X-Men

Jeu de Rôle sur X-Men, l'academie des mutants
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La fuite [ Polaris]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La fuite [ Polaris]   Mar 13 Jan - 23:47

    Courir sans s'arrêter et surtout ne jamais se retourner pour vérifier si l'on est suivit. Déjà une semaine que j'ai quitté mon domicil familliale et je ne comprends toujours pas ce qui m'arrive. Mes mains sont sans cesse humide et je crois bien avoir découvert une sorte de... pouvoir en moi.
    Il m'arrive depuis un certain temps de transformer en glace tout ce que je touche sans forcément le vouloir mais c'est plus fort que moi. Alors pour ne pas effrayer ma famille et surtout pour les éloigner d'un danger potentiel venant de moi, j'ai pris la décision de partir loin à travers la ville et de trouver refuge là où jamais je ne serais allé auparavant.
    Aujourd'hui encore je marche dans ce quartier du New Jersey à la recherche d'une ruine ou d'une simple battisse abandonnée. J'espère au moins pouvoir trouver sur place de quoi me faire une légère toilette car je commence à perdre un peu de mon hygiène corporelle mais ces derniers temps ce n'était pas ma priorité.
    J'ai désormais peurs du regard des autres, j'ai l'impression qu'ils savent pour moi mais en réalité à leurs yeux je suis un homme comme un autre. Je ne suis même pas majeur et je suis déjà en liberté, livré à moi même, chose que je n'avais pas prévu avant que tout ceci m'arrive.
    Mais le pire dans tout ca, c'est que je ne sais pas si je suis malade ou encore si je suis le seul à être atteint de ce genre de don si l'on peut appeler ca de cette façon enfin... je dois fuir, c'est désormais mon seul objectif.

    Ces quartiers du New Jersey que je traverse en passant par les petites ruelles. Ne faisant pas attention à toute cette population pauvre pourtant si proche de la ville de New York, je finis par trouver refuge dans un bâtiment encore en construction alors que la nuit commence tout juste à tomber sur la ville.
    A l'intérieur il n'y a personne et je monte aussitôt les étage pour trouver place dans ce qui devrait plus tard être une chambre ou plutôt un studio à en croire toute la tuyauterie déjà mise en place. Quelques briques sur le sol, des outils en tout genre, des bâches et quelques boissons alcoolisées oubliées sans doute par ceux qui s'occupent du chantier.
    Enfin bref je m'installe, sortant de mon petit sac que je porte en bandoulière depuis le début deux sandwichs que j'ai dérobé aujourd'hui sur un marché ainsi qu'une simple pomme. Le tout est rapidement avalé, tout ceci représente donc mon repas du soir mais demain, je vais devoir recommencer encore et encore pour survivre.
    Petit à petit, je me mets à l'aise alors que la pièce sans fenêtre où je me trouve est éclairée par la lune ainsi qu'un réverbère dans la rue d'en face, je me dirige vers le robinet contre un mur que j'ouvre avant que de l'eau n'en sorte.
    Mais mains se rejoignent alors sous l'eau afin de former un petit récipient dans lequel je pourrai boire mais tout d'un coup, ca se met à recommencer. L'eau au contact de mes mains se glace et le tuyau se retrouve bloqué en quelques secondes seulement. Retirant mes mains je me recule presque apeuré par ce que je viens de faire, voyant l'eau complètement glacée en face de moi.

    Ce n'est pas grave, ma respiration s'est juste accéléré car je prends peurs à chaque fois que cela m'arrive. Vite, j'empoigne une canette de bière sur le sol pas encore ouverte mais rien à faire, ca recommence encore une fois, cette fois ci la cannette se transforme littéralement en glace et c'est sans le vouloir que je la fait tomber sur le sol.
    Je la regarde un court instant, ma main reste telle qu'elle toujours sans que je ne le veuille alors que quelqu'un d'autre vient d'entrer dans le bâtiment en construction sans que je ne l'entende trop occupé à penser à mon propre sort...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fuite [ Polaris]   Mer 14 Jan - 2:08

Lorna arrivait parfois à se demander comment elle en était arrivée là. Pourtant, pas une fois depuis sa fugue, elle n'avait regretté les choix qu'elle avait fait. Car ses choix l'avaient conduit aux X-Men. Bien sûr, nouvelle recrue, bien sûr, inexpérimentée, elle n'en était pas moins convaincue qu'il y avait dans cet Institut, refuge pour mutants, quelque chose qui l'aiderait à s'en sortir et à comprendre la vie qu'elle avait mené jusque-là. Ce n'était pas toujours facile d'être ce qu'elle est, et elle ne devait certainement pas être la seule à ressentir cela. C'est pour ça qu'elle accueillit avec une gratitude infinie le témoignage de confiance de la part des X-Men : elle était envoyée sur le terrain, en ville, pour essayer de rassurer un jeune mutant vis-à-vis de l'étape qu'il était en train de vivre et qui sait, pourquoi pas, l'intégrer peut-être au groupe.

C'est ainsi qu'elle se rendit en ville, dans les rues mal famées de New-York, avec la ferme intention de se montrer digne de la confiance que les X-Men lui avaient accordé. Ayant emprunté une voiture dans le garage, elle arriva sans trop de difficulté au lieu qu'on lui avait renseigné. Cet endroit était vraiment peu engageant : depuis l'épisode de son enfance, Lorna avait toujours une certaine appréhension quand elle devait pénétrer dans une rue telle que celle-là. Pour ajouter à l'ambiance glauque qui dominait déjà, le seul bruit que l'on entendait était le retentissement de ses pas sur le macadam. Qu'à cela ne tienne, elle ne se laisserait pas si facilement décourager.

Il ne lui fallut que quelques minutes supplémentaires pour se risquer dans le bâtiment. Maintenant, elle était rentrée. Dans un étrange lieu, un bâtiment en cours de construction, ce qui n'arrangeait en rien le sentiment d'oppressement que la jeune X-Men ressentait. Heureusement pour elle, elle avait appris à contrôler ses émotions et parvint rapidement à reprendre le dessus. Il n'y avait rien à craindre. De ce qu'elle savait, le garçon était encore adolescent et complètement désorienté. Il ne pourrait pas lui faire de mal. Mais au fond, était-ce vraiment pour cette rencontre que la belle s'inquiétait? Rien n'était moins sûr.

Désireuse de ne pas affoler le jeune en question, Lorna marcha sur la pointe des pieds de sorte à ce qu'on ne puisse plus l'entendre. Elle jetait autour d'elle des coups d'oeils attentifs, tandis qu'elle scrutait, dans l'obscurité naissante, la moindre silhouette. Ne voyant âme qui vive, Lorna se concentra alors sur les bruits. Il y avait le vent qui pénétrait par les ouvertures qui seraient prochainement des fenêtres. Il y avait le bruit de sa propre respiration, régulière et discrète. Puis, un bruit peu commun attira son attention. Le bruit d'un objet entrant en contact avec le sol. Rien de bien étrange en soi, si l'on n'avait pas été dans un bâtiment en construction. Les choses ne tombaient pas par hasard. La jeune femme à la chevelure verdoyante se laissa guider par son ouïe et ne tarda pas à trouver l'endroit où se "cachait" sa "mission".

Douce, délicate, posée et souriante, elle entra bientôt dans la salle dans laquelle se trouvait le jeune homme. D'une démarche élégante, elle ne tarda pas à le rejoindre en murmurant - comme par peur de le faire fuir - :


-Bonsoir... Voilà bien un drôle d'endroit pour dormir... Oh excuse-moi, je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Lorna Dane. Je t'ai vu rentrer ici et je me demandais, si tout allait bien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fuite [ Polaris]   Jeu 15 Jan - 0:28

    Qu'est ce qui m'arrive, je suis peut-être tout simplement entrain de rêver mais tout me paraît tellement réel que je n'y crois pas. Un rêve qui dure longtemps et qui m'empoisonne l'esprit par tout ce que l'on voit à la télévision ou sur internet c'est bien ca, je deviens dingue jour après jour et pourtant... je sais que tout ceci est bien vrai mais je me force à penser le contraire pour ne pas me rendre à l'évidence.
    Je suis un monstre, je n'est plus rien d'humain en moi et si l'on me trouve, je risque de finir enfermer pour le restant de mes jours. Et pourtant, il ne me semble pas avoir demandé une telle chose ca non, jamais je ne l'aurais fais.
    Je regarde désormais la paume de mes deux mains, celles ci sont encore humide, ces derniers jours c'est tout le temps comme ca. Impossible de contrôler cette réaction de glace au contact de choses que je touche, j'ai même peurs de blesser quelqu'un sans le vouloir vraiment.
    Que ? Je sursaute, mes mains rejoignent instinctivement le bas de mon dos alors que je me tourne en vitesse vers l'entrée de la pièce. Une femme se tient là debout, je ne sais pas encore si elle a assistée à toute la scène mais je vais bien finir par le savoir.

    Elle me demande si tout va bien, c'est étrange. Ma respiration se fait de plus en plus rapide mais dans ce genre de situation, c'est tout à fait normal. Le stress et la peurs qui se mélangent ne peut provoquer que ce genre de réaction.
    La regardant dans les yeux, je ne sais pas encore quoi lui répondre, je n'ai même pas écouté ce qu'elle m'a demandé. Mais il faut qu'elle parte, qu'elle ne voit surtout pas ce que je suis capable de causer autour de moi avec mes mains, elle pourrait alerter les autorités locales alors je lui dis et en vitesse.


    « Oui tout va bien merci, je venais juste faire un tour ! »

    Elle voit bien que je suis un adolescent mais je pris intérieurement pour qu'elle ne soit pas une junkie ou encore une malade évadée d'un asile, tout mais pas ca.
    Je n'est pas envie de finir comme elle et qui sait, peut-être qu'elle me suit depuis longtemps avec de mauvaises attentions en vue pour moi mais on verra bien qui pourra courir le plus vite si c'est le cas. Je ne connais pas du tout ces quartiers de New York mais je ne vais pas me laisser faire par une inconnue.
    Qu'elle soit une femme ou non, je dois d'autant plus me méfier car elle a des atouts que les hommes n'ont pas, des atouts séduisants qui peuvent faire descendre ma garde mais pour le moment, c'est loin d'être le cas.


    « Je... je vais y aller d'ailleurs... »

    Sans plus attendre, je ramasse mon sac à mes pieds puis je me dirige vers la porte. Passant devant la jeune femme, croisant son regard un court instant, je redescends au rez de chausser et direction pour moi la même petite ruelle que tout à l'heure.
    C'est foutu pour ici, je vais devoir trouver un autre endroit pour passer la nuit mais je suis sûr qu'il y en a bien d'autres encore. Il fait désormais bien nuit et je presse le pas afin que la situation ne se présente pas une deuxième fois.
    Je pense encore à cette femme, l'expression qu'elle dégage est vraiment étrange voir même jamais vue et penser me fait légèrement ralentir voir même ne plus trop voir ce que je fais tellement je suis absorbé par tout ce qui vient de se passer en quelques instants...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fuite [ Polaris]   Ven 16 Jan - 2:13

Lorna ne comprit que trop tard ce qui se tramait ici. L’expression alertée de l’adolescent lui avait paru étrange, certes, mais son anxiété pouvait trahir bien des faits vécus. Elle observa avec une attention minutieuse chaque chose qui se passait alors. La peur, dans ce regard si jeune, si perdu. Les objets, autour de lui, notamment la canette congelée. Et ses mains, qu’il ne cessait de regarder avec effroi. Ainsi donc son pouvoir mutant se déclenchait par contact physique. Du moins c’est ce qu’on pouvait en déduire à première vue. Etant donné qu’il semblait perturbé, il valait mieux pour elle qu’elle soit observatrice afin d’éviter les problèmes.

La recherche d’excuses qu’il formula la mit également sur la voie : il ne semblait pas près à se laisser faire, il ne comprenait pas ce qui se passait. La découverte de son gêne mutant devait être très récente, des tous derniers jours à l’humble avis de la jeune femme. Bien sûr, aucun trait de son visage ne trahissait la profondeur de ses pensées. Elle s’était contentée de le regarder, avec une douceur dans le regard, presque chaleureuse ou tout du moins, compatissante.

Mais bien entendu il ne s’en aperçut guère car il ne tarda pas à fuir. Tiens, elle avait dû louper un épisode.


-Mais, je… Attends !

Elle le regarda détaler et hésita l’espace d’un instant. Si elle se lançait à sa poursuite, il risquait de la craindre encore plus et de continuer dans sa fugue. Et à moins d’utiliser ses pouvoirs, elle ne le rattraperait pas… Cela dit, était-ce bien prudent d’utiliser ses pouvoirs ouvertement ? A la vue de ceux-ci, surtout que Lorna ne passait pas inaperçue quand elle utilisait ses pouvoirs, il risquait d’être effrayé encore plus et de chercher à se protéger en allant se plaindre à la police ou dieu sais-je encore…

Elle opta finalement pour essayer de le rattraper, à l’ancienne. Elle descendit les étages du bâtiment en volant, mais comme l’immeuble était désert et Alex déjà sorti, elle ne risquait pas de se faire voir. De plus cela lui ferait gagner du terrain. Quand elle arriva en bas, elle regarda de part et d’autre de la ruelle. L’espace d’un instant, elle ferma les yeux, ce qui lui indiqua apparemment la direction à suivre, car elle se mit à marcher rapidement, courir doucement même dans la direction par laquelle était parti Alex.

Elle ne tarda pas à le rejoindre, vu que celui-ci, pour des raisons qui échappa à la jeune femme, ralentit. D’une voix aussi douce qu’auparavant, elle entonna, tout en gardant une certaine distance entre elle et lui, pour bien lui faire comprendre qu’elle ne cherchait pas à briser son espace, qu’elle ne cherchait pas à s’introduire de force dans son univers.


-Je ne voulais pas te faire peur, excuse-moi, je suis maladroite… Je suis là pour t’aider… Si toutefois, tu veux bien de mon aide…

Et là elle se stoppa bientôt. S’il continuait sa course, elle le laisserait aller et irait expliquer aux X-Men qu’elle avait échoué, mais qu’il n’était pas prêt. En revanche, s’il s’était lui aussi arrêté, il la verrait, adossée à un mur, attendant simplement une réaction de sa part avec une douceur dans les traits presque fascinante. Elle semblait vraiment et incroyablement gentille. Mais c’est vrai que, de nos jours, il fallait se méfier des gens gentils…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fuite [ Polaris]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fuite [ Polaris]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fuite d'huile PX Besoin aide !
» Postez vos photos d'Hilda de POLARIS !
» ISOMAC VENUS - PROBLEME FUITE PF
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir
» Myth Cloth Premium Hilda de Polaris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men :: Hors Jeu :: Topics finis :: Ville-
Sauter vers: