X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Phénix noir [Cike/Jean]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Phénix noir [Cike/Jean]   Sam 5 Sep - 21:09

    [ Cyclope, puisque tu es partant, je pars le sujet, je n'ai pas encore eu de réponse de Jean, mais j'imagine que si ce sujet lui tente, elle me fera un signe... ]


    Que faisait-elle là ? Ce n’était pas son univers, et pourtant c’était bien son ciment qui lui meurtrissait la joue. Étendue de tout son long sur le sol, elle semblait morte. Quelques écorchures qu’elle ramenait de son monde, les mains le long de son corps et inerte comme une poupée de chiffon. Puis elle ouvrit les paupières, et cligna plusieurs fois pour s’habituer à la lumière ambiante qui l’aveuglait. Sa tête remua et ses doigts gantés se râpèrent sur la surface quelque peu inégale du sol. Ses pensées se bousculaient tellement dans sa tête qu’elle n’arrivait plus à réfléchir.

    Ses dernières images lui revinrent brutalement à la mémoire, et les sentiments qu’elle avait ressentit l’assaillirent au même moment. Elle se sentit transportée, comme si elle revivait la scène. Le bruit répétitif d’armes à feu sifflait à ses oreilles, le bruit des pas et des voix derrière elles, des pas qui se rapprochaient inexorablement. Une certaine peur lui nouait le ventre, à mesure que les dalles du sol défilaient sur ses pas. La porte qui les protégeait céda pour laisser place à l’ennemie qui braqua ses armes sur Kate. L’évocation de Kate lui fit serrer les poings, enfonçant ses doigts dans les paumes de ses mains. Également, elle serra les dents et ses paupières. Son corps se mit à trembloter, comme s’il subissait un tremblement de terre intérieur, mélange de colère et de tristesse.

    Enfin, une fois calmée, elle se rendit à l’évidence qu’elle n’était plus dans le complexe où elle se trouvait quelques instants plus tôt. Les rayons du soleil lui chauffaient la peau, signe qu’elle n’était pas non plus enfermée quelque part. Puis, elle perçut les bruits ambiants de la ville. Elle se mit à genou, même si ses bras avaient menacé de ne pas coopérer.

    Le soleil, haut dans le ciel, brillait de tous ses éclats. Le pavé sous elle communiquait plus loin avec une rue où elle apercevait et entendait des voitures passer de temps à autre. Un mur d’un bâtiment en brique se trouvait à sa droite. Elle se rendit compte qu’elle devait se trouver dans une petite ruelle entre deux immeubles. Mais comment étais-ce possible ? Comme en réponse à sa question invisible, les mots « Phénix noir » lui revinrent en tête. La jeune femme se releva comme poussé par un ressort et regarda autour d’elle, comme si son sixième sens lui rappelait qu’elle ne devait pas baisser sa garde, que l’ennemie n’était pas loin. D'ailleurs, n'étais-ce pas des pas se dirigeant vers elle qu'elle entendait ?
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
Cyclope

Nombre de messages : 5187
Age : 43
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Dim 27 Sep - 14:21

(hrp : désolée pour le temps, vraiment...)

Scott avait reçu un appel urgent du professeur, et s'était rendu rapidement devant la salle de cerebro, là où se trouvait le vieil homme. Celui-ci l'avait regardé avait un air étrange avant de lui annoncer qu'il venait de ressentir l'arrivée d'un mutant à New-York. A l'aéroport ? avait demandé Scott. Non, dans une rue. Mais comment cela était-ce possible ? Un mutant qui venait de se réveler ? Non plus, c'était difficile à dire, Charles ne pouvait en dire plus, la fille venait d'arriver et avait un besoin urgent d'aide, c'est tout. Scott avait toruné les talons aussi sec, sachant que si le professeur n'en disait pas plus, c'est qu'il avait ses raisons. Il lui faisait entièreemnt confiance. Pourtant, en s'éloignant, il cru l'entendre marmoner qu'il n'était peut-être pas la personne la plus adaptée à cette mission, finalement. Scott était parti directement en voiture en direction de l'adresse indiquée, cette phrase tournant et retournant dans sa tête. Pourquoi ne serait-il pas indiqué pour aller chercher une fille qui venait d'arriver ? Et pourquoi l'avait-il appelé en urgence, dans ce cas ?

Il se posait toujours la question lorsqu'il arriva à proximité de la rue en question. Préférant se garer dans l'avenue principale, Scott échangea rapidement ses lunettes contre son viseur, ne sachant pas ce qu'il allait trouver, et se dirigea prudemment dans la petite rue entre deux hauts bêtiments de la grande ville. De loin, il distiguait une personne qui se relevait difficilement. Si elle venait d'arriver à New-York, d'où venait-elle ? Pas d'un avion, tout de même, ça paraissait impossible.

Seule, elle ne paraissait pas présenter de danger, aussi Scott s'approcha-t-il rapidement de l'inconnue, toutefois prêt à toute agressivité éventuelle. Arrivé à quelques pas d'elle, il s'arrêta net, son visage marquant la stupeur qui l'avait submergé. Devant lui se trouvait une jeune fille qui ressemblait étonnement à Jean, sa femme. Même chevelure de feu, mêmes traits. Pourtant ce n'était pas Jean, elle était bien trop jeune, et malgré la ressemblance ce n'était pas ELLE. Et puis il y avait ces tatouages sur sa figure (je suppose que tu n'as pas eu le temps de les cacher). Mais plus surprenant, il y avait un je-ne-sais-quoi d'encore plus étrange qu'il n'arrivait pas à identifier. Et dans sa tête tournait la phrase du professeur.


* Je me demande s'il est la personne la plus appropriée *

Surmontant son étonnement, Scott adressa enfin la parole à l'inconnue, la détaillant de pied en cap, presque avec impolitesse tant il était insistant, mais avec son plus beau sourire engageant :

-" Bonjour, n'aie pas peur, je m'appelle Scott Summers, et je ne te veux pas de mal. Tu as l'air perdue, je me disais que tu avais peut-être besoin d'aide "

* Et je voudrais bien savoir qui tu es *

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Dim 27 Sep - 22:57

    [Pas grave, je n'avais pas vu que tu avais posté dans le sujet "absence" ! ]


    Des pas, oui c’était bien ça. Mais c’était aussi plus que ça. Sur ces gardes, Rachel fit volte face en direction du bruit. Alors qu’elle avait levé le bras par réflexe pour attaquer et se protéger, elle se figea et un frisson la parcouru. Tout son sang sembla quitter son visage à mesure que ses yeux détaillaient le nouveau venu et qu’il se rapprochait d’elle.
    Ses jambes lui semblèrent soudainement être de coton et, alors qu’elle voyait dix milles points blancs dansés devant ses yeux, elle due se raccrocher au mur de droite pour ne pas s’écrouler sur le sol.

    Ce n’était pas possible! Papa… Il se tenait là, au dessous d’elle, avec son sourire rayonnant, riant aux éclats lorsqu’il la prit dans ses bras pour la faire virevolter dans les airs. Aussitôt après, le souvenir prit fin, remplacé par l’image de ses parents morts.

    Ses traits se durcirent et elle se tourna brusquement pour envoyer, d’un geste de la main, ce supposer père valser contre le mur. Elle le maintint contre la façade de briques, à quelques centimètres au dessus du sol, et s’approcha de lui. Les tatouages de son visage s’évaporèrent pour ne laisser que la peau normalement lisse, sans marque, d’une jeune femme. La ressemblance avec sa mère, Jean, en était d'autant plus frappante.
    Les traits de son visage étaient tendus sous le coup d’une colère évidente. Une colère qui transpirait même au niveau de ses yeux, alors que ses deux émeraudes semblaient vouloir lancer des éclairs.

    - Vous n’êtes pas Scott! Qui êtes-vous ?

    D’un mouvement de la main elle enfonça le jeune homme contre le mur, d’une manière rageuse comme si elle eut envie de l’écraser tout entier.

    - Qu’avez-vous fait à Kate?!

    Rachel tremblait presque. Et si c’était vraiment lui ? Dans sa tête tout se mélangeait et elle mit un moment avant de se rendre compte qu’il était plus jeune que dans ses souvenirs. Il est mort ! se répétait-elle. Rêvait-elle ? Non, c’était beaucoup trop réel pour être un rêve. Étais-ce une sorte d'illusion ? Les mots phénix noir se bousculaient dans son esprit. Et si Kate avait réellement réussit à la renvoyer dans le temps et l’espace, cela voudrait dire...
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
Cyclope

Nombre de messages : 5187
Age : 43
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Mar 29 Sep - 20:36

Scott était encore sous le coup de l'étonnement que d'un geste brusque et totalement imprevisible, la jeune femme l'envoya contre le mur avant qu'il n'ai eu le temps de faire un geste.

* Eh bien, elle est rapide la gamine ! Quel con je fais ! *

Alors que les tatouages de la figure de Rachel disparaissaient sous ses yeux, la peau lisse montra toute la colère qu'elle portait en elle, sans qu'il n'y comprenne rien. Ses yeux ne démentaient pas l'impressuion générale de la mutante. L'accusant d'avoir menti sur son nom, elle l'enfonçait de plus en plus contre le mur, et lui la laissait faire. Il ne se débattait même pas, si ce n'est avec ses pensées, essayant de faire un tri dans toutes ces informations. Attrapant son poignet, avec assez de force pour relacher la pression, mais pas assez pour lui faire de mal, Scott respira un peu mieux et tenta de la raisonner.

-" Ecoute, je suis bien Scott, que tu le veuilles ou non, et depuis un bon bout de temps. A ma connaissance il n'y en a pas d'autre, et je ne sais pas qui est Kate. C'est une amie qui voyageait avec toi ? Je n'ai vu que toi, tu es seule ici, je suis désolé. Comme je te l'ai déjà dit, je ne te veux pas de mal, je veux juste t'aider. Dis-moi qui tu es, ce que tu cherches et on verra ce que je peux faire, d'accord ? "

Il parlait d'un ton calme et égal, comme s'ils étaient tranquillement installés devant un verre, tentant de l'apaiser. Il ne fallait surtout pas l'effrayer plus et empêcher qu'elle ne se sente menacée. Femant les yeux, Scott tentait d'oublier la ressemblance frappante avec Jean, d'autant plus évidente sans les tatouages, oubliant pour le coup toute prudence.

-" Non, tu n'es pas Jean, c'est un effet de mon imagination " murmura-t-il, pour lui-même.

* Un clone peut-être ? *

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Sam 3 Oct - 2:35

    Le contact de sa main, solide, la surprit. Comme si elle s’était attendue à tout instant qu’il s’évapore et retombe à l’état de poussière. Mais aussi et surtout parce qu’elle se débattait assez elle-même avec ses propres supputations.

    Cette voix, elle ne sonnait pas pareil aux oreilles de Rachel. Mais c’était la même tonalité.
    Combien de fois c’était-elle imaginée une scène semblable ? Une scène qu’un évènement horrible dans sa réalité lui avait empêcher de vivre. Elle n’avait eu, pendant toutes ces années, que quelques images de ses parents, avec la peur qu’un jour ses scènes et ses pensées ne disparaissent. Qu’ils ne les fassent disparaître… Dans sa réalité. Elle fit un mouvement, à peine perceptible, vers Cyclope, et s’arrêta tout aussitôt. Ce n’était pas Son Scott. D’ailleurs, il ne savait pas qui elle était. Rachel commençait à ce demander comment était cette réalité-ci… était-elle déjà née ? Naîtrait-elle ? Jean était-elle…

    « Non, tu n'es pas Jean, c'est un effet de mon imagination »

    Le tremblement de sa main libre le long de son corps semblait se répercuter tranquillement jusqu’à ses jambes. Brutalement, elle récupéra le poignet que Scott lui avait emprunté, plus pour se redonner une contenance. Pourquoi pensait-il qu’elle était Jean ? Ses traits, depuis un moment, s’étaient radoucit, même si ses yeux brillaient d’une drôle de manière en le regardant, presque comme si elle était fiévreuse.

    Tout d’un coup, la jeune femme ôta la pression et Scott s’écrasa sur le sol.

    - Un clone ? Répéta t-elle.

    Elle se recula maladroitement de quelques pas. Craignant peut-être de ne pas pouvoir s’empêcher de lui sauter dessus. En fait, pourquoi s’en empêchait-elle ? Elle se retourna et regarda autour d’elle, levant la tête vers le ciel au moment où un avion passa. Une autre réalité. En apparence calme, son cœur n’en battait pas moins la chamade. Elle qui croyait qu’il était faux, et lui qui croyait pareil d'elle. Elle aurait eut envie d’en rire, mais eut peur de se mettre à pleurer au final.

    - Scott Summers, fils de Christopher Summers et de Katherine Ann Summers. Récita t-elle.

    Elle se retourna vers lui, visiblement un peu chamboulée par les évènements présents.

    - Père de Rachel Anne Summers… Mon père.
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
Cyclope

Nombre de messages : 5187
Age : 43
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Sam 3 Oct - 18:42

Rachel fit un mouvement brusque qui obligea Scott a lâcher son poignet, puis elle se dégagea et Scott, qui ne s'y attendait pas, tomba lourdement. Aussitôt, il se mit à genoux en se massant le crâne. Il était vulnérable, il le savait, mais pourtant il ne faisait rien pour changer ça, car elle venait de répéter ce qu'il avait pensé avant de tomber.

-" Toi aussi tu es télépathe ? " dit-il, étonné. Sous-entendu "comme Jean" bien entendu.

* Je n'y comprends rien *

Alors qu'elle reculait et regardait autour d'elle, au-dessus d'elle, Scott en profita pour se redresser, s'appuyant contre le mur. Lorsqu'elle le regarda à nouveau, il était debout devant elle. Il accusa le coup de sa révélation, la regardant comme s'il elle était folle.

-" Tu a l'air de savoir qui je suis, à un détal prêt. Je n'ai pas d'enfant. Désolé jeune fille, mais si tu étais ma fille, je le saurais je pense "

Il avait dit ça d'un ton magistral, comme un professeur qui tente d'expliquer par A+B une leçon à un élève. Pourtant, un leger doute germait en lui. Cette ressemblance... elle s'expliquerait ! Et ce malaise qu'il ressentait en la regardant, serait-ce son propre reflet ? Non, impossible ! Même en admettant que Jean lui aurait caché une grossesse, et pourquoi l'aurait-elle fait ?, un rapide calcul mental mettait les choses au point. Cette fille avait au moins 16 ans, et il en avait 35. Impossible, à cette époque il ne sortait pas avec celle qui partageait sa vie maintenant.

-" Ecoute, je ne sais pas qui tu es, mais tu ne peux pas être ma fille, pour des tas de raisons. Alors pour la dernière fois, dis-moi comment tu t'appelles... s'il te plait "

Elle avait dit s'appeler Rachel Anne Summers. Si elle mentait sur son nom de famille, était-ce son vrai prenom ? Attendant la réponse de la jeune fille, Scott ne pouvait s'empêcher de penser qu'avec Jean ils n'avaient jamais réellement pensé à avoir un enfant, justement. Pourtant cela faisait longtemps qu'ils étaient ensemble, mais ils n'en avaient jamais parlé. Pourquoi, au juste ? Les X-men ? L'école ? Il ne savait pas trop... Jean, y avait-elle pensé, elle ? Pourquoi ne lui aurait-elle rien dit ? Rachel ne pouvait pas être sa fille, mais ses divaguations obligeaient Scott à se remettre en question.

Passant sa main dans ses cheveux d'un geste indecis, scrutant l'inconnue devant lui, il ne cessait d'hésiter. Devait-il partir ? Rester ? Le professeur avait dit qu'il n'était pas la meilleure personne à envoyer... Savait-il ce qu'il allait trouver ?

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Dim 4 Oct - 2:21

    [ 16 ans, j’ai l’air si jeune dis donc ? xD ]

    « Toi aussi tu es télépathe. » Elle aussi… Tout d’un coup, elle se souvint ; elle tenait ses pouvoirs de sa mère. Elle la revoyait se pencher vers elle pour replacer une mèche de ses cheveux… de la même couleur que les siens, et lui confier quelque chose en penser. Soudain, elle se rendit compte combien ils lui manquaient, ses parents. Le seul parent qui se rapprochait de l’image de son père était celui, une dizaine d’année plus jeune, de l’homme devant elle qui la regardait étrangement, semblable à si elle aurait eut deux têtes. Peut-être le suis-je réellement, folle, se dit-elle en voyant l’air que prenait Scott. Elle ne pu, malgré tout, s’empêcher d’avoir un serrement de cœur.

    Puis, Rachel eut un petit sourire en coin. Sa réaction était purement normale ! Et elle sentait qu’elle avait semé le trouble dans son esprit, malgré ce qu’il disait. Pour annoncer une nouvelle comme celle-ci, la jeune femme avait dû pensé qu’il valait mieux ne pas passer par 4 chemins… et il n’y avait pas dix milles manières de s’y prendre.

    « Alors pour la dernière fois, dis-moi comment tu t'appelles... s'il te plait. »

    - Rachel Anne Summers, répéta t-elle avec conviction en le regardant droit dans les yeux.
    - À un détail près… Je viens d'une autre réalité. Autre réalité. Comme cela sonnait bizarre ! Elle réalisa pour de bon qu'elle se trouvait dans un autre univers, et qu'elle ne retrouverait jamais le sien...
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
Cyclope

Nombre de messages : 5187
Age : 43
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Dim 11 Oct - 19:20

(oups, désolé, j'aurais dû mettre une vingtaine d'années)

Rachel esquissa un sourire en coin avant de lui balancer une fois encore, en le regardant bien droit dans ce qui ressemblait le plus à ses yeux, qu'elle s'appelait bien Summers, avant de préciser qu'elle venait d'une autre réalité. La première réaction de Scott fut de s'ésclaffer. Ce n'était pas un rire joyeux, certes non, mais à peine moqueur. C'était plus une manière de rejeter ce qu'il savait vrai au fond de lui. Comme une personne qui répondrait "non ce n'est pas vrai" à des policiers venus lui annoncer la mort d'un proche. Une façon de reculer. Pourtant, reculer ne servait à rien, et ce n'était pas dans les habitudes de Cyclope. Aussi scruta-t-il la jeune fille pour essayer de voir bien plus loin que ses yeux, que son regard. Pour voir son âme. Mentait-elle ? Pouvait-elle avoir inventé tout ça ? Ses sourcils s'étaient fronçés, au point de se rejoindre, sous l'effet de la reflexion. Et les minutes s'écoulaient.

* Je me demande s'il est la personne la plus appropriée *

A nouveau la phrase du professeur revenait le hanter, mais elle prenait cette fois tout son sens. Et puis cette chevelure de feu, ces traits... elle ne pouvait pas avoir inventé ça ! Et puis elle était apparue d'un coup dans cette rue, lui-même s'était demandé comment cela était possible... Elle disait forcément vrai, et pourtant c'était si inconcevable !

D'un air soupsonneux, il l'étudia de plus prêt, cherchant des ressemblances avec lui-même, sans succès. De toute évidence, elle avait tout de sa mère. D'ailleurs, était-il vraiment son père ? Comment savoir ?

Il n'avait toujours pas dit un mot.


-" Admettons que ce soit vrai... Tu ne me ressembles pas du tout ! " furent ses premiers mots.

Voilà, mine de rien, il venait d'accepter plus ou moins une hypothèse dure à admettre. Peut-être devenait-il fou lui aussi.

-" Heu... Bon... Tu ne veux peut-être pas rester ici... Euh... Tu veux que je t'amène chez moi ? "

* Dois-je lui dire que j'habite à l'institut ? Ce n'est pas le plus urgent. Est-ce qu'elle va m'appeler papa ? *

Face à ses interrogations, incapable de savoir comment il fallait parler à sa fille inconnue déjà si "âgée", Scott avait sans y faire attention fait une grimace d'inquiétude.

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Dim 11 Oct - 19:56

    Rachel restait immobile, tel la statue antique d’une déesse, se prêtant à l’observation de Scott. Elle ne mentait évidemment pas, mais pendant un court instant elle se demanda si cela n’aurait pas été mieux… moins compliqué. Mais si elle ressemblait autant à sa mère que le x- men semblait le sous-entendre, tôt ou tard cela aurait transparut. La tête de la jeune femme était vide, un petit repos mérité. Le simple fait de sortir toutes les hypothèses qu’elle avait en tête menaçait de lui donner un mal de tête carabiné. Après tout ce qu’elle avait vécut dans cette journée, ce n’était pas les sensations fortes qui lui avaient manqué.

    Admettons… Sans vraiment le vouloir, il admettait qu’elle pouvait dire vrai. Même s’il semblait encore avoir de la difficulté avec le concept. Rachel aussi, sans le montrer, avait beaucoup de difficulté avec tout ça. La face de Scott ravivait beaucoup de souvenir, entre autre.

    -" Heu... Bon... Tu ne veux peut-être pas rester ici... Euh... Tu veux que je t'amène chez moi ? "

    Rachel pencha un peu la tête sur le côté, fronçant les sourcils. Puis, ses yeux s’agrandirent et elle sursauta, comme piquer par une mouche.

    « L’institut ? Elle n’a pas… elle n’est pas… »

    Visiblement, elle ne trouvait pas les mots ! La lueur qui brillait dans ses yeux indiquait, qu’au contraire, c’était le plus urgent. Ces autres pensées, ces autres préoccupations ; tout prenait le bord. Rachel hocha la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
Cyclope

Nombre de messages : 5187
Age : 43
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Ven 16 Oct - 19:52

(hj: on va continuer un peu ici si cela te convient, puis on ira à l'institut. Euh, elle, c'est l'institut ? )

Etonné, Scott s'aperçu que Rachel savait où il vivait, avant de se souvenir qu'elle semblait être télépathe comme sa mère.

* Va encore falloir que je fasse attention à ce que je pense !* râla-t-il en lui-même, oubliant du même coup ce qu'il se promettait de faire.

Au hochement de tête de la jeune fille, Scott hocha lui aussi la tête en affirmation silencieuse, puis il posa sa main dans son dos afin de la guider doucement vers sa voiture, qu'il avait laissée dans l'avenue principale, beaucoup plus bruyante et fréquentée que celle qu'ils venaient de quitter. Il ouvrit la portière devant elle puis attendit qu'elle s'installe avant de faire le tour et de se mettre au volant, profitant de ce moment de répis pour souffler un peu. Cela faisait tout de même beaucoup d'informations d'un coup ! Une fille, une autre réalité... et il avait tant de questions !

En mettant le contact, regardant droit devant lui pour ne pas voir à quel point Rachel ressemblait à Jean, il se permit quelques questions :


-" J'imagine que je suis bien plus vieux dans ta... réalité. Hum, est-ce que... je suis pareil ? Jean et moi sommes toujours ensemble ? Hum, si c'est une autre réalité, il doit y avoir des différences, finalement je ne suis pas sûr d'avoir envie de savoir... Car les choses que tu me raconterais influraient sur mon propre avenir, non ? "

Scott éprouvait un besoin irrépréssible de se racler la gorge à chaque phrase, alors que rien ne l'obstruait, si ce n'est une gêne certaine de parler avec sa "fille d'une autre réalité". C'était tellement irréel !

* Comment Jean va-t-elle réagir ? * se demanda-t-il en s'insérant dans la circulation.

-" Est-ce que tu as quelque chose de moi ? " voilà une question qui le taraudait tout de même, et à laquelle il voulait une réponse. Pour le moment, elle avait le physique de Jean, le pouvoir de Jean... Etait-il vraiment son père ?

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Ven 16 Oct - 23:00

    ( On dit bien « une » institut ? :scratch : )

    Le pouvoir de télépathie de Rachel pouvait être désagréable en soi, ce qu’elle ne se rendait pas compte. Pour elle, il n’y avait rien de plus normal que d’utiliser ce pouvoir… ce qui était pratiquement devenu comme une seconde nature. Mais il fallait dire que d’où elle venait, ce n’avait pas été les occasions d’utiliser ses dons précieux qui lui avaient manqué. Même si, d’une certaine manière, il était difficile de dire s’ils étaient si précieux… étant la cause de ses malheurs et de ceux de ses parents.

    Son père alternatif posa une main dans son dos et l’entraîna en direction de l’avenue. Se laissant guider, elle trouva cependant ce contact étrange. Son transport dans ce monde l’avait laissé patraque au départ, et désorientée, ce sentiment était maintenant renforcé par l’activité dans la rue. Son regard passa rapidement sur plusieurs visages, avant que son corps ne monte dans la voiture, côté passager.

    Son cerveau s’était remit à fonctionner, comme si le simple claquement de portière ou l’impression de semi sonorité dans l’auto ramenait à la charge ses supputations de départ, mais aussi des nouvelles. Avait-elle déjà vu ses visages ? Comment allait-ce être ? L’institut était-elle telle qu’elle se souvenait ? Verrait-elle sa mère ? Xavier ? Un vague sentiment d’appréhension la submergea en se demandant si elle faisait bien de se mêler ainsi à cet univers, il s’envola aussitôt qu’elle pensa à sa mère.

    Scott entra dans la voiture et, alors qu’il détournait consciemment les yeux, la jeune femme, elle, le regarda sous un autre œil. Devant elle se superposait le x-men et l’image qui lui restait de son père. Alors qu’elle ne le lâchait pas des yeux, il énonça le doute qu’elle avait elle-même eu, quelques secondes plus tôt. Elle abaissa la tête, réfléchissant.

    "[...] Car les choses que tu me raconterais influraient sur mon propre avenir, non ? "

    « Ne suis-je pas déjà en train de modifier ton avenir ? Si je n'étais pas apparu de nulle part... qu'aurais-tu été en train de faire ? »

    En même temps qu’elle parlait, il lui revenait en tête les expériences qu’elle avait faites avec Kate.

    -" Est-ce que tu as quelque chose de moi ? "

    Surprise, elle releva les yeux. Doutait-il encore de leur appartenance ou était-il simplement curieux ?

    « Je l’ignore. À toi de me le dire. »
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
Cyclope

Nombre de messages : 5187
Age : 43
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Mar 10 Nov - 22:56

(hrp : après vérification, non, institut est un mot masculin tongue )

La circulation était dense à cette heure de la journée, ce qui donnait une bonne escuse à Scott pour garder le regard obstinément tourné vers la route. Du coin de l'oeil, pourtant, il pu voir que Rachel prenait le temps de la reflexion avant de répondre à ses nombreuses questions. Enfin, répondre... il semblerait qu'elle soit venue à la même conclusion que lui, autant qu'il ne sache rien d'un futur qui n'arrivera peut-être pas.

-" Comment savoir si tu modifies mon avenir ? Peut-être en faisais-tu déjà partie ! Peut-être était-ce écrit quelque part que tu arriverais aujourd'hui et que je devais te rencontrer, comment savoir ? Peut-être le modifies-tu, en bien ou en mal, comment savoir ? Toutes ces questions sont purement rhétoriques car nous pourrions en discuter des heures sans jamais avoir de solution. Quelle importance ce que j'aurais fait si tu n'étais pas là ? Je suis là, avec toi, et pas ailleurs, et ceci ne pourra pas changer, quoiqu'on fasse "

L'esprit pragmatique de Scott avit fait le tour de la question rapidement. Puisqu'on ne saura jamais si l'arrivée de sa fille changeait quelque chose dans son futur, autant ne pas y penser. Par contre, ce qui était sûr, c'est que cette arrivée inopinée changeait son présent, et sa façon d'appréhender la vie. Alors qu'il n'avait encore jamais pensé à avoir d'enfant avant, voilà que cette idée, non seulement s'était présentée dans son esprit, mais en plus était devenue réalité.

Rachel avait répondu rapidement à sa dernière question sur leur ressemblance, mais lui-même prit un temps infini pour y reflechir. Il ne voulait pas se l'avouer, mais le fait qu'elle ne présente rien de flagrant venant de lui le vexait plus que de raison. Sa machoire s'était durcie, bien que son attention semblait toute entière à la conduite.


-" Je ne vois rien " finit-il par lâcher entre ses dents, tout bas.

Au même moment, les grilles de l'institut apparurent et Scott actiona le bipper qu'il avait dans la voiture, ouvrant le portail. Il poussa un soupir de soulagement parce que ce sujet serait surement clos, en dirigeant la voiture dans le garage.


-" Nous voici chez moi et... chez toi, si tu le souhaites " dit-il en se tournant enfin vers Rachel.

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Jeu 12 Nov - 6:16

    ( Maintenant que j'y pense, c'est bien logique ! )

    Le regard émeraude de la mutante cessa de fixer son paternel avec une curiosité frôlant l’hystérie ; elle devait arrêter de les comparer. Mis à part retourner le couteau dans la plaie, que pensait-elle arriver à faire ? Elle ne pourrait pas substituer ce moment, aux derniers souvenirs qui lui restaient de sa jeunesse. Elle devait aussi contrôler ce qu’elle ressentait. Il lui prit l’envie folle de le toucher, pour s’assurer une nouvelle fois qu’il était bien réel. Pour se rassurer ou simplement avoir un contact avec lui. Elle dû crisper les mains sur ses genoux pour se retenir. Comment le prendrait-il ? Comment prendrait-il n’importe quels gestes venant d’elle ? Elle venait de lui annoncer qu’elle était sa fille – dans un autre univers, mais quand même ! – elle devait au moins lui laisser le temps de digérer la nouvelle.

    À la place, elle regarda les rues, les voitures, les passants, le ciel, comme si elle s’attendait que quelque chose ne leur tombe dessus d’un instant à l’autre. Mentalement, elle pesa les mots de Scott. Sa conclusion dû lui plaire car elle hocha la tête ; d’ailleurs c’était mieux que le mal de tête qui risquait de l’envahir si elle se lançait sur le sujet. Son cœur se mit à battre plus rapidement, comme s’il appréhendait ce qui allait suivre.

    Elle ne remarqua pas l’air contrit de Scott ; l’institut semblait l’hypnotiser et son cœur ne semblait battre que pour l’instant ultime où l’automobile s’immobiliserait et qu’elle pourrait sortir. Son épaule entra en contact avec la portière, lui causant une douleur légère et passagère, elle se rendit alors compte de sa large et fine coupure au niveau du bras. D’ailleurs, elle réalisa que ce ne devait pas être la seule marque qu’elle ramenait avec elle. Mais peu lui importait.

    Cyclope : Nous voici chez moi et... chez toi, si tu le souhaites.


    [ On continue à l'Institut ? On pourra intégrer d'autre joueur si y'en a que ça tente... ]
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
Cyclope

Nombre de messages : 5187
Age : 43
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   Mar 17 Nov - 19:41

Arrow suite dans "enfin chez soi" dans le hall

J'imagine que tu as un t-shirt et que je ne vois pas la coupure ?

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Phénix noir [Cike/Jean]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Phénix noir [Cike/Jean]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Collection] Jean Bruce - OSS 117 - Fleuve Noir
» Collection policière chez Jean-Renard
» [Rossignol, Mario & Ste-Marie, Jean-Pierre] Agrippa - Tome 1: Le Livre noir
» Au Bon Beurre de Jean Dutourd
» [Collection] Section très spéciale - Fleuve Noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: Hors Jeu :: Topics finis :: Ville-
Sauter vers: