X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 L'ile infernale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 41
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: L'ile infernale   Mar 11 Aoû - 14:27

Bienvenus sur l'ile. Chacun de vous commence le jeu à un endroit différent. Vous avez aussi des motivations différentes What a Face

Tabitha, tu es sur la plage, la mer est au sud. A l'est et à l'ouest la plage continue avant de se terminer dans l'océan. Devant toi, une forêt inextricable. Tu ne vois rien à un mètre. Que fais-tu ?

Paige, tu es aussi sur la plage, la mer pour toi est à l'est. Vers le sud-est et le nord-ouest s'étend la plage à perte de vue. Vers l'est, la forêt. Que fais-tu ?

Logan, aussi sur la plage, l'océan est au nord pour toi. A l'est et à l'ouest, un tout petit bout de plage. Face à toi, au sud, la forêt. Que fais-tu ?

Malicia, tu as les mêmes caractéristiques que Logan, mais plus à l'est que lui. L'océan vous sépare. Que fais-tu ?

Toad, aussi sur la plage, l'océan est à l'est. Au nord et au sud, la plage à perte de vue. Face à toi, vers l'ouest, la forêt. Que fais-tu ?

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ile infernale   Mer 12 Aoû - 0:21

-Aha! Trop bon Logan! Tout seul sur une île perdue... t'as fais fort! S'écria Logan.

Frappant dans un cailloux, il se prit la tête entre ses mains, et grogna encore. Aha! Joli merdier! À croire qu'a force de se fourrer dans de sales draps, ça lui revenait à la figure quotidiennement!

- Tu t'es fais avoir comme un bleu! Bravo!

Pourquoi hurlait-il? Pourquoi maugréait-il? Pourquoi était-il seul au milieu d'une île désèrte? Ah! allez savoir! Tout commença lorsqu'il reçu cette lettre, soit-disant de Jean, l'invitant sur une île paradisiaque. Qu'est-ce qu'elle irait faire la bas? En avait-elle les moyens? Des questions qui lui étaient complétement passées au dessus de la tête. Il avait accépté, naivement. Quelques jours plus tard, il était à l'aérodrome de Cuba, embarquant pour l'île de rêve ou se trouvait sa bien aimée... Tu parles! Et maintenant, il était coincé ici. Ils étaient passés au dessus de l'île, et il y avait débarqué. Désèrte. Aucune trace de l'odeur de Jean . Par contre, il n'était pas seul... il y avait Crapaud. Et la petite Malicia, aussi. Il avait reconnu ces deux odeurs à des kilomètres. Boum Boum aussi était là...
Bref, le temps qu'il se retourne pour se jeter dans l'hélicoptère, celui-ci était déjà loin, à l'horizon. Et lui, comme un gland -ce rôle semblait lui convenir, dans cette situation-, il était encore sur la plage à ruminer sur son sort. Il s'accablait de jurons, se moquait de lui même, et priait pour que ça n'arrive jamais aux oreilles de Cyclope... ahah! Il s'en ferait une joie, celui-là! Quoi que, Logan souriait à le penser dans une situation semblable.
M'enfin, l'heure n'était pas aux réfléxions, mais aux actes. Il y avait une forêt, en face de lui, inextricable, sombre, épaisse... Bref, le genre "forêt tropicale hypra-dangereuse pour l'homme". Pour l'homme. L'homme. Logan n'était pas qu'un homme. Il avait tout les atouts pour se sortir d'ici...
Après, il y avait la plage qui continuait un peu plus loin. La forêt? La plage? Autant faire le tour de l'île avant de continuer.

- Marcher sur le sable fin alors que je suis en danger! Pff... le paradoxe!

Clairement, ça l'énervait. Il partit donc en marchant sur le long de la plage, vers l'est, éspèrant trouver quelqu'un... un X-men, de préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 41
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Mer 12 Aoû - 0:30

D1

Logan, tu arrives en bout de plage. Devant toi, à l'est, l'océan. Au sud, tu vois que l'ile décrit un arc de cercle mais elle est bordée de falaises à cet endroit. Plus loin, au delà de l'eau à l'est, tu vois un autre morceu de l'ile. Entre les deux, des requins tournent, visiblement affamés.

Tu as donc le choix : aller à l'est sur l'autre côté de l'ile (mais est-ce la même ?) par les requins, entrer dans la forêt au sud, escalader les falaises par le sud-est, ou revenir sur tes pas en restant sur la plage. Pour le moment il n'y a aucune odeur à detecter dans ce coin là.

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boum Boum

avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Mer 12 Aoû - 0:45


"-Hum…chouette enfin des vacances! Moi qui attendais ça depuis un baille voilà enfin ma récompense!" S’exclama la jeune fille tout en frottant ses mains, toute radieuse après avoir reçue une invitation pour une île paradisiaque.

Dans un petit sac de voyage, la jeune fille avait rapidement emporté ; des shorts, des débardeurs, des brassières, trois maillots de bain deux pièces, une paires de lunettes de soleil, de la crème solaire, son Ipod chargé à bloque malgré qu’elle y avait joint son chargeur, une paire de basket et une paire de claquette fraichement acheter.


Elle était joyeuse rien qu’au fait de penser à s’envoler pour prendre des vacances sur une île avec des gens accueillant! Son sac bien avec elle, son billet d’avion bien en main car il ne faut surtout pas l’oublier sinon elle aurait l’air fine pour aller jusqu‘à Cuba!

Arrivé à l’aéroport, la jeune fille n’eut pas eu à attendre longtemps son vol car celui-ci était à deux doigts de partir sans elle…Tabitha et sa ponctualité je vous jure!
Monté à bord, elle se retrouva coincée entre un homme d’une trentaine d’années, au visage presque vert par le mal de l’air et une vieille femme qui ne cessait de lui lançait des sourires découvrant un dentier sûrement aussi vieux que Wolverine! XD


Ayant mis ses écouteurs sur ses oreilles elle ferma les yeux puis, ne les rouvrit que lorsqu’elle sentit les genoux de l’homme près d’elle cogné dans les siens! Elle avait dût s’endormir car l’avion avait déjà atterrit à Cuba alors qu’elle était prête à râler contre l’homme de sans doute lui avoir fait un bleue!

Récupérant son sac de voyage sur le fameux tapis roulant, elle se rendit sans plus tarder au fameux aérodrome, toute souriante et bien évidemment en lançant quelques mots d’espagnol chaque fois qu’elle le pouvait! Mais sans vraiment parlé la langue couramment ni la comprendre d‘ailleurs. XD


"- Buenos Dias Muchacho!" Lança-t-elle à l’homme qui visiblement était le pilote à qui elle devait s’adresser.
- Votre destination? Demanda froidement celui-ci.

Pas très accueillant, elle lui répondit « Le point Uno! Vamos! » Autant dire que l’homme était plus que coincé aux yeux de la jeune fille. Néanmoins, la joie de se faire dorer au soleil, ne lui ôta pour rien son sourire! Grimpant à l’intérieur de l’hélicoptère, elle garda son sac avec elle et son baladeur à fond dans ses oreilles et c‘était partie pour ses belles vacances…

Après un tour en hélicoptère, la jeune fille arriva sur l’île. S’occupant à descendre son petit sac de voyage assez léger vue se qu’elle avait dedans, elle eu juste le temps de poser les pieds sur la plage que l’hélico repartait aussi vite qu’il était venue!

N’ayant pas le temps de demander au pilote ou fallait aller pour signaler son arrivé sur l’île elle regarda autour d’elle mais…à part la plage à droite et à gauche, il n’y avait personne pour l’accueillir… ni en face d’elle. Une grande forêt se présentait à elle.


"- Non mais je rêve!?! Ou sont les vanillés, les beaux hommes et les cocktails servit dans les noix de coco?" Demanda-t-elle pour elle-même fixant cette forêt d’où on ne voyait rien d’ailleurs! "OH HE?!!!! Y’A QUELQU’UN? "Cria-t-elle sans rien entendre en retour, ni voir une personne…

C’est malin sa! Hé oui Tabitha tu viens de te faire duper en beauté ! Ta jamais rien gagné de ta vie alors un voyage c’est trop beau pour être vraie ! Je fais quoi moi maintenant sur cette île soit disant paradisiaque?

"- Bon, il doit bien y avoir une personne qui vit ici? Même si faut être complètement malade!"

Encore heureux pour elle, son sac de voyage pouvait de mettre comme un sac à dos alors une fois l’avoir correctement mis sur son dos, elle marcha droit devant elle, pénétrant dans la forêt doucement, les sens au aguets…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 41
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Mer 12 Aoû - 0:49

F10

Tabitha, tu es dans la forêt maintenant. Tu ne vois pas grand chose, il fait presque nuit tellement les arbres sont hauts et serrés. Pas un bruit, même pas un oiseau ou un singe.

Pour le moment tout va "bien". Tu peux aller dans toutes les directions, tu as la forêt partout, sauf si tu reviens sur tes pas vers le sud.

Que fais-tu, et à quelle vitesse ?

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ile infernale   Mer 12 Aoû - 1:21

Toute contente, l’esprit rempli d’un bonheur inouï, la jeune mutante se dépêcha de faire ses bagages n’emportant principalement que quelques affaires ainsi qu’un nécessaire de toilette. Malicia était si heureuse d’avoir reçue se courrier qu’elle était arrivé très tôt l’aéroport… une heure en avance précisément.

L’excitation était telle que son sourire ne quittait pas ses lèvres et qu’elle faisait sursauter sa jambes sur place se qui, avait le don d’exaspérer les personnes assises près d’elle la prenant sans doute pour une simplette!

L’heure de l’enregistrement arriva enfin et elle fut l’une des premières personnes à se précipitée pour embarquer sans plus tarder ni se poser trop de question, le principal étant qu’elle pouvait être guérie de sa mutation qui l’empêchait d’avoir tout contact physique avec autrui.

L’avion prit son envol et Malicia assise contre le hublot, fixait le paysage lointain l’emmenant vers d’autre horizon…celui d’un rêve qui devenait réalité…

Quelques heures plus tard, la voix du commandant de bord intervint dans les hauts parleurs prévenant les passagers que l’avion allait effectuer son atterrissage. Ayant un petit souvenir qui ne fut pas de tout repos par le passé, elle se cramponna à son siège en fermant les yeux puis, sans que rien ne se ressente, l’engin de ferraille se posa délicatement.

Un sourire dédicacer du passager se trouvant près d’elle, elle pût enfin sortir et respirer le bon air frais du nouveau pays dans lequel elle venait de poser les pieds. Elle récupéra son bagage et tourna en rond environ ne demi heure avant de finalement trouver le fameux hélicoptère qui la conduirait à son rêve le plus cher.

Le pilote lui demanda alors sa destination, et la jeune fille lui répondit 4.
Après le tour en hélicoptère, celui-ci se posa et descendant, elle regarda devant elle…une forêt gigantesque et derrière, le c*l de l’hélicoptère qui s’en allait sans demandait son reste! La plage sur sa gauche et sur sa droite, une forêt inconnue devant elle…enfin tout est inconnu ici!

Il n’y avait jamais eu de vaccin miracle pour ôter sa mutation! Pas d’autre jeune guérie avant elle, pas de savant fou…rien.


"- RIENN!!!!" Hurla-t-elle de chagrin sans pouvoir se retenir.

Elle ne savait pas où aller, quelle direction prendre! Elle décida de marché sur la plage à sa droite (l’est je crois), d’un pas rapide tant l’énervement de s’être fait berner aussi facilement par une chose aussi ridicule était présent en elle…
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 41
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Mer 12 Aoû - 9:37

G1 (Si c'est ta droite, c'est l'ouest.)

Malicia, tu as atteints le bout de la plage. Devant toi tu as maintenant l'océan, avec des requins bien visibles. Plus loin, tu peux distinguer un autre morceau de l'ile (ou d'une autre, va savoir !) et quelque chose qui bouge. Mais à cette distance tu ne peux pas savoir ce que c'est. Un animal ? Vers le sud-ouest, l'ile décrit un arc de cercle mais ce sont des falaises abruptes. Vers le sud, la forêt et à l'est, la plage d'où tu viens.

Que fais-tu ?

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !


Dernière édition par Cyclope le Jeu 13 Aoû - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ile infernale   Mer 12 Aoû - 21:19

Cool. Que dalle. Nada. Niet. The vide!
Logan était agaçé, énérvé, embêté. Il était contrarié, en gros. Largué au milieu de nulle part comme un sac poubelle. Aha! Super, de quoi rire, en somme. Il sentait l'odeur de Malicia, de l'autre côté de L'île. Enfin, de l'autre côté de cette branche océanique où grouillaient les requins. Si ça avait pas été elle... Rahlalala, vraiment!

Pour se donner bonne conscience, Wolverine esquissa un sourire en pensant au fait qu'il fallait toujours la surveiller. Même perdu, sans rien, sur une île désèrte, c'était son lot. Ah! Au moins, elle saurait calmer sa bonne humeur, c'était un don, chez elle... et puis, à deux, ils auraient plus de chance de ce sortir de ce magnifique merdier. Bien mis en scène, en plus! Ah, le coup de la lettre... il y avait fort à parier que c'était une manipulation.
Il fonça vers l'océan, enlevant la chemise qu'il portait et qui ne pourrait que le géner, et sortit ses griffes en courant.

- J'arrive, petite!
Revenir en haut Aller en bas
Paige Dewitt
Chef Modo
Chef Modo
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 25
Pouvoirs : Pouvoir géothermique
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Mer 12 Aoû - 21:44

-" J'ai gagné, j'ai gagné un voyage sur une île " hurla Paige dans tout l'institut en découvrant son invitation pour un séjour sur une île paradisiaque fraîchement gagné.

Après une telle nouvelle, la jeune fille ne perdit pas une seconde et attrapa son sac de voyage et mis tout ce qui était à sa portée. Deux robes, un maillot de bain, deux bikinis des sous- vêtements et autres tissus en tout genre, elle n'oublia pas non plus de prendre son nécessaire de toilette ainsi qu'une bonne crème solaire indice 50.

Bagages et billet d'avion en main, Paige pris le premier taxi qui s'arrêta devant elle et demanda au chauffeur de la conduire à l'aéroport le plus vite possible, en effet l'excitation de découvrir cette île paradisiaque de Cuba ce faisait de plus en plus ressentir. Arrivée à l'aéroport de New-York la jeune mutante descendit du véhicule tout en payant sa note, puis elle se dirigea vers le guichet de l'aéroport le plus proche. Elle sortit le billet de son sac et le donna à l'hôtesse d'accueil.


-" J'ai gagné ce séjour, c'est la première fois que je gagne quelque chose de ma vie" dit-elle à cette représentante de l'aéroport qui lui fit un léger sourire en guise de réponse.

Son billet donner, Paige pénétra dans la salle d'embarquement puis après quelque temps d'attente elle embarqua à bord du Boeing 747 direction cuba. Elle chercha sa place dans l'avion, place J8, qui se trouvait à l'arrière de l'appareil perdu entre les toilettes et la cuisine des hôtesses. En J7 se trouvait un homme d'affaire aussi aimable que Wolvie XD, et en J9 une octogénaire ayant un exactement le même regard que celui de Scott lorsqu'il est en colère.

* Il commence bien ce voyage* pensa-t-elle

Après une bande demie heure de vol les hôtesses passèrent dans les rangs tout en prononçant le célèbre "salty or sweet ", salé ou sucré, pour Paige sans aucun doute pris donc un sweet qui était en fait un paquet de cookies au chocolat accompagne d'un jus d'orange. Une fois tout cela manger et bu l'avion entama sa phase d'atterrissage.

* Cuba me voilà * avait-elle envie de crier mais, elle se contenta de le penser

Une fois atterrit, Paige récupéra son bagage et se dirigea vers son deuxième point de route pour pouvoir atteindre cette fameuse île. Un petit tour d'hélicoptère plus tard, la jeune demoiselle était enfin arrivée sur l'île paradisiaque qui d'ailleurs n'avait rien de paradisiaque à première vue. En effet l'hélicoptère l'avait largué sur l'île avec son bagage sans en dire plus, là où Paige se trouvait il n'y avait rien à par du sable à perte de vue, la mer à perte de vue et la forêt à perte de vue.

-" Je me suis fait avoir " hurla-t-elle

Tout en tournant en rond, la jeune femme tout en retournant dans sa tête quelques phrases. Bien joué ma petite Paige tu es coincé ici, non mais qu'est-ce que j'ai pu être bête sur ce coup-là, non mais gagné un voyage sur une île paradisiaque c'était trop beau pour être vrai.

Se ressaisissant, elle regarda autour d'elle et décida de partir vers la forêt pour y trouver de la nourriture et de l'eau potable et voir même de l'aide, après tout il y avait peut-être quelqu'un sur cette fichue île. Paige pris son sac sur ses épaules et partit en direction de la forêt tout en se méfiant du moindre bruit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ile infernale   Mer 12 Aoû - 23:47

Malicia était coincé car elle arriva au bord de l’île…là ou il n’y a que de la mer…bourré de requin tournant en rond l’air d’attendre son corps pour manger. Un autre bout de l’île ou une autre, se présentait en face ou elle distingua quelque chose. Elle ne pouvait dire de quoi il s’agissait exactement, un animal, une personne en chair et en os qui vivait là? Comment le savoir si se n’est hurlé pour demander?

"- Hé!?!" Il y a quelqu’un? Hurla-t-elle aussi fort qu’elle le pouvait.

Une voix se fit entendre ou un cri qu’elle ne put correctement interpréter en vue de la distance qui la séparait de l’autre île. Elle pût néanmoins voir la chose ou la personne plonger dans l’océan et la panique la prit en voyant cela:


- NON, C’EST DANGEUREUX !!

En vue des requins, la jeune fille ne savait plus très bien quoi faire… tout se qui l’entourait semblait dangereux et meurtrier. Pour se sentir seule, là, on pouvait pas faire mieux! Sans compter qu'elle venait d'assister à un suicide en direct!

Lâchant son sac qui tomba à terre, elle se laissa tomber sur les rotules, à bout de nerf et de désespoir. Les larmes inondaient son visage…un mensonge aussi gros que cette île, la solitude et sans compter que personne ne savait où elle se trouvait… elle ferait n'importe quoi pour s'en aller d'ici au plus vite...
Revenir en haut Aller en bas
Crapaud
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 33
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Jeu 13 Aoû - 0:29

Quand Mortimer reçu sa lettre, il crut d'abord à une plaisanterie mais comme il était demandé par pas mal de groupe plus au moins correct (comme le Club des Damnés, entre autre ...), il se dit qu'il devait s'agir d'un test.
Et puis même si tel n'était pas le cas, cela faisait trois semaines qu'il tournait en rond au sein de la confrérie et un petit séjour hors du pays ne lui ferait pas de mal.

Crapaud prépara donc son sac et partit s'en rien dire à personne, comme à son habitude.
Une fois arrivé à Cuba, il rejoigna un pilote d'hélicoptère et il lui annonça qu'il devait se rendre au point numéro cinq.
Durant le trajet, Crapaud relut sa lettre. Une île paradisiaque l'attendait avec des casinos et autres tables de jeu à gogo et surtout un compte illimité.
Celui qui l'avait invité ne savait pas l'erreur qui l'avait faite.

Au bout d'un quart d'heure de vol, l'hélico se posa sur un énorme Yacht, Toad embarqua ensuite sur un petit zodiac direction l'île.
Dix minutes plus tard, notre confrériste accosta, le pilote du bateau gonflable fit vite demi-tour et lança à Crapud avant de partir en trombe :


"_ No sé porque tù eres aqui gringo, pero pienso que no vas a salir de allí vivo ! Ha ha ha ha ha !!!!"

Crapaud regarda le latino s'en aller en se fendant la poire.

" Cabron ! T'as raison de te barrer saloperie de bouffeur de tapas, sinon je t'aurais fais la peau! "

Dans un premier temps, Mortimer crut que le pilote s'était trompé, ou que le personnel de l'île était un peu en retard mais il réalisa au bout de vingt minutes qu'il s'était, probablement, fait berner.
Il se leva alors du rocher qu'il squattait depuis son arrivée, fixa l'immense forêt dense et hostile qui se dressait devant lui. A sa gauche comme à sa droite, la plage continuait en bordant la forêt, Crapaud décida donc de longé la plage par le sud tout en marchant !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 41
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Jeu 13 Aoû - 13:56

Logan, evidemment les requins affamés t'attendent. Ils sont une dizaine à te foncer dessus, dès que tu as mis les pieds dans l'eau, toutes dents dehors.
Si tu t'en sors (ce dont je ne doute pas, ils n'aiment pas l'adamantium ^^), tu arriveras en G1 où se trouve Malicia (bande de tricheurs ^^)

Paige, tu arrives en C7. La forêt, contrairement à ce que tu pensais, parais assez sympahique. Les oiseux gazouillent, les rayons du soleil traversent agréablement les frondaisons, et une petite source coule au milieu d'une clairière. Dans toutes les directions (sauf derrière toi) tu as la forêt. Où vas-tu, et à quelle vitesse ?

Malicia, tu n'as pas bougé, tu restes donc en G1.

Toad, tu es entré dans une zone dangereuse. Toutes les directions de l'ile s'inversent, et ceci est valable pour tous les joueurs. Pour toi, l'océan est maintenant à l'ouest.

Pour tous les joueurs, et grâce à Crapaud, si vous continuez tout droit vous retournerez en fait sur vos pas, sans vous en rendre compte, sauf si vous avez des points de repère (comme l'océan). Ceux qui sont dans la forêt ne peuvent pas le remarquer. Vous avez senti la terre bouger et la tête vous tourne. Vous êtes déboussolés. Twisted Evil

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paige Dewitt
Chef Modo
Chef Modo
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 25
Pouvoirs : Pouvoir géothermique
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Jeu 13 Aoû - 20:20

Cela faisait maintenant plusieurs heures que Paige marchait dans la forêt, sans rien voir à par des arbres. La jeune femme commençait à en avoir plein le dos de marcher sans rencontrer la moindre personne, elle décida donc de faire une pause près d'un chêne recouvert par la mousse. Elle sortit de son sac une bouteille d'eau pour se rafraichir ainsi qu'une boîte de cookies qu'elle avait acheté avant de prendre l'hélicoptère.

-" Mais dans quelle galère je me suis encore mise, en plus je suis toute seule " dit-elle tout en soupirant

La jeune femme se croyait seul mais, ce n'était pas si vrai que cela, en effet le gazouillement des oiseaux se faisait entendre à des kilomètres à la ronde ce qui donnait à cet endroit étrange un peu d'humanité. Paige repris donc la route en direction du chant des oiseaux, au bout d'une dizaine de minutes la jeune mutante trouva une petite clairière muni d'une source d'eau potable.

A cet endroit elle s'empressa de se rafraîchir et de remplir sa bouteille. L'endroit était assez beau, une plaine au milieu de la forêt vierge, là où poussait différentes sortes de fleurs que de petits insectes butinaient. Dans la petite source d'eau fraîche qui ruisselait près de là, se trouvait des poissons de différentes couleurs, toutes ces diffèrentes rencontres redonnaient le sourire à Paige. Mais alors qu'elle s'apprêtait à reprendre son chemin, la jeune femme sentit la terre trembler sous ses pieds et fût prise de maux de tête indéterminable.



-" Wahou c'est quoi ce truc de malade, hé mais, qui m'a envoyé dans le Jumanji là, ce n'est pas drôle, mais alors pas drôle du tout, je veux rentrer chez moi " hurla-t-elle

La jeune mutante était à deux doigts de ravager la forêt par un incendie pour y voir plus claire, mais grâce son self-contrôle la jeune femme se maîtrisa et se concentra sur sa mission, celle de sortir de la forêt et de quitter cette île le plus vite possible. Sac à dos sur le dos et bouteille d'eau en main Paige traversa la forêt, sans aucune rencontre à par deux trois insectes qui passaient par là. La jeune femme marchant tête baisser ne vit pas une branche, cette même branche qu'elle se prit délicatement en plein visage.

Paige gisait à terre et elle sentait la moutarde lui monter au nez, se relevant bien difficilement de sa chute, le jeune femme aperçut le chêne recouvert de mousse sur lequel elle avait fait une pause.


- " Ah non, mais alors là c'est le bouquet, non mais c'est une blague, je tourne en rond depuis des heures et des heures" cria-t-elle

Perdant le contrôle total de la situation, Paige sentit ses nerfs lâcher et ne se retenant plus, Paige se transforma en véritable torche humaine et brûla les trois quarts de la forêt. Une fois sa forme humaine reprise, la mutante aux cheveux bouclé y voyait désormais plus clair dans la direction à prendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 41
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Jeu 13 Aoû - 20:45

Les 3/4 faut pas exagérer, la forêt est grande ^^

C7

Paige, à travers les arbres calcinés, en face de toi au loin tu peux voir la plage sur laquelle tu es arrivée. Dans ton dos, la source à laquelle tu as bu. Autour de toi, rien que des arbres brûlés, des animaux affolés courant dans tous les sens, et plus loin, la forêt intacte. Mais revenons à cette fameuse source. Ne t'a-t-on pas appris à te méfier ? Elle était bonne au moins ? Parce que tu sens tes paupières baisser, et tu t'écroules sur le sol...

-


-


... Lorsque tu te reveilleras, avec un énorme mal de crâne, quelle direction prendras-tu ? Et à quelle vitesse ?

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ile infernale   Jeu 13 Aoû - 21:32

Logan, gazouillant dans l'eau en étripant des requins avec les aiguilles à tricoter qui lui sortaient des mains, c'était un tableau à voir.
Une morsure? Cicatrisation. Quant aux os, ils avaient pas l'air d'apprécier l'adamantium, comme... comme n'importe qui sur cette planète, en fait. Logan nageait sans s'arrêter, frappant dans les branchies qui se présentaient, mordant, se débattant, et les requins se sauvaient les uns après les autres... du moins, ceux qui n'avaient pas survécu. Il remonta à la surface, car le manque d'air était désagréable.

- Ouai... Pft... c'est ça! Barrez vous bande de lopettes! Hurla-t-il en agitant son poing de manière menaçante.

Evidement, personne ne l'entendait... parler au poisson, il avait pas l'habitude. Il continua à nager, sans faire de pause, et arriva au rivage suivant. Puis, il se mit à courir sur la plage.

(hé, vu que j'étais dans l'océan, les directions ne se sont pas inversées, hé? xD)
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 41
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Jeu 13 Aoû - 21:49

Lol, les requins qui n'ont pas suvêcu se sauvent ? T'es sûr ? Razz

Si tout s'est inversé aussi, si tu avaios nagé droit devant toi tu te serais retrouvé sur ta plage, mais comme tu t'es battu, on considère qu'en revenant à la surface tu as retrouvé facilement la plage de Malicia.

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boum Boum

avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Ven 14 Aoû - 18:42

Tabitha était bien là! Une forêt à n’en plus finir, ou ne voit strictement rien du tout, ou il fait nuit alors qu’il fait jour! Autant dire qu’elle exploserait bien tout si elle n’avait pas peur de mettre le feu autour d’elle, de créer un énorme incendie et de se retrouver bloquer dedans! N’ayant aucune lampe de poche, elle créa un plasma pour lui donner un peu de luminosité et surtout ne pas le faire exploser!

Au fur et à mesure qu’elle avançait, ses jambes jusqu’aux genoux frôlait et s’arracher à des choses sans doutes des plantes pensa-t-elle pour ne pas hurler de peur!
Ne pensant qu’à se qui lui frôlait les jambes, elle éclaira ses jambes…


"- non mais je rêve! J’en aie ma claque! Je vais tous vous explosez la tronche si vous me faites pas sortir de là tout de suite, bande de malade!!! Sa vous plait de ma voir la trouille au ventre!?! Les jambes en sang!?!"

Ne portant qu’un panta’ court bleu turquoise, ses jambes avait été arraché par les multiples branches de ronce qui l’entouraient! Autant dire qu’elle flippait grave avec se silence de mort qui arrivait de tout les côté, pas une bestiole, pas un oiseau, pas d’animaux et encore moins une personne qu’elle connaissait!

"- Montrez-vous bande de lâche! Si je vous vois, je vais vous faire passer l’envie de m’avoir connue et d’avoir voulut me faire croire à un truc de m*rde!"

La colère la faisait avancer rapidement malgré ses jambes qui criait de douleur, elle ne savait pas ou elle se situé, ni ou elle se dirigeait. Son globe ne lui éclairait que son prochain pas et au lui de continué tout droit devant elle car le chemin était quasi impraticable, elle partit légèrement sa gauche (là c’est à l’est!) et elle marcha encore et encore aussi rapidement qu’elle le pouvait.

Elle ne pouvait courir sinon elle risquerait de tombe et de se blesser gravement! Elle priait pour croiser une personne même un fou qui vivrait là depuis longtemps…au moins, elle ne serait pas seule se qui serait un peu plus rassurant!…
La terre pas beaucoup mais assez pour donner le tournis à la jeune mutante. Elle continua tout de même d’avancer sans s‘arrêter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ile infernale   Ven 14 Aoû - 19:13

Malicia était là, assise sur son sac et sans rien faire que pleurer! Elle s’en voulait d’avoir été aussi aveugle et c’était un coup à se faire tuer à chaque fois qu’on lui promettait un remède! Il fallait qu’elle vive avec sa mutation mais en premier lieu qu’elle sorte de cette foutu île! Passer par l’océan, c’était carrément impossible puisque les requins l’attendaient bien sagement et elle n’avait ni bateau ni hélico ! Deux options se présentaient alors à elle ; Soit elle pénétrait dans la forêt ou soit elle longeait la plage!

Pénétré dans une forêt inconnue, c’est non non non et non! La terre trembla subitement…un mini séisme?… l’île bouge t-elle fréquemment à une heure précise?…c’est impossible! Elle eu le tournis quelques instant et puis, séchant ses larmes, elle se leva et, se pencha pour reprendre son sac sur leqeul elle était posé mais…une personne surgit…LOGAN!!


"- Logan! Qu’Est-ce que tu fais là!?!" Demanda t-elle subitement

Bien sur elle était contente de le voir elle se sentait moins seule maintenant! Plusieurs plaies sur son corps se refermaient. Était-ce lui qu’elle avait vu plongé?…surement! L’envie de le prendre dans ses bras était bien au rendez vous mais elle s’arrêta brusquement après avoir fais deux pas…la question qu’elle se posait principalement était que fait-il là lui aussi, sur cette île au milieu de nulle part?…
Revenir en haut Aller en bas
Crapaud
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 33
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Sam 15 Aoû - 14:29

Mortimer marchait depuis une heure lorsqu'il décida de faire une pause.
Il s'assit sur un rocher, scruta l'horizon et ouvrit son sac.
Pour son voyage, il n'avait pris que quelques affaires de rechanges, un zippo et deux bouteilles de whisky volées dans l'avion. Son portable n'affichait aucun réseau et l'ile semblait inoccupé par des êtres humains. Ou alors ils étaient très bien caché.

Tout à coup l'île trembla, Crapaud se retrouva à terre et son crane vint heurté un rocher.
Toynbee se releva trois minutes plus tard avec un mal de crane de tout les diables. Le soleil tapait de plus en plus fort et du sang coulait de son crane.

Il décida se mettre à l'abri du soleil en entrant dans la forêt. Il ne se rendit pas compte que tout avait changé de direction mais il avait trop chaud et trop mal pour s'en rendre compte.
Après un quart d'heure de marche, il s'adossa à un grand arbre et épongea le sang avec un de ses caleçons.
Maintenant, il pouvait entendre les oiseaux gazouiller et parfois, le vent apportait des odeurs de bruler .
Il décida d'attendre encore quelques minutes avant de reprendre la route.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 41
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Lun 17 Aoû - 16:09

Boum Boum : G11. Puis tout s'est inversé, tu es revenue sur tes pas, légèrement à gauche. Tu sors donc de la forêt, et tu te retrouves sur la plage. Le point où tu étais arrivé est sur ta droite.

Malicia, toujours en G1

Crapaud, tu entres en I5. A nouveau la terre tremble pour tout le monde, l'ile reprend sa place initiale et les directions sont à nouveau les bonnes. Tout autour de toi, la forêt, angoissante et vide. Tu peux aller dans toutes les directions. Mais toutes ne sont pas équivalentes Razz . Vers le sud, il te semble entendre de la musique. Vers l'est, la forêt semble s'éclaircir et devenir plus accueillante.

Boum Boum, tu as donc l'océan en face de toi et à l'est, à l'ouest se trouve ton point de départ 1. Au nord-est la plage et derrière toi toujours la forêt que tu viens de quitter.

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapaud
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 33
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Ven 21 Aoû - 14:13

Un nouveau seisme. Encore. De même magnitude que le précedent, mais cette fois-ci, Mortimer était assis et vu tous ses repères s'inverser.
Il mis cinq minutes avant de se relever, mais ne compris rien de ce qui venait de se passer. La forêt venait de se transformer et cela devant ses yeux.

Enfin, peut importe, il fallait qu'il se mette en route car depuis le tremblement de terre, les oiseaux ne chantaient plus.
A l'Est, la forêt semblait s'éclaircir, mais une légère musique de vahiné semblait venir du Sud de l'ile.
Si il y avait de la musique, il y aurait forcément des gens et il pourrait donc soigner sa blessure au crane.

Crapaud partit donc en direction du Sud et arriva sur une maison monté sur pilotis. La musique sortait par des bafles installés sur les quatres cotés de la maison mais personne ne semblait être dans les parages.
Notre confrériste fit donc prudement le tour de la maison, entra sur le perron, esseya d'ouvrir la porte mais celle-ci était verrouillé. Il frappa à la porte et scruta par les fenêtres.
Toujours personne.
Mortimer descendit du palier pour aller s'installer sur la terrasse ombragé. Avant de s'assoir, il prit le soin de se servir une bière dans le frigo et de se vautrer dans le hamac.

L'air apportait une odeur de sable, d'eau salée et de barbecue.
Il ne manquait plus que quelques ravissantes jeunes et jolies filles à son service et tout aurait été parfait.


"_ Finalement, je m'en sort pas trop mal !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ile infernale   Mar 25 Aoû - 16:28

Matthew sentit son coeur faire un bond dans sa poitrine à la lecture du papier qu'il venait de recevoir : compte illimité ! Il relut plusieurs fois les mots qui s'étalaient devant ses yeux sans trop y croire avant de se dire qu'il fallait être inconscient pour lui proposer une telle chose. Ni une ni deux il décrocha son téléphone et prétexta une forte fièvre à son employeur et le prévint qu'il ne pourrait pas être là avant plusieurs jours. Il sortit un sac à dos et y fourra rapidement et sans ménagement deux ou trois affaires de rechange, sa crème solaire et une vieille serviette de plage. Ah, sans oublier le short de bain bien sûr. Il ne roulait pas sur l'or et il comptait bien s'en mettre plein les poches, sans complexes, et récupérer un max d'argent. Une demie heure plus tard il roulait à fond à vélo sur la route menant à l'aéroport, son billet en poche, filant à toute vitesse vers les promesses de richesses infinies. Plus vite plus vite plus vite ! Il slaloma entre les voitures en se faisant klaxonner et arriva trente minutes plus tard devant l'aéroport. C'était la première fois qu'il prenait l'avion.

Quelques heures plus tard, après avoir roupillé pendant presque tout le voyage, il parvint enfin à destination. Ses vieilles lunettes de soleil démodées sur le nez, Cuba s'offrait à lui. Son sac à dos sur l'épaule, il chercha avec impatience l'héliport parmis toute la frénésie de l'aérodrome et parvint enfin, après trente cinq minutes de recherches inutiles, à trouver le pilote qui devait l'emmener vers la fortune. Il se présenta rapidement et, au bord de l'impatience, faillit secouer comme un prunier l'homme qui devait l'emmener pour partir sur le champ.

_" Vite vite, au point 6 pilote ! On m'attend pour une affaire des plus urgentes !"

L'homme qu'il avait en face de lui le regarda avec un air dubitatif, Matthew n'avait pas vraiment l'air de quelqu'un qui devait prendre un hélicoptère, mais, après vérification, c'était bien lui qu'il devait emmener. Soit, allons-y. Un gros sourire s'afficha sur le visage de matthew tandis qu'il voyait le sol s'éloigner de plus en plus.

*Un vol d'avion et un vol d'hélicoptère dans la même journée... Wouaw, qu'est-ce qu'il m'arrive ?! Mon étoile me sourit on dirait !*

Il ne savait même pas où il allait mais en tout cas l'eau en dessous d'eux ressemblait à ces plages qu'on voit sur les cartes postales, turquoise à souhait. Ca pour une aubaine, c'était une aubaine. Comme il n'en arrive pas deux fois dans la vie. Le vol se déroula tranquillement, seulement ponctué par le vacarme bruyant et incessant des pales de l'engin, et quelques temps plus tard ils parvinrent en vue de leur destination. Matthew se colla contre la vitre, ne touchant que le verre de celle-ci, et pressa son visage contre pour observer l'endroit où il allait devenir riche. Si on lui avait dit hier qu'il irait dans la mer des caraïbes le lendemain...

Une île se profilait au milieu des chaudes eaux bleues. Sûrement là qu'il trouverait la richesse pensa-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Cyclope
Admin/X-men Professeur/Tuteur
Admin/X-men  Professeur/Tuteur
avatar

Nombre de messages : 5187
Age : 41
Localisation : avec vous...
Pouvoirs : rayons lasers
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Mar 25 Aoû - 19:17

Crapaud, tu es en I6.

Des jeunes vahinées, 5 au total, sortent de la forêt du côté opposé à ton arrivée. Elles disutent dans un langage inconnu mais s'arrêtent net lorsqu'elles te voient dans le hamac. Soudain, leurs yeux s'éclairent, elles sourient, et pendant que 3 d'entre elles se jettent sur toi et t'immobilisent bras et jambes (elles sont fortes pour leur âge !), les deux autres vont rallumer le feu devant la maison et rentrent dans la maison. Elle ressortent avec un énorme couteau de cuisine et s'approchent de toi. Ce sont, tu l'avais compris, des vahinées canibales Razz

Matt, tu arrives donc sur la plage en A3. A l'ouest, tu as la mer. Au nord et au sud, la plage et à l'est, la forêt, relativement accueillante en ce point de l'ile. Bien entendu, le pilote de l'hélico est reparti dès qu'il t'a déposé et tu te retrouves complètement seul.

_________________


Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapaud
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 831
Age : 33
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: L'ile infernale   Mer 2 Sep - 23:07

"_ Non ! Dites moi que je rêve, c'est pas possible !"

Et si ! Cinq magnifiques créatures sortirent de la jungle et avançèrent doucement vers lui tout en parlant dans leur dialecte. Mortimer commença à se lever pour les acceuillir mais trois d'entre elles se jetèrent sur lui.
Elles riaient, le tenaient fermement et s'échangeaient des regards coquins.
Crapaud crut un instant qu'un des ses fantasmes allaient se réaliser et se laissa donc faire jusqu'a .... jusqu'à que les deux autres reviennent avec des couteaux, ou plutôt des sabres à en juger par leur taille, de cuisine.
Le feu crépitait de l'autre coté du terrain et Toad commença tout doucement à comprendre ce qui se tramait.


"_ Allez les filles, lachez-moi! D' habitude, les plans dans ce genre ne me dérange pas, mais je préfère quand même attacher qu'être attacher !"

D' un coup d'épaule sec, Crapaud se dégagea le bras droit et poussa la jeune fille qui tomba sur ses fesses. Les deux autres se regardèrent et serrèrent de plus belle leur étreinte sur le mutant.
En deux temps, trois mouvement, elles le firent tombé par terre et commençèrent à lui ligoter les mains. Comme la bête ne se laissait pas faire, elles si mirent à quatre pour arriver à leur fin.

A ce moment là, Mortimer ne rigolait plus !


"_ Ok les pisseusses, là vous commencez sérieusement à me gonfler et vous allez voir qu'un confrériste ne se gène pas pour tabasser aussi bien les hommes que les femmes !"

Sitôt dit, sitôt fait ! Crapaud se mit promptement debout et envoya un des plus puissant coup de boule qu'il n'ait jamais donné à la blonde. La femme tomba à terre lourdement, ses copines comprirent que le diner allait se faire la malle et elles aussi passèrent à la vitesse supérieur.
Trois des quatres filles restantes se jetèrent sur lui tandis que la quatrième s'affairait tranquilement au barbecue. En deux bonds, Mortimer se rettrouva à ses cotés et l'envoya valser dans le feu d'un coup de pied retourné. Pendant que la jeune fille hurlait et courait avec le corps en flamme en direction de la jungle, notre ami confrériste en profita pour se libérer de ses liens avec le sabre qui trainait par là.
Avant que les trois autres ne reviennent en hurlant vers lui, Toad prit une poignée de sable dans la main et la jeta en pleine figure de la première qui arriva sur lui. Comme la vahiné portait les mains à son visage pour essayé d'enlever le sable de son visage, Mortimer en profita quand même pour lui asséner un puissant coup de genou dans le ventre, deux trois crochets et autres uppercuts en pleines faces avant de l'envoyer valser dans la maison à travers la vitre.

Le combat suivant dura cinq petites minutes et crapaud en sortit bien évidement vainqueur, non sans mal mais avec quelques petites griffures de ci de là.
Quand la bagarre fut finit, Mortimer s'aperçut que le campement était dévastéet qu'il ne lui retsait plus qu'à partir car il ne voulait pas prendre le risque de voir débouler d'autres folles furieuses.
Il ramassa donc son sac et mit le feu à la maison avant de partir, histoire de laisser une empreinte de son passage.

Toynbee pris ensuite la direction du Sud en bondissant d'arbres en arbres.

_________________


Dernière édition par Crapaud le Ven 4 Sep - 7:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ile infernale   Jeu 3 Sep - 1:54

[:O Mais quelle violence mes aïeux quelle violence. Un peu de volupté vous fera du bien xD. Faites place à l'ardente morsure du soleil 8D]

L'hélicoptère et son pilote étaient déjà repartis, provoquant une mini tornade de sable au passage. Matthew pesta contre cette indélicate attention et enleva tout le sable qu'il avait désormais dans les cheveux, sur lui ou même partout en fait. Il se voyait mal arriver dans un casino de luxe ou un établissement de ce genre avec une dégaine pareille ! Heureusement ça allait. Maintenant, il allait pouvoir profiter ! Son regard embrassa l'horizon et les alentours. Le sable chaud, les cocotiers, l'air embrumé d'iode du grand large, la mer... C'était le paradis tout simplement. Franchement, de quoi pouvait-on rêver de mieux ? Ah si, un bon cocktail bien frais et un hamac pour faire la sieste. Et un ventilateur aussi. Parce que mine de de rien il faisait sacrément chaud et Matthew ne pouvait que bêtement tremper le bout de ses pieds dans l'eau bleue. Après, c'était l'électrocution s'il ne faisait pas attention. Et ça pour faire mal... La plage où il se situait était un véritable havre de paix, on n'entendait même plus le mouvement des pales de l'hélicoptère désormais, seul le ressac des vagues venait troubler la tranquillité du lieu, avec parfois le cri des mouettes dans le ciel.

A vrai dire, Matthew ne le remarquait que maintenant, mais le calme plat était carrément dérangeant. Il eu beau chercher du regard l'endroit où il devait se rendre pour la suite des évènements, mais il ne vit rien d'où il était. Pas une route dans le sable, pas un bateau sur l'eau, pas un bâtiment aux abord de la forêt. Rien. Pas une trace de civilisation ou la promesse d'un endroit où régnerait des machines à sous clinquantes, des nanas plantureuses et où l'argent coulerait à flots. Il soupira d'exaspération. Le pilote avait dû faire son flemmard ou même carrément se tromper et le déposer au mauvais endroit. Toute cette solitude était inquiétante - et exaspérante - mais il trouverait bien quelqu'un. Enfin, il fallait l'espérer. Et puis cette chaleur accablante commençait à lui taper sur les nerfs. Dans l'hélico au dessus de l'eau ça allait mais là au dessus du sable brûlant, on se serait cru dans un micro onde.

Il s'empressa de mettre de la crème solaire sur le visage et mit ses lunettes de soleil démodées sus le nez pour se protéger les yeux. Bon, ça allait barder ! Dès qu'il trouverait un responsable il allait l'engueuler sec. Chaque minutes qu'il perdait c'était de la richesse en moins. Il commença par marcher au hasard en longeant la plage vers le nord, ses baskets se remplissant de sable en quelques foulées. Il pesta encore plus en grognant contre tout et n'importe quoi. Et puis cette chaleur insupportable ! Il pouvait soit aller au bord de l'eau soit aller sous les arbres. Après quelques instants de réflexion, les arbres seraient le mieux. Il avait une trop mauvaise expérience de l'eau et voir la mer là si proche lui faisait plus peur qu'autre chose. Il avait toujours redouté l'eau depuis ce jour de ses quatorze ans et voilà bien longtemps qu'il n'était plus allé à la piscine ! En fait, c'était même la première fois qu'il voyait la mer autrement que sur une carte postale. Tout cette eau, c'était... Terrifiant !

Et au moins sous les arbres y avait-il moins de sable ! Il s'arrêta un instant pour vider ses godasses, et regarder où il allait. La forêt était accueillante et on aurait presque eu envie de s'y perdre pour aller cueillir des bananes. Mais non, il ne savait pas où il était alors il n'allait sûrement pas jouer au con ! Il remit ses godasses et se releva en s'époussetant. Son sac n'était pas excessivement lourd ça pouvait aller. Par contre vu le soleil qui tapait, la soif ne tarderait pas à le submerger. Et il ne lui restait plus qu'une demi bouteille de coca chaud, quelle merde décidément. L'air renfrogné il continua à longer la forêt vers le nord, restant à l'ombre des cocotiers/bananiers/palmiers, il n'en savait rien. De toutes manières, il allait bien finir par trouver un autochtone, ne serait-ce qu'un pêcheur ou même tout simplement des habitants.

Et même pas de téléphone portable pour appeler qui que ce soit. En même temps le dernier qu'il avait eu entre les mains avait grillé...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ile infernale   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ile infernale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: Hors Jeu :: Délires-
Sauter vers: