout que tu sois dingue. Je pensais aussi l'être en arrivant ici, d'autant plus que mon pouvoir, comme le tien, était aussi ingérable...

Macha s'interrompit, se disant qu'une démonstration valait mieux que des explications trop enthousiastes et trop incompréhensibles. Elle se leva et se dirigea vers la fenêtre qu'elle ouvrit et invita Aileen à venir voir. Son pouvoir de géokinésie avait un rayon de deux cents mètres environs et la chambre d'Aileen offrait une vue directe sur le parc.
La jeune fille tendit alors ses deux mains devant elle et comme un petit quart d'heure auparavant, elle concentra toute son énergie dans ses mains pour la canaliser sur un rocher de petite taille qui trônait près de l'arbre que Stan avait traversé un peu plus tôt. Rocher qui se dégagea de terre comme si une main invisible l'avait arraché subitement du sol et lévita quelques instants dans les airs. Macha hésita un instant avant d'oser pousser son pouvoir un peu plus loin, elle savait qu'elle ne pouvait pas faire n'importe quoi même si son pouvoir avait un sacré potentiel. Il y avait un seuil de douleur qui l'avertissait quand son corps ne pouvait plus supporter l'énergie engendrée par son pouvoir, un pouvoir autant destructeur qu'auto-destructeur. C'était difficile à comprendre et à expliquer, Macha savait simplement que dès que la douleur la prenait, il fallait qu'elle ne devait pas aller plus loin, qu'elle puisait trop dans ses réserves, qu'elle devait se contrôler. C'était le prix à payer pour avoir un pouvoir tel que le sien. Malgré son état de mutant, Macha savait pertinemment qu'elle n'était pas un être surpuissant, elle avait ses limites, les limites imposées par son corps...
À cet instant, l'Irlandaise savait qu'elle pouvait pousser un peu. Inspirant profondément, elle poussa toute cette énergie concentrée dans ses mains pour agir sur chaque molécule du rocher. C'était un effort conséquent et très vite, une sensation de brûlure se fit sentir dans son ventre, dans ses bras mais Macha ne tressaillit pas pour autant. C'était comme lorsqu'elle faisait du skate avec son jumeau et leurs amis. Quand on tombe et qu'on se fait mal, il faut surmonter la douleur et remonter sur sa place. Macha avait appris très jeune à dompter sa douleur, elle était un peu tête-brûlée sur les bords, ce qui rendait souvent sa mère folle de rage quand elle rentrait couverte de bleus et d'écorchures, Quoiqu'il en soit, dans la lumière du soleil couchant, le rocher se morcela très vite dans un grondement et explosa presque en plein de petites pierres. Oups ! Macha fronça les sourcils et espéra intérieurement qu'un prof ne rappliquerait pas à cause du bruit...


- Voilà, moi je suis douée de géokinésie. Mon pouvoir agit sur la terre et tout ce qui en est dérivé. Je peux agir sur certains objets en bois, en terre ou en pierre tant qu'ils n'ont pas été trop retravaillés par la main de l'homme, expliqua-t-elle en espérant qu'elle était suffisamment claire dans ses propos. Pour ma part, disons que la première fois que mon pouvoir s'est manifesté, je l'ai déclenché sur un coup de grosse colère et j'ai provoqué un tremblement de terre. Ma maison a été détruite, en même temps mes relations avec ma famille et...

*... la vie de ma grand-mère.* faillit-elle ajouter, se rendant compte qu'elle en avait trop dit sur cet événement tragique. Macha ne se sentait pas encore prête à avouer qu'elle avait presque volontairement tué sa grand-mère qu'elle haïssait. Car même si le séisme était un pur accident, Macha ne l'avait jamais regretté et elle avait même éclaté de rire à l'enterrement. Macha sentait revenir la nostalgie et la déception de ne pas avoir été soutenue par une famille qui comptait énormément pour elle... Avec un sourire un peu triste, elle retourna alors s'asseoir sur sa chaise en bois.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.




Dernière édition par Macha O'Toole le Sam 13 Fév - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aïleen O'Connell
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 188
Age : 27
Localisation : Pas aussi loin que vous le pensez... ^^
Pouvoirs : De ses yeux peuvent jaillir des rayons d'énergie destructeurs teintés de bleu.
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Découverte des lieux {pv Macha}   Ven 29 Jan - 15:23

Aïleen se laissa submerger par son doute et ses sentiments, et cela avait toujours été précurseur d’une perte de contrôle d’elle-même. Cette fois-ci son père en serait responsable, ce qui n’avait jamais été le cas ! Jamais, Ô grand JAMAIS, ce dernier n’avait été la cause du chagrin de sa fille. Elle avait toujours eu, malgré sa vivacité d’esprit, le tempérament à céder au blues et à la noirceur de ses pensées. Il lui arrivait même parfois de ressentir un profond sentiment de culpabilité, à l’idée d’avoir du par sa naissance posé un si terrible dilemme à son père : sa vie ou celle de sa mère… Jamais personne ne devrait à avoir prendre pareille décision… Jamais personne ne devrait vivre, l’âme alourdie d’un poids, d’un fardeau. La seule fois, où elle avait avoué à son père, qu’il lui arrivait d’être rongée par le remords de la disparition de sa mère, ce dernier lui avait alors dit « ce n’est pas à toi de porter ce fardeau… N’y pense plus, comme j’essaye de ne plus y penser… ». Il existe des tabous dans la vie courante d’un être humain. Sexe, alcool, religion, politique… Mais dans ce cas précis, il s’agissait simplement d’une personne, qu’Aïleen n’avait jamais connue.

Notre jeune demoiselle aux cheveux d’or, sentit une larme brûlante lui monter aux yeux, et la compassion ainsi que la gentillesse dont faisait preuve Macha, lui allait droit au cœur : Les bonnes gens sont une denrée rare de nos jours, et d’après ce que notre jeune amie voyait, Macha semblait en faire partie.
Elle l’écouta attentivement, buvant chacune de ses paroles, cherchant à comprendre ce à quoi elle ne s’était pas préparée, ce à quoi on ne l’avait pas préparée… Chacun des membres de l’institut possédaient donc un don de nature différente. Aïleen se demanda si d’autres personnes possédaient le même don qu’elle, et chassa très vite cette pensée de sa tête lorsque sa compatriote se leva pour lui faire une démonstration de l’étendue de ses dons. Elle se leva, et l’escorta à côté de la fenêtre, et je peux vous assurer que si notre jeune amie n’avait pas été mutante, elle n’aurait pu croire au spectacle qui se jouait devant ses yeux, que la douleur n’avait pour le moment pas quitté, et tendait même à accroître… Le calme avant la tempête…

Scrutant le jardin baigné de la douce luminosité du soleil de cette fin d’après-midi, elle assista à quelque chose d’incroyable : une pierre, disons plutôt une roche de taille assez considérable se mit à léviter tandis que Macha levait les mains à hauteur d’épaule. Le roc s’éleva dans les airs quasiment à la hauteur de l’étage où se trouvaient les deux jeunes filles. Aïleen le regardait, concentrant son regard, plissant ses paupières pour contrôler le flux qu’elle sentait venir de seconde en seconde. Elle était très impressionnée par l’étendue des capacités de sa compatriote. En quelques secondes, la roche se désagrégea et s’étant métamorphosée en une fine pluie de cailloux, tomba non sans fracas sur le sol du jardin. Ce rideau de gravillons fins, dans cette lumière ocre rouge, aurait pu laisser n’importe quel poète songeur.
Aïleen écoutait toujours les dires de sa camarade, réprimant le faisceau qu’elle sentait se rapprocher de sa cornée. Ses yeux la brûlaient, mais elle serra les dents pour étouffer la douleur.
La géokinésie lui sembla être quelque chose de réellement fascinant. Mais les propos de Macha lui permirent aussi de mesurer toute la notion de danger qu’un pareil don engendrait. La découverte de ce don ne s’était point donc fait sans douleur, et il semblait à Aïleen que cette douleur avait été de nature physique et morale… Mais elle se garda bien de lui demander plus de détail, au vu de son visage assombri.

Sa camarade alla donc se rasseoir, et Aïleen se mit face à la vitre. La douleur dans ses yeux n’allait qu’en s’accroissant… Il fallait qu’elle libère un maximum de pression pour reconquérir ses moyens. Ses mains tremblaient, et elle du s’appuyer au rebord de la fenêtre pour se contrôler, comme si elle espérait puiser une force inconnue dans le bois qui le constituait. Elle gardait ses yeux clôts.
« Cool…
… A mon tour de te faire une démo… »

A tâtons, elle chercha le loquet d’ouverture, puis poussa les deux battants de la fenêtre. Prenant une profonde inspiration, elle leva la tête de quelques centimètres afin d’être sûre de ne point heurter d’arbre, causant ainsi un incendie. Puis enfin, elle ouvrit les yeux, libérant un faisceau de lumière incandescent. Il était d’un bleu soutenu, océan, indomptable comme ce dernier, et si un quelconque objet, une quelconque forme de vie s’était trouvée sur son passage, il l’aurait tout simplement occis… Cela dura quelques minutes, Aïleen laissant ce flux sortir de ses yeux, perçant ses pupilles et fendant le ciel.
Sentant que sa pression intérieure retombait, elle diminua le flot jusqu’à ce qu’il s’estompe définitivement et disparaisse. Elle reprit alors son souffle, haletante, et regarda au loin : elle n’avait rien touchée… grâce au ciel !

Aïleen s’était alors retournée, puis, sans dire un mot, comme Macha, elle avait rejoint sa place sur le lit, et fixa le plancher un moment. Elle ne disait rien et écoutait le silence. Macha lui avait conté en bref ce qu’il était advenu le jour où son pouvoir s’était révélée, notre petite irlandaise leva les yeux et les posa sur le visage de son interlocutrice.
« J’imagine que cela n’a pas du être facile… Pour ma part, … Nous venions d’être arrêté suite à un braquage dans une superette où nous étions allés… Papa avait été touché par une balle de l’agresseur… Seulement, il ne saignait pas et guérit instantanément… Quand la police arriva sur place, au lieu de poursuivre le voleur, ils s’empressèrent de nous mettre dans l’un de leur panier à salade. Mon père et moi avons ensuite été placés dans une salle, seuls…»
Elle baissa les yeux au reste du souvenir :
« Puis il y avait eu cette voix… Ils voulaient nous séparer… Je me suis débattue, mais ils emmenaient mon père… Levant les yeux vers le plafond, je… je l’ai détruit d’un regard. Nous nous étions alors échappé… Mais cette voix… Elle me hante encore parfois… »

Elle se tût un instant, et chassa cette vilaine pensée de son esprit, désireuse de placer la conversation à une échelle, disons, moins solennelle :
« Je trouve que nos histoires respectives débordent de joie et de fun ! xD …
Bon, trêve de plaisanterie… Y a des beaux mecs ici ou pas ? »
XD

Elle avait alors rit, montrant son aspiration à détendre l’atmosphère et à poursuivre sur un plan moins morbide et triste.


[ hj : Désolée du retard ! Mes partiels m’ont donnée du fil à retordre ! Ton post m'a beaucoup plu et inspirée!! =D ]
-- edit du 1 février:
[hj: je n'aurais pas internet jusqu'à vendredi soir!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 26
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Découverte des lieux {pv Macha}   Jeu 11 Fév - 21:33

Macha continuait d'observer la réaction progressive d'Aileen, elle comprenait facilement qu'elle puisse se sentir déroutée, trahie. Arriver dans une école en pensant qu'elle était remplie de gens normaux alors que c'était en réalité une école réservée aux mutants, ce n'était pas n'importe qu'elle nouvelle. Bien entendu, la brunette ne connaissait pas l'histoire d'Aileen mais si elle avait été à sa place, avec sa propre histoire, elle n'aurait pas été très contente. Macha était venue d'elle-même, preuve sans doute qu'elle voulait vraiment se prendre en main, elle savait plus ou moins à quoi s'attendre dans cet endroit. Elle n'avait aucune idée de ce que vivaient les autres mutants dans le reste du monde, ceux qui n'avaient pas la chance de pouvoir venir dans cette école et qui devaient se débrouiller tous seuls, elle n'avait aucune idée de ce qu'elle ferait une fois qu'elle aurait appris tout ce qu'il fallait apprendre et qu'elle serait prête à voler de ses propres ailes. Ce qui était sûr, c'était qu'elle retournerait en Irlande et elle improviserait une fois là-bas. Tenir le pub avec son oncle, ou alors s'exiler dans le Connemara pour y élever des moutons... avec son pouvoir tellurique, vivre au contact de la nature serait peut-être une bonne chose...
Mais pour le moment, le principal souci de Macha était de s'assurer qu'Aileen puisse s'intégrer le mieux possible à l'Institut. Elle était sûre qu'elles pourraient devenir de bonnes amies. Elle voyait bien qu'elle avait de la peine et qu'elle semblait avoir soudainement mal aux yeux. Son pouvoir lui jouait-il parfois des tours, comme il arrivait parfois à Macha de ne pas contrôler le sien ? Soucieuse de ménager sa sensibilité, cette dernière se leva de sa chaise sans rien dire et observa Aileen se rapprocher de la fenêtre, les yeux clos. Ce fut la surprise pour Macha de voir soudain jaillir deux éclairs d'un bleu océan des yeux de sa compatriote, deux éclairs qui auraient détruit n'importe quoi. Encore heureux qu'un oiseau ne se soit pas trouvé dans sa ligne de mir ! Quoique, un pigeon farci aurait été le bienvenu, Macha commençait à avoir faim. Elle avait mangé du pigeon farci il y a deux ans, lorsqu'elle était allée en Égyte... Elle s'était gavée, ce soir-là.


- Cool ! s'exclama-t-elle. Faut pas t'énerver, je pense !

La jeune fille sourit et retourna s'asseoir sur sa chaise, laissant retomber le silence, attendant que la blondinette reprenne la parole. Lorsqu'elle lui expliqua le contexte de la première manifestation de son pouvoir, Macha ne put s'empêcher de penser qu'elles se ressemblaient plus qu'elles ne voulaient bien le croire. Certes, elles se connaissaient à peine mais elles avaient toutes deux une histoire pas toujours rose, elles avaient toutes les deux un pouvoir potentiellement destructeur et elles étaient originaires toutes deux de l'Ile Verte. Comme quoi, le Destin faisait parfois bien les choses.

- Je suis d'accord, on s'est plutôt bien trouvées, approuva-t-elle, avec un hochement de tête.

Un grand sourire s'étala alors sur le visage joyeux de Macha et ses yeux gris acier s'illuminèrent soudain.

- Des beaux mecs, ici ? Et comment ! Tu veux que je te fasse visiter les lieux ? Je suis certaine qu'on en croisera en chemin...!

Macha se leva d'un bond et désigna la porte d'un léger signe de tête, toujours rieuse.


[HJ : désolée pour le retard, j'ai aussi beaucoup aimée ton poste^^]

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aïleen O'Connell
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 188
Age : 27
Localisation : Pas aussi loin que vous le pensez... ^^
Pouvoirs : De ses yeux peuvent jaillir des rayons d'énergie destructeurs teintés de bleu.
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Découverte des lieux {pv Macha}   Lun 15 Fév - 20:18

A la remarque de Macha, Aïleen ne put s’empêcher de sourire… Non, il valait mieux ne pas l’énerver en effet. La dernière fois que notre jeune amie avait été prise de colère, cela avait failli mal tourner…
Alors que son père l’avait envoyé aux commissions, elle était passée devant une petite ruelle, où elle s’arrêta, choquée par le spectacle qui s’offrait à ses yeux : deux jeunes d’une trentaine d’années environ passaient un gamin à tabac. Ce dernier se débattait comme il le pouvait, mais les deux lascars n’en avaient cure, et le maîtrisaient sans trop de difficulté. Aïleen les avait alors haranguer de cesser immédiatement leur manège et de laisser le pauvre enfant tranquille. Devant cette non-réaction, notre petite tête blonde avait alors foncé dans la bataille, cognant et tirant les agresseurs afin de donner au petit le temps de prendre ses jambes à son coup. Elle fût repoussée plus d’une fois, mais à un moment, ceinturant l’un des attaquants, elle le tira violement en arrière, et tout deux frappèrent le mur avec violence. Ceci eut pour résultat de perturber l’autre assaillant, et de laisser le gamin se traîner jusqu’à l’extérieur de la ruelle, hors de portée des malfrats. Aïleen s’était retrouvée légèrement sonnée sur le bitume et tenta de se relever. L’un des deux hommes l’avait alors saisie avec force, et l’avait frapper au visage, puis tandis qu’il la tenait, son camarade avait commencer à la frapper dans l’estomac. Aïleen sentait son pouvoir monter et gardait les yeux clôts… Elle se refus ait à l’utiliser, mais bientôt, ses yeux s’ouvriraient d’eux-mêmes, et il y aurait eu au moins un blessé grave, pour ne pas parler de pire… Elle avait finit par entendre un grand fracas, comme si l’on projetait un homme avec violence et en avait profité pour frapper l’homme qui la tenait au visage avec l’arrière de son crâne et avait ouvert les yeux : un bref rayon détruisit une partie du mur de brique… Il n’y avait personne. Folle de colère, elle s’était alors retournée et ses yeux s’étaient alors éclaircis : elle voulait blesser l’homme qui tremblait à terre. Elle lui donna des coups de pieds dans les côtes tandis qu’elle emmagasinait de la puissance afin de le faire gravement souffrir, quand quelqu’un l’avait saisi par le bras, son père. Il avait suivi sa fille du regard, et lorsqu’il l’avait vu s’arrêter et dévier, il l’avait suivi. Il la ramena de force à la maison, et là, elle s’était réellement mise en colère :
«- Tu es inconsciente Aïleen
- T’aurais voulu quoi ? Que je laisse le gamin se faire éclater la tronche ? »
Elle avait alors libéré une charge de ses yeux, visant le cœur de son père. Elle était en rage.
« Tu dis ça parce que tu n’es qu’un incapable et c’est pour ça que je n’ai pas connu ma mère !... »
L’ultime souvenir de ce jour avait été la gifle qui avait suivie ces dernières paroles. Honteuse, Aïleen s’était tue, et s’était finalement laissée allée aux larmes alors que son père la tenait dans ses bras…
Ne pas l’énerver… En effet, c’était un bon plan…
« Ouaip ^^, vaut mieux pas en effet xD ! »

Elle avait sourit à sa camarade. Il était vrai qu’elle s’était bien trouvées : même origine, histoires douloureuses… Et notre petite blondinette se disait qu’elle devait avoir un caractère assez proche. Aïleen espérait avoir trouvé plus qu’une compatriote : une amie.
Devant la proposition de Macha, elle s’était alors levée, et après avoir mis ses sacs sous son lit, elle s’était tournée et avait alors déclaré :
« Parée pour la visite Cap’tain ! J’dois avouer que déjà c’est un miracle pour moi d’avoir trouver ma chambre, alors peut-être qu’une petite visite ne me ferait pas de mal. »

Elle avait le visage qui s’était illuminé, et elle souriait : elle était encore troublée, mais au fond, Aïleen se disait que rencontrer de nouvelles personnes l’aiderait à faire passer ses obscures pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Découverte des lieux {pv Macha}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Découverte des lieux {pv Macha}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Découverte du Luxembourg (Mersch)
» Une découverte extraordinaire !!!!
» Des lieux découverts ou à découvrir grâce aux livres
» Surprenante découverte !
» Stupéfiante découverte sur Mu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: Hors Jeu :: Topics finis :: L'institut Intérieur-
Sauter vers: