X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Texas Hold'em [toad]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Texas Hold''em [toad]   Sam 16 Mai - 20:52

01h00 du matin, un vendredi soir. Le "Blue Caty's" est encore noir de monde. Derrière le comptoir, Maggie a bien des difficultés à servir tous les gosiers assoifés. Il n'est pas rare que certains s'énervent, comme d'habitude. Vers le fond de la salle enfumée se trouve une table ronde recouverte de tissu vert sapin. Une table de Poker bien sûr, roi des jeux et jeu des rois. Celle-ci n'est pas ou plutôt n'est plus occupée que par une seule personne, un homme en l'occurence. Il paraît endormi. Le bord de son chapeau borsalino recouvre le haut de son visage. Il a les pied directement posés sur la table. Bras croisés, celui qui vient de raffler l'argent des honnêtes gens se repose. Il faut bien patienter avant les prochains clients. A cette heure avancée de la nuit, les malfrats vont arriver. Et c'est bien. Ce sont eux, les voyoux, les brigands, que Gambit recherche le plus. Ce sont les plus riches. Les plus agréables à plumer. Deux petites midinettes sont accoudées au bar. Très jeunes, elles n'ont pas l'air d'avoir plus de seize ans. Que font elles ici? Seraient elles suicidaires? Non, bien sûr. Elles ont sûrement une arme cachée. A cette époque, rien n'est plus normal...02h00. Le bar se vide peu à peu, les gens bien s'en vont retrouver leur lit douillet, leur télévision, leur époux. Rémy Lebeau, lui, s'impatiente. Seraient-ils tous devenus pauvres?
Revenir en haut Aller en bas
Crapaud
Admin
Admin
Crapaud

Nombre de messages : 831
Age : 34
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Mar 19 Mai - 23:11

1h58, une camionnette arrive dans une ruelle bondé de bar de nuit et se gare en faisant crispé les pneus. Quatre hommes en sortent, quatre mutants, dont avec à leur tête l'un des plus dangereux et des plus recherché de la planète. Le dénommé Mortimer Toynbee, alias Crapaud.
Et ce dernier, n'est pas content du tout car trois hommes lui doivent de l'argent et on passé à tabac un de ses sous fifres.


"_ Chef, à cette heure-ci, ils sont au "Blue Caty's"!
Vous voulez qu'on vienne avec vous ? " Demanda le conducteur .

"_ NON ! Surtout pas!
Il faut qu'ils comprennent ce qui en coute de vouloir me doubler et croyez moi, je vais leur faire passer l'envie de recommencer ."

Toad fouilla ses poches et jeta sa montre, ses cigarettes et son portable sur l'un des sièges.

"_ Attendez moi, je ne serais pas long !"

Lorsque Mortimer entra dans le bar, il s'aperçut que le lieu était quasiment vide. Il y avait en tout un trentaine de personnes mais les trois personnages qu'il recherchait se trouvait au fond, en train de jouer aux fléchettes. Crapaud avança d'un pas sur, les poings serrés et le sourire aux lèvres.
En temps normal, il aurait accoster les deux jeunes filles au bar, ou il se serrait mis à la table de poker en face du bellâtre qui se reposait sous son chapeau, mais pas là. L'heure était grave.

Encore une fois, Mortimer ne fit pas dans la dentelle. Le premier se jeta sur lui, le poing en avant, mais fut projeter sur le coté gauche par une balayette et un cou de coude. Le second ne vit rien venir, le confrériste l'empoigna par le col et lui asséna un cou de tête si violent, que tout le bar avait du entendre le bruit des os cassé.
Quand au troisième, il tentait désespérément de fuir en direction de la porte. Crapaud le mis à terre en lui attrapant la cheville avec sa langue et le ramena tout doucement vers lui. Une fois le poisson ramené, Mortimer lui agrippa les cheveux et lui dit :


"_ Je suppose que tu te rappelles de moi. Et je suppose aussi que tu te rappelles que tu me dois de l'argent.
Pour ce qui est du fric, ne t'en fais pas. Mes gars sont en train de se servir chez toi et tes potes pour me rembourser mais pour ce qui est du lynchage qu'a eu droit Cal, je laisse pas passer!

La prochaine fois tu sauras !"

Une fois la phrase finit, Toad souleva le gars et le projeta contre le mur. Il s'apprêtait à le finir lorsqu'il fut plaqué au sol par le premier gars.
Il se releva rapidement, pris une bouteille de Bourbon assoma le gars avec et lui cassa le deux tibia à l'aide d'une queue de billard.

Le silence régnait dorénavant dans le Blue Caty's.
Mortimer était face Maggie, il sortit une liasse de billets pour payer les pots casser lorsqu'il entendit une voix derrière lui .

_________________


Dernière édition par Crapaud le Mer 20 Mai - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Mer 20 Mai - 12:39

Gambit avait relevé les yeux au premier éclat de voix. Calme, toujours posé, il avait observé le mutant à la langue kilométrique. Apparement, il avait les mêmes préoccupations que lui: gagner ou plutôt récupérer de l'argent. Rémy sourit. C'est lui qui avait l'argent du pauvre ère qui était étendu au sol et qui semblait souffrir. Hier soir, il avait plumé ce type, dans les règles et en beauté. Il n'avait donc pas à s'en vouloir. Mais tout de même, lui casser les deux jambes...Il lui faudrait du temps avant de pouvoir se remettre à une table de Poker.
Le mutant décida de se lever et se dirigea doucement vers le trouble fête.


-"Impressionant...Mais, vous savez, il n'aurait pas pu vous rendre ce qu'il vous doit. Il a tout perdu hier"

Le mutant releva la tête et son chapeau d'un mouvement de doigt. A présent, le visage de Rémy Lebeau était entièrement visible, un léger sourire se dessinait sur ses lèvres. Ses yeux rouges fixaient la chose gluante qui comptait ses sous. Les cris de la victime résonnaient dans le bar, deux tibias cassés, ca devait faire mal. Assez pour qu'une âme charitable appele l'hôpital. D'ailleurs, cela avait déjà été fait. Un type avait prévenu et la police et les secours. Les sirènes ne tarderaient pas, il fallait partir sinon, le cajun serait reconnu des services d'ordre. Jouer était illégal et parler avec un type qui cassait les os des gens aussi...

-"Vous devriez aller croasser un peu plus loin...Les flics ne tarderont pas...Un type les a appelés..."

Il se garda bien de dire qu'il savait de qui il s'agissait. D'ailleurs le pauvre mec s'était in extremis glissé dehors. Il avait bien trop peur de subir la colère du mutant qui venait de passer à tabas un type qui ne lui avait pas fait grand chose...
Gambit tenait dans sa main droite son jeu de cartes fétiche. Il savait que le mutant à la peau verdâtre pourrait mal réagir à ce qu'il disait. Au cas où, il devait être prêt à riposter. Les iris rouges du cajun se focalisèrent sur la liasse de billet du crapaud. Intéressant. Avec ça, il pourrait s'inscrire à quelques tournois...Mouais, valait mieux ne pas se frotter aux autres mutants...Il fit donc volte face et, d'un pas assez rapide se dirigea vers la sortie. C'est là qu'il vit la camionnette, quatre hommes tournaient autour. Mauvais signe...Rapidement, les personnes qui se trouvaient dans le bar se mirent à hurler et se précipitèrent à la suite de Gambit vers l'extérieur...Les sirènes approchaient...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Sam 23 Mai - 12:47

Il n’y avait pas que les policiers qui avaient la manie de fourrer leur nez partout afin de s’assurer que l’ordre règne au sein des rues et des quartiers de la ville. Lorna faisait partie des quelques mutants X-Men qui rôdaient régulièrement dans les rues afin de s’assurer que les mauvais mutants n’engendraient pas trop de dégâts. Depuis peu, le Crapaud faisait l’objet d’une surveillance assez constante de la part des X-Men pour les nombreux dégâts qu’il avait occasionnés encore récemment.

Parce que se faire remarquer n’était pas un moyen idéal pour filtrer quelqu’un, Lorna Dane revêtait des vêtements de « civil » : un jeans des plus banals, surmonté d’une tunique mauve parme. Elle portait par-dessus un manteau noir qui lui tombait jusqu’à mi-mollet. Son abondante chevelure verdâtre, parce qu’elle n’était pas un atout pour passer incognito, était teinte en un brun acajou des plus communs. Seul l’éclat intense de ses yeux verts pouvait encore lui porter préjudice, ce pourquoi elle portait au bout de son nez des lunettes aux verres faiblement teintés de mauve.

Il ne lui fallu pas bien longtemps pour arriver « sur les lieux du crime ». Crapaud n’était pas un homme spécialement discret, il suffisait en général de suivre les sirènes de police pour se douter qu’il ne devait pas être loin dans les parages. Surtout que Lorna le surveillait depuis déjà quelques temps. Son but n’était pas de l’attraper : son but était de, notamment trouver son repère, et empêcher les mauvais mutants d’agir à l’encontre de la société. Lorna n’avait pas d’ordre à suivre : elle n’était pas de ce genre-là. Elle se refusait à porter sur elle le moindre objet qui pourrait la mettre en contact avec les X-Men car elle ne voulait pas que ceux-ci la contactent.

Elle y était bientôt, au « Blue Caty’s », en cette heure avancée de la nuit. Elle était restée à l’extérieur, dissimulée non loin de l’endroit. Elle observa alors la camionnette qui était encerclée par quatre hommes à l’extérieur du café. Les sirènes de police retentissaient déjà non loin. Il suffisait maintenant d’attendre. La mutante nota l’arrivée d’un homme qu’elle n’avait encore jamais vu dans les parages, pourtant cela faisait un temps qu’elle guettait le Crapaud. Peut-être n’avait-il rien à faire là, un simple civil. Il n’avait donc qu’une piètre importance à ses yeux. Celui qu’elle attendait c’était Mortimer.

Pour l’instant, son attention était attirée par les quatre hommes qui rôdaient autour d’une camionnette. Un sale coup se préparait, c’était à n’en pas douter. Pour la première fois depuis quelques semaines, elle allait peut-être devoir agir, toujours sans se faire remarquer évidemment. Cette idée amusait assez la mutante : elle attendait depuis longtemps l’occasion de passer à l’action. Le tout était de ne pas foncer dans le tas, comme elle aurait eu tendance à le faire auparavant. Elle n’allait pas condamner des mois de traque en fonçant tête baissée.


Revenir en haut Aller en bas
Crapaud
Admin
Admin
Crapaud

Nombre de messages : 831
Age : 34
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Sam 23 Mai - 15:44

C'était un homme qui lui avait parlé et il s'agissait de celui qui était attablé seul auparavant. Crapaud ne dit rien et l'écouta tout en le dévisageant. Il y avait quelque chose de bizarre chez lui et Mortimer supposa qu'il devait être un mutant assez puissant car sinon, il n'afficherait pas cet air décontracté et sûr de lui.
Gambit sortit du bar et Crapaud lui emboita le pas aussitôt. Les sirènes de police se faisaient de plus en plus forte et les gens du bar sortaient en criant.

"_ Merci de m'avoir prévenu, l'ami.
Mais quelque chose me dit que toi aussi tu n'as pas intérêt à être là quand la flicaille aura débarqué, non ?"


Toad rejoigna le véhicule et récupéra ses papiers et autres effets personnels.

"Au fait comment t'appelles-tu ? Il me semble ne jamais t'avoir vu dans le coin ?"

Maintenant Crapaud scrutait les immeubles en cherchant un moyen de fuir au cas la discussion, ou la venue des policiers, tournerait au vinaigre.

_________________


Dernière édition par Crapaud le Dim 24 Mai - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Sam 23 Mai - 23:12

Fluidspirit , qui voulait faire ses preuves en tant que nouvel apprenti confrériste, arpentait les rues afin de passer le temps en faisant du tourisme et surtout de s'adapter au mode de vie tumultueux des américains. Il valait mieux pour lui d'en apprendre le plus possible sur son environnement et ses alliés et ennemis potentiels avant qu'il ne commette une erreur qui le conduirait à sa perte...

Il entendit alors des sirènes au lointain et se dit :

*- Que se passe t'il encore là ? C'est un taré qui vient de se suicider ou quoi ? A moins que ce soit autre chose... Je ferais mieux d'aller voir ce qui se passe, surtout que personne ne me connait et je passerais comme n'importe qui avec mon armement sous ma veste.

Le serbe alla donc rejoindre l'ameutement qui s'était formé et entendit des rumeurs. Apparemment un mutant aurait fait du grabuge, un certain Crapaud. Il se rappella alors que l'un des membres haut placés de la confrérie se nommait ainsi et Fluidspirit se dit alors qu'il avait bien fait de passer par là car ce serait peut être l'occasion de se faire repérer et de monter en grade dans la hiérarchie de la confrérie. Il croisa Polaris sans faire attention à elle car il ne la connaissait pas et se glissa dans une bâtisse à l'ombre afin d'avoir une meilleure perspective de ce que faisait Crapaud. Si Dejan filait un coup de main au Crapaud, ce serait tout bon pour son avenir...

Il parvint ainsi à une fenêtre et aperçut alors Crapaud en discussion avec un autre individu. Fluidspirit prit son fusil à eau entre ses mains au cas où la situation dégénérerait et se posta idéalement à la fenêtre dns l'ombre afin de voir ce qui va se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Dim 24 Mai - 13:46

« -Non maman, non papa, je ne suis pas un fantôme. Je suis et n’ai été jusqu’alors que votre fils, le deuxième, celui qui marche sur les traces de feu son frère. Je vous promets d’être plus fort que lui. D’être même plus fort que vous. La faiblesse n’est pas tolérable, en ce monde, en cette époque, en ces heures où le mal est à nos portes, à ma porte, à mes pieds. N’ayez pas peur, ce n’est que vous, votre faiblesse. »

Milo sourit. C’était une nuit parfaite. Et comme à chaque fois où les derniers mots adressés à ses parents lui revenaient en mémoire, il appréciait avec une délectation particulière le soin qu’il avait pris à choisir chaque mot, à les aligner pour construire des phrases d’un rare et subtil machiavélisme. Tout l’avantage des pouvoirs mutants de l’esprit, c’était que personne n’avait encore alors pu l’identifier comme étant l’instigateur de ces crimes mentaux. Qui croyait un fou, n’est-ce pas ? Qui pourrait admettre comme vérité les cris et les insanités prononcées par un homme, à l’article de la mort, clamant que des araignées géantes vont le dévorer, qu’elles sont sur lui, alors qu’il n’y avait nul être vivant à l’horizon ? La peur… Délicate et personnelle, intouchable et incontrôlable… Si ce n’est par lui. Milo. Un tel pouvoir dans les mains d’un homme presque banal, asocial, sans but dans la vie si ce n’est celui de faire le mal ? On n’a jamais vu plus vil et plus dangereux qu’une personne qui fait le mal juste parce qu’il trouve ça amusant.

Néanmoins, ce jeune diable n’était pas dépourvu d’ambitions. Aimant être dans les seconds rangs, à l’abri de tout soupçon, il avait décidé depuis déjà quelques années de prêter main forte aux « mauvais mutants ». Mauvais, allons donc, voilà encore un terme établi selon des normes, des conventions manichéennes de bien ou de mal. Où s’arrête le bien, où commence le mal ? Milo ne croyait pas en une limite bien définie. Il pensait dur comme fer que chacun a en lui une part de méchanceté gratuite. La sienne était tout simplement dominante dans son être. Et il s’en réjouissait plus qu’autre chose. C’était tellement plus amusant d’être mauvais. Plus d’interdit, plus de prévention, plus d’attention inutile aux mots que l’on prononce, aux gestes que l’on fait. On ne se culpabilise plus de voler une pomme à l’épicerie du coin quand elle nous paraît si appétissante, on ne se condamne pas mentalement pour une petite bagarre de rue après une bonne saoulerie comme il se doit…

La nuit était parfaite. Milo s’avançait élégamment vêtu d’un jeans noir, d’un t-shirt blanc remonté d’une veste de costard. Il aimait être élégant. Rien n’était plus jouissif de voir le visage meurtri de ses victimes qui s’indignaient qu’un homme aussi beau et soigné soit si vil et si dangereux. Milo aimait le mal plus que lui, plus que sa propre vie, plus que le monde entier. Rien n’était plus important à ses yeux que la douleur qu’il infligeait aux autres. Et cette douleur était aussi bien physique que morale. Il avait eu l’occasion durant ces quelques années d’errance en tant qu’ado émancipé, de parfaire les techniques de combat de rue : il avait participé à quelques tournois de boxe dans les bas-fonds où il se faisait un point d’honneur à ne pas user de son pouvoir pour gagner. Oh bien sûr, au vu de sa carrure mince, il s’était ramassé quelques raclées en bonne et due forme. Mais il avait su apprendre de ses erreurs et il était maintenant un bon combattant, un duelliste appréciant les règles de l’art du combat.

Après ces combats à mains nues, il avait participé à quelques cours d’enseignement au combat à armes blanches : de tous les cours suivis, ses préférés étaient ceux avec le maniement des poignards. Ce qui expliquait qu’il en avait toujours au moins deux sur lui. Les petites lames se faufilent, elles sont discrètes, imprévisibles, faciles à manier car légères et rapides. Oui, Milo aimait ces armes.
Il s’avançait, dans les rues donc, par cette heure avancée de la nuit. Comme la plupart des curieux qu’il suivait à pas mesurés, il avait été alerté par les sirènes de police qui semblaient être rassemblées en nombre à proximité d’un café où il avait été quelques fois faire des parties de poker. Le « Blue Caty’s ». Milo trouvait cet endroit fort sympathique. Mais ce n’était pas l’appel du gain qui guidait ses pas ce soir : c’était le sang. La violence. Sans être spécialement masochiste, Milo encaissait assez bien les dégâts qu’on lui portait : il ne craignait pas la souffrance. D’ailleurs que craignait-il ? C’était à se demander. Le maître des peurs était-il terrifié par quelque chose ? Difficile à dire.

Depuis le temps qu’il était arrivé dans les parages, il n’avait pas encore eu fort l’occasion d’utiliser son pouvoir. Il estimait qu’il était d’ailleurs temps de se perfectionner afin de jongler, aussi bien avec le physique qu’avec le psychique. Et il ne doutait pas du pouvoir de Crapaud pour s’attirer des ennuis afin de le conduire à un combat digne de ce nom. C’était pour ça qu’il était là, n’est-ce pas ? Son sourire s’était passablement effacé, comme à chaque fois qu’il se trouvait en présence d’autres personnes. Milo n’aimait pas beaucoup les gens, n’aimait pas spécialement le contact humain, si ce n’est avec les personnes qu’il prenait plaisir à torturer. Encore quelques derniers pas qui l’amenèrent non loin de la sortie du café. Il voyait Crapaud de là où il était, et il était certain qu’on le voyait aussi. Il n’était pas là pour se cacher : il était là pour « aider ». Bien que l’aide qu’il donnait était plus par plaisir de faire le mal, on ne le répètera jamais assez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Lun 25 Mai - 16:42

(HJ: je m'excuse pour le retard, je n'imaginais pas que ce sujet aurait autant de succès)

DJ: Une fois dehors, le cajun remarqua qu'une agitation hors du commun régnait autour du café. *Encore un jour*, se dit-il, *où j'aurais mieux fait de rester au lit* Rapidement, il remarqua que le mutant à la peau verdâtre avait prévu une défense de poids. Les quatres types qui protégaient son van devaient sans doute, eux aussi, être mutants. Décidément cela sentait mauvais...

Merci de m'avoir prévenu, l'ami.
Mais quelque chose me dit que toi aussi tu n'as pas intérêt à être là quand la flicaille aura débarqué, non ?"

Pour toute réponse, le mutant aux yeux rouges n'arbora qu'un sourire. Gambit n'était pas du genre à dévoiler son identité aux inconnus. D'autant plus s'ils étaient verts et agressaient les gens sans aucun remords...

Au fait comment t'appelles-tu ? Il me semble ne jamais t'avoir vu dans le coin ?

Normal, Gambit trainait rarement dans les mêmes coins plus que quelques mois, juste le temps de dépouiller les riches et il déménageait...Il était comme ça, un nomade en quelque sorte. Cette fois, il répondit au mutant, juste pour attiser sa curiosité et s'en débarasser par la même occasion.

-"Je suis de passage...D'ailleurs, mon séjour dans le coin va devoir s'écourter..."

Trois voitures, le QG avait fait fort sur ce coup là. Apparement, les humains progressaient et commencaient à comprendre que dès qu'il était question de mutation, les renforts étaient quasiment, toujours nécessaires. Les trois voitures, toutes sirènes hurlantes et girophares allumés foncaient à vive allure vers la ruelle dans laquelle se trouvait le Ble Cathy's, Crapaud, et à fortiori, Rémy Lebeau. Il ne fallait absolument pas rester là. Gambit ne tenait en rien à se faire enfermer, il n'avait (encore) rien fait pour ça, pas aujourd'hui du moins...

-"Bonne chance à toi et à tes potes."

Ni une, ni deux, le mutant fit volte face. D'un pas décidé mais, sans courir (il ne fallait pas attirer l'attention) Gambit s'éloigna du bar. Il se dirigeait vers une jeune femme aux lunettes violettes.
*Nouvelle mode? pas le temps d'en apprendre plus sur elle...*
Il passa à sa droite, regardant vers le sol, s'éloignant de plus en plus du lieu des festivités. Lâche lui? Non, ce n'était pas sa bataille, il n'avait rien à voir dans cette affaire...




Revenir en haut Aller en bas
Crapaud
Admin
Admin
Crapaud

Nombre de messages : 831
Age : 34
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Mar 26 Mai - 23:30

Le rixe dans le bar avait attiré du monde mais Crapaud n'avait rien remarqué. La police se rapprochait et Mortimer se rendit compte qu'ils étaient dans une rue qui finissait en cul de sac, donc impossible de prendre la voiture pour s'échapper. Les sirènes hurlaient de plus belle et le bellâtre partait tranquillement, comme si de rien n'était.

"_ On se retrouvera, gueule d'ange ! La ville est petite !"

Puis Crapaud fit face à ses hommes de mains et dit :

"_ Bon, vous allez profitez du bordel ambiant pour vous décamper.
Mike et Tony, vous vous mêlez à la foule, John, tu passes par les toits et Caliban, tu restes avec moi .
Je vous contacterais pour la suite et il est évident qu'aucuns de vous ne se rende à la confrérie, compris ! Allez, action ! "


Tandis que ses collègues partaient, Crapaud remarqua que deux personnes étaient tapies dans l'ombre et qu'elles ne suivaient pas le troupeau.
En temps normal, il serait accompagné de Magnéto, Mystique, voir même Dents-de-Sabre. Les curieux seraient donc vite chassés et les policiers vite à l'Hospital. Mais là, cela faisait 6 mois que Mortimer faisait tourner la boutique tout seul. Il devait, par conséquent, faire attention à ne pas se faire prendre, à ne pas mettre en danger la Confrérie et à gérer toute la paperasses.
Et six mois sans se défouler, ça fait long et c'était donc le moment où jamais pour une petite baston en bonne et due forme avec les forces de l'ordre.


Trois voitures de police se stoppèrent dans la rue, sept policiers en sortirent et mirent Crapaud en joue. Le chef lui cria:

"_ Mets toi à genoux, les mains en évidence ! "

Le confrériste, qui venait juste de s'allumer une cigarette, en tira deux, trois bouffées et balança ironiquement.


"_ Avant de m'embarquer, je peux finir ma cigarette ?
Après je vous promets que je m'occupe de vous comme il se doit. Les trois gus du bar mon tout juste échauffer?
....
Alors vous en pensez quoi ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Mer 27 Mai - 1:38

Elle le voyait enfin, Mortimer. Et comme d’emblée, il ne faisait pas dans la dentelle. Oh bien sûr elle remarqua que l’étranger s’éloignait du Crapaud pour passer près d’elle. Peut-être même que si elle y avait prêté attention, elle aurait pu remarquer que ses yeux étaient rouges, indiquant clairement sa nature mutante. Mais elle se contenta de le regarder passer sans y prêter plus d’attention : elle ne pouvait pas se permettre de compromettre la raison de sa présence ici.
Elle ramena donc bientôt son regard sur Mortimer.

Elle tenait dans sa main droite un tuyau métallique qu’elle dissimulait en grande part dans le retour de son long manteau. Déjà, la mutante sentit son pouvoir lui chatouiller les doigts tellement elle enviait que cette situation dégénère. Les policiers arrivaient déjà, faisaient leur « show ». Oh bien sûr, ça allait dégénérer, cela ne faisait plus l’ombre d’un doute. Et Lorna s’arrangerait pour prêter main forte aux policiers sans qu’ils ne le remarquent. Le principal était d’empêcher Crapaud de s’enfoncer dans sa mégalomanie qui avait pris naissance il y a quelques mois déjà.

Ses yeux dégageaient déjà un éclat plus lumineux, d’un vert fluorescent que les verres teintés cachaient tant bien que mal. Elle aurait aimé intervenir, elle avait besoin d’intervenir. Mais il fallait qu’elle se contente d’agir indirectement, afin de pouvoir continuer à filer Mortimer. Elle était si près du but, si près de trouver son repaire, si près de tenir tous ces mauvais mutants au bout de la main. Lorna ne craignait pas le conflit : elle avait passé trop de temps à rester neutre que pour se défiler encore. Elle adressa un nouveau regard à la silhouette de l’étranger qui s’éloignait, convaincue que sa passivité cachait quelque chose. Après tout, Mortimer s’était adressé à lui, c’est bien qu’il y avait une affaire –quelconque- entre eux. Peut-être que le laisser filer n’était pas la bonne solution…

Elle était partagée entre le fait d’éclaircir ce mystère et « capturer » Crapaud. Au vu de comment l’avait appelé Mortimer, il ne le considérait pas comme un ami. Lorna voulait saisir le crapaud là où cela faisait mal : son honneur. Si ses supérieurs apprenaient qu’il était responsable d’une percée au sein de la confrérie par les X-Men, il serait complètement défait.


- Si j’étais vous, je ne traînerais pas avec ce genre d’individus à l’avenir…

Rétorqua la mutante, à l’adresse de Rémy, sans le regarder. Elle ne s’attendait pas à ce que ce dernier réagisse dans la mesure où il s’éloignait rapidement. Elle se contenta donc d’attendre, encore, à l’abri des regards. De là où elle était, elle pouvait observer à loisir le mutant à la langue extensible sans risquer de se faire repérer. Elle était sur le qui-vive, prête à intervenir, indirectement bien sûr, pour sauver les policiers et condamner les actes répréhensibles du mauvais mutant. Pour l’heure, elle attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Jeu 28 Mai - 21:22

Dejan, voyant que la situation avait changé, décida de modifier ses plans.
Il arpenta l'appartement où il se trouvait, histoire d'avoir un point de vue idéal et de ne pas être vu et trouva l'endroit idéal à une fenêtre.

Il disposa une dizaine de fioles au bord de la fenêtre qu'il remplit d'eau, les referma et transforma le liquide des trois dernières : la première étant constituée d'un liquide qui, au contact de l'air, aboutit à un gaz hallucinatoire très efficace mais uniquement sur une faible portée, la seconde un liquide saumâtre extrêmement explosif, tout particulièrement intéressant pour les diversions, la troisième un liquide diffusant un gaz somnifère assez peu puissant mais à longue portée, qui ralentit les mouvements de tout individu respirant ses vapeurs. Il referma soigneusement ces trois fioles sans que les produits ou gaz n'en ressortent et les posa dans ses poches directement à portée de la main.

Il prit ensuite son fusil à eau auquel il ajouta à son extrêmité un morceau de métal au bout duquel était installé un pseudo briquet, cela pourrait toujours lui servir, on ne sait jamais... Il laissa son fusil attaché à son corps et à portée de main.

Enfin il prit deux pistolets à eau, en posa un en face de lui et en garda un à sa main. il ne restait plus qu'à voir comment allaient se dérouler les choses et enfin les gens connaîtraient et redouteraient Fluidspirit, le génie du liquide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Dim 31 Mai - 15:43

Au loin, Rémy pouvait entendre croasser le drôle d'individu qu'il avait rencontré au bar. Mais ce ne fut pas ces cris qui attirèrent l'attention du mutant. La drôle de bonne femme aux lunettes venait de lui adresser la parole. Décidément, les filles étaient bien imprudentes et bien trop loquaces ces derniers jours. Cette fois, Gambit sut directement que cette étrange femme était une mutante. Elles étaient les seules à se trouver, à des heures si tardives, dans les ruelles. Les alentours du Blue Cathy's n'étaient pas recommandables pour les personnes qui ne savaient se défendre par leurs propres moyens. Oui, c'était certain, cette fille devait savoir se battre pour oser parader dans le coin.
Rémy stoppa sa marche. Tournant toujours le dos à l'énergumène, il lui répondit, d'une voix calme et posée témoignant du fait qu'il n'était pas surpris qu'une inconnue lui adresse la parole. Un léger sourire taquin se dessina sur ses lèvres. Mais, bien entendu, elle ne pouvait pas le voir.


-"Et, si j'étais vous, je n'adresserais pas la parole au genre d'individu que je suis..."

Cette fois, Gambit se retourna et fixa la dame, son sourire toujours fixé sur le visage.

-"Vous n'avez donc rien de mieux à faire que de jouer au justicières vous, et toutes celles qui portent les cheveux longs? Mutante ou non, vous restez une femme et donc, vulnérable...Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée."

Il la salua d’un signe de tête puis, fit de nouveau volte-face, et reprit sa marche. Soit la mutante était fière et elle le provoquerait soit, elle était plus intelligente qu’il ne le pensait et se tairait. Dans les deux cas, il trouverait son bonheur. Il retournerait se coucher ou il pourrait, à nouveau remettre cette fille à sa place. Chemin faisant, des questions vinrent hanter l’esprit du cajun. Que faisait-elle là, à observer le mutant vert ? Et lui, pourquoi se déplaçait-il avec une armée ? Y réfléchissant, Gambit sortit de la poche intérieure de sa veste son jeu de cartes fétiche. Juste au cas où…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Dim 31 Mai - 16:09

Lorna ne fut au final guère surprise de l’intervention de l’étranger. Pour peu qu’il soit un homme, il avait cette fierté de mâle à défendre, ce qui amusait au plus haut point la mutante. Elle hésita un instant à répondre, après tout, elle avait mieux à faire avec Crapaud si proche, qu’elle essayait de ne pas perdre de vue depuis déjà quelques mois. Mais dans la mesure où il était occupé à en mettre plein la vue, elle avait quelques minutes à accorder à l’étranger chapeauté. Elle s’était alors retournée vers lui et observait avec un étonnant intérêt la démarche qu’il entretenait. Qu’avait-il donc de si captivant pour que Lorna semble s’y intéresser ? Quelque chose de louche là-dessous. Mais elle ne se laissa pas attendrir plus avant, en captant dans le son de sa voix ce comportement machiste qui l’agaçait au plus haut point. Parce que quoi qu’il arrivait, il n’avait pas la moindre chance contre elle : pourquoi ne pas s’amuser alors ?

- Sans vouloir vous vexer, je doute que vous représentiez le moindre danger à mes yeux, aux yeux de quiconque d’ailleurs. Je ne faisais que vous mettre en garde contre certaines personnes infréquentables, dans la mesure où vous ne semblez pas être là depuis longtemps.

Elle sourit de plus belle avec la réplique clichée suivante, comme si Lorna avait quelque chose à craindre, c’était la meilleure ça ! Elle était à peu près aussi vulnérable qu’un bloc de métal : et c’est le cas de le dire. Elle aurait pu se contenter de se laisser aller à la colère, ou bien être vexée par ces simples paroles. Mais la mutante n’était pas de celles à se laisser atteindre aussi facilement, elle se contenta de hocher délicatement la tête en approuvant ses dires, avant de lui rétorquer :

- Je vous remercie de la pseudo-galanterie issue de votre machisme certain dont vous faites preuve à mon égard, mais croyez bien que la femme que je suis, mutante ou pas, n’a en tout cas aucun souci à se faire présentement. Par ailleurs, si je joue les justicières comme vous êtes prompt à le dire, c’est pour sauver des gens comme vous qui n’ont probablement pas la capacité de se défendre. Sur ce, je pense en effet qu’il est mieux pour vous de rentrer.

Elle accompagna son mouvement de détour d’un signe de la main adorablement provocateur, qui dévoila l’espace d’un millième de seconde le bâton en métal qu’elle portait dans le pan de son manteau. Ce fut à son tour de se retourner alors, pour peu que le gentilhomme couard ne se sente pas vexé de ses paroles et n’ait l’envie de revenir. Dans la mesure où elle ne savait rien de lui, mieux valait en tous les cas l’éloigner de Crapaud qui représentait un éventuel danger pour lui. Son regard de nouveau porté sur le lieu du combat, il ne semblait pas encore prendre de tournure alarmiste. La mutante qui se découvrait un goût particulier pour le risque en était presque impatiente, afin de pouvoir agir. L’inaction engendrée par cette traque secrète ne lui donnait pas énormément l’occasion de se bouger. Elle ôta délicatement les lunettes pour les ranger dans sa poche intérieure, au cas où l’action se déchaînerait brusquement.

Elle avait également en mémoire le croisement avec cet étrange garçon qui était parti se réfugier en haut d’une bâtisse non loin. S’il était un acolyte de Crapaud, cela risquerait de devenir intéressant au vu du nombre qu’ils étaient : Lorna avait plutôt intérêt à être bien sur ses gardes car malgré qu’elle ne considérait pas Mortimer comme une personne particulièrement intelligente, il était sûrement conscient que les X-Men le suivaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Lun 1 Juin - 22:33

Cette jeune femme était facilement irritable, quand elle lui répondit, le sourire du cajun ne fit que s’élargir. Bien entendu, il ne voulait en rien se moquer d’elle ou dénigrer ses capacités, si impressionnantes soient elles, Rémy était un charmeur, pas moqueur. Et puis, après tout, c’était elle qui avait parlé la première, que cela soit pour son bien ou non, il ne lui avait rien demandé…

Sans vouloir vous vexer, je doute que vous représentiez le moindre danger à mes yeux, aux yeux de quiconque d’ailleurs. Je ne faisais que vous mettre en garde contre certaines personnes infréquentables, dans la mesure où vous ne semblez pas être là depuis longtemps.

Cette fois, il se retourna, pour de bon. Il la jugea de toute sa hauteur. Pas un regard de dédain, non, juste ce qu’il faut d’insistance pour que la belle comprenne qu’il en avait soupé des mutantes qui se croient invincibles. La plupart des gonzesses qui lui adressaient la parole ces jours-ci étaient dans ce cas. Et pour tout vous dire, le cajun en avait marre, une bonne nuit de sommeil lui aurait fait le plus grand bien. Il n’eut pas le temps de rétorquer quoi que ce soit que « l’invincible » inconnue parlait à nouveau.

Je vous remercie de la pseudo-galanterie issue de votre machisme certain dont vous faites preuve à mon égard, mais croyez bien que la femme que je suis, mutante ou pas, n’a en tout cas aucun souci à se faire présentement. Par ailleurs, si je joue les justicières comme vous êtes prompt à le dire, c’est pour sauver des gens comme vous qui n’ont probablement pas la capacité de se défendre. Sur ce, je pense en effet qu’il est mieux pour vous de rentrer.

Il attendit sagement que la dame en eut enfin terminé puis, son regard de braise se focalisa sur un détail. Un éclat de lumière froide, attira son attention : du métal, la femme était armée. Cela ne le surprit qu’à moitié. Pour être aussi sûre d’elle, elle devait forcément savoir se défendre. Gambit, lui n’avait pas besoin de prouver sa valeur. Il avait eu à le faire bien trop souvent pour le compte de l’un ou de l’autre scélérat qu’il avait eut le malheur de rencontrer. Cette fois, il n’en serait pas ainsi, il ne se battrait pas contre elle. Car il n’en avait pas envie et puis parce que cela ne le mènerait nul part. Il avait seulement envie de la questionner, curieux comme il était, il aurait bien tenté de lui soutirer les informations que sa jolie tête contenait mais il savait d’ores et déjà que cette femme ne se laisserait pas charmer, elle était trop puissante et son pouvoir pas assez fort. Gambit décida donc d’agir différemment. Normalement pour une fois. Il se rapprocha de la femme et constata, une fois à sa hauteur qu’elle avait retiré ses lunettes. Elle avait de très joli yeux, ce qui n’échappa pas au cajun.

-« Je ne voudrais en aucun cas paraître impoli, ma dame, mais, je me permets tout de même une petite réponse… »

Il avait parlé doucement, sans agressivité, de son fort accent cajun. Il attendit d’avoir son attention puis, continua…

-« Je n’ai pas besoin qu’on me dise qui je dois ou pas fréquenter, si j’ai fuis de l’endroit où ce type se trouve, ce n’est pas pour rien…Je ne le connais pas aussi bien que vous apparemment mais assez toutefois pour savoir qu’il ne peut rien m’amener de bon. Et concernant votre dernière pique, je me permets de renchérir : en plus de n’avoir aucun moyen de défense visible tel que l’arme que vous cachez, je suis en plus, sur le point de vous seconder dans votre quête si toutefois vous m’accordiez le bénéfice du doute. … »

Il leva son index droit comme pour couper la parole à la mutante, si l’envie lui prenait de rétorquer quoi que ce soit.

-« Si bien sûr vous acceptez l’aide d’un vagabond comme moi et lui confiez vos desseins… »

Croisant les bras, il s’appuya au mur opposé, faisant mine, de s’intéresser à la scène qui se jouait devant ses pupilles écarlates. Il l’imitait certes, mais il s’amusait bien aussi…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Lun 1 Juin - 22:58

Lorna en était maintenant pratiquement convaincue : le bellâtre était mutant. Si pas, il n’aurait pas réagit de manière aussi douce. Les répliques de Lorna avaient été choisies avec tact pour irriter la plupart des gens qui n’appréciaient guère de se faire dévaloriser par une femme. L’homme qu’elle avait en face d’elle n’était donc pas un macho, ce qui le rendait d’un coup beaucoup plus intéressant à ses yeux – sans que son pouvoir charmeur y soit pour quelque chose. C’est alors un nouveau sourire qui vint éclairer son visage quand elle le vit faire volte-face et revenir vers elle avec la ferme intention de ne pas en rester là. Il avait ce petit quelque chose en lui d’un peu trop fier, un peu trop parfait pour qu’il soit agréable à côtoyer mais pas assez néanmoins pour énerver la mutante. Elle en était presque à penser que son retour était une bonne chose pour elle. Après tout, Mortimer ne lui faisait pas confiance de ce qu’elle avait pu entendre : c’était donc un plus pour elle et les X-Men de savoir que certains mutants, tête brûlées ou non, avaient l’audace de s’opposer à la volonté du Crapaud.

Et comme elle eut son tour de parole, elle laissa au cajun l’opportunité de se défendre dans cette petite joute oratoire qu’elle avait provoquée : ses yeux ne manquèrent pas de croiser ceux de l’interlocuteur qu’elle vit alors noirs et rouges. Voilà maintenant plus aucun doute permis, il était mutant. L’espace d’une seconde à peine, elle fit glisser ses yeux sur la silhouette de l’homme, non pas pour l’admirer mais bien vérifier qu’il n’était pas armé : s’il avait des fusils, des couteaux, ou ce long bâton dont le cajun ne se sépare logiquement jamais, elle le savait maintenant et n’hésiterait pas à s’en servir contre lui pour peu qu’il fasse un mauvais pas.

Quand il eut fini son petit monologue, elle sourit de nouveau, et lui fit un clin d’œil. Etrange d’ailleurs, elle qui semblait irritée quelques instants plutôt : aurait-elle feinté tout ceci juste pour le faire revenir ? Personne ne le saurait jamais : inutile de s’attarder plus longtemps dessus, donc.


- Les ennemis de Mortimer sont par définition mes amis, très cher.

Avait-elle raison d’accorder sa confiance aussi rapidement ? En tout cas, tout en elle faisait croire au cajun qu’il avait réussi le test. Maintenant de là à savoir si sa garde était baissée, il ne pouvait que l’espérer. Elle ne tarda pas à rétorquer de nouveau à l’intention de Rémy :

- Je n’en attendais pas moins venant d’un gentleman, que vous proposiez votre aide. A vous voir, vous êtes le genre d’hommes à aimer secourir les femmes en détresse… et si elles ne le sont pas, peut-être même provoquer cette détresse !

Un nouveau clin d’œil plus qu’irritant pour le bellâtre sans doute. Lorna n’avait pas sa langue dans sa poche et aussi charmant fut-il, il ne parviendrait apparemment pas à la faire craquer comme toutes les petites poupées de cette ville. Le pauvre, elle espérait quand même ne pas trop le frustrer : elle sait ô combien c’est agaçant d’être face à plus fort que soi.

- C’est avec plaisir que j’accepte votre aide. Permettez-moi de me présenter : Lorna Dane, je suis membre d’un groupe de mutants pacifistes qui cherchent à établir une harmonie entre humains et mutants. Et par là, nous nous dressons contre d’autres mutants qui n’auraient pas les mêmes aspirations que nous. Je file cet homme en bas que vous avez rencontré depuis plusieurs semaines déjà, je suis chargée de veiller à ce qu’il n’engendre pas trop de dégâts autour de lui.

Et bien elle jouait franc jeu en tout cas : Lorna n’avait simplement pas parlé des X-Men, estimant que si cela l’intéressait, il pourrait chercher à en savoir plus de lui-même. Pour ce qui la concernait, elle n’avait jamais craint de dire son nom. Quand bien même Rémy fut un ennemi, Mortimer connaissait déjà la mutante et elle n’avait donc rien à craindre de plus. Il savait sûrement déjà aussi qu’il était suivi par les X-Men.
Elle tendit calmement la main devant lui pour le saluer:


- Votre politesse vous poussera-t-elle à vous présenter aussi, ou vous préférez conserver l’anonymat ?


Dernière édition par Polaris le Sam 6 Juin - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Crapaud
Admin
Admin
Crapaud

Nombre de messages : 831
Age : 34
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Mar 2 Juin - 23:42

Tandis que Roméo et Juliette faisait connaissance, Mortimer mit ses plans à exécution. Une bonne baston contre les forces de l'ordre allait pouvoir le défouler. Quatre des sept policiers encerclaient Crapaud tandis que les autres donnaient le signalement du Crapaud au PC et au Shield. Il fallait que Mortimer agisse vite avant que la cavalerie n'arrive.

Il jeta sa cigarette dans le col d'un policier, se précipita sur le flic de droite pour le projeter sur celui de gauche et fit valser l'arme du policier derrière lui d'un cou de langue.
La bagarre en venu donc au mains et à ce petit jeu-là, Mr Toynbee ne se débrouillait pas mal. Il enchaîna les jabs du gauche avant d'envoyer un uppercut du droit suivi d'un crochet du gauche qui décrocha la mâchoire du policier. Crapaud était fier de lui car il avait réussi un joli coup, mais avant qu'il n'ait pu se retourner, deux policiers se jetèrent sur lui et le matraquèrent violemment. Toad était à quatre pattes sur le sol et recommençait à reprendre ses esprits lorsque l'un d'eux se jeta sur son dos pour l'immobiliser.


"_ Mec, quand tu t'attaques à un mutant, essaye de te renseigner sur ses capacités !" lui glissa t'il doucement."

Le policier ne comprit surement pas tout de suite ce qui se passa car Crapaud s'élança dans les airs et pour atterrir violemment sur le sol toujours avec le flic accroché dans son dos. Sous l'effet du choc le policier lâcha son étreinte et notre confrèriste se précipita sur les deux autres policiers restants. Il y en avait qui paniquait et qui essayait désespérément de recharger son arme tandis que l'autre attendait le mutant de pied ferme. Au dernier moment, Mortimer se jeta sur la droite pour s'accrocher à un lampadaire, il en fit deux fois le tour avant de se projeter,les pieds en avant, sur le flic le plus courageux, qui finit encastrer dans la fourgonnette .

Crapaud était maintenant à cinq mètres du dernier flic et bien qu'il avait une arcade ouverte et surement de nombreux hématomes sur tout le corps, il s'avançait doucement vers sa dernière victime avec un petit sourire en coin qui en disait long sur la suite des opérations.
Toynbee n'était plus qu'à quelques pas du policier lorsqu'il lui attrapa la cheville avec sa langue, le fit tomber et l'attira vers lui. Il le souleva au dessus de sa tête et s'apprêtait à le faire passer par la vitrine du bar lorsque les policiers restants l'interpelèrent:


"_ Pose le tout de suite au sol !"

L'occasion était trop belle et Toad se saisit la balle au bond.

"_ A vos ordres !"

Crapaud projeta l'homme sur une voiture de police si fortement que le pare brise éclata. Mortimer profita de l'effet de surprise pour effectuer un salto arrière et atterrir derrière la fourgonnette.
Il était maintenant sur ses gardes et attendait que les policiers s'approchent pour pouvoir riposter.



[ HJ: Amis apprentis confréristes, j'ai besoin de vous maintenant ! ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Mer 3 Juin - 0:02

Milo n’avait pas bougé depuis un moment. Au bout de cette ruelle sinueuse, il avait observé avec une délectation particulière l’enchaînement des évènements. Oh bien sûr Crapaud était son « allié » mais il fallut le temps au mutant pour réagir. Il regardait les gestes de Crapaud avec un intérêt certain, détaillant chacun de ses mouvements emprunt de cette folie meurtrière qu’il affectionnait tant. Il avait choisi le bon camp : Toad n’avait pas peur de souffrir, il agissait prématurément, peut-être trop pour être censé, mais en tout cas suffisamment pour se donner à fond. Milo ne devait pas être le seul à aimer se battre. La démence qui s’emparait de Mortimer quand il était en combat était absolument jouissive pour Milo qui avait tendance à préférer faire l’asocial. Il n’était pas proche de Crapaud, non. Mais leur esprit, leur besoin de violence était le même. C’était l’heure de gloire du Crapaud : et Milo lui laissa ce plaisir.

Quand les quatre policiers furent remis à leur place une fois, Milo avança calmement bien que ses pouvoirs lui permettaient de combattre à distance. Comme il s’en doutait, un des policiers revint à la charge aussi péniblement que cela fut pour lui, dévasté par la rage de vengeance. Milo sourit. De ce sourire sardonique tout à fait terrifiant : il voyait dans les yeux de ce policier la colère mêlée de peur de l’échec, mêlée à la peur de la port. C’était son domaine, ça. Ses yeux devinrent bientôt blanc immaculé, quand, en quelques enjambées, il arriva au derrière d’un des policiers, poignard glissé sous sa gorge.


-Ouvre les yeux, ouvre les yeux sur ta réalité.

Lui aura-t-il murmuré. Chez les humains, Milo agissait plus vite. Et puis le malheureux n’ayant aucun moyen de bouger de part ses blessures infligées par Crapaud et immobilisé par la lame, Milo n’eut aucun mal à passer au devant de lui et d’imposer son regard au représentant de l’ordre. Et là, se passa ce que personne ne pouvait évidemment voir d’extérieur : la démence s’empara du jeune homme : le mutant bien sûr était en train de faire de cet humain son jouet.

"Que voyait-il ? Le sang, les cris, les pleurs… Une petite fille blonde, au front percé d’une balle, et qui voyait le sang maculer ses délicates mèches couleur soleil. Massacrée par un inconnu, pendant que le policier luttait contre ses démons intérieurs : paralysé par la phobie des scorpions, il les voyait ramper sur lui, les piquer de leur dard empoisonné, sortir de sa bouche, les yeux injectés de sang… "

L’homme tomba à genoux, hurlant, s’arrachant la chair avec ses ongles à force de se gratter les scorpions illusoires qu’il pensait grimper sur lui. Ses cris déchiraient le calme de la nuit, la terreur, la douleur…

Milo était là et oh oui, il souriait…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Mer 3 Juin - 22:36

Le Serbe, toujours guettant à sa fenêtre tel une mouette scrutant la marée du haut d'un phare en attendant un repas de poissons frétillants, ne put s'empêcher d'apprécier le potentiel mutant de son acolyte, mais néanmoins supérieur, de la confrérie. Certes le pouvoir de Crapaud n'était que barbarie sauvage, mais la grâce machiavélique avec laquelle il se mouvait et effectuait ses prises et pirouettes montraient que le dénommé Mortimer avait une maîtrise parfaite de son pouvoir, maîtrise probablement acquise durant des années d'un entraînement acharné.
Dejan ne rêvait qu'à une chose : impressionner plus que Crapaud et montrer que les pistolets à eau ça n'est pas que pour les enfants...

En percevant une frêle difficulté de son confrère mutano-amphibien devant le nombre des ridicules policiers, Milikovic décida de se lancer dans la bataille. Il prit quelques tubes à essais qu'il remplit plus ou moins d'eau, toucha le liquide et le transforma en substance hautement inflammable et détonnant. Il reboucha les tubes et enroula prestement autour d'eux une tige de soufre afin qu'une flamme puisse être créée. Cette idée lui était venue lors d'un congrès de confréristes où il avait entendu parler d'un pyromane.

Sa petite invention préparée, il sortit de ses poches une catapulte adaptée pour projeter des tubes à essais et plaça dessus le projectile surprise qui contenait le moins de liquide.
Il se rapprocha de la fenêtre et visa un immeuble à deux patés de maisons de là. Il tira puis relâcha l'élastique. Par malchance, le projectile n'atteignit pas l'immeuble mais tomba en plein milieu du feu tricolore haut. Une forte détonation retentit accompagnée d'une colonne de flammes de deux étages.

En bas de l'immeuble où siégeait Fluidspirit, la foule de curieux réagit comme un seul homme : la peur, la stupeur, l'horreur s'emparèrent des badeaux et ceux-ci coururent affolés dans tous les sens.

Fluidspirit, amusé par l'angoisse de la populace, prépara un second projectile et scruta d'un oeil quelque peu amusé vers Crapaud pour voir comment celui-ci et ses compères de policiers avaient réagi à l'événement. C'est à ce moment là qu'il se rendit compte de la présence d'un individu différent des autres qui avait laissé derrière lui un policier terrorisé. Qui était ce drôle d'individu qui allait gâcher toute sa mise en scène ? Un confrériste rival apparemment, ou bien l'un de ces fameux X-men. De toute façon, cela revenait au même : des décisions draconiennes devaient être prises.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Mer 3 Juin - 23:30

Le mutant arpentait les ruelles sombres de la ville, telle une ombre fugace qui ne savait où aller dont tous les êtres vivants préféraient s’en écarter comme si elle n’était autre que la mort. Pourtant, le lieu où se rendait le mutant n’était pas du tout inconnu de ce dernier, bien au contraire. Il savait exactement où se rendre mais préférait prendre son temps pour voir comment les choses avaient évolué depuis sa période sabbatique. Il avait eu un grand besoin de réfléchir sur de nombreuses questions qui tournaient toutes dans la même direction : que devait-il faire pour que le monde change ? En était-il capable ? Comment pourrait-il surmonter les difficultés qui allaient jalonner son chemin ? Ce congé temporaire lui avait fourni un grand nombre de réponses, il était temps qu’il revienne et que tous tremblent, que tous s’inclinent, que tous respectent, tous sans exceptions, tous devant sa majesté suprême, l’illustre, le grandiose, le fabuleux, l’idolâtre, le dieu, lui, Magnéto ! celui que tous redoutent et vénèrent !

Alors qu’il était en chemin vers le QG de la confrérie, son instinct, qui n’avait jamais failli (ou presque), lui fit tourner la tête vers une foule de gens à 200 mètres à sa droite. Apparemment la police était présente, et le comité d’accueil des forces de l’ordre n’était pas si réduit que cela… C’était surement bien plus qu’un accident de voiture. Du mutant était peut être à l’action…

Erik perçut à proximité une plaque d’égout, d’une simple fluctuation de champ magnétique, il la fit se léviter et la déposa à ses pieds. Il fit un pas et prit son envol. Il s’arrêta à 50 mètres de l’action sur un toit et regarda en direction du tumulte pour savoir quelle est la cause de tout cela.
Il vit Crapaud, son vieil associé, se donner à cœur joie avec une pitoyable bande de policiers. Sacré Crapaud ! Toujours là pour épater la galerie, sacrée fripouille ! Puis le mutant polonais repéra l’entrée en jeu d’un autre individu, un mutant apparemment, qu’il ne connaissait pas. Ce dernier semblait avoir le pouvoir d’effrayer les gens. Qu’est ce qu’il serait intéressant d’avoir un tel élément dans Sa confrérie ! Enfin Magnéto vit, mais surtout entendit, l’explosion droit devant lui. Que cela signifiait-il ? Encore un nouveau mutant, ou bien son disciple Pyro qui fait encore des siennes ?

Magnéto allait bientôt avoir la réponse, il ne restait plus qu’à voir comment les membres de Sa confrérie agissaient sans lui. Après... seul l'avenir le dira !

Edit : Dejan et Magneto, n'oubliez pas les règles d'écriture. L'action doit être en italique, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Lun 8 Juin - 18:01

Rémy écouta la mutante avec déférence. Un respect sans doute mal dosé mais qu’importe, il avait décidé de l’aider, elle le savait, il ne pouvait plus faire mine de partir. D’autant plus que là, devant le bar, les choses n’allaient pas en s’arrangeant. En bon mutant neutre, le cajun se demanda un instant si rester avec cette femme étrange était une bonne chose. En tout cas, qui qu’elle soit et d’où qu’elle vienne il avait envie d’en apprendre plus sur elle. Pas uniquement car elle avait l’air sympathique non, elle avait également l’air puissante et résistait apparemment mieux à son pouvoir secondaire que les pimbêches adolescentes qu’il n’arrêtait pas de croiser ces temps-ci. Son choix était fait, il seconderait cette femme. Juste pour voir et, peut-être, savoir…

Les ennemis de Mortimer sont par définition mes amis, très cher.

Ainsi donc le mutant à l’aspect répugnant avait un prénom et pas n’importe lequel, un de ceux qui doivent être difficiles à porter : Mortimer. Si gambit avait dû parier sur le nom be baptême de cette chose, il aurait sans doute été bien loin de la vérité. Mais bref, ce ne fut pas cette révélation au combien inutile qui intrigua le cajun, ce fut davantage la fin de la phrase : « ennemi ». Etait-ce ce qu’il était pour « Morty » ? Non certainement pas, il ne serait ni son allié, ni son ennemi, juste une connaissance. Rémy ne savait que trop bien que les relations n’amènent que des ennuis. Oui, il aiderait cette femme mais sans toutefois trop s’engager, après tout, peut-être que, plus tard, ce « Mortimer » lui serait utile. Rémy n’aimait pas prendre parti pour qui que ce soit, si ce n’est lui-même, bien entendu. Etait-il un traître ? Non, juste opportuniste.

Je n’en attendais pas moins venant d’un gentleman, que vous proposiez votre aide. A vous voir, vous êtes le genre d’hommes à aimer secourir les femmes en détresse… et si elles ne le sont pas, peut-être même provoquer cette détresse !

Un sourire vint de nouveau s’accrocher aux lèvres du cajun. Cette fois, il ne pourrait faire autrement que de répondre…

-« Je ne provoque pas la détresse, ce sont elles qui veulent que je leur vienne en aide…Et je dois avouer que la plupart du temps j’y trouve un certain intérêt… »

C’est avec plaisir que j’accepte votre aide. Permettez-moi de me présenter : Lorna Dane, je suis membre d’un groupe de mutants pacifistes qui cherchent à établir une harmonie entre humains et mutants. Et par là, nous nous dressons contre d’autres mutants qui n’auraient pas les mêmes aspirations que nous. Je file cet homme en bas que vous avez rencontré depuis plusieurs semaines déjà, je suis chargée de veiller à ce qu’il n’engendre pas trop de dégâts autour de lui.

Ainsi Gambit avait-il fait le bon choix, après la petite Speedy, il rencontrait une deuxième personne pour lui parler de ces fameuses alliances. Tout ceci était très intéressant, à présent, si les gens de cette organisation tentaient de mettre la main sur lui, il aurait un peu d’avance. Mais il devait encore en apprendre davantage, pour assurer ses arrières.

Votre politesse vous poussera-t-elle à vous présenter aussi, ou vous préférez conserver l’anonymat ?

Il releva son regard rubis vers la femme et lui sourit, en bon gentleman, il saisit avec délicatesse sa main et, pour ajouter un peu de théâtralité dans la situation, y déposa un baisemain démodé et gênant à souhait.

-« C’est un honneur pour moi Miss Dane, je suis Gambit !

Se présenter sous sa véritable identité était bien trop risqué, son surnom mutant suffirait pour l’instant. Gambit ne tenait pas à ce qu’on essaye de le retrouver, et, confier son nom à une inconnue était bien trop dangereux. Elle n’aurait droit qu’à cela et c’était déjà bien, rares étaient ceux qui connaissaient la moindre information sur le voleur qui préférait habituellement qu’on l’oublie. Gambit se prépara à faire pleuvoir un torrent de questions sur la jeune femme quand un peu plus loin, Mortimer donna de la voix. Les yeux incandescents du cajun interrogèrent Lorna. Elle observait la scène quand un type assez glauque fit lui aussi son entrée dans le jeu : un pion ? Non il avait l’air puis puissant que cela. Il était la cible parfaite pour gambit, un télépathe, facile à déstabiliser par l’une ou l’autre petites explosions. Gambit adressa un sourire complice à sa nouvelle coéquipière puis, se saisit de son bâton télescopique, le cajun avait décidé d’entrer dans la bataille. Il se dirigeait d’un pas décidé vers le type étrange ne remarquant même pas qu’un peu plus haut, un gosse s’amusait à jouer avec des liquides tous plus dangereux les uns que les autres. Un as de pique lancé juste au dessus de sa tête, sur l’escalier de secours de l’immeuble de droite et quelques autres cartes à ses pieds suffirent à attirer l’attention du mutant télépathe. Un saut périlleux plus tard, Gambit évita de justesse l’escalier qui s’effondrait, ce télépathe n’aurait aucune chance, il ne pourrait pas fuir assez vite, Rémy lui bloquait la route, souriant, ne sachant pas vraiment à qui il avait affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Lun 8 Juin - 23:14

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Lorna ne fut pas étonnée le moins du monde que le gentleman face à elle lui fit un baisemain. C’était le genre de garçons à se perdre à ce type de comportements désuets et extravagants afin d’entretenir une attitude classe et respectueuse. Lorna adorait ça et ne fit pas mine d’être surprise, accordant au don juan de service un sourire entendu.

Gambit, se nomma-t-il. Elle trouvait normal que le nouveau venu ne lui dise pas son véritable nom : après tout, s’il cherchait à se fondre dans la masse, rien de tel qu’un pseudonyme. Lorna observait avec intérêt les manières du gentleman, restant sur la défensive quoi qu’il en coûte tout en restant un homme chaleureux et poli. Elle aimait ça, c’est le moins que l’on eût pu dire. Mais elle n’eut guère le temps de s’attarder dans la contemplation discrète de ses beaux yeux, car ce qu’elle redoutait arriva : Mortimer passa à l’action.

Elle détourna alors son attention vers le combat et observait avec un froncement de sourcil ce mutant si peu respectueux que pour s’en prendre à des innocents, si peu modéré que pour faire valoir ses pleins pouvoirs sur des gens plus faibles que lui. Inutile de dire que Lorna en voyait trop pour rester bêtement bras croisés. Aussi discrètement que cela fut possible pour elle – ce qui n’était pas évident – elle se mit à léviter, entourée d’un halo verdâtre, preuve de sa nature mutante, et se dirigea plus avant sur les lieux de l’action.

Evidemment, le temps qu’elle arrive, Mortimer avait déjà attaqué trois des policiers et s’apprêtait à expulser le dernier sur la voiture de police afin qu’il s’y encastre. A défaut d’avoir pu intervenir pour empêcher l’action, Lorna s’arrangea pour freiner la chute du malheureux quand il entra en collision avec le véhicule en générant un champ de force autour de lui.
Comme c’était le cas à chaque fois qu’elle usait de ses pouvoirs, l’homme fut entouré d’un halo vert qui dénotait clairement sa présence dans les lieux. Le tout maintenant était de rester dissimulée.

Elle se réfugia alors derrière un véhicule garé et saisit le bâton de métal qu’elle avait dans le pan de son long manteau. Afin de pouvoir restée cachée dans un premier temps, elle décomposa le bâton en petites sphères métalliques qu’elle projeta sur Mortimer : une au niveau de la jambe, une au niveau du ventre et une au niveau de la tête. A défaut de le mettre hors d’état de nuire, Lorna espérait bien le mettre à mal pour qu’il comprenne la menace qui pesait sur lui et son besoin urgent de filer avant qu’on ne s’attaque plus encore à lui.

De là où elle était, elle eut tout le loisir de contempler Gambit dans le feu de l’action : ainsi il pouvait générer dans les objets qu’il tenait une charge explosive… Mais c’était très intéressant ça comme pouvoir ! Cela dit, elle trouvait un peu irresponsable de sa part de se jeter dans la mêlée ainsi sans souci de discrétion : les hommes, tous les mêmes, toujours le conflit direct ! Lorna poussa un soupir. En fait, elle aurait été elle-même encline à participer à la lutte, si toutefois son but n’était pas de filer Crapaud et donc de ne pas se faire repérer… Quoi que vu l’action qui se profilait à l’horizon, elle doutait de pouvoir tenir sa présence secrète très longtemps…
Revenir en haut Aller en bas
Crapaud
Admin
Admin
Crapaud

Nombre de messages : 831
Age : 34
Localisation : En ville ... et en bonne compagnie .
Pouvoirs : Agilité, langue préhensible et super force
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Ven 12 Juin - 19:39

Alors que Mortimer pensait se battre seul contre tous, des mutants surgirent de nul part. Et pas des mutants avec des pouvoirs quelconques, non! Là il s'agissait de mutants avec des pouvoirs qui vous font vous demandez si vous n'êtes pas en train de rêver.

Le premier à entré en scène s'avança d'un pas nonchalant et passa à proximité de Toad comme si de rien n'était. Il ressemblait à un mafieux et avait le visage sévère. Il s'approcha d'un policier et en quelques minutes, le flic devint fou, se jeta par terre et commença à s'arrache la peau.
Crapaud en resta bouche bée. C'était bien la première fois qu'il voyait un mutant avec de tel pouvoir

Ensuite, un autre se fit remarquer en créant un véritable feu d'artifice dans le quartier. Pyro se serait-il inviter parmi nous ? Pensa Mortimer. Mais en réfléchissant bien, John était moins discret en plus destructeur!

Puis, comme nos deux amoureux avaient surement finis de roucouler, Gambit démontra à tout le monde de quoi il était capable, de part ses pouvoirs et son agilité.

Comme tout se passa rapidement, Toynbee ne vit qu'au dernier moment les trois projectiles venir sur lui. Il esquiva d'un mouvement de tête la bille qui était sensé lui arrivé en pleine figure mais ne put rien pour les deux autres. L'un tapa en pleine cuisse tandis que l'autre frappa la cage thoracique en son centre. Notre confrériste en eut le souffle coupé et s'agenouilla par terre.
Tout en reprenant difficilement sa respiration, Crapaud s'aperçut que les projectiles étaient en fer et il comprit rapidement qu'il devait s'agir d'un télékinésiste ou d'un magnétiste.

Le combat, qui s'annonçait jusque là anodin, prit une toute autre tournure par l'arrivée de ces nouveaux protagonistes et à ce rythme là, le quartier serait bientôt raser et cela lui donna une idée.
Il monta dans le van qui était sur le coté, le mis en route et fonça droit sur la personne qui lui avait envoyé les billes de fer.
Les blessures du Crapaud commençait à le lancer mais il avait l'habitude et il savait faire avec.
Normalement, quand on se bat contre quelqu'un qui maîtrise le magnétisme, ou la télékinésie, on évite de se diriger vers son assaillant avec une voiture mais Crapaud avait de la suite dans ses idées. La personne en question était à trente mêtres et Mortimer roulait déja soixante KM et sa vitesse ne cessait de croître.
D'un coup de pied, il arracha la portière gauche, braqua violement les roues ce qui eut pour effet de faire partir en tonneau le véhicule.
Toad s'éjecta à temps, atterrit sur ses pattes et se releva à temps pour voir que le véhicule n'était plus qu'a trois mêtres de sa victime.

Crapaud était fou, c'est vrai, mais il savait qu'il fallait que la personne devant soit assez expérimenté pour éviter, ou contrôler, une telle masse arrivant avec une si grande vitesse.
Un sourire de joie se profila déjà sur son visage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvel-heroes.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Mer 17 Juin - 12:02

Bien évidemment, Milo s’attendait à des représailles. Peut-être pas d’autres mutants, en revanche. S’il avait pu présumer qu’il serait bientôt entouré par de nombreux autres mutants que lui, il se serait un peu mieux préparé psychologiquement. Parce que physiquement, notre jeune diable était tout à fait compétent. Ce qui devait être au départ un petit conflit sans importance commençait à prendre une ampleur considérable, ce qui n’était pas pour déplaire au sadique de service. Il ne tarderait pas bientôt à pouvoir s’impliquer plus avant dans le combat, sans avoir conscience d’être observé de toutes parts par des gens désireux de connaître ses capacités.

Ce que Milo aimait par-dessus tout, c’était les combats dans les règles de l’art. Et à ce qu’il constatait, certains étaient de mauvais joueurs. Ainsi donc, Gambit avait décidé d’attaquer par derrière, ou plutôt par-dessus ici, sans même faire face à sa cible. Voilà qui déplut considérablement à notre illusionniste. Et pour autant qu’on en sache un peu sur lui, Milo n’était pas le genre de personnes qu’il fallait décevoir. Bientôt, il ne tarda pas à entendre ce délicat bruit de métal endommagé par une explosion assez peu discrète. Un bref coup d’œil autour de lui confirma à Milo que le temps de courir ne lui suffirait pas pour éviter d’obstacle.

Sauf que voilà, notre télépathe sachant pertinemment qu’il était une proie facile n’avait pas manqué de s’initier à l’art du combat et par conséquent à l’art de l’esquive. Sans faire deux poids deux mesures, Milo n’était ni un froussard ni un lâche. Il sourit en voyant la délicate attention du mutant aux yeux rouges de soit se prendre un escalier en pleine face, soit, au bout de quelques prouesses de saut, se retrouver face au Cajun. Cette option lui apparut sans l’ombre d’une hésitation. Milo était un lutteur, pas un fuyard. On verrait bien si son adversaire ferait toujours le fier une fois Milo devant lui. Car c’est ce qu’il fit. N’oublions pas que Milo avait reçu pas mal d’entraînement physique. En courant un sprint vers Gambit, effectuant une roulade sur la fin, le télépathe évita de se voir refaire le visage par l’échelle de secours.

Quand il se releva dignement, il regarda son adversaire et esquissa un joli sourire sardonique.


-Heureusement pour toi mon mignon, je ne néglige pas mon entraînement physique. Avoue que cela aurait été décevant de voir le combat s’achever aussi facilement. Je suis bon joueur, je passe au-dessus du fait que tu as donné le premier coup en traître et je te laisse l’occasion de te racheter. Es-tu à la hauteur quand il s’agit de te battre comme un homme ?

Déjà l’illusionniste prenait la posture de combat, les jambes légèrement fléchies lui donnant un meilleur appui pour s’élancer ou recevoir un coup. Et l’émotion, le contentement de passer à l’acte se vit aisément dans les yeux du mutant que l’on voyait déjà briller. Il aimait se battre. Il aimait le conflit, il aimait la violence. Et là, en l’occurrence, tout cet amour allait être au détriment du bellâtre à qui il avait décidé de ne faire aucun cadeau.

Tic, tac, tic, tac, le temps s’écoulait au rythme cardiaque de Milo qui sentait son cœur battre dans ses veines. C’était l’heure de faire du mal, l’heure de prouver sa valeur et de mettre en pratique tout ce qu’il avait appris en combat de rue. Il avait bon espoir que le cajun face à lui, s’il avait un minimum de fierté et d’honneur, ne refuserait pas le combat et se montrerait bon lutteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Sam 20 Juin - 18:42

[HJ : Je me suis rendu compte que j'étais un peu court la dernière fois. Vu que c'est calme actuellement, j'ai ajouté quelques lignes de plus à la fin.]

Les duels entre mutants commencèrent sous les yeux de Dejan, le spectacle était à son goût même si il n'appréciait pas de voir Milo. Il fut surpris de voir que le mutant qui était dans la ruelle avec Crapaud avait rejoint une autre créature, mutante apparemment et qui aurait probablement le pouvoir du magnétisme (Magneto ?). Ces deux là affrontaient Crapaud et Milo. Il savait que Toynbee fait partie de la Confrérie, donc que la "magnétiseuse" devait être des X-men ; par contre pour l'autre (Gambit) il avait toujours du mal à savoir pour qui il était, apparemment les X-men. Etant donné que celui-ci se battait contre Milo, Milo devait être soit un rival soit un ennemi des X-men, soit un membre de la Confrérie. Apparemment, personne n'avait perçu que Fluidspirit était à l'origine du sinistre qu'il avait causé, cela l'amusait, surtout que personne ne l'avait repéré et que la foule paniquait.

Fluidspirit décida de faire d'une pierre deux coups. Il se dit que la Confrérie aurait plus de chances à 2 contre 1 (surtout avec un membre caché) qu'à 3 contre 2. Il prit sa fiole contenant le produit hallucinatoire et attendit que Milo et Gambit soient assez proches. Une fois que ceux-ci seraient côte à côte, il lancerait la fiole qui éliminerait ces deux protagonistes. De plus, le fait que Milo soit mis hors course lui permettrait de s'illustrer parmi la relève de la Confrérie.

Enfin, il repéra la tentative de fou de Crapaud, son idole. Il décida qu'il allait y mettre son grain de sel si possible au moment opportun en lançant sur la voiture l'un de ses tubes explosifs. La mutante ne s'en relèverait pas et il serait alors considéré comme un héros dans la Confrérie.
Mais le plus dur restait à faire, c'était bien de préparer sa stratégie mais il fallait passer à l'action en espérant que son plan fonctionne comme prévu, ce qui n'était pas gagné. Il se posta à la fenêtre et mit ses deux récipients dans ses mains, prêt à les lancer.

Mais Fluidspirit, quelque peu excité par sa grande première, n'avait pas identifié ses deux fioles et ne savait plus laquelle correspondait à l'explosif et lequel correspondait à l'hallucinatoire. Il les lança alors au hasard vers les deux couples. Les fioles tanguèrent inexorablement dans les airs, l'explosif vers Milo et Gambit et l'hallucinatoire vers Crapaud et Polaris. Fluidspirit s'était planté en beauté dans son lancer mais la conclusion risquait d'être intéressante. Dans quelques secondes à peine le Serbe saurait s'il s'était trompé dans ses fioles, ce qui était le cas.
Les deux fioles atteignirent exactement en même temps leur cible. Le verre se brisa et...


Dernière édition par Dejan Milikovic le Ven 21 Aoû - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   Lun 13 Juil - 12:07

[HJ : désolé pour le retard]

Magnéto, toujours aussi imperturbable, regardait toujours comment l'affrontement se déroulait afin d'analyser ce que sa confrérie devrait améliorer. Apparemment elle se réduisait dorénavant à très peu de membres : Crapaud, Pyro et l'étrange homme capable d'effrayer quiconque s'en approche. Des profils assez intéressants mais qui ne semblent pas très coordonnés. Les adversaires n'étaient, semble t'il, pas très nombreux, 2, dont il ne put dire clairement quels étaient leurs pouvoirs hormis que la fille avait un pouvoir de magnétisme, il avait ressenti une légère variation des champs quand celle-ci tenta son attaque.

Par contre, ce que Magnéto ne comprenait pas, c'était que l'attaque de Pyro fut aussi brève, et surtout explosive. Quelque chose clochait. Qu'était devenu son disciple ? Ou bien était-ce juste un acident, le mutant en doutait beaucoup...

Erik décida de rester sur ses positions, il avait décidé de ne pas intervenir dans ce combat quoi qu'il se passe. Il se dit que le plus intéressant restait à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Texas Hold'em [toad]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Texas Hold'em [toad]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» texas hold'em poker 3
» Jeu Poker pour HTC Diamond
» (Coll) Texas Bill,la terreur du Wild-West
» ( Collection) Texas-Bill,le roi du Far-West (SEN/EDIP)
» Buste LE CRAPAUD (Toad)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: Hors Jeu :: Topics finis :: Ville-
Sauter vers: