X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Magasin de Guitar en tout genre [ libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Mer 23 Sep - 17:34

Et voila, le grand chanteur du Japon, dans un centre commercial Americain. Si son père lui avait dit qu'un jour il irait dans un magasin de musique, chose commun pour lui, après tout sa mère était chanteuse, et que les gens viendraient à sa rencontre avec l'intention de rendre service à un genie de la guitare, Kossetsu aurait pensé que son père était fou à cause du enka de sa mère. Lui-même, pour les fetes traditionnelles, avait tendance à ecouter trop longtemps du enka, ayant pour resultat des oreilles bouchées pendant les deux jours qui suiverent.

Entré dans ce magasin, au look rock à la limite du gothisme, le jeune homme alla directement à la section la plus attirante pour ce virtuose du visual-key: les guitares avec un look très "lui".

Une vendeuse, qui rangeait peniblement les partitions de basse élèctrique , remarqua tout de suite ce client inhabituel. Asiatique pour sûre, au teint pourtant pâle, le jeune homme portait un t-shirt noir, avec une sorte de brume bordeaux à l'avant, un pull à capuche blanc, qui laissait voir des poignets comportant des tatouages sur les articulations des doigts. Un pantalon noir, large et dont les chaines s'entrechoquait quand le jeune personne marchait completait le style, ainsi que des longs cheveux noirs de jais qui lui arrivaient un peu près au milieu du dos, attachés en une queue de cheval basse. Des piercings tronait aux milieux du visage du client. La vendeuse rougit des que son regarda croisa celui du jeune homme, qu'elle trouva decidement très beau. Elle continua de le regarder, ce dernier observa d'un oeil critique les guitares comme un professionnel.


-C'est normal. C'en est un.

Oupss... elle n'avait pas realisé qu'elle avait parlé tout haut.

-C'est Kossetsu, le chanteur et guitarise japonais qui vient faire une tournée en Amerique. La nouvelle a été annoncé il y a une semaine et les 60 concerts sont dèjà tous pleins... Ce mec est un vrai phenomene. Mais il parait que au Japon, il est trop, trop, trop connu! Ce gars a trop de chance, moi je dis.

La jeune femme regarda son collegue avec un air désesperé, soupira et continua d'observer le jeune homme.

[HJ: BOUHHHH!!! Que quelqu'un vienne je m'ennuie!!!!]
Revenir en haut Aller en bas
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 27
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Ven 25 Sep - 21:51

Macha avait toujours aimé chanter. On lui avait souvent dit qu'elle avait une jolie voix et si elle avait fait des efforts, elle aurait certainement pu trouver un groupe de rock cherchant une chanteuse. Mais elle était terriblement têtue et elle n'avait pas tenté de créer des liens avec d'autres personnes et ne s'était pas donné la peine de demander ci et là si on avait besoin d'une chanteuse. Si son frère était bon en dessin, Macha, elle, c'était la musique. Elle jouait un peu de basse, chantait et écrivait ses propres paroles. Si elle l'avait vraiment voulu, elle aurait pu envisager une carrière musicale.

Lors d'un week-end, elle eut la permission de se rendre au centre commercial. La jeune Irlandaise tenait à y aller car elle avait repéré un magasin d'instruments. Elle n'avait certainement pas les moyens de s'offrir une guitare basse mais elle aimait s'y rendre car elle pouvait regarder les nouveaux modèles avec envie. Et il fallait aussi dire que le magasin en lui-même lui plaisait particulièrement, avec son atmosphère gothico-punk...
Macha parvint au dit magasin et constata qu'il n'y avait pas beaucoup de monde à part une espèce de vieux motard et un jeune homme aux cheveux noirs qu'elle ne voyait que de dos et qui regardait les guitares électriques. Là aussi, elle aurait adoré pouvoir dévaliser le rayon guitares, il y en avait des superbes ! Elle flâna un peu au hasard, laissant son regard courir sur les instruments exposés. Dévaliser le magasin, pourquoi pas ? Un petit tremblement de terre pour détourner l'attention et la jeune géokinésiste pourrait partir en courant avec un instrument... Mais non. Elle ne le ferait pas. On leur apprenait, à l'Institut, à ne pas utiliser leur pouvoir à des fins malhonnêtes ou criminelles. Cette pensée lui arracha un simple sourire et Macha continua d'observer une basse qui lui plaisait particulièrement. Entièrement noire, il y avait une tête de mort graphée sur le haut de l'instrument...
Perde dans ses pensées, la jolie gothique fut distraite par la messe basse de la vendeuse du magasin. Elle se rendit compte que cette femme parlait du jeune homme dont Macha n'avait pas vu le visage. D'après ce qu'elle put comprendre, ce type-là était quelqu'un de connu au Japon... Macha n'était pas spécialement fan de visual key mais elle savait reconnaître les véritables musiciens. Elle détestait qu'on parle dans le dos des gens, surtout si c'était quelqu'un de célèbre. Ces gens-là méritaient qu'on les laisse un peu tranquille, ils n'avaient jamais la paix avec tous les paparrazzis qui leur tournaient autour... Agacée, Macha se retourna vers la vendeuse.


- D'accord, il est connu. Pas besoin d'en faire un plat ! aboya-t-elle, irritée.

Et elle planta là la vendeuse, sans même se retourner pour lui lancer un regard méprisant. Elle ne mâchait pas ses mots et elle avait en horreur les gens totalement émus par les gens célèbres. Elle avait beau être fan de certains artistes, elle n'allait pas s'évanouir si jamais elle en croisait un dans un magasin... Un peu de savoir vivre et de tenue, enfin ! Macha se dirigea ensuite vers les guitares électriques mais malheureusement, elle se prit les pieds dans un câble et tendit les mains pour amortir sa chute...

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.




Dernière édition par Macha O'Toole le Dim 27 Sep - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Dim 27 Sep - 20:39

[HJ: Sais-tu à quel point je t'aime? ^^]

Le jeune homme était particulièrement attiré par une guitare magnifique: modele classique, mais d'une couleur unique en soi. C'était un bordeaux voilet, assez étrange il faut le dire, mais qui était un ravissement pour les yeux du Japonais.Les guitares... certains amis de la célébrité se moquaient gentiment de lui en lui disant qu'il allait finir par se marrier avec une guitare. UN musicien est toujours lié avec son instrument de toute façon... Mais Nadare, peut-être trop paresseux n'avait jamais vraiment regardé les femmes. Elles lui semblaient sans interet comparé à des guitares. Mais il est vrai qu'il n'avait connu que des Japonaises, qui se ressemblaient toutes: mêmes cheveux noirs et yeux sombres. Il manquait toujours ce petit quelque chose.

Kossetsu était bien sur totalement inconscient dela discussion qui se tramait dans son dos. Il avait pris l'habitude de ne plus ecouter les gens, la célébrité entrainant toujours des consequences non désirables.

Il avait, oui, remarqué cette jeune femme qui était entré, et qui s'était dirigée vers les basses. Une autre caractéristique de Kossetsu: un très bon don de l'observation. Cette jeune femme en question devait avoir un peu près son âge, et de noir vétue. Il l'a perdu de vue quand elle s'approcha des vendeurs.

Alors qu'il se retournait pour demander d'essayer la guitare, il vit la jeune gothique se prendre les pieds dans un cable, chose qui lui était arrivé maintes et maintes fois. Comme la femme était pas très loin de lui, et que Kossetsu était assez rapide, il eut le temps de la saisir par les hanches, afin qu'elle ne tombe pas. N'aimant pas trop les contacts physiques, il l'a lacha doucement, de façon à ce qu'elle ne perde pas l'équilibre. Après avoir vérifier son dernier point, Nadare s'éloigna de quelques pas pour laisser la jeune femme respirer.


- Vous allez bien? dit-il, son accent japonais audible.

Le jeune homme savait très bien parler anglais mais il lui restait cet accent, qui l'identifiait comme japonais.


Dernière édition par Kossetsu le Lun 28 Sep - 19:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 27
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Dim 27 Sep - 21:45

[HJ : Musicien et galant... je te retourne le compliment ! =) ]


Décidément, elle était parfaitement incorrigible. Pourquoi fallait-il qu'elle soit si atrocement maladroite dans des moments critiques ? Instinctivement, Macha avait tendu les mains en avant et son cerveau se préparait au choc. Mais le choc tardait à venir, ce n'était pas normal. Et la jeune fille savait pertinemment que son pouvoir n'agissait ni sur le temps, ni sur des matières fabriquées ou retravaillées par l'homme. Si elle devait être enfermée dans ce magasin avec un fou furieux, son pouvoir de géokinésie ne lui aurait été d'aucune utilité, même s'il y avait eu une plante verte en pot dans un coin. Quoique, elle aurait pu agir sur la terre dans laquelle la plante était plantée mais cela n'aurait pas été très utile... Tout cela pour dire que son pouvoir n'était nullement en cause dans cette absence de choc.
Ce ne fut qu'au bout de quelques rapides secondes que l'Irlandaise se rendit compte qu'on la retenait par les hanches. Deux mains solides qui la saisirent très rapidement, dans un mouvement à la fois doux et ferme. Un contact qui ne dura que quelques nouvelles secondes et qui firent douter Macha de sa réalité. Elle était presque sûre d'avoir tout imaginé... Une fois remise sur ses deux pieds, elle se redressa vers la personne la plus proche d'elle, en l'occurrence le jeune Japonais qui regardait les guitares et dont parlait la vendeuse. Macha devinait facilement qu'elle devait être rouge pivoine (c'était cela d'avoir une peau très claire) et que sa gène était très nettement visible. Elle qui était sûre de n'éprouver aucune fébrilité face à une personne célèbre, eh bien voilà : c'était complètement raté, même si ce n'était pas pour les mêmes raisons. Elle avait tout de même failli s'étaler de tout son long devant lui et ç'aurait aussi gênant que maintenant.


- Je... Je suis désolée... Ça va... merci, bégaya-t-elle en tentant de remettre un peu ses cheveux noirs en ordre alors qu'ils lui barraient complètement le visage.

Macha se sentait complètement déboussolée, elle était sûre de n'avoir jamais bégayé de honte où de timidité de toute sa vie. D'une nature téméraire, volontaire et un peu garçon manqué, elle n'était pas du genre à se laisser facilement impressionner par qui que ce soit. Mais depuis qu'elle avait découvert son pouvoir, elle avait tendance à bégayer plus souvent et elle trouvait cela détestable. D'abord avec Hank en arrivant à l'Institut et maintenant devant ce garçon... C'était un sentiment absolument épouvantable.
Il eut un court silence durant lequel Macha foudroya du regard la vendeuse qui avait éclaté de rire en la voyant se prendre les pieds dans le câble. Si seulement elle avait pu lui balancer un rocher en pleine figure ! Mais la jeune fille préféra reporter son regard acier sur le jeune homme qui l'avait empêchée de se casser la figure. Il était plutôt pas mal, assez son genre en fait ! Macha était plutôt difficile dans le choix de ses petits copains, elle ne voulait pas sortir avec le premier venu. Elle appréciait les mecs tirant sur le look skater, punk, metalleux... En fait, ça lui était égal tant que ce n'était pas un fashion ou un rappeur des banlieues. Disons qu'elle n'avait rien en commun avec tous ceux qu'elle avait connus et qui abordaient ce style-là, autrement elle aurait fait fi du look. Mais Macha appréciait les tatouages du Japonais, son style très rock soigné et désinvolte à la fois. Pourtant soucieuse de ne pas paraître trop insistante - ce qu'elle n'était en tout cas pas - elle se contenta d'un sourire timide pour le remercier de lui avoir évité une chute dont elle se serait bien passée dans ce magasin.


- Je m'appelle Macha, dit-elle simplement, d'un ton un peu plus assuré. Je suis bassiste, alors...

Macha reprenait peu à peu contenance, et ce garçon avait con âge et la même passion qu'elle alors pourquoi ne pas engager une conversation tout à fait aimable ? Elle n'avait pas mentionné qu'elle chantait aussi, elle n'avait pas pris de cours, contrairement à la basse. Elle écrivait ses textes et avait appris par elle-même à chanter, rien d'officiel... Et il ne fallait pas non plus se vanter. La vanité, ce n'était pas son truc.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Lun 28 Sep - 20:05

[HJ : Attention, tu n’as pas tout vu !]

Quand la jeune femme remonta la tête, Nadare souria, soulagé de savoir qu’elle allait bien. Le jeune homme avait depuis toujours une grande compassion pour les autres, et même s’il avait été élevé dans un milieux très riche, il n’aimait pas voir les autres souffrir. Assez paradoxal non ? Son pouvoir était de s’arracher les os sans souffrir et il n’aimait pas voir les autres souffrir. Masochiste, mais pas sadique. Comme quoi, ces mots n’étaient pas indissociables. Le chanteur et guitariste ne pouvait pas se casser les os, et quand il pouvait, autrefois, il se les remettait comme on remet des cheveux derrière des oreilles : beaucoup trop facilement, tel une manie benine.

Sortant de ses pensées, le jeune homme regarda la jeune femme. Il avait eu raison : elle avait environ son âge et était apparemment gothique. Ce qu’il ne le dérangeait pas vraiment : c’était son style. Et il savait très bien quand les gens s’habillaient bien, et cette jeune femme était de toute élégance, même en noir. Ses yeux gris métalliques, qu’il pouvait voir un peu malgré ses cheveux noirs, juraient un peu avec le rouge pivoine qui démontrait que la jeune inconnue- mais peut-être plus pour longtemps- était très gênée. Cette couleur, qu’on ne voyait pas sur les Japonais, le ravissait. Décidément, les américaines sont beaucoup plus… colorées que les Japonaise.

La jeune femme bégaya, et Nadare souria indulgemment, mais sans aucune pitié. Les gens avaient tendance à faire ça en sa présence, surtout les jeunes femmes maintenant qu’il y pensait. Puis, Nadare ferma les yeux et mit la tête de coté, montrant qu’il n’y avait pas de quoi le remercier. C’était sa manière à lui de dire certaines choses. Ekinaka ne parlait pas beaucoup seulement avec les gens qu’il appréciait, et préférait montrer avec des gestes. A vrai dire, il était même trop paresseux pour faire des gestes.

Il lança un petit coup d’œil à la caissière. Il avait remarqué que la jeune femme en face de lui avait fait la même chose mais vendeuse rougit à sa vue et tourna le dos. Un parfait sourire ironique se forma sur ses lèvres pour disparaitre quand la jeune femme parla. Comme son père lui avait enseigné, il courba un peu la tête, une façon respectueuse de saluer. Puis, il tendit la main :


-Enchanté ! Je m’appelle Nadare.

Pour quelqu’un de très célèbre qui aimait autant le luxe, Nadare était pourtant assez simple, aimant se présenter comme « Nadare » et non « Kossetsu ». S’il aimait le luxe, c’est que ça lui permettait de dormir toute la journée.

-Je joue de la guitare. Les basses dans ce magasin sont splendides, non ? Je sais en jouer un peu mais , hum, pas beaucoup.

Nadare avait marqué une légère hésitation, cela faisait trop longtemps qu’il n’avait pas pratiqué son anglais. Il ne savait pas si la jeune femme le connaissait mais il espérait que non. Parler à quelqu’un de sa passion, sans avoir des questions de star, le mettait très à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 27
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Mar 29 Sep - 11:00

Macha se remettait peu à peu de ses émotions, son cœur retrouvant un rythme normal ainsi qu'une respiration calme et régulière. La couleur framboise de ses joues disparut gentiment pour laisser la place au teint irlandais de la jeune fille. Elle était assez impulsive de nature et il n'en fallait pas beaucoup pour la faire réagir de quelque manière que ce soit. On la faisait rire aussi facilement qu'on la mettait en colère. Avec Macha, c'était d'abord l'action et ensuite le cerveau, bien qu'elle n'en manque pas (heureusement, sinon elle serait un cas médical miraculeux !). Si elle n'avait pas peur de se mettre en avant et d'occuper le devant de la scène, elle était cependant plus sensible quant à son amour-propre. Si on la blessait dans sa fierté, alors celui qui l'avait cherchée avait du souci à se faire. Macha était assez rancunière mais étonnement, elle savait parfois faire preuve de patience et de subtilité afin d'obtenir ce qu'elle voulait. Et elle avait une mémoire d'éléphant, elle se souviendrait longtemps d'une personne qui lui a causé du tort avant de lui rendre la pareille.

En tout cas, Macha était contente d'avoir en face d'elle une personne qui partageait la même passion qu'elle. Car au départ, les véritables musiciens devenus célèbres - et non pas les petites starlettes de pacotille sorties tout droit d'émissions de télé-réalité ou arrivées miraculeusement sur la scène musicale simplement parce qu'elles ont un nom célèbre hérité d'un parent - étaient avant tout des musicos avant d'être des stars. L'Irlandaise n'était pas une adepte du visual key (elle n'en avait jamais écouté et à vrai dire, elle n'avait jamais pris l'initiative de le faire) mais si ce jeune Japonais était bien une grande star dans son pays natal, cela ne voyait pas dans son attitude.
Il n'y avait absolument rien de vaniteux ou de pompeux chez lui, ce qui était une bonne chose. Il n'était pas dans ce magasin juste pour qu'on l'y voie de temps en temps, histoire d'être quand même une peu vu dans un magasin d'instruments. Si Macha avait la vague impression de l'avoir déjà vu quelque part, c'était sans doute une fois à la une d'un magasine quelconque auquel elle n'avait certainement pas prêté attention. Elle se disait que ça ne pourrait pas lui faire de mal de discuter avec quelqu'un qui ne soit pas un fan complètement hystérique à la limite de la crise cardiaque.


- Contente de te rencontrer, Nadare, dit-elle simplement en serrant la main qu'il lui tendait.

Macha percevait bien l'accent japonais dans sa voix - elle devait elle-même conserver une pointe d'accent irlandais dans la sienne - et elle ne le pressa pas s'il hésitait légèrement sur un mot. En tout cas, son anglais était très bon même si cela devait faire quelques semaines qu'il ne l'avait plus pratiqué. Elle était contente de pouvoir parler grattes et basses car l'Institut, elle n'avait pas encore rencontré de musico. C'était quand même dingue, maintenant, à chaque fois qu'elle rencontrait une nouvelle personne, Macha ne pouvait s'empêcher de penser : "Mutant ou humain ?". Et en un sens, puis-je lui faire confiance ? Cette personne me trahira-t-elle ?
Bonne question, mais pour le moment elle ferait comme si elle était tout à fait normale. Ce qui n'était pas facile tous les jours. Elle jeta un nouveau coup d'œil aux basses, puis aux guitares et afficha un sourire un peu plus grand. Elle était d'accord, les instruments ici étaient particulièrement attrayants. Macha avait une basse chez elle mais quand elle était partie voilà trois mois, elle ne l'avait pas prise avec elle. Avant que la vieille pie ne meure, elle faisait exprès de jouer le plus fort possible, jusqu'à ce que les murs menacent de s'écrouler sous l'avalanche de notes que crachait l'ampli. Mais maintenant qu'elle y pensait, peut-être que la basse n'était pour rien...


- C'est vrai, elles sont superbes ! approuva-t-elle d'un ton passionné. J'en avais une chez moi avant de... avant de partir en pensionnat. J'avais pris des cours de basse, je m'en sortais pas trop mal. Et toi, tu... Tu joues de la gratte depuis longtemps ?

Étonnement, Macha ne se sentait particulièrement inquiète face à Nadare. Il y avait des gens comme cela, qui inspiraient plus facilement la confiance...

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Mer 30 Sep - 9:35

Nadare regardait aussi les guitares et basses, tout aussi captivé que Macha. Il assez content de savoir son nom, car appeler les gens pas "inconnu" ou "jeune femme" lui était un peu spécial. Et il aimait le fait de pouvoir s'appeler par son prénom et non son nom de famille. Il en avait assez des "Edinaka-sama!" par ci, par là. Ou alors des "Nadare-kunnnn!!" qui provenaient des ses fans feminines hystériques qui se jettaient pour lui, seulement parce qu'il jouait de la guitare et qu'il chantait. Bon, il fallait avouer que le jeune homme était pas mal, mais la dernière chose qu'il voulait s'était d'être violer par... tout court en fait. Et Kossetsu devait supporter les questions des paparazzi qui venaient lui demander des tas de questions sur ses cheveux ou autres parties de son anatomie. Ses cheveux... il les coiffait, les colorait mais il ne passait quand même pas deux heures dessus! Ah! Ces fans...

A la remarque dela jeune femme, Nadare ne put s'empecher de laisser son sourire s'agrandir. Enfin! Parler avec une personne qui partageait la même passion ( la musique) que lui était une réelle bénédiction.

Un peu géné tout de même par la question, il ne le montra pas mais, ayant deja les mains dans le dos, il fit pousser un de ses carthilages, qui laissa choir dans sa main. Il joua ensuite apres; sans bien sur que personne ne le remarqua, et le decoupa de façon à obtenir un médiator. Cela lui perméttait de parler sans gène. Il eu un petit sourire géné en entendant que la jeune femme avait laissé sa basse quelque part loin d'elle. POur les vrais musiciens se séparer de eurs instruments était quelque chose d'horrible.


- Depuis 12 ou 13 ans... mais avant je faisais du... violoncelle, alors il y a un enorme changement. Je me debrouille assez bien à la guitare, mais vu le nombre d'années, c'est normal.

Il ria un peu nerveusement, vu qu'il se débrouillait en vérité mieux que "assez bien". Mais il ne voulait pas lui dire qu'il était considéré dans son pays comme un prodige de la guitare. Ce qu'il d'ailleurs ne pensait pas qu'il était.
Revenir en haut Aller en bas
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 27
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Mer 30 Sep - 19:51

Remise de ses émotions, Macha se sentait plus apte à suivre et à mener une conversation normale, sans se casser la figure à tout bout de champ. C'était sans doute pour cette raison qu'elle ne pourrait jamais être célèbre. Elle était trop impulsive et elle était sûre qu'elle aurait frappé le premier paparrazzi un peu trop téméraire, ce qui lui aurait valu des problèmes de justice. Et puis, e comment aurait-elle pu dissimuler son pouvoir avec une bande de journalistes accrochés à ses basques ? L'incident d'il y a quelques mois se serait retrouvé dans les journaux et on ne l'aurait plus jamais laissée tranquille. L'anonymat avait donc aussi ses avantages.
Il était agréable de parler avec quelqu'un en toute simplicité, sans se prendre la tête. Il ne la jugeait pas, elle ne le jugeait pas... C'était bien mieux comme cela, il ne lui posait pas de questions indiscrètes ou gênantes, ne l'obligeant ainsi pas à mentir. Elle ne tenait pas à balancer tout de suite des mensonges propos de sa situation actuelle, sinon elle ne tiendrait pas longtemps dans une relation.


- Je suis partie assez vite de chez moi, je n'ai pris que le strict nécessaire avec moi...,
expliqua-t-elle avec une certaine tristesse. Mais j'en jouais depuis cinq environ...

D'après ce que disait Nadare, il devait baigner dans la musique au moins depuis sa plus tendre enfance. Macha, elle, avait grandi au son de la radio dans le pub familial. Elle avait écouté de tout : de la musique typiquement irlandaise, de la country, du rock... Son envie de faire de la musique était venue de là, encore une fois grâce à son oncle - qui plus est musicien country lui-même ! Comme à chaque fois qu'elle repensait à son oncle, la jeune Irlandaise sentait revenir une douloureuse tristesse. Cette foutue grand-mère leur avait pourri la vie pendant huit ans et elle avait osé décrété qu'ils étaient égoïstes... Mais qui étaient égoïste dans l'histoire ? Si elle s'était occupée de ses affaires, la vieille femme n'aurait jamais mis Macha en colère et jamais elle n'aurait découvert son pouvoir. Car elle était à présent certaine que c'était bien la colère qui avait activé et provoqué le tremblement de terre fatal par lequel tout avait commencé.
Faisant de son mieux pour contrôler son humeur - car elle pouvait influencer son pouvoir si l'émotion ressentie était particulièrement puissante - Macha esquissa un sourire et hocha doucement de la tête.


- Bien entendu, t'as eu le temps d'acquérir la technique !

Elle ne savait sincèrement pas quoi dire d'autre, elle était trop concentrée sur son self-contrôle. La vendeuse ne l'aidait en rien, elle s'était à nouveau retournée dans leur direction et avait recommencé à parler à voix basse à sa collègue. Furieuse, les poigs tellement serrés que ses jointures en étaient blanches, Macha sentait qu'elle perdait doucement le contrôle de son pouvoir, qui se manifesta brusquement sur une caisse en bois près des deux vendeuses et qui contenait un enchevêtrement de câbles. Le bois n'étant pas encore trop retravaillé par la main de l'homme, la géaokinésie de Macha parvenait encore à agir dessus. La caisse en question flottait à quelques centimètres du sol et à était à deux doigts d'être projetté sur les deux vendeuses.

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Mer 30 Sep - 23:37

Nadare avait en effet baigné dans la musique depuis son tout tendre enfance. Avec les métiers de ses parents, il était impensable que cela ne soit pas le cas. Comme il l'avait dit à Macha, il avait commencé par travailler avec un violoncelle pour , a vrai dire, accompagner sa mère sur des chansons de enka. A 3 ans, il avait comencé cet instrument à corde, puis à 8, après avoir été lassé de l'enka, il s'était tourné vers la guitare, aidé de son père qui preférait voir son fils unique faire un instrument plus... " feminin".

Cela dit, une fois devenu célébre, le jeune homme avait beaucoup regrété sa décision. Surtout que sa mutation fenait de se terminer, ses os devenant durs comme le titane. Une fois sur scène, il avait fait une chute qui aurait du lui briser le bras et l'épaule: Kossetsu n'avait rien eu. Cette histoire était parue dans les journaux mais tout le monde pensait actuellement que Nadare était juste né sous une bonne étoile. Sa mutation qui n'était pas physique ne l'empechait pas de vivre normalement, et même si sa colère influencait ses os, il pouvait vivre sans commetre l'irréparable. Nadare avait appris à être très patient devant les journalistes people et savait desormais garder sa vie privée secrete, ce qui l'arrangeait bien, car il n'aurait certainement pas voulu être pris en photo ici et maintenant en tête-à-tête avec une jeune femme: les médias auraient pris l'information pour divulguer que "Kossetsu a trouver l'âme soeur! Les deux tourtereaux se sont donner rendez-vous dans un magasin de guitare à NY!". Tout mais pas ça!

Très observateur, Nadare remarqua un changement dans l'atitude de la jeune femme, qui sembla plus... fermée. Comme si elle se retenait de ne pas faire quelque chose. Se retournant, il vit la vendeuse et attribua sur cette idiote le comportement de Macha. Puis, prenant note des jointures blanchis par l'action de Macha, Nadare devint un peu plus observateur encore. Macha était-elle malade? Ou bien, pire encore, se retenait-elle de se jeter à son cou? Nadare n'en savait rien. Puis il vit une caisse s'élever. Heberlué, Nadare leva la tête et remarqua que la caisse avait surment pour but les deux jeunes femmes qui bavardaient. Reflchisant très vite, il mis 1 et 1 ensemble et attrapa vivement les poignets de Macha, pour lui faire regagner controle sur ses... pouvoirs? Le jeune homme n'igorait pas qu'il en existait d'autre comme lui et s'en réjouissait même, seulement il ne devait y avoir de civils impliqués, même si l'une d'elle méritait de mourir transpercé par les os de Kossetsu.


-Macha! hissa t'il pour ne pas attirer l'attention des deux autres femmes.

Kossetsu fit pousser de très peu l'os de son poignet pour qu'il vienne doucement piqué la jeune femme: afin de la reveiller, sans lui faire trop souffrir, et pour la faire revenir à la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 27
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Jeu 1 Oct - 21:28

[HJ : Pas très inspirée, désolée ><°]


Même si cela ne faisait que trois mois qu'elle était à l'Institut, Macha avait relativement bien appris à gérer son pouvoir. Quand elle était calme, elle ne rencontrait aucun problème pour faire léviter des rochers ou faire ce qu'elle voulait du sol... Sauf le faire trembler. C'était là que ça bloquait, elle ne voulait pas provoquer de séismes. Elle savait pertinemment que c'était LA partie de son pouvoir axée sur ses brusques accès de colère et que cela pouvait s'avérer dangereux. Oh, elle ne pensait pas que ce soit humainement possible d'atteindre une amplitude de 9 ou de 10 sur l'échelle de Richter, la douleur serait trop intense pour pouvoir être supportée. Sans doute pourrait-elle atteindre le 6 pou le 7 en se forçant... Macha s'était jurée de ne plus créer de de tremblements de terre, sauf si c'était nécessaire. pas après ce qui était arrivé il y a six mois.
Mais ici, dans ce magasin d'instruments, voilà que le non-contrôle de son pouvoir la reprenait. Elle avait essayé de ne plus penser à ce jour, d'en effacer le souvenir, la culpabilité... Macha savait qu'une très forte colère déclenchait son pouvoir sans qu'elle puisse le contrôler. La première fois, on pouvait toujours prendre l'excuse "je viens de découvrir mon pouvoir, ce n'était pas ma faute !" mais par la suite, ça ne marchait plus. C'était là son problème : elle ne savait pas se contrôler elle-même, elle était trop impulsive et n'avait jamais su faire preuve d'auto-discipline. Macha était vraiment furieuse et son pouvoir s'activait presque tout seul et avait décidé d'assommer deux vendeuses. La bouche tordue de douleur, elle tentait de se contrôler, d'apaiser sa fureur soudaine mais elle pressentait que cela ne servait à rien. Comment se faisait-il qu'elle soit si instable, qu'elle se mette si facilement en colère ? Elle pouvait se sentir bien, heureuse et détendue, et il suffisait qu'une petite contrariété ou qu'un mauvais souvenir fasse irruption pour qu'elle pète un câble...


Tout à coup, Macha entendit une voix à son oreille, une voix chaleureuse, basse et douce. Et quelqu'un qui lui prenait les poignets pour la calmer. Nadare ? Oh non, pourquoi fallait-il que ça arrive ici et maintenant ? Dans la colère qui parcourait toutes les veines de son corps comme un courant électrique, la jeune fille put sentir qu'un petit objet pointu lui piqua la peau afin de la ramener à la réalité. Elle n'aurait su expliquer pourquoi mais cette douleur étrangère à son pouvoir inversa le processus et elle repris lentement le contrôle de son don de géokinésie. Discrètement, Macha se retourna vers les deux vendeuses et tendit la main pour faire redescendre la caisse et la poser à l'endroit où elle était avant. Maintenant, il fallait qu'elle s'explique, qu'elle dise la vérité à Nadare car elle détestait mentir, surtout sur quelque chose d'aussi évident.

- Je ne sais pas... Je suis désolée ! C'est pour cela que je me suis enfuie de chez moi, exactement pour cela que je suis partie sans avoir le temps d'embarquer ma basse..., tenta-t-elle en se rendant compte que ses paroles étaient totalement incohérentes. Je suis une mutante, et mon pouvoir a déjà tué une fois... Géokinésie...

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.




Dernière édition par Macha O'Toole le Ven 2 Oct - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Jeu 1 Oct - 22:39

[ Je n'ai pas vraiment le temps , désolé. Ni l'inspiration... même si on dirait que Nadare est en train de dragué ^]

Nadare avait regardé, angoissé, la lutte de la jeune femme pour regagner contrôle de son pouvoir, ce qui était très difficile. Le jeune homme lui même se souvenait qu'une fois, il avait perdu le contrôle de ses pouvoirs. Il avait du s'isoler dans sa chambre, qui après sa découverte était un gigantesque hécatombe: il y avait des trous dans chaque recoins de la chambre, et il n'était pas rare de voir des curieux objets blancs traînant par terre ou bien situés dans les murs. En effet, ses os s'étaient mis à percés sa peau tous seuls, Nadare n'avait aucun contrôle sur ses os. Cela avait crée une espèce de dépression chez la jeune star: ne plus contrôler son corps, ne plus en être maître, était un sentiment effrayant, autant que Nadare n'avait pu que regarder ses os sortir de son organisme.

Quand la jeune femme reprit conscience, il sourit, soulagé de la voir en bonne santé. Souvent, perdre contrôle de ses pouvoirs entrainait une chute de tension ou autre conséquences secondaires qui normalement étaient bénines. Puis Macha lui avoua son secret. Nadare s'en était apercu, que Macha était une mutante. Un humain "normal" ne pouvait pas faire déplacer une caisse par la seule volonté de son esprit. Mais Kossetsu ignorait toujours le réel pouvoir de la femme qu'il esperait avoir pu tirer de cette incapacité de contrôle.

Géokinésie...interessant.... Le jeune homme ne savait que dire devant la détresse apparente de Macha. Il n'aimait pas voir les gens souffrir, autant physiquement que moralement. Ce fut pourquoi, il leva la main et se mis doucement à caresser de facon rassurante les cheveux de la jeune femme. Ils ne se connaissaient que depuis quelques minutes mais Kami avait surement prévus quelque chose pour eux.


-Ne t'inquiéte pas, ce n'est rien. La mutation entraine toujours des répercutions, et nous heurtons souvent ceux qui sont proche de nous.

Il mis l'accent sur le nous, puis pensa prendre la jeune femme dans ses bras, comme il faisait à des amis pour les réconforter. Puis une pensée vint à son esprit. Il avait peut-être trouver une autre façon de la réconforter, mais en attendant....

- Regardes mes poignets.

Il fut pousser un peu plus ses os du poignets, de façon à que seule Macha puisse les voir.

-Je suis un mutant aussi. Tu n'as pas à avoir honte de ce que tu es. Et puis, je fais toujours des bétises avec mon pouvoir alors tu n'as pas à t'escuser.

Il avait rajouter sa dernière phrase dans l'espoir de faire rire la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 27
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Lun 5 Oct - 20:03

Encore tremblante, Macha concentrait toute son attention sur sa respiration. Relâcher la pression, repousser la colère, retrouver son calme... Son pouvoir n'était pas psychique, comme pouvaient l'être la télépathie et la télékinésie, et donc il n'était pas sensé être axé sur ses émotions. Ce qui faisait qu'elle ne comprenait pas pourquoi il se déclenchait lorsqu'elle éprouvait une terrible colère. Mais après tout, elle n'y connaissait pas grand chose, elle immergée dans le monde des mutants depuis trop peu de temps.
En tout cas, elle fut contente de voir un visage souriant en face d'elle et non pas des visages exprimant la colère ou la peur... Elle s'efforça de sourire à Nadare mais elle n'était pas sûre que ce soit véritablement réussi. Elle se sentait assez faible mais elle était trop fière pour se laisser tomber dans les pommes. Elle aurait détesté que le japonais la prenne pour une faible, une chochotte, une fille trop sensible. Le genre de fille qu'elle-même détestait et si un jour on lui faisait remarquer qu'elle était ainsi, elle ne se supporterait pas. Les maniaques du gloussement, très peu pour elle.
Avant de pouvoir dire quelque chose ou de faire le moindre geste, Nadare passa alors une main dans ses cheveux, comme pour la rassurer. En temps normal, Macha aurait sans doute réagi, elle ne se serait pas laissée faire aussi facilement. Mais aujourd'hui, c'était différent, on parlait de mutation et le sentiment qu'éprouvait l'Irlandaise était nouveau. Elle n'avait jamais senti une telle force en elle pour aucun autre garçon (à part son frère jumeau peut-être mais ce cas-là était différent). Elle se sentait proche de lui, pour une raison qui lui échappait encore. Encore incapable d'articuler des mots compréhensibles, Macha se contenta de hocher de la tête aux paroles de Nadare, tentant un nouveau sourire un peu moins crispé. Elle posa sa propre main sur celle du jeune homme et resta ainsi quelques secondes avant qu'il ne lui montre quelque chose. Tendant ses poignets, ses os jaillirent alors de sa peau, ce qui faillit faire sursauter Macha.


- Whoa ! C'est... c'est hallucinant ! Tu peux faire ce que tu veux de tes os ? demanda-t-elle, surprise et ravie à la fois. En tout cas, merci d'être resté.

Donc lui aussi était un mutant, ce qui expliquait peut-être pourquoi elle se sentait proche de lui. Une idée lui vint alors, lorsqu'elle éclata de rire à la petite blague que fit le Japonais à propos de l'utilisation qu'il faisait de son pouvoir. S'il venait avec elle à l'Institut ?


- Tu sais, je... Quand je me suis enfuie de chez moi, je suis allée dans un Institut pour les surdoués. En fait, ils accueillent les mutants pour nous apprendre à contrôler nos pouvoirs. Tu... tu voudrais y venir ? Ainsi, on pourrait faire des bêtises là-bas, avec nos dons...!

Ayant repris des couleurs, la jeune fille ne se contenait à présent plus. Elle serait tellement contente qu'il puisse venir !

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Lun 5 Oct - 20:44

Nadare regarda, amusé, la réaction de Macha à la découverte de son pouvoir. Il est vrai que voir quelqu’un qui peut faire pousser ses os grâce à sa volonté ne peut pas être vu tout le temps. Mais le jeune japonais était content d’avoir pu faire sourire la jeune femme, qui semblait être sorti de son comportement triste. Il s’amusa un peu avec ses os, les rendant coupant, pointus, les rentrants, sa peau se refermant tout de suite après que l’os a réintégré sa place originelle. Kossetsu ne sentait absolument rien, même pas un picotement. Il ne ressentait qu’un picotement lorsqu’il s’enlevait sa colonne vertébrale : chose qu’en cas d’absolue nécessaire, il ne referait. En même temps, le jeune homme avait souvent pensé au faite que son pouvoir, du moins la partie qui faisait que ses os soient incassables le rendait invulnérable à toutes les chutes, mais s’il prenait une balle dans le cœur, la vie du jeune chanteur est aussi finie que celle d’une mouche se faisant écraser par une tapette à mouche. Donc, très vite finie.

Nadare regardait Macha, et se demandait pourquoi il se sentait si proche de la jeune femme. Nadare, dont la femme préférée était sa mère- eh ! Oui ! Qui l’eut crût ? Kossetsu était un vrai « mama-boy » !- n’avait jamais été vraiment proche des femmes. Il y avait eu, c’est vrai, ces conquêtes d’un soir, mais le jeune homme depuis sa mutation aimait particulièrement le changement et détestait la routine. En effet, ses os se changeaient tout le temps, car dès qu’il faisait pousser un os, ce dernier repoussait dans son corps. A la remarque de la jeune femme, il ria, de son rire léger qui, malgré lui, ressemblait à celui d’une femme. En plus d’avoir des traits androgyne, Nadare avait reçu la bonheur- ou malheur- de ressembler par quelques gestes à une femme.


-En effet. Je ne sais pas comment on peut appeler ce pouvoir mais oui, je contrôles mes os.

A la proposition de Macha, Nadare sentit son cœur se soulevé, et il craignit que sa cage-thoracique explose. Puis il se rappela que c’était totalement impossible.

La proposition était certes alléchante : Nadare avait toujours voulu voir quelqu’un pour apprendre à contrôler ses pouvoirs, qui étaient trop dangereux pour lui, car ils touchaient son propre organisme, et car il perdait le contrôle assez fréquemment à vrai dire. Aller à cet Institut lui permettait de pouvoir en apprendre plus sur ses mutations. Et puis, le jeune homme devait en effet promouvoir ses concerts mais il avait encore le temps, cette visite en Amérique n’étant qu’une visite de courtoisie.
Et surtout, il pourra continuer à faire des bêtises, avec ses pouvoirs, mais avec Macha. Et il ne sera plus tout seul à supporter ce fardeau qu’être différend au point de vu biologique du terme. Et de toute façon il pourra quand même dormir. Nadare se passa une main tatouée dans ses cheveux histoire de les remettre en arrière, mais en faisant que les décoiffer encore plus et soupira en ferma les yeux avant de les rouvrir et se dire :


-Galère…quand se mettons nous en route ? avec un clin d’œil, il continua :

- Je suis d’accord, si tu penses pouvoir me supporter …Moi, ma musique et mes guitares.
Revenir en haut Aller en bas
Macha O'Toole
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 27
Localisation : Un peu partout, histoire de planter les germes du Mal.
Pouvoirs : Géokinésie : elle peut contrôler et modeler la terre comme elle le souhaite. Créer des tremblements de terre ne lui pose aucun problème mais son pouvoir n'agit pas sur le principe de vie. C'est-à-dire qu'elle ne peut agir sur un arbre ou une plante quelconque tant qu'il n'est pas mort. Ressent les moindres mouvements et secousses telluriques, ce qui lui permet de localiser choses et personnes sans se servir de ses yeux.
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Mar 6 Oct - 21:07

Macha était dans le même état que le jour où elle avait rencontré Hank. Elle était contente de voir que les mutants pouvaient rester des gens normaux et que beaucoup trouvaient le courage de continuer à vivre. Il n'y avait qu'à voir Nadare. Il avait un pouvoir mais cela ne l'avait pas empêché d'être une rockstar. Bien sûr, elle savait qu'il avait gardé cela secret mais apparemment, il avait surmonté le coup. En y pensant, la jeune Irlandaise se traita de parfaite idiote et se jura intérieurement de ne plus jamais se laisser aller. Son attitude des derniers mois ne lui ressemblait pas, d'ordinaire elle aurait été au devant du problème qui se posait à elle. Macha, elle était tête-brûlée, elle ne se laissait pas faire. La vraie Macha, c'était celle qui cherchait sans cesse à repousser ses limites, pas à les fuir à tout prix...
Elle observa avec une certaine joie les os de Nadare changer de forme, se disant qu'elle avait encore beaucoup de choses à voir. Jamais elle n'aurait pensé qu'on puisse faire pousser ses os à volonté. Macha avait découvert que son pouvoir, tout aussi incroyable, n'agissait que sur la terre "pure", la roche et certaines matières dérivvées de la terre, tant qu'elles n'ont pas trop été retravaillées par l'homme. Elle était cependant incapable d'agir sur tout ce qui touchait aux végétaux, ce qui était bien dommage. Enfin, tant qu'ils n'étaient pas morts, cela lui était impossible. Allez savoir pourquoi elle ne pouvait pas faire cela, mais la génétique avait ses mystères.

Quand elle lui proposa de revenir avec elle à l'Institut, Macha observa bien le visage de Nadare, espérant sincèrement qu'il accepterait. Elle imaginait bien qu'il avait sans doute d'autres choses à faire mais elle espérait de tout coeur. À eux deux, elle ne doutait pas une seule seconde qu'ils formeraient une sacrée équipe. Ils seraient alors deux étudiants de l'Institut Xavier, apprenant à contrôler ces dons que la nature et la génétique leur avaient donnés, les rendant ainsi si différents des autres... Le Japnais semblait réfléchir profondément avant de se passer une main dans les cheveux et d'accepter sa proposition.
À ce moment précis, si Macha avait été capable de faire pousser des fleurs sous le coup de la joie comme elle faisait trembler la terre lorsqu'elle était très en colère, le magasin aurait plus ressemblé à une serre tropicale, refermant de nombreuses variétés de fleurs... Macha dut se contrôler pour ne pas se jeter au coup de Nadare, ce qui aurait été proprement indécent. Après tout, ils ne se connaissaient que depuis dis minutes... Affichant cette fois-ci un véritable sourire, elle répondit d'un ton joyeux :


- Super ! Eh bien, j'imagine que tu veux peut-être passer prendre tes affaires... Et ne t'inquiète pas, j'ai bien supporté un frère pendant dix-neuf ans !

Elle fit un léger signe de tête en direction de la sortie, signifiant qu'ils pouvaient y aller dès maintenant si Nadare ne voulait pas acheter un instrument...

_________________
~*Gaïa*~

Gach rud a thagann leis an té a fanann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   Mar 6 Oct - 22:16

Nadare vit bien que Macha était très heureuse, cela se lisait sur son visage, et il rigola presque malgré lui, car on sentait que la jeune femme bouillonnait de l’intérieur. Il était content de pouvoir aller étudier sa mutation-son propre corps- dans un endroit, l’Institut où il ne sera pas tout seul, et il sentait, peut être avec son sixième sens jusque là inconnu, qu’il allait bien s’amuser. Les deux jeunes gens semblaient aimer faire des bêtises, et cette activité était avec ne rien faire, dormir et faire de la musique l’occupation préférée de la rock star. Bien que très mature pour certains points, comme sa carrière ou bien sa vie privée, Nadare avait toujours eu des problèmes avec ses parents car il était trop bouillonnant, dès même sa plus jeune enfance, ses parents l’ayant nommé Nadare, ce qui signifiait en Japonais avalanche. Décidément entre Kossetsu et Nadare, le jeune japonais avec bien des noms qui lui ressemblaient. Ainsi, il pourrait découvrir d’autres pouvoirs, étant particulièrement attiré par la découverte. Ce qui était assez normal pour un musicien : il fallait toujours découvrir de nouvelles « saveurs » pour être heureux et faire de la musique. Kossetsu ne savait pas s’il pouvait augmente son pouvoir, et même s’il le pouvait, le jeune homme était bien trop paresseux pour essayer de contrôler encore plus sa mutation et donc, cela serait trop « galère ».
A la déclaration de Macha, le jeune homme sourit, puis réfléchit. Il poussa un long soupir, pensant que de toute façon, ce n’était pas comme si il avait amené beaucoup de chose. A vrai dire il comptait changer de ville ce soir, donc il avait tout dans sa voiture, enfin sa semi-limousine. Et comme Nadare n’était pas venu pour très longtemps, il n’avait apporté que le nécessaire, pensant acheter des affaires durant son séjour. Et puis il n’aimait pas traîner derrière lui des tonnes de vêtements. Il aurait encore eu droit à des remarques sournoises de son père… Il décocha son téléphone, un nouveau modèle très tendance au Japon et en Amérique, lança quelques mots en japonais à une vitesse telle que seul un vrai japonais pouvait comprendre, attendit quelques secondes puis reparla deux trois mots pour ensuite raccrocher. Il se tourna vers Macha, car il s’était un peu tourné avant de parler au téléphone.
N’ayant rien envie d’acheter, il repasserait, et ne disant rien sur le passé employé par Macha à propos de son frère, il avança de quelques pas vers la porte, pour ensuite se tourner de façon très traditionnelle, avant d’ouvrir la porte, et de dire à Macha :


-C’est fait, et on doit avoir une voiture normalement, ca te conviens ?

Arrow Le Hall
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Magasin de Guitar en tout genre [ libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Magasin de Guitar en tout genre [ libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» videos en tout genre
» Blagues en tout genre....
» Dessin en tout genre
» Soldes, achats en tout genre !
» quelque dessin en tout genre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: Hors Jeu :: Topics finis :: Ville-
Sauter vers: